Aller au contenu
ccante

Présentation 2300L de ccante

Messages recommandés

Je vois que le problème intéresse du monde c'est sympa ;)

 

Alors voici les paramètres mesurés sur le bac aujourd'hui.

 

 Densité: 1023 (mesuré au densimètre flottant et avec deux densimètres à aiguille)

Calcium: 325

Magnésium: 1150

Kh: 5.5

NO3: entre 5 et 10

Cuivre 0

Iodure: 0.08

Iodate: 0 (?)

Strontium: J'ai le test mais il faut que je le recommence car je l'ai raté...

 

 

Dans le cas présent, face à ce souci d'apparence inexplicable, as-tu fait un test Triton ?

 

C'est vrai qu'un test Triton pourrait être intéressant surtout que le prix n'est pas énorme finalement...

 

Pour revenir aux coraux, sont-ils ternes, nécrosent-ils du bas vers le haut ?

 

Pour les coraux leur nécrose est toujours très lente, pas forcément du bas vers le haut. Ça peut survenir à n'importe quel endroit du corail. Par contre le phénomène est presque toujours très lent, mais comme les coraux concernés ne poussent plus ils finissent par mourir s'ils ne sont pas retirés du bac.

 

La coralline pousse-t-elle normalement ou semble-t-elle absente ?

 

Il n'y en a pas beaucoup dans le bac sauf sur les pompes. Mes bacs n'ont jamais eu beaucoup de coralline.

 

Es-tu sûr de ton eau osmosée (utilises-tu une résine Kati-ani en post filtration) ?

 

L'osmoseur avait été changé quelques mois après le début des problèmes, sans résultat malheureusement.

J'ai vu sur le forum que les résines étaient plutôt efficaces, je pense que je vais intégrer ça dans ma ligne de production d'eau osmosée.

 

D'où viennent les fragments de coraux de ton RAC et depuis combien de temps les utilises-tu ?

 

Les coraux que j'utilise dans mon RAC viennent tous de mon bac, c'est en grande majorité le résultat de la nécrose par manque de lumière à cause de la croissance. Mais j'utilise en grande majorité de l'ARM (grosse granulométrie).

 

Les poutres d'origines au sous sol ont été traitées il y a 15 ans, et le bois qui à été ajouté pour renforcer le plancher est bien traité mais je ne sais pas avec quoi ?

Je peux isoler ça avec du lambris PVC, par contre pour le bois peint en blanc (avec de la peinture à base d'eau) je ne vois pas ce que je peut faire ??? En tout cas je n'ai pas de soucis d'humidité au sous sol, je me suis arrangé pour qu'il y ait une aération constante donc pas de condensation.

 

PS: Pour Kauderni, on va bien réussir à trouver un créneau pour se voir :pouce

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Déjà, dans un premier temps, il serait intéressant de remonter les taux de Ca et de Mg qui, même pour une densité de 1023 (difficile d'en être sûr et de s'y retrouver) sont vraiment trop faibles. A priori, des taux de Ca inférieurs à 380 mg/l sur le long terme peuvent être vraiment préjudiciables au coraux.

Remonter également la salinité à 35 g/l ne pourrait être que positif.

Tu ne parles pas des taux de PO4 et de NO3 et tu ne nous précises pas non plus si tu emploies une résine anti-PO4 en permanence.

Pour l'eau osmosée, les résines échangeuses d'ions ne sont plus un luxe et pas seulement pour retenir les quelques PO4 ou NO3 résiduels. Admettons que si la membrane de l'osmoseur les laisse passer, elle laissera également passer d'autres éléments de nature plus délétère du fait de leur accumulation dans le bac au fil des années (métaux lourds, etc).

Revenant aux coraux, je suppose que tu es bien sûr de ne pas avoir de parasites ?

Je te posais la question à propos du substrat du RAC parce que si tes coraux vivants dépérissent de façon inexpliquée, il me semble risqué d'utiliser leur squelette pour alimenter le RAC...

Quant aux boiseries diverses et leur traitement, les produits utilisés sont généralement des pesticides très puissants et de très longue rémanence.

Mais avant d'aller plus loin, si les taux de Ca et de Mg (et le KH) sont toujours aussi bas, il y a déjà matière à réflexion ;)

Idem quant la salinité dont il faudrait vraiment être sûr quitte à faire des tests croisés avec d'autres récifalistes...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

L'osmoseur avait été changé quelques mois après le début des problèmes, sans résultat malheureusement.

J'ai vu sur le forum que les résines étaient plutôt efficaces, je pense que je vais intégrer ça dans ma ligne de production d'eau osmosée.

 

En plus d'être efficace, elles sont essentielles  ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un petit résumé (assez déprimant) de Wikipedia à propos du traitement des bois de charpente et dont les suintements via l'humidité vers une cuve technique n'aurait rien de réjouissant :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Traitements_conservateurs_des_bois

Mais la piste des trop faibles taux de Mg, Ca (et salinité ?) est plus encourageante ;)

(idem pour les taux de PO4 qui, s'ils sont trop élevés depuis longtemps, doivent considérablement freiner la calcification des coraux durs)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le caractère plutôt lent des nécroses fait en effet pencher plus pour un problème chimique que bactérien*. Dans ce dernier cas, on constate souvent des périodes de nécroses rapides pour s'arrêter et revenir plus tard, ce qui n'est pas le cas ici.

 

Les facteurs qui impactent sur la calcification sont nombreux. Si le changement massif avec de l'eau de mer naturelle ne permet pas de renverser la tendance sur le long terme, on peut penser que le problème ne vient pas de carences en oligoéléments si importants (directement ou comme chélateurs) pour cette calcification. Les pistes se trouvent plus probablement dans ce que le bac, et plus globalement son environnement,  génèrent pour entretenir la situation. Par exemple, le relargage de phosphore (on sait que sur les gros volumes, le phénomène est plus tardif  et malheureusement plus destructeur. Les matières toxiques comme celles utilisées dans le traitement des bois peuvent relarguer lentement et longuement.  Bref, les paramètres principaux (Ca, Mg..) étant remis à niveau, une analyse de type ICP-OES permettrait effectivement de cerner le/les produits chimiques suspects.

 

* Une petite astérisque cependant, pour rappeler que les bactéries peuvent avoir un effet  sur le bilan chimique. Par exemple, ce n'est plus un secret pour personne,  on peut avoir intérêt à stimuler (avec des sources de carbone adaptées) certaines voies microbiennes permettant une réduction significative des nutriments et je pense plus précisément à ces foutus phosphates inhibiteurs de calcification. Durant ce processus l'EBPR (Enhanced Bacterial Phosphorus Removal), ces bactéries ayant accumulé des phosphates dans leurs cellules, sont extraites via l'écumeur... Une piste quand on en saura plus sur les taux mesurés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On peut effectivement se demander comment une pollution chimique pourrait se propager depuis les boiseries à l'eau du bac, si, comme tu le dis, il n'y a pas d'humidité importante dans ton local technique succeptibles de se condenser sur les boiseries situées au dessus et à même de dégouliner à nouveau dans la décante. Ceci-dit, méfiance tout de même car même des insectes comme des larves de capricornes peuvent laisser tomber de la sciure de bois contaminée dans le bac (c'est du vécu).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui il faut reconnaitre que les paramètres ne sont pas au top ces derniers temps, je vais faire le nécessaire pour les remettre dans la norme  :-[

 

Pour les NO3 je suis entre 5 et 10

Pour les PO4  0.21 (mesuré au photomètre)

Et non je n'utilise pas de résine ou de produits en continu sur le bac (les changements d'eau ont un meilleur effet je trouve).

 

Niveau éclairage, il y a 5 x 400w (9 heures en tout, les HQI s'allument et s’éteignent sur 45min/1h)

J'ai aussi un éclairage bleu 5 x 10w (sur des leds de 50w royal blue 450/455 Nm qui étaient utilisées avant sur ma rampe led: 12h par jour)

 

Par contre j'ai un autre bac en fonctionnement au sous sol (un ancien FO de 720 litres qui n'en est plus vraiment un). C'est un bac avec une anémonne et quelques coraux mous, éclairage 2 T5 80w (un bleu, un blanc), écumeur, brassage, osmolation, bref service minimum... J'y ai placé un euphyllia marron qui était en train de mourir dans mon bac principal. Et bien après 15 jours les 4 têtes qui restent ont bien meilleur mine :%)

 

2016-03-22-16.30.53.jpg

 

Et pourtant la maintenance de ce bac n'est pas idéale. Lorsque je fais un changement d'eau dans le bac de 2300 litres j'utilise l'eau que je dois jeter pour faire un changement d'eau dans le 720 litres. Donc l'eau du bac du sous sol à pour seule origine l'eau du 2300 mais avec plus de pollution en fait ... :tapemur

 

La piste des parasites peut être écartée je pense car certains morceau de coraux mourant ont été placés chez d'autres récifalistes et se portent mieux en quelques jours. Je pense à un physogyra par exemple, qui dans mon bac prends une mauvaise direction, alors qu'une bouture faite il y moins d'une semaine se porte déjà beaucoup mieux !

 

Chez moi:

 

20160322_220728.jpg

 

Chez mon ami:

IMG_20160319_132634.jpg

Modifié par ccante

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Par contre j'ai un autre bac en fonctionnement au sous sol (un ancien FO de 720 litres qui n'en est plus vraiment un). C'est un bac avec une anémonne et quelques coraux mous, éclairage 2 T5 80w (un bleu, un blanc), écumeur, brassage, osmolation, bref service minimum... J'y ai placé un euphyllia marron qui était en train de mourir dans mon bac principal. Et bien après 15 jours les 4 têtes qui restent ont bien meilleur mine :%)

Ce constat n'est pas forcément surprenant. A supposer que le bac principal contienne plusieurs facteurs de stress (nutriments, toxine...), un corail de ce bac dans une situation moins agressive telle qu'un éclairement plus doux (par exemple T5 à la place de HQI 400W)... peut retrouver quelques forces.

 

Et pourtant la maintenance de ce bac n'est pas idéale. Lorsque je fais un changement d'eau dans le bac de 2300 litres j'utilise l'eau que je dois jeter pour faire un changement d'eau dans le 720 litres. Donc l'eau du bac du sous sol à pour seule origine l'eau du 2300 mais avec plus de pollution en fait ... :tapemur

 

Méfiance quand même : j'ai fonctionné ainsi avec l'eau d'un 1000 litres qui servait aux changements d'eau d'un bac d'une centaine de litres. Tout allait très bien durant plusieurs mois et au delà d'une année. Et puis j'ai commencé à constater des bizarreries qui se sont accentuées, comme des polypes de Blastomussa qui gouttaient ou d'autres de Caulastrea qui se détachaient, ou bien des squelettes plus friables, poreux... les paramètres NO3, PO4 avaient un peu dérivé mais j'avais surtout une carence en oligoéléments. Remis dans le bac principal, ces coraux ont retrouvé un comportement normal, de même que les coraux en place quand j'ai réalisé des changements d'eau avec une eau fraichement préparée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ouais, pas toujours évident de trouver la source du problème .

 

tu dit utiliser ( même de façon ponctuelle ) de l'antiphos .

sauf erreur, ce produit fonctionne par précipitation des po4 ???

po4 qui se retrouvent dans le sable ( si il y en as ), les pvs  , pour être relarguer par la suite .

 

 

tu annonce un taux de po4 de 0,21

il y as sur le net , un superbe gros bac qui tourne avec 0,30 depuis des années sans soucis .

 

perso,j'ai en permanence  0,12-0,14 , tout vas très bien .

 sauf deux fois des nécroses sont apparues rapidement ????, les po4 étaient montés mystère pourquoi a 0,22 .

 

 

si tout allait toujours bien dans le bac, que le récifal serait ennuyeux.... :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tu annonce un taux de po4 de 0,21

il y as sur le net , un superbe gros bac qui tourne avec 0,30 depuis des années sans soucis .

 

Surement et heureusement pour ce bac.

 

Quand on mesure les phosphate inorganiques, on peu penser que les phosphates organiques, non mesurables, sont aussi présents. Leur quantité est probablement à la mesure de ce que l'on a mesuré ... ou pas. Peut-être sont-ils beaucoup plus présents que ce que l'on croit, tout dépend de la manière dont ils sont évacués si toutefois ils le sont. On sait que les bactéries non consommatrices de phosphate n'en contiennent qu'un infime partie (environ 2%), d'où mes commentaires ci-dessus. On peu imaginer que ces foutus phosphates inorganiques, en fonction de leur taux, font pencher la balance avec selon le cas un bac qui tourne encore bien, un ralentissement de calcification et des nécroses plus ou moins importantes.

 

0,21 ce n'est certes pas hyper dramatique surtout quand il n'y a pas de signe inquiétant, mais ce n'est pas le nirvana non plus. Par prudence, et pour éliminer une cause potentielle dans la réflexion, je m'en inquiéterais quand même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On peut effectivement se demander comment une pollution chimique pourrait se propager depuis les boiseries à l'eau du bac...

 

Je me souviens d'un crash de bac dans une pièce peinte avec une peinture anti acariens. La simple diffusion du produit dans l'air ambiant a suffi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Je me souviens d'un crash de bac dans une pièce peinte avec une peinture anti acariens. La simple diffusion du produit dans l'air ambiant a suffi.

Cela confirme une toxicité non négligeable de ces peintures dans lesquelles on adjoint des insecticides et probablement pas uniquement pour le milieu marin de nos bacs... Personnellement, j'ai utilisé une peinture acrylique bio lavable afin d'éviter de respirer ces saloperies d'une part et, d'autre part de contaminer l'eau du bac. Mieux vaut prendre un bon vieux balai ou une tong pour tuer un insecte ! Et gare aux aérosols !!!  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Surement et heureusement pour ce bac.

 

Quand on mesure les phosphate inorganiques, on peu penser que les phosphates organiques, non mesurables, sont aussi présents. Leur quantité est probablement à la mesure de ce que l'on a mesuré ... ou pas. Peut-être sont-ils beaucoup plus présents que ce que l'on croit, tout dépend de la manière dont ils sont évacués si toutefois ils le sont. On sait que les bactéries non consommatrices de phosphate n'en contiennent qu'un infime partie (environ 2%), d'où mes commentaires ci-dessus. On peu imaginer que ces foutus phosphates inorganiques, en fonction de leur taux, font pencher la balance avec selon le cas un bac qui tourne encore bien, un ralentissement de calcification et des nécroses plus ou moins importantes.

 

0,21 ce n'est certes pas hyper dramatique surtout quand il n'y a pas de signe inquiétant, mais ce n'est pas le nirvana non plus. Par prudence, et pour éliminer une cause potentielle dans la réflexion, je m'en inquiéterais quand même.

Dans ce cas, Denis, pouvons-nous penser que lorsqu'il y a injection d'hydroxyde via un RAH, les phosphates organiques sont précipités comme les inorganiques.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut ;)  j'ai lu sur un autre forum un gars qui à eu le même problème que toi ,il à chercher assez longtemps d'ou venais ses problèmes .c'était le substrat arm qui contenait des limailles de cuivre ,il ne mettait pas en doute son substrat car il travailler depuis quelques années avec sa si tu veux je veux bien envoyé son récit en mp @+  :bonjour

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans ce cas, Denis, pouvons-nous penser que lorsqu'il y a injection d'hydroxyde via un RAH, les phosphates organiques sont précipités comme les inorganiques.

 

Tu sais que je ne suis pas chimiste, encore moins biologiste, alors question biochimie ... :idiot  Attendons de voir passer un expert ;)

 

Mais il me semble que non : en présence d'hydroxyde de calcium, le calcium ne se combine qu'avec l'orthophosphate PO4 qui est inorganique (absence de carbone). Le précipité étant le phosphate de calcium. Les phosphates organiques sont transformés en inorganiques par l'activité du vivant (poissons, invertébrés...). Dans nos bacs, le vivant en mesure d'assurer cette transformation de manière continue et que l'on peut évacuer avant qu'il ne le relargue en phosphate inorganique est représenté par les algues et mieux encore, les bactéries. Enfin, certaine plus que d'autres.

 

J'ai trouvé ce document ou les différentes manières d'éliminer les phosphates sont assez bien expliquées et simplement : Traitement du phosphore dans les petites stations d’épuration à boues activées

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, je remonte les paramètres tout doucement.

Sinon je me suis intéressé aux rotors de mes pompes d'écumeurs, il y en à un qui à un axe métallique qui s'oxyde je ne pense pas que ça puisse poser problème mais je l'ai changé comme j'ai un rotor d'avance. Par contre on peut voir sur la photo que les inserts des lagunas s'oxydent aussi ... :(

 

20160322_095710.jpg

 

20160322_101237.jpg

 

 

Sinon une petite photos des deux coraux que j'ai passé dans mon 720 litres car ils étaient en mauvaise posture dans le 2300 litres.

Je leurs ai mis une led blanche de 50w pour la forme en plus des deux t5 8)

 

20160328_175018.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut à tous

 

Ça fait très longtemps que je n'ai pas posté par ici.

Mais la qualité principale du recifaliste n'est elle pas la patience ...

 

Enfin bref juste pour dire que le bac se porte plutôt bien en ce moment même si rien n'est parfait.

 

Les problèmes de coraux qui dépérissent sont de l'histoire ancienne.

Les derniers coraux introduits se portent bien et grandissent doucement.

post-787-0-81489900-1530306543_thumb.jpg

post-787-0-74759400-1530306620_thumb.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien en fait je n'ai rien trouvé ...

Donc je n'ai rien changé ...

A part essayer de tenir des paramètres correctes (densité a 1024 et kh un peu plus haut).

Ça restera un mystère, mais le bac s'est amélioré au fil des mois sans raison apparente.

 

Sinon oui les pompes laguna sont prévues pour l'eau douce mais nous sommes nombreux à l'utiliser en recifal sans problèmes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici