Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

pierre77

Réacteur à Hydroxyde : merci M. Doutres...

Messages recommandés

Bonjour à Tous,

je remets sur le tapis ce procédé qui consiste à injecter du lait de chaux.

La raison est la suivante : je suis sur le point de l'appliquer, ayant réuni le matériel necessaire (réacteur, pompe péristaltique, unité de gestion iks et sondes Ph..); d'autres on déjà mis en route avec succès depuis quelques mois, voire des années cette technique...
J'espère aussi que Régis Doutres viendra sur Cap (!) pour me corriger , s'il traîne dans les parages ...

Je termine tout juste les "bricolages" (notamment fabriquer un récipient bien brassé par une petite pompe pour que l'injection d'hydroxyde soit vraiment efficace...+ une autre boîte, reliée à la première, pour fixer l'une des deux sondes PH (S2 pour Régis Doutres...la sonde de sécurité qui coupe l'injection),

bref, je vous glisse là quelques photos...(si j'y parviens...)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bonjour,

J'ai l'impression d'avoir raté un truc dans ton montage,
ou est le point d'injonction d'hydroxyde ?

a moins que se ne soit une boit dans une autre ??

peux tu me faire une photo de tout en place, mais que de la partie finale.

C'est un endroit primordiale du systeme.


Lio toi qui connais bien la boite tu veux pas nous faire un petit commentaire svp ?

maf delationneur
@+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Beau bricolage !
.... et le thème est également abordé sur le dernier DVD de Dompail.

On attend ton retour d'expérience avec impatience :)


Beau bricole également, j'espère que les points de collage au silicone (si c'est du silicone) tiendront, il me semble que cela ne colle pas très bien sur ce type de plastique, a voir avec le temps, ou pose tes boites au dessus de la décante au cas ou :bigsmile: .

Ahh, et pour OPOTR, il en pense quoi du maintient du Ph dans le bac, nous avons beaucoup de retour d'expérience dans le bricolage de ce système, mais en fait peu voir pas sur l'influence biologique/chimique du bac. Il serai intéressant de partager également ce point, d'ailleurs si c'est Alain qui en parle, il me semble bien faire parti des seuls à nous remonter des informations comme celles-ci.

Récifalement, Seti1.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Même si je ne suis pas du tout calé sur le sujet et qu'il faudrait que je regarde plusieurs fois l'intervention d'Alain pour en parler sans erreur.
Il dit que le maintiens du ph dans la fourchette des valeurs naturel (7,9 à 8,5) est primordiale.
De mémoire, il faut un ph de 8,5 pour que les coraux puissent se développer correctement, mais ils sont capable d'augmenter le ph en surface externe pour pouvoir se développer, tant que les valeurs restent dans la fourchette précisée précédemment.

Un ph trop bah empêche donc le développement des coraux et un ph trop haut (chose qu'il n'a encore jamais vu) et signe de déséquilibre et d'oxydation.

J'ai également appris qu'un ph haut n'était pas forcement signe de kh élevé et vis vers ça suivant la méthode de supplémentation utilisée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Même si je ne suis pas du tout calé sur le sujet et qu'il faudrait que je regarde plusieurs fois l'intervention d'Alain pour en parler sans erreur.
Il dit que le maintiens du ph dans la fourchette des valeurs naturel (7,9 à 8,5) est primordiale.
De mémoire, il faut un ph de 8,5 pour que les coraux puissent se développer correctement, mais ils sont capable d'augmenter le ph en surface externe pour pouvoir se développer, tant que les valeurs restent dans la fourchette précisée précédemment.

Un ph trop bah empêche donc le développement des coraux et un ph trop haut (chose qu'il n'a encore jamais vu) et signe de déséquilibre et d'oxydation.

J'ai également appris qu'un ph haut n'était pas forcement signe de kh élevé et vis vers ça suivant la méthode de supplémentation utilisée.


Super! nous sommes au coeur du sujet...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour ce qui est des "retours d'expérience"...

Babiche s'est déjà exprimé sur des Post (aujourd'hui malheureusement disparus...); je ne peux bien-sûr m'exprimer ici en son nom, mais je dois pouvoir dire que le système est tout à fait efficace sur l'ensemble de ses magnifiques bacs : les résultats obtenus sur 8000 litres sont pour moi la preuve que l'on peut ainsi allèger sa méthode balling tout en favorisant le maintient du Ph au delà de 8,2 et ce en permanence (jour et nuit)... de façon à favoriser les conditions de calcification des coraux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
En fait, si j'ai bien compris :) , le but premier n'est pas de maintenir coute que coute un PH élevé dans le bac mais d'utiliser au mieux un RAH, pour sa fonction première, à savoir apporter du Ca dans le système. Le coté génial de la technique de Regis est de pouvoir totalement maîtriser cette supplémentation et de ne plus seulement la confier "à l'arbitraire" des seules osmolations, qui varient nécessairement en quantité et en fréquence tout au long de l'année (et des 24 heures d'une journée).
Par contre, si un bac tourne avec un PH structurellement bas, par exemple 7,6 le matin pour 7,9 le soir, le fait de le "relever artificiellement" en injectant du lait de chaux ne réglerait à priori pas le problème. Comme prendre du Paracetamol quand on a de la fièvre. Faire disparaitre la fièvre ne signifie pas qu'on en ait traité la cause.
Le PH et ses variations sont aussi un bon indicateur "de la bonne santé du bac". Il n'en demeure pas moins que le système de Régis reste à mon sens le meilleur moyen d'optimiser les performances d'un RAH.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Je suis vraiement deçu que regis ne soit pas de la partie car je n'aurais pas les meme arguments.

L'histoire du Ph stable au dessus de 8,4 pour la pousse est une erreure.

La calcification semble bien nécéssiter des variations de Ph pour fixer le Ca. Et c'est là qu'alain à raison en disant ente 7,9 et 8,5

Concernant la methode décrite il apparait tout de meme que l'objectif est d'empecher un Ph bas et c'est uniquement cela que la methode fait puisqu'elle provoque l'injonction d'eau de chaux dans un premier temps puis de lait si cela perdure trop et ou que la baisse est importante.

Par ailleur sur les recifs il y a des variations de Ph entre la nuit et le jour se qui semble bien utile si mere nature le fait...

Concernant le Ph localement qui peut changer je ne pense pas que se soit le corail qui provoque cela directement mais plus le coté stagnant de la couche d'eau qui diminue, associé à la "respiration" du corail et donc provoque une variation du Ph. Le tout associé à une respiration par de la zooxantelle en phase nocturne et là c'est le bonheur. ( je sens que des discussions sur le brassage la nuit vont pouvoir arriver Dundee ;) )

Tres intéressant ton montage.
Comme je l'ai déjà dit à bachir l'arrivé de l'hydroxyde de Calcium est préférable avec un tuyau souple cela empeche des formations qui pourrait boucher le tuayu. Bachir ( je delationne un peu désolé ) lui à mi je crois deux pompe perilstatique pour etre sure que la puissance soit suffisante pour eviter toutes occlusion.
Par contre j'adore le principe des boites qui s'ouvre simplement ça c'est top !
Vérifie bien qu'il n'y a pas de fuite de gaz au raccord dessus de boite / hydroxyde, regis signalait que c'est effectivement un endroit sensible...
et pense à laisser une petite couche d'air entre l'injection d'hydroxyde et la zone de mélange.

Bon je travaille de mémoire puisque le post à disparu et le temps passe ...

j'espere ne pas avoire dit trop de bétise.

@+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pour l'instant j'utilise le RAH en injectant la nuit, pour cela une pompe doseuse avec plusieurs osmolations.
J'arrive à avoir un PH de 8,15 la nuit et 8,3 en journée.Il faudra un jour que j'utilise la méthode de régis car elle est controlé par des ph mètres..là moi j'y vai un peu en aveugle mais çà a l'air de marcher,donc à voir dans le temps.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le temps que je post tu avais déjà poste Dompail ( je travail et donc je suis plus lent... amoins que cela soit mon age ...)
Non non l'apport se fait pour un pH donné et non pour un Ca donné ! donc l'idée est bien d'empecher une chute de Ph.
Le coté Ca est finalement un dommage collatéral bien partique. Comme tu le sous ligne la consomation de Ca se fait toute la journée et donc pas seulement quand le Ph est bas. Par ailleur Regis utilise un RAC pour suplementer en Ca.

L'injonction de lait ou d'eau de chaux ne se fait pas que pour le Ph cela maintient aussi le Kh et donc structurellement le Ph du bac. Par ailleurs la pousse des coraux va à terme favoriser le Ph en question. Le coté tres interessant c'est que l'injonction se fait QUAND LE BAC EST PRET A RECEVOIR DANS LES QUANTITEE QU'IL PEUT ACCEPTER et c'est là que la technique décrite depuis bien avant regis à été aboutie par regis.

Il n'en demeure pas moins que le système de Régis reste à mon sens le meilleur moyen d'optimiser les performances d'un RAH.


100% en accord

@+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le temps que je post tu avais déjà poste Dompail ( je travail et donc je suis plus lent... amoins que cela soit mon age ...)

Tss, tss, nous sommes tous les deux aussi jeunes (et beaux :love: ). En fait, j'ai le même soucis que toi, je répondais à Seti :) :

il en pense quoi du maintient du Ph dans le bac, nous avons beaucoup de retour d'expérience dans le bricolage de ce système, mais en fait peu voir pas sur l'influence biologique/chimique du bac. Il serai intéressant de partager également ce point, d'ailleurs si c'est Alain qui en parle, il me semble bien faire parti des seuls à nous remonter des informations comme celles-ci.

Alain nous disait que certes les SPS peuvent "maintenir d'eux-mêmes" un PH plus élevé au sein de leur organisme que celui de l'eau du bac (je schématise grandement :D ) mais que, bien sûr plus l'écart entre le PH de l'eau du bac et ce PH "idéal" était important, plus le corail devait de fait fournir d'énergie pour l'atteindre (quoi, c'est pas clair ! C'est dimanche, je fatigue :p ).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
merci de tous ces compléments...

pour pallier aux interventions disparues de Régis, voici ce qu'il disait précisément :

.../..."Je suis persuadé qu'il est possible de stabiliser le pH dans n’importe quel bac.
Attention : je parle ici de stabilisation dans le sens « maintien du pH au dessus d’une valeur seuil », c’est-à-dire que je parle d’un moyen d’éviter la baisse nocturne du pH, ou les pH chroniquement bas liés à l’injection de CO2 dans le bac. Et je ne parle pas de l’intérêt éventuel, s’il existe, d’empêcher le pH de baisser. "../...


mais aussi :

.../..."Dans le compartiment de mélange, les gouttes issues du RAH tombent à raison de 1 à 2 par seconde, pendant une petite dizaine de secondes, le temps que la sonde S1 réagisse et coupe l’injection. Une minute plus tard environ, le cycle reprend. Jour et nuit, à un rythme variable selon les variations naturelles du pH, mais à un rythme qui s’adapte automatiquement sans aucune intervention. Si en fin de journée le pH dépasse la consigne fixée, il n’y a plus d’injection, jusqu’à la nuit suivante où le pH redescend naturellement. ".../...

et encore:

.../... "Il me reste à parler de la sonde pH S2 : elle est placée « assez loin » de S1, au niveau de la pompe de remontée PR vers le bac. Elle est reliée à un deuxième ph-mètre de sécurité, dont le rôle est de couper l’alimentation électrique du brassage de RAH ainsi que de la pompe péristaltique qui l’alimente lorsque le pH dépasse une valeur limite supérieure, 8,5 dans mon cas. On ne saurait jamais être trop prudent : au cas où le ph-mètre relié à S1 serait défaillant et « oublierait » de couper l’injection d’hydroxyde, le second ph-mètre s’en charge avec une marge de sécurité contrôlable. ".../...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ajoute aussi que si Babiche a 2 pompes péri c'est parce qu'il possède aussi 2 RAH ; son volume d'eau (et peut-être aussi son extrème vigilance à toujours pouvoir se dépanner )...l' explique forcément.


heu la je crois qu'il a meme plus que deux pompes perilstatique pour se depanner ...
mais bien deux pour un RAH mais tu as raison attendons qu'il confirme.

regis le retour ! cool bon et bien je laisse la place ;-)

@+
Edite : un truc super sympa avec cette methode c'est que les polypes ils sont dehors à fond ! !!!!!!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bonjour

Une autre photo...
précision: la sortie (d'eau chargée d'hydroxyde) ne figure pas sur la photo; il faut l'imaginer tout à fait à gauche, donc en sortie de "boîte sonde PH".



bon je débarque de Polynésie, je n'ai pas encore la tête bien en place...
Mais quelque chose m'intrigue : où places tu la sonde pH qui commande l'injection d'hydroxyde ? Dans la première boite (à droite) ? Auquel cas ce n'est pas le mieux, car c'est dans cette boite que tu injectes l'hydroxyde et le pH va rapidement monter et tu risques de n'injecter que 2 ou 3 gouttes à la fois.
A mon avis (voir tout ce que j'ai raconté sur OP, qui je sais à disparu pour l'instant... mais je ne peux imaginer qu'une personne sensée, Pasalbout en l'occurrence, puisse décider du jour au lendemain de faire disparaître du net toutes les précieuses infos qui se trouvaient sur OP), ta boite à gauche ne sert à rien. Si ce n'est à augmenter la durée pendant laquelle le pH, dans l'eau où a été injecté l'hydroxyde, sera élevé, ce qui favorisera la formation de précipités plus difficiles à redissoudre ensuite. L'eau qui a reçu l'hydroxyde doit au plus vite être diluée dans le reste de l'eau du bac. A mon avis, tu enlèves la boite à gauche, tu places la sonde S1 à quelques cm du tube de sortie de la boite de droite, et tu places la sonde S2 quelque part dans la décant, après la sonde S1, de telle sorte qu'en fonctionnement normal elle ne ressente quasiment pas les variations haut-bas que va ressentir la sonde S1.
Régis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bonjour, je souligne vu que je n'ai pas vu de choix de couleur de texte

Je suis vraiement deçu que regis ne soit pas de la partie car je n'aurais pas les meme arguments.

me voilà

L'histoire du Ph stable au dessus de 8,4 pour la pousse est une erreure.

deux remarques :
1) de quel pH tu parles ? Celui de l'eau de ton bac, celui qui est indiqué par le cadran du pHmètre, ou encore celui du milieu cellulaire dans lequel le corail fabrique son squelette ?
2) tu auras du mal de faire croire à mes coraux que la stabilisation du pH nuit à leur croissance



La calcification semble bien nécéssiter des variations de Ph pour fixer le Ca. Et c'est là qu'alain à raison en disant ente 7,9 et 8,5

Concernant la methode décrite il apparait tout de meme que l'objectif est d'empecher un Ph bas et c'est uniquement cela que la methode fait puisqu'elle provoque l'injonction d'eau de chaux dans un premier temps puis de lait si cela perdure trop et ou que la baisse est importante.

Par ailleur sur les recifs il y a des variations de Ph entre la nuit et le jour se qui semble bien utile si mere nature le fait...

peux tu citer une source où les variations du pH du milieu récifal naturel sont mentionnées et chiffrées ?

Concernant le Ph localement qui peut changer je ne pense pas que se soit le corail qui provoque cela directement mais plus le coté stagnant de la couche d'eau qui diminue, associé à la "respiration" du corail et donc provoque une variation du Ph. Le tout associé à une respiration par de la zooxantelle en phase nocturne et là c'est le bonheur. ( je sens que des discussions sur le brassage la nuit vont pouvoir arriver Dundee ;) )

Tres intéressant ton montage.
Comme je l'ai déjà dit à bachir l'arrivé de l'hydroxyde de Calcium est préférable avec un tuyau souple cela empeche des formations qui pourrait boucher le tuayu. Bachir ( je delationne un peu désolé ) lui à mi je crois deux pompe perilstatique pour etre sure que la puissance soit suffisante pour eviter toutes occlusion.

je ne comprends pas. J'ai des années de pratique, et je n'ai jamais eu la moindre occlusion. Je dois avoir un bon transit :bigsmile:


Par contre j'adore le principe des boites qui s'ouvre simplement ça c'est top !
Vérifie bien qu'il n'y a pas de fuite de gaz au raccord dessus de boite / hydroxyde, regis signalait que c'est effectivement un endroit sensible...

non. C'est au niveau du RAH qu'il doit y avoir étanchéité


et pense à laisser une petite couche d'air entre l'injection d'hydroxyde et la zone de mélange.

Bon je travaille de mémoire puisque le post à disparu et le temps passe ...

j'espere ne pas avoire dit trop de bétise.

@+


Régis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici