Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

JEGOU

Montage refugium à algues

Messages recommandés

pour mars je vais changer mon systeme de filtration
j'aurai une partie cuve technique
et une autre cuve à refugium de 180 litres
donc les deux cuve seront complétement indépendant l'un de l'autre
cependant je n'arrive pas a réaliser  le circuit d'eau entre le bac et les cuves ?
car supposons que j'ai une pompe de remonter pour la cuve technique cela est normal
et ensuite une pompe de remonter pour le refugium pour l'instant vous me suivez !
là ou je ne comprend pas c'est les retour d'eau du bac
supposons que la pompe de remonter du bac technique tombe en panne  l'eau de la surverse coulera toujours a cause de la deuxième pompe du refugium qui fera déborder le bac technique
donc j'attend des idées
mon idée et de relier les deux bacs ensemble par deux trous dans le verre et mettre une traverser de cloison mais je prefaire attendre d'autres idées

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, c'est risqué.

Le mieux serait de monter un refuge branché sur le bac technique, et qui n'aurait donc au niveau des fluides aucune influence sur le bac principal.

Dans ce cas-là, au lieu d'amener l'eau dans le refuge à partir du bac principal, tu places une pompe dans le bac technique, qui envoie l'eau dans le refuge percé, qui se déverse à nouveau dans le bac technique, par ex. près de la pompe de remontée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, c'est risqué.

Le mieux serait de monter un refuge branché sur le bac technique, et qui n'aurait donc au niveau des fluides aucune influence sur le bac principal.

Dans ce cas-là, au lieu d'amener l'eau dans le refuge à partir du bac principal, tu places une pompe dans le bac technique, qui envoie l'eau dans le refuge percé, qui se déverse à nouveau dans le bac technique, par ex. près de la pompe de remontée.

C'est la meilleur solution...

Le plus important et la question à te poser est de à savoir si en cas de coupure de courant ton bac technique accepte l'eau de ton bac ainsi que celui de te refuge

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce que je ne comprends pas :

... car supposons que j'ai une pompe de remonter pour la cuve technique cela est normal tu veux parler de la pompe de remontée vers le bac ?
et ensuite une pompe de remonter pour le refugium pour l'instant vous me suivez ! qui partirait d'où, du bac ?
là ou je ne comprend pas c'est les retour d'eau du bac
supposons que la pompe de remonter du bac technique tombe en panne  l'eau de la surverse coulera toujours a cause de la deuxième pompe du refugium qui fera déborder le bac technique  : d'où part et ou va cette eau vers le refugium ? Si l'eau qui va au refugium retourne dans le même compartiment ou elle est puisée, il n'y a pas d'impact sur le niveau de ce compartiment, que ce compartiment soit le bac ou un compartiment de la cuve technique (sauf si cette pompe de remontée vient à s'arrêter, comme le dit Tom, il y aura le léger retour de la nappe d'eau du refuge). La proposition de Piquepique est surement la bonne.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci piquenique

cependant d’après les article le refugium a algue optimum et celui dont l'arriver d'eau ne provienne pas de la cuve technique car l'cumeur aura avalé tout les éléments précieux aux algues

et aussi le retour du refugium et déconseillée dallé dans la cuve technique car lle est deja traiter par les algues superieur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Donc tu puises l'eau du refuge dans le bac et tu la renvoies dans le bac. Ou est le problème ?
 
Quand la pompe de remontée du bac s'arrête, l'eau du refuge na va pas aller dans la cuve technique puisque le volume ce qui arrive du refuge retourne vers le refuge. Ceci, sauf quand la pompe du refuge s'arrête, alors seule la lame d'eau du refuge, au dessus  de son évacuation, ira dans la cuve technique.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

mon but est d'avoir un refugium sous le bac d'environ 180 litres avec sa propre pompe de remonter et bien sur sa descente d'eau aussi

ensuite d'avoir une cuve technique de 150 litres avec aussi sa propre pompe de remonter et sa descente aussi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

cependant d’après les article le refugium a algue optimum et celui dont l'arriver d'eau ne provienne pas de la cuve technique car l'cumeur aura avalé tout les éléments précieux aux algues

et aussi le retour du refugium et déconseillée dallé dans la cuve technique car lle est deja traiter par les algues superieur

Parce que tu crois qu'un écumeur retire des nitrates? 

Que nenni, mon cher, il n'y a guère que le vivant qui est capable d'une telle chose.  ;)

 

Pour le retour du refuge, l'idéal est qu'il se fasse par gravité.

Et si c'est dans la cuve technique à quelques centimètres de la pompe de remontée, ce n'est certes pas directement dans le bac principal, mais... presque...  ;)

 

Pour le

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parce que tu crois qu'un écumeur retire des nitrates? 

Que nenni, mon cher, il n'y a guère que le vivant qui est capable d'une telle chose.  ;)

Tss, tss, la mauvaise foi des déesbésistes jaubertins est parfois sans limite :D

Extraire de la matière organique avant qu'elle ne se dégrade en ammoniaque puis en nitrite contribue tout de même grandement à limiter la formation de NO3 en bout de chaine pour qui ne dispose pas d'un lit de sable épais avec ou sans plenum :siffle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est bien ce que disais... Ces jaubertistes déesbésiens sont pratiquement incapables de maintenir durablement des nitrates dans leur bac :D

Ces brutes se débrouillent pour les torturer en les filant à bouffer à des bactéries, c'est tout à fait dégoutant... alors que les berlinois bon teint se contentent pour leur part de réguler leur naissance. Une attitude tout de même plus civilisée, non :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour en revenir au problème de Jegou (et les couleurs ?), nous manquons cruellement de dimensions des bacs.

Quoi qu'il en soit, il est probable que le refugium soit plus haut que la décante et il suffit d'un perçage en haut de ce bac et un peu de plomberie pour avoir le retour dans le compartiment de remontée de la cuve de filtration.

Pour amener l'eau du bac, il suffit d'une dérivation en T avec des vannes pour réguler ce qui va dans la décante et ce qui va au refugium.

En cas d'arrêt de la pompe de remontée seule le niveau se stabilisera toujours au même point étant donné qu'il s'agira du volume de la lame d'eau du bac principal plus celui du refugium. Refugium qui ne sera plus alimenté une fois que la lame d'eau du bac principal ne débordera plus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je dis, que pour un refuge algual, le mieux est de prendre l'eau après l'ecumeur ( non pas pour les nitrates mais pour avoir une eau depourvue de toutes saloperies )et rejeter dans la décante ( avant l'ecumeur ), il faut que le turn over soit de trois à quatre fois le volume du refuge et qu'il y ait un bon brassage dans celui ci

En considérant que le but de ce refuge est de diminuer nitrates et phosphates

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour en revenir au problème de Jegou (et les couleurs ?), nous manquons cruellement de dimensions des bacs.

Quoi qu'il en soit, il est probable que le refugium soit plus haut que la décante et il suffit d'un perçage en haut de ce bac et un peu de plomberie pour avoir le retour dans le compartiment de remontée de la cuve de filtration.

Pour amener l'eau du bac, il suffit d'une dérivation en T avec des vannes pour réguler ce qui va dans la décante et ce qui va au refugium.

En cas d'arrêt de la pompe de remontée seule le niveau se stabilisera toujours au même point étant donné qu'il s'agira du volume de la lame d'eau du bac principal plus celui du refugium. Refugium qui ne sera plus alimenté une fois que la lame d'eau du bac principal ne débordera plus.

donc d'apres toi je doit pas avoir de pompe de remonter dans le refugium

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Moi je dis, que pour un refuge algual, le mieux est de prendre l'eau après l'ecumeur ( non pas pour les nitrates mais pour avoir une eau depourvue de toutes saloperies )et rejeter dans la décante ( avant l'ecumeur ), il faut que le turn over soit de trois à quatre fois le volume du refuge et qu'il y ait un bon brassage dans celui ci

En considérant que le but de ce refuge est de diminuer nitrates et phosphates

tout a fait d'accord d’ailleurs je l'ai dit un peut plus haut et je me répète le refugium optimal doit etre complement independant de la cuve technique pour pouvoir regler le debit d'eau et d'éviter le retour d'eau du refugium a la decante ainsi que l'arriver de l'eau de la decante au refugium mais l'idée de chris parait assez bien 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

donc d'apres toi je doit pas avoir de pompe de remonter dans le refugium

 

 

Non, c'est une pompe inutile et le retour se faisant dans la zone à niveau variable, là où est la pompe de remontée, elle ne repasse pas dans la filtration de la décante. 

Cela permet aux algues de profiter de la charge organique du bac et d'en extraire l'azote et le phosphore.

Avec en bonus peut-être un peu de micro-faune ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tout a fait d'accord d’ailleurs je l'ai dit un peut plus haut et je me répète le refugium optimal doit etre complement independant de la cuve technique pour pouvoir regler le debit d'eau et d'éviter le retour d'eau du refugium a la decante

 

Puisqu'on te dit que de placer le retour du refuge près de la pompe de remontée...!   :tapemur

 

Autre solution: Placer le refuge plus haut que le bac principal, avec une pompe placée dans ce dernier et alimentant le refuge.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mon commentaire était un poil sarcastique, bien sûr...

 

S'il y a bien une chose que les années m'ont appris, c'est à remettre en cause mes idées préconçues et à me méfier des obtuses visions dont il est facile de se convaincre, en récifal comme ailleurs...

 

J'ai longtemps porté à bout de bras cette douce illusion d'un refuge cultivant le garde-manger du bac principal...

Dans un sens, cela reste vrai, et c'est toujours ça de gagné, mais l'apport de nourriture vivante est probablement (et malheureusement) minime.

Si le but est d'assurer un nourrissage de qualité, mieux vaut pratiquer quelques cultures annexes (copépodes, artemias, phyto), ou comme le suggérait Olivier dans un autre sujet, héberger des crevettes qui ne manqueront pas de lâcher régulièrement leur progéniture dans la colonne d'eau.

 

Il y a beaucoup de façons de concevoir un refuge, et beaucoup de façons de s'en servir...

Augmenter le volume d'eau du système, s'efforcer d'y cultiver une microfaune riche afin de freiner une raréfaction de celle-ci dans le bac, stabiliser le Ph en éclairage inversé, y cultiver des algues et exporter ainsi nitrates et (dans une moindre mesure) phosphates hors du système, y héberger des animaux qui n'auraient pas leur place dans le bac principal, et j'en oublie sans doute...

Tout sauf des choses futiles, à mon avis...

Et puis... quand s'agit de faire joujou, on en voit généralement beaucoup plus à genoux devant leur cuve technique que devant leur refugium...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un refuge doit essentiellement fournir de la micro faune au bac

 

Tu vas un peu vite en affirmation ! Je vois plein de refuges aux fonctions différentes et je n'ai jamais affecté cette mission à mon refuge. Concernant un refuge dédié au développement de la microfaune (pas forcément algal), il n'existe pas à ma connaissance d'analyse démontrant une réelle efficacité d'un refuge en tant que pourvoyeur de microfaune, pas même pour ses larves. J'aimerais avoir ta certitude, pour moi ça reste dans le domaine du vœu ;)

 

Mais quelque part, tu as raison, je ne nie pas qu'avec mon refuge je fais joujou. C'est déjà pas mal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui en fait l refuge est un fantasme caché d'avoir un second bac ni vu ni connu par son caf lol

Intuitivement je serais plus tenté par un refuge de mous car il a l'avantage de produire de la microfaune et aussi d'absorber nitrates et phosphates, dumoins je le pense

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui en fait l refuge est un fantasme caché d'avoir un second bac ni vu ni connu par son caf lol

C'est vrai ! Quand bien même il ne s'agirait pas d'une ruse pour tenter de duper ses proches, un refuge offre le grand plaisir de mettre un autre bac en eau, un bac à part entière ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici