Aller au contenu
lepilou

Le bac de pilou en présentation

Messages recommandés

Salut à tous,

 

Longtemps simple lecteur de cap récifal je n'avais jusqu'alors jamais réellement participé aux échanges de ce forum pourtant fort sympathique. Par soucis de discrétion mais aussi parce que je pensais simplement avoir beaucoup plus à apprendre des autres que de choses à pouvoir partager en retour au vu de mon humble expérience face à celle autrement plus légitime de la multitude de "pointures" qui animent joyeusement le site.

 

C'est donc avec une certaine appréhension que je me lance pour la première fois dans le grand bain en venant présenter ici mon bac qui reste bien modeste face à certains exemplaires de ce forum. J'ai fini par me dire qu'il fallait se lancer, que voir les bacs des autres me faisait plaisir et qu'après tout voir le mien pourrait bien faire plaisir à certains aussi, donc nous y voilà… Franchir ce cap aura aussi pour moi un but plus égoïste que je me dois de confesser, à la recherche d'une certaine émulation perdue que j'espère retrouver par le biais du forum afin de peut-être palier l'intérêt parfois à la baisse pour cette passion qui nous dévore et que j'ai pu porter au bac ces derniers mois faute de temps et de grandes évolutions. On dit bien après tout que le partage fait vivre la passion. Voici donc mon bac sous toutes les coutures (pardon d'avance pour ceux qui auraient la phobie des gros pavés à lire mais je vais essayer d'être le plus complet possible dans sa présentation) :

 

post-1847-0-05396200-1428784827_thumb.jpg

 

post-1847-0-99875300-1428784858_thumb.jpg

 

post-1847-0-61254700-1428784883_thumb.jpg

 

Comme on peut le voir c'est assez largement orienté SPS avec des grosses colonies. Toutes ont démarrées à l'état de boutures (cf. plus loin photos sur évolution de la pousse) et je m'efforce de couper le moins possible car j'apprécie autant si ce n'est plus la forme que la couleur chez un corail. Malgré tout certaines ont déjà connu la pince plus d'une fois. Le bac est en eau depuis janvier 2013 et tourne en Berlinois.

 

Le bac et son support ont été réalisés sur mesure au club SATL de Limoges (auquel j'appartiens toujours) à l'aide de ses adhérents qui m'ont permis de faire mes premiers pas et de m'initier au monde récifal. Habillage par mes petits soins.

 

Dimensions : 115 cm de long ; 60 cm de large ; 55 cm de haut (hauteur d'eau de 52 cm) - Volume brut de 380 L. Volume net avec partie technique estimé autour de 400 L.

 

Environ 60kg de PV à +ou- 5kg car honnêtement je ne suis plus du tout sur du chiffre et je crois bien ne jamais l'avoir réellement connu. Une petite quinzaine de kilos a du progressivement quitter le bac du haut pour rejoindre la décante afin d'aérer un peu un décor qui devenait trop mastoc à mon goût avec le volume croissant occupé par les coraux. Une fine épaisseur de sable ravira sans doute les plus fins connaisseurs.

 

 

Population piscicole :

 

En italique les dates d'introduction dans le bac

 

1 chelmon rostratus (mai 2013)

1 zebrazoma flavescens (août 2014)

1 ctenochaetus strigosus (juin 2014)

2 amphiprion ocellaris (avril 2013)

2 apogon kauderni (août 2013)

1 gramma loreto (août 2013)

1 synchiropus splendidus (décembre 2013)

1 stonogobiops nematodes +1 alpheus randalli (septembre 2014)

2 lysmata debelius (avril 2013)

 + Détritivores en quantité avec une équipe d'escargots variés et un escadron spécial sable composé d'un oursin dollar et de nassarius.

 

post-1847-0-11021700-1428784995_thumb.jpg

 

post-1847-0-86208200-1428785035_thumb.jpg

 

post-1847-0-76027700-1428785053_thumb.jpg

 

post-1847-0-77824700-1428785072_thumb.jpg

 

Tous mes poissons s'entendent globalement bien y compris les deux chirurgiens sans hiérarchie visible ni de vrai patron dans le bac. Le chelmon serait bien le premier sur la bouffe mais aucune agressivité vis-à-vis des autres aperçue depuis leur introduction. Je nourris ce petit monde une fois par jour seulement faute de temps pour pouvoir faire plus (deux lorsque j'en ai la possibilité). La ration quotidienne se compose de deux cubes de congelés rincés (alternance selon les jours entre artémia, mysis et krill) + une dose de granulés maripearls + une pincée d'un mélange d'algues nori et spiruline. Le tout donné à la pipette. Il m'arrive parfois d'y ajouter un peu de coral Vpower ou de faire tremper le congelé dans quelques gouttes d'hydrosol polyvitaminé. Tout le monde semble trouver son compte avec ce mélange hormis le synchiropus qui préfère chercher sa dose dans le décor. Les nassarius sortent du sable comme par magie au moment de la distribution. Le chelmon est un vrai goinfre et vient chercher sa pitance direct à la sortie de la seringue.

 

Le bac a également abrité d'août 2013 à février 2014 un couple de centropyges bispinosus : sympa à regarder évoluer ensemble jusqu'au jour où comme chez beaucoup d'autres ces messieurs dames se sont brutalement pris d'un appétit féroce (du jour au lendemain) pour certains de mes coraux. Je m'en suis séparé à mon grand regret pour les laisser à quelqu'un en FO.

 

 

L'éclairage :

 

Assez éclectique de ce coté avec 3 modules LEDs complétés par 2 tubes T5 de 39W. Le tout s'est installé au fil du temps selon mes gouts pour arriver au résultat actuel car j'avais à l'origine commencé en étant plus léger. En LEDs : deux modules chinois (Pharos) de 90W entourent une ATI X1 placée en position centrale; tous sont dimmables de manière indépendante. De part et d'autres de ces trois modules se trouvent les T5 : un tube 39W en 15000°K à l'avant et un autre de 17500°K à l'arrière, rajoutés car je trouvais le bac insuffisamment éclairé sur ces zones. La photopériode totale est de 13h/j avec allumage et extinction progressive de l'ensemble (10h30 pour les T5 - 5h30 de zénith). Le fait d'avoir ces trois modules dimmables m'a permit de mettre en place un éclairage très progressif et qui montre le bac sous un aspect différent quasiment à chaque heure de la journée : chose qui me plait beaucoup. Les coraux ont eux aussi l'air content de ce choix.

 

post-1847-0-36815100-1428785226_thumb.jpg

 

 

Brassage :

 

2 pompes tunze de 6000L/h sur oscillateur depuis un mois et demi + une jebao WP 25 à son plus faible niveau de puissance. Le passage aux oscillateurs à été très longtemps réfléchi mais je me suis finalement décidé devant les difficultés croissantes à brasser autour de colonies de plus en plus massives. La forme que prenaient certains coraux, principalement parmi ceux placés sur les cotés et exposés à mon ancien brassage quasi unidirectionnel dans ces zones me déplaisait aussi parfois et m'a conforté dans l'idée (peut-être infondée) que des oscillateurs pourraient être une bonne chose pour remédier à cet aspect qui me fâchait. Une meilleure exportation des sédiments vers la surverse et un hypothétique surplus d'oxygénation me paraissaient aussi séduisants pour compléter le tableau et valider définitivement ce choix. Peu de recul encore pour le moment sur ces différents points mais il me semble déjà à première vue qu'il y a désormais moins de zones mortes et que les quelques points de départs de cyano qui me restaient au sol sont de moins en moins nombreux. Bref, satisfait pour le moment en attendant de voir l'impact sur la forme des colonies.

 

Comparatif de pousse de quelques colonies sur un an entre octobre 2013 et octobre 2014:

 

post-1847-0-68071500-1428785288.png

post-1847-0-89427300-1428785308.png

post-1847-0-28378000-1428785335.png

 

 

Paramètres de l'eau :

 

Maintenue à 25-26°C avec une salinité de 35g/L :

KH = 8 (salifert)

Ca = 415 mg/L (salifert)

Mg = 1320 mg/L (salifert)

PO4 = 0.00 - 0.03 mg/L (mini checker Hanna)

NO3 rarement mesurés mais de mémoire autour de 5 mg/L lors du dernier test (salifert).

 

 

Les coulisses :

 

post-1847-0-61784200-1428785381_thumb.jpg

 

La partie technique est on ne peut plus commune au détail près que quelques pierres descendues du bac principal pour aérer son décor squattent près de l'écumeur. Sinon c'est du grand classique : une chicane au niveau de l'arrivée d'eau suivi du compartiment à niveau constant pour l'écumeur puis d'un compartiment à niveau variable où j'ai logé la remontée (assurée par une pompe Eheim compact+ 3000 qui tourne à son minimum). Au vu de la hauteur à remonter sur mon installation on peut à la louche estimer pour elle un débit en sortie de 1200 L/H soit un turn over de 3x le volume du bac. Une réserve adjacente d'environ 30 L d'eau osmosée où se trouve un osmolateur tunze me permet de compenser l'évaporation et de garder une salinité constante. La descente est assurée par deux tubes de 32 mm logés dans la surverse centrale. Le plus haut est équipé d'un durso et ne prends qu'une faible partie du débit comparativement au second dont le niveau de prise se situe quelques centimètres plus bas (cf. image sketchup pour plus de clarté car impossible à photographier pour la montrer clairement). Pas un bruit ne filtre grâce à ce montage.

 

post-1847-0-30675400-1428785406.png

 

J'ai choisi pour l'écumage un Deltec SC 1455 réglé sur une écume fine dont je dois actuellement nettoyer le godet une ou deux fois par semaine. Celui-ci tourne sur mon bac depuis septembre 2013 et fait suite à un bubble magus nac 7 dont j'ai préféré me séparer après avoir eu le sentiment qu'il ne suivait plus trop pour mon installation. Le Deltec me donne entière satisfaction et semble assurer correctement son rôle d'exportation des déchets et d'épuration de l'eau. Plus de résines ni d'autres appareils ou protocoles particuliers dont j'essaye de me tenir éloigné dans la mesure du possible - le dernier épisode sous résine remonte ainsi à un an et demi où les changements d'eau ne suffisaient pas à régler un taux transitoirement haut de phosphates. Bref, depuis (et je touche du bois pour que ça puisse durer) c'est juste l'essentiel sans chichis ni poudre de perlimpinpin. Le bac me parait tourner très bien comme ça je ne cherche donc pas plus loin.

 

 

Un réacteur à calcaire bubble magus c120 complète enfin la partie technique et assure la supplémentation en calcium et en KH. Il est remplit d'ARM grosse granulométrie dans sa partie inférieur et d'un granulat plus fin sur le haut de la chambre. Ce RAC est alimenté par une petite pompe placée dans la décante et est actuellement réglé au compte bulles à environ une par seconde pour obtenir un KH entre 7,5 et 8 dans le bac. Je n'ais pas la moindre idée du pH de dissolution que cela peut représenter mais pourrais probablement bientôt le savoir car j'envisage assez sérieusement d'ajouter au système un pHmètre et une électrovanne par mesure de sécurité.

 

 

Maintenance :

 

Changements d'eau de 25L par semaine (au bout de 10 jours max) avec sel Instant Océan dans 90% des cas. Parfois alternance avec red sea coral pro ou reef crystal selon les humeurs. Eau préparée environ 24 heures avant le changement. Pas d'interventions sur le sable. Nettoyage des vitres une à deux fois par semaines. Une à deux gouttes de solution iodée de temps à autres pour la forme.

 

L'eau osmosée de préparation pour les changements et pour l'osmolation provient d'un osmoseur Optima de 150 GPD à 5 niveaux de filtration. J'avais avant lui expérimenté un osmoseur d'entrée de gamme à 3 cartouches et ne reviendrait au grand jamais vers ce type de matériel, désormais archi convaincu après le passage vers l'optima que l'osmoseur est certainement parmi les organes les plus importants pour faire tourner correctement un bac récifal.

 

 

Dernier mot :

 

Nan je crois qu'il y en a déjà eu bien assez comme ça pour aujourd'hui. J'en vois dans le fond qui baillent alors place à quelques photos de plus pour finir. De plus près juste pour le plaisir et se remettre de toute cette lecture :

 

post-1847-0-18374100-1428785507_thumb.jpg

 

post-1847-0-30335700-1428785526_thumb.jpg

 

post-1847-0-13011900-1428785579_thumb.jpg

 

post-1847-0-96200600-1428785542_thumb.jpg

 

 

Merci à vous.

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bienvenue sur Cap et merci pour cette belle présentation ;)

Finalement, ta démotivation ne semble pas nuire à la bonne santé du bac :D

Tes paramètres d'eau semblent à 10 sur l'échelle de top-moumoute (c'est une unité de mesure personnelle !).

Restent-ils stables ou emploies-tu de temps à autres une résine anti-PO4 ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à vous.

 

Dom : mes paramètres sont très stables dans le temps depuis que j'ai trouvé le bon réglage de mon RAC. Ca et Mg ont un peu remonté dernièrement mais de manière tout à fait volontaire et contrôlée au moment où j'ai réhaussé ma salinité de 33-34 à 35 g/L. Ceci pour remonter un peu mon taux de Mg qui stagnait avant autour de 1220 après lecture de diverses opinion à ce sujet sur le forum. Sinon ça ne bouge pas d'un iota y compris sur les paramètres qui fâchent comme les phosphates ou les nitrates (je teste les PO4 une à deux fois par semaines au checker et les nitrates de manière trimestrielle). J'imagine qu'il y a une part de chance dans ce résultat mais aucun artifice ni résines depuis un an et demi comme j'ai pu le signaler précédemment : juste écumeur bien dimensionné et changements d'eau régulier avec passage du tuyau sur les pierres pour bien aspirer les quelques tâches de cyano qu'il y a parfois et les sédiments que je m'efforce d'en sortir. Ce passage vers l'oligotrophie s'est fait assez rapidement au moment où j'ai changé mon osmoseur d'où mon opinion assez tranchée sur l'importance de l'appareil. Aujourd'hui voir le checker m'annoncer régulièrement 0.00 de PO4 me ferait presque peur et j'en suis à augmenter les doses de bouffe pour le faire légèrement décoller.

 

Piquepique : parfois quelques problèmes de connexion entre la rampe et son contrôleur qui entrainent des variations par rapport à l'éclairage désiré  mais il suffit généralement de bouger un peu le contrôleur ou d'attendre pour que la liaison soit rétablie et que ça reprenne correctement. Satisfait du rendu des couleurs et de la pousse. Pas de signes de faiblesse constatés sur la quantité ou la qualité de la lumière après plus de deux ans. Je crois par contre que ces modules ne se trouvent plus. Pourquoi?

 

Chris : démotivé non, juste moins motivé depuis quelques temps. Réfléchir sur la meilleure manière de concevoir son installation, se creuser la tête en recherches pour connaitre les tenants et les aboutissants de telle ou telle méthode ou matériel avant d'arrêter un choix dessus - se demander si on en a vraiment besoin, pourquoi? comment? Avec quoi et à quel prix? et quels dangers pour quels bénéfices? le choix des poissons aussi, avec qui, où, quand et comment? Vont-ils bien s'entendre? Est que ça serait pas une connerie des fois? Puis l'observation après passage à l'acte… : tout ça me mettait bien dans le truc et m'a permit d'apprendre vachement. Maintenant chienne de vie : faute de nouveau projet en vue, il n'y aurait presque plus qu'à regarder le bac! Tout le reste est un peu derrière avec le matos qui va bien et le bac archi plein où raisonnablement il ne faudrait plus rien introduire (au moins en poissons - peut être un où deux coraux encore mais vu la place restante c'est la quête du graal et de la  souche ultime car il n'y en aura pas dix de plus). Bref c'est facile d'apprendre et de progresser quand on est débutant mais maintenant que j'ai le sentiment de ne plus être tout à fait dans cette case et que je n'ai plus de vrai moteur si ce n'est le partage je me demande comment continuer encore et encore à étancher ma soif car ça me stimulait bien.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah et j'ai oublié de préciser aussi sur le nourrissage que je donne très régulièrement des daphnies vivantes. Soit des bébés fraichements éclos, soit des adultes de tailles plus importante. C'est pas réputé pour être très riche nutritivement mais comme j'en ai à volonté j'en profite. Les poissons les bouffent à tous les stades et je suppose que les coraux peuvent parfois chopper les petites pour s'en nourrir.

 

 

Tes paramètres d'eau semblent à 10 sur l'échelle de top-moumoute (c'est une unité de mesure personnelle !).

Drôle d'unité personnelle au vu du nombre de vannes qui semblent glisser sur certains crâne de ce forum. Est-ce un phénomène naturel d'adaptation?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

La phase où l'on ne regarde que son bac est la phase de l'ennui pour un passionné comme nous, les usines à gaz à régler...... Nous occupent bien finalement !

Il faut trouver d'autres challenges avec des espèces un peu plus délicates, surpeupler le bac en poissons et tu t'ennuieras plus. ( humour)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je te posais cette question à propos des résines anti-PO4 puisqu'il y a à mon sens une grande différence entre afficher des taux "stabilisés" et très bas de PO4 sans utiliser de résine ou à contrario en en utilisant en quasi-permanence ;)

 

Maintenant chienne de vie : faute de nouveau projet en vue, il n'y aurait presque plus qu'à regarder le bac! Tout le reste est un peu derrière avec le matos qui va bien et le bac archi plein où raisonnablement il ne faudrait plus rien introduire (au moins en poissons - peut être un où deux coraux encore mais vu la place restante c'est la quête du graal et de la  souche ultime car il n'y en aura pas dix de plus). Bref c'est facile d'apprendre et de progresser quand on est débutant mais maintenant que j'ai le sentiment de ne plus être tout à fait dans cette case et que je n'ai plus de vrai moteur si ce n'est le partage je me demande comment continuer encore et encore à étancher ma soif car ça me stimulait bien.

 

De ce point de vue, pas de souci !

D'abord, il reste toujours LA ou LES bêtises qu'on a pas encore faites :D

Tu sais, les jours où l'on se dit "tiens, pourquoi je n'essaierais pas tel ou tel produit ou matériel ou ce petit changement de décor ?"...

Ensuite, plus raisonnablement, il est toujours possible de renoncer à une grosse colonie pour la remplacer par une simple bouture d'un autre corail qu'on souhaite avoir depuis longtemps (par exemple, à la place d'un des Turbinaria que tu as en doublon :siffle ).

Bon... dans les faits, je garde le souvenir de ne jamais avoir vraiment réussi cet exercice difficile puisqu'à chaque tentative de retrait d'une grosse colonie, je lui ai toujours trouvé "quelque chose" qui justifiait (à mes yeux) le fait de la garder ("Finalement non, pas celui-ci, c'est l'un de mes premiers acros", "celui-là certes n'est vraiment pas très beau... Mais quelle forme superbe !", etc, etc...) :D

Et puis, il reste tout de même un peu de place devant, en bas, pour quelques LPS de rêve !

Quant à la célèbre échelle de Top-Moumoutte... Maintenant que tu y fais allusion, effectivement elle semble plus couramment employée par les membres du site qui utilisent une peau de chamois pour "se laver les cheveux" !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et pis quand on a pas de chance et que le coup d'essai se transforme en coup de maitre comme ce bac, il reste la possibilité de monter un nouveau bac plus gros pour tenter les emmerdes :D

Coup de bol aussi peut-être. Un bac plus gros suivra je l'espère un jour, mais que je ne pense pas voir venir arriver d'ici plusieurs années.

 

 

(par exemple, à la place d'un des Turbinaria que tu as en doublon :siffle ).

Photos sans doute trompeuses car pas de doublon de Turbinaria : 2 renniformis (violet bords jaunes en bas à droite + vert bords jaune plus pâle sous l'hystrix). Un peltata bleu polypes marrons visible au niveau de la surverse complète l'ensemble des turbinaria.

 

 

Et puis, il reste tout de même un peu de place devant, en bas, pour quelques LPS de rêve !

Je n'ai pas spécialement envie de surcharger au sol car le coté aéré actuel me plait tel qu'il est. Celà dit quand j'évoquais la quête de certains coraux graals j'avais entre autres petites choses effectivement quelques LPS en tête (tiens ça pourrait d'ailleurs être la bétise à faire avec le chelmon pour m'occuper). Bref j'avoue qaund même que je cracherais pas sur un beau scolymia ou une souche d'acantastrea qui sortirait du lot mais reste encore à trouver.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pff, le jour ou je m'emmerde a regarder le bac n'est pas encore arrivé toujours quelque chose qui ne va pas... Quoique ca a du m'arriver l'an dernier avant que je ne passe sur un bac de 1280l.... Mince qu'est ce que j'ai fait la :siffle

Effectivement le chelmon pourrait apprécier quelques friandise colorée Chez moi ca a été le bénitier et le catalaphyllia.. Quoiqu'il ai le dos large, peut etre l'impérator aussi :hihi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bref j'avoue qaund même que je cracherais pas sur un beau scolymia ou une souche d'acantastrea qui sortirait du lot mais reste encore à trouver.

De plus, en ce qui concerne les Acanthastrea, ils ne te prendraient que peu de place au sol dans la mesure où beaucoup de souches semblent préférer un éclairage rasant, c'est-à-dire en étant positionnées presque à la verticale, appuyées contre une PV.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Belle présentation et merci,

 

L'émulation tu peux la retrouver facilement auprès de futurs challenges : 2 kaudernis, 2 ocellaris, tu peux rajouter un Gramma...des L. amboinesis...Tu n'as qu'un pas à faire et te jeter dans le gouffre sans fond ...de la reproduction.

Un challenge sans fin où tout une vie ne suffirait pas à voir le bout du tunnel ...Bref des longues nuits à veiller sur tes protégés et à dompter l'infiniment petit...

 

olivier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Challenges qui m'intéressent effectivement au plus haut point mais que je me suis aperçu difficilement pouvoir mener à bien avec mon installation actuelle. A trois ou quatre reprises je me suis frotté à l'élevage des kauderni - sans réussite jusqu'alors. J'ai pu tenir au mieux des petits durant 6 semaines mais n'en ai encore mené aucun à l'âge adulte. Le nourrissage trop léger aux nauplies (seulement deux fois par jour faute de pouvoir mieux / quatre les WE) fait probablement partie des raisons de l'échec mais je ne peux pas m'empêcher de me dire qu'avec plus de petits sur lesquels tenter l'aventure j'aurais sans doute pu faire mieux. En pratique je me heurte dès le départ à de grosses difficultés pour les récupérer. Les parents les lâchent dans des gros massifs de coraux branchus (malheureusement l'oursin de substitution que j'avais préparé avec amour ne les a jamais convaincu c'est donc pour l'hystrix ou le caliendrum) et derrière je suis marron pour les chopper. Record de pêche : quatre sur une portée qui devait bien en avoir cinq ou six fois plus à offrir : ça laisse peut de marge d'erreur derrière. Le tout en élevage en filet bien moche dans le bac (et qui fini par nuire aux coraux en leur cachant la lumière) faute de pouvoir placer les petits ailleurs. A défaut de voir une solution à ces problèmes pour l'instant insolubles dans mon installation j'ai finalement décidé de laisser de coté les repros pour le moment.

 

J'ai malgré cela déjà une idée assez fine de ce que je voudrais de mon prochain bac pour pouvoir assouvir tout mes fantasmes déglingués d'aquariophile. Une cuve refuge connectée en parallèle (avec possibilité d'être au besoin isolée du circuit) pour servir de bac d'acclimatation ou de reproduction en fait partie. Reste plus qu'à trouver la maison pour, les pepettes et je me relance comme en 14  ………… plus dans quelques années que dans quelques mois j'en ai peur.

 

Enfin je me rends compte en vous lisant avoir été peut-être maladroit en parlant d'un certain manque de motivation. La motivation est pourtant encore là, disons plutôt que je suis frustré de me rendre compte que je ne peux pas forcément aller beaucoup plus loin pour le moment en pratique alors que tellement de choses me font encore rêver (repros, chirurgiens en paire ou en trio, le naso elegans, un banc d'anthias ou de viridis, le pygo, un zanclus !!!, les colonies de 30 cm qui ont encore la place de pousser tranquillement…). Encore tant de choses à tenter et à apprendre ça me tarde ça me tarde. En attendant que tout ça devienne réel (bon tout ne sera probablement pas possible) les échanges virtuels, le savoir et la sympathie partagée par écran interposés sur ce forum sont déjà d'excellents palliatifs.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Allez aujourd'hui je m'essaye au montage vidéo. C'est la première fois et les prises ont été faites avec du matos pas forcément adapté et que je maitrise encore assez mal donc le rendu n'est pas tip-top et les couleurs ressortent souvent un peu ternes, mais c'est aussi l'occasion de donner des nouvelles en changeant un peu des images statiques et de présenter mes derniers petits coup de cœur…

Enjoy.

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais dis moi, tu fais tout aussi bien  :pleure

Ta présentation est complète et pleine de bons principes, tes photos et ton petit montage vidéo aussi ..... avec des coraux sans nécroses et pas la moindre trace de cyano, ça va devenir agaçant à la longue  :dehors

Et oui, quand on a pas d'emmerde, ça peut tuer le plaisir mais quand on a des emmerdes, ça le tue encore plus surement  ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très beau bac, bravo à toi!!

Encore une fois, bonne idée de diminuer un peu le ratio de PV dans le bac au profit de la zone technique ou du refuge... Le côté esthétique est indéniable et je crois aussi que la qualité du brassage y gagne.

:)  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici