Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Niko74

Refuges à algues

Messages recommandés

Bonjour,

 

Je souhaite mettre en route un refuge mais entre les différentes sortes je suis comme qui dirait perdu.....

 

Je souhaite un refuge dans lequel je puisse cultiver des algues supérieures pour concurrencer les algues dans le bac avec env 10cm de sable pour que des micros organismes se développent et nourrissent le bac ..

 

Auriez-vous des liens, des articles pour me documenter et pensez-vous que le genre de refuge que je souhaite soit réalisable et vraiment bénéfique?

 

Merci et joyeux lundi de Pâques :-)

 

Niko74

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à toi ;)

 

Voilà mon avis, tu en entendras certainement d'autres:

 

Puisque tu souhaites concurrencer les algues dans le bac principal, il te faut choisir une algue à pousse rapide.

Perso, je ne jure que par la Chaetomorpha, bien que ce ne soit pas la plus jolie. (alternative: Caulerpa prolifera)

Tu pourrais alimenter le refuge avec un débit de 1 à 2 fois le volume du bac principal, et éventuellement brasser le refuge de l'intérieur, pour constamment renouveler l'eau autour de la chaeto, ce qui augmenterait encore son pouvoir épurateur.

Un éclairage plutôt jaunasse conviendrait, 12, 16 ou même 24h par jour.

 

Les 10cm de sable me semblent inutiles s'il s'agit d'héberger de la microfaune.

Tu en auras tout autant avec une épaisseur de 5cm, sans les inconvénients d'un DSB (raréfaction des vers).

Il en va autrement si tu optes pour un plénum.

Là, pas de problème à mon avis, puisque même les couches les plus basses seront (légèrement) oxygénées.

 

Autre solution:

Tu installes un refuge à boue, avec par exemple de la Miracle Mud, et l'alimentes avec un débit important (au moins 10 fois le volume du bac principal par heure), éclairé 24/24h.

Si l’intérêt de cette boue est parfois discuté, beaucoup s'accordent à dire qu'elle favorise le développement de la microfaune.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

+1

Je suis partie sur un refuge à algues pour espérer concurrencer les algues qui peuvent ce développer dans le bac principal. Et la microfaune y prospère en quantité. 

 

Après si tu as la possibilité de diviser le refuge en plusieurs, il y a les refuges cryptique qui sont très intéressant pour la diversité que tu peux apporter. Ce qui est très intéressent aussi est de faire une culture d'éponge dans ce type de refuge, les éponges sont d'énormes filtreurs. Mais il me semble que leurs maintenance est plus incertaine. Il faut garder une certaine quantité de nutriment pour réussir à les garder.

 

 

 

@+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

 

Merci à tous les 2 pour vos réponses :)

 

Alors pour répondre à Piquepique, je pensais à mettre de la caulerpa puis des bryopsis ( peut être une erreur ?? ) Du coup, vais suivre ton conseil mais j'aimerais diversifier les espèces d'algues.. Jouable ou bien???

 

Alors mettre une couche de Miracle Mud ( 2/3 cm ??) avec des PV, des algues, le tout avec un débit important et bien éclairé, ça peut le faire tu penses????

 

Tobos, les refuges cryptiques sont lesquels stp?

 

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ca m'intéresse beaucoup comme sujet car j'ai cette idée aussi, de mettre un refuge.

 

Petite question : De quelle volume pense tu faire ton refuge par rapport à celui de ton bac ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

 

 

Alors pour répondre à Piquepique, je pensais à mettre de la caulerpa puis des bryopsis ( peut être une erreur ?? ) Du coup, vais suivre ton conseil mais j'aimerais diversifier les espèces d'algues.. Jouable ou bien???

 

Alors mettre une couche de Miracle Mud ( 2/3 cm ??) avec des PV, des algues, le tout avec un débit important et bien éclairé, ça peut le faire tu penses????

 

Tobos, les refuges cryptiques sont lesquels stp?

 

Merci

 

 

Tu dis vouloir brancher un refuge d'une capacité de 20% du volume du bac principal.

Combien de litres contient-il?

 

Bryopsis dans le refuge?!

Pourquoi pas... mais elles y viendront d’elles-mêmes si les conditions leur plaisent.

Et puis ton but, c'est de concurrencer les autres algues, et d'exporter (donc retirer du système) ce que tu fais pousser dans le refuge.

Les algues filamenteuses, à moins d’être cultivées sur treillis, ne sont pas vraiment faciles à récolter.

Quant à varier les algues, pourquoi pas, c'est toujours plus plaisant à regarder.

A toi de cibler les buts à atteindre, et de choisir les "bons outils", en privilégiant d'abord l'efficacité.

 

Pour la Miracle Mud, c'est quand même une méthode de maintenance à part entière, dont la mise en œuvre doit être respectée assez scrupuleusement.

Renseigne-toi avant de te lancer, le net américain est bien fourni en infos à ce sujet.  ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le refuge fera env 27*40*40 (hauteur d'eau) ce qui fait 43l env.

 

Le but est d'avoir un refuge algual poir développer microfaune poir nourrir un peu le bac principal et d'exporter nitrates etc etc....

 

Vais alors laisser tomber le miracle mud pour le moment; à voir dans le futur ^^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Volume trop petit ????

 

Chaetomorpha, rien que celle là :-/ ??? 

 

Donc au final, +/-5cm de suga, chaetomorpha, bedit d'env 400L/h, éclairage 24h/24 et pv???? 

 

PAs d'autres algues???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chacun fait évidemment selon ses possibilités, aussi bien techniques que financières, mais plus c'est grand, mieux c'est...

Tu peux mettre d'autres algues, mais c'est à mon avis, vu le volume réduit, un compromis efficacité/esthétisme.

Essaie toujours, et si "l'export" n'est pas suffisant, tu pourras toujours revenir à la monoculture.

 

Le 24/24h en éclairage n'est pas nécessaire.

Je trouve même que c'est contre-nature.

Tu peux par exemple démarrer à 16h/jour, éventuellement en cycle inverse par rapport au bac principal, puis ajuster par la suite.

 

Quel volume à le bac principal?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut, 

 

 

Les crypto-refuge sont les refuges qui sont dans le noir

 

 
J'ai choisi un algale aussi pour faire limité la variation PH entre le jour et la nuit.
Au fait la photosynthèse des algues (refuge allumé que la nuit) permet une diffusion d’oxygéné ce qu limite légèrement la baisse du Ph la nuit.
Attention, cela ne permet pas d'avoir un PH qui ne bouge pas non plus. Pour avoir un stabilisation 0.01 environ, j'ai environ 30% de refuge à algues.
 
Tu es maso pour la bryopsis ? Tu veux des valonia aussi ?  :D
Il te faut des algues qui ne risquent pas de ce multiplier dans le bac principale ou du moins qui sera très facile à enlever.
 
Je te conseil des algues qui ne lysent pas aussi.
La lyse est un phénomène qui ce produit durant la reproduction et qui provoque une dégradation très rapide des algues. Donc tous ce qu'elles auront consommé durant leurs poussent ce retrouvera dans le bac.  
 
Les algues rouge je crois que c'est pas top non plus (bien que j'en ai 3 sortes  :-[ ), je crois que ça consomme pas mal d'iode.
Les algues calcaire c'est pareil, c'est très beau mais c'est une pompes à Ca
 
En résumé: chaetomorpha
(enfin je connais que cella qui ne lyse pas et qui n'est ni rouge ni calcaire)
 
@+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

Ca s'envoi facilement par la poste. Si ils mettent pas plus de 3-4 jour. J'en ai déjà reçus, la personne était à 170Km environ 

 

Oh mais que vois-je  :horreur, le veinard, tu habites à la montagne et vers Megève et tout en plus   :D

Bon pour moi c'est trop loin je pense et surtout j'en ai plus pour l'instant  :-[

 

 

@+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

 

Par la Poste, ben là est le souci  :D  :hihi  roooo suis méchant avec nos amis postiers ^^

 

Et oui, suis au fond de la vallée au pied des montagnes  :bonjour  les Fiz, les Aravis, le Mont Blanc pas loin etc etc etc, pourquoi tu es jaloux???  :D

 

Une idée de quand tu en auras???

 

Niko 8)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Post intéressant effet :) Je réfléchis à la mise en place d'un refuge également

Essentiellement pour la micro faune d'ailleurs ! Pour le moment j'en suis envahi, mais c'est normal...je n'ai encore aucun poisson  :hihi

Par la suite (d'ici à 2 mois ou 3 ) je pense que le premier sera un Synchiropus (pas encore déterminé l'espèce on verra...) du coup la micro faune

risque de prendre une grosse gifle !!

D'ici là il faut que je trouve une solution (place, volume, ...)

Donc je suis le sujet avec intérêt :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

 

En attendant de monter mon refuge, serait-il possible de mettre de la Chaetomorpha dans le compartiment pompe de remontée en l'isolant histoire que ça ne finisse pas dans la pompe.. Est-ce que cela serait bénéfique ou bien il faut l'action combinée du refuge ( pv, sable et Chaetomorpha ) ????

 

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il risque d'être difficile de bien isoler la Chaetomorpha de la pompe...

De plus, le turnover risque tout de même d'être très important en comparaison de celui d'un refuge et, pour clore le tout, tu vas être obligé d'éclairer copieusement ton volume technique :-[

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tss, tss, tentais-tu de passer inaperçu pour ce premier post :D

Bienvenue sur Cap, Minos ;)

Hihihihi...c'est loupé  :D  merci  ;)

Une autre question sur ces refuges...faut-il à tout prix éclairer même sans algues ?

Leur but premier n'est-il pas de justement servir de "refuge" à la micro-faune qui est suivant mes

propres observations surtout très active de nuit ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Alors je ne sais pas du tout mais je pense que c'est quand même nécessaire ^^

 

Si on ne voit pas la microfaune le jour, je pense que c'est simplement à cause des prédateurs qu'il y a dans le bac, on me corrigera si j'ai faux... PArfois il m'arrive d'en voir la journée...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une autre question sur ces refuges...faut-il à tout prix éclairer même sans algues ?

Leur but premier n'est-il pas de justement servir de "refuge" à la micro-faune qui est suivant mes

propres observations surtout très active de nuit ?

 

Aucune obligation d'éclairer si tu ne souhaites pas faire pousser d'algues ou accueillir quelques animaux photosynthétiques...

Si tu t'orientes vers un refuge cryptique (excellente idée !), ne passe pas à côté de cet article, objet de l'ActuBioRécif N°7 : http://www.cap-recifal.com/page/articles.html/_/actubiorecif/la-boucle-des-spongiaires-r80

De beaux axes de réflexion ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je cite : "Un refuge cryptique riche seulement en éponges ne peut donc se suffire à lui-même..... Il semble donc indispensable d'adjoindre a ces refuges, ce que l'on pourrait appeler les macro-détritivores tels que bernard l'hermite, ophiures, crabes et autres crevettes."

 

Il me smeble qu'un refuge cryptique est un refuge sans lumière, jusque là on est d'accord mais les macro-détrivores peuvent se passer totalement de lumière ????

 

Niko 8)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Si on ne voit pas la microfaune le jour, je pense que c'est simplement à cause des prédateurs qu'il y a dans le bac, on me corrigera si j'ai faux... PArfois il m'arrive d'en voir la journée...

 

Je serais bien en peine de te répondre avec certitude mais ta question est intéressante.

En fait j'imagine que c'est surtout le phytoplancton qui a besoin de lumière pour effectuer sa photosynthèse, d'où le fait de le trouver à la surface dans les premiers mètres d'eau, suivi de près, dans la nature, par le zooplancton qui le consomme.

L'absence totale de lumière dans un circuit fermé inhiberait certainement les mécanismes de production de matière organique mais dans notre cas un refuge cryptique est de toute façon relié en permanence à une ou plusieurs autres cuves qui elles ne manquent pas de lumière.

Bref, microfaune et "macro-détritivores" n'ont à priori pas directement besoin de lumière mais la lumière est nécessaire à "la production de ce qu'ils consomment". Elle leur est donc indirectement vitale...

D'autres avis seraient les bienvenus ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour le lien Denis :)

J'ai tout bien lu et j'espère bien compris !

Du coup l'idéal serait que nos zones "sombres" se couvrent d'éponges encroûtantes :)

Effectivement héberger des éponges de ce type dans un refuge (en l’occurrence pour moi je pense que ce sera les chicanes de la décant)

serait une solution de "pré-filtration" biologique :) cependant dans la nature l'article parle de 66% du récif constitué de la sorte...

Va falloir en trouver des éponges ^_^

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici