Aller au contenu
dunand

Oodinium et eau de mer naturelle

Messages recommandés

J'étais éloigné de toute sorte de pollution sauf que ce jour-ci, la mer était agitée et l'eau trouble. J'ai beaucoup hésité avant de la pomper, comme quoi !!! Je compte pomper la prochaine fois 2000 litres mais je ne l'utiliserai pas immédiatement. Je la laisserai brasser environ 2 mois avant de m'en servir. Qu'en pensent les spécialistes?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personnellement, j'ai longtemps introduit de l'eau sur une côte rocheuse des PO, mais jamais en grande quantité. J'ai parfois prélevé une eau chargée en plancton ramené par le marin. Je sais que certains stockent l'eau quelques jours pour que les matières organiques meurent et décantent.

Parmi les conditions, il faut vérifier qu'il n'y a pas des cultures fortement traitées (vignes…) dont les eaux ruissèleraient vers la mer lors des pluies. Dans ce cas, il faut bien sûr attendre quelques jours, tout comme après les tempêtes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le lieu de prélèvement se situe au pied du massif de l'esterel, aucune culture, aucune habitation à l'horizon. La pluie n'était pas encore tombée mais la mer était agitée. Je ne remettrai plus jamais de l'eau naturelle qui n'a pas mûri quelques semaines en étant chauffée et brassée, et je ne prélèverai plus jamais un jour de forte houle. L'eau peut-elle être conservée ainsi environ 2 mois pour éviter tout risque de contamination, lui faut-il quelques roches vivantes?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Olivier, qui pratique depuis longtemps avec l'eau de mer, te répondra plus précisément. Il me semble qu'il la stocke de 1 à 2 mois, sans brassage particulier, simplement stockée dans une cuve opaque, sans quoi que ce soit d'autre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Effectivement, nous sommes nombreux dans le sud de la France à prélever de l'eau de mer naturelle. Nous avons déplorés aucun souci jusqu'à présent mais nous prenons certaines précautions, qui relèvent plus du bon sens.

La première règle est de ne pas hésiter d'y aller pour rien, c'est à dire que si les conditions ne sont pas bonnes de s'en retourner cuve nue.

La période pour nous qui est la plus difficile est le mois d'octobre/ novembre voir mi décembre (décalage de l'équinoxe).

Bien évidemment le choix du spot est primordiale. On a choisit un spot de qualité en terme d'eau avec peu de variation durant l'année. Dans ce cas nous avons la chance d'avoir un biologiste marin avec nous qui de par son expérience et sa connaissance du milieu (qualité des invertébrés sensibles, évolution de faune -flore, orientation des courants) nous apportent beaucoup.

Le temps (orientation du vent, houle, courant marin...) est bien évidemment analysé.

Enfin, j'utilise ces prélèvements pour la repro de clowns et la qualité de l'eau est primordial, la moindre trace de polluants serait immédiatement traduit par une mortalité importante.

Plusieurs fois par an nous réalisons des test ATI et pour compléter cela nous avons testé l'eau de mer naturelle dans des conditions extrêmes lors des fortes pluies de cet automne qui ont provoqués de violentes inondations avec un déversement important de sédiments des fleuves côtiers. Les résultats ont montré une légère augmentation de la concentration en phosphate de l'ordre de 0,05 mg/L.

Au niveau de la conservation de l'eau de mer je la conserve à l'extérieur protégé des souillure éventuelle si je ne l'utilise pas de suite et sans chauffage. En effet à température froide il n'y a pas développement de bactéries (ou faiblement), cela va dépendre de la quantité de matière organique en suspension. La seule précaution que je prends après observation de la densité c'est un test Nitrite (j'ai bien dit nitrite) si le stockage est > 1 mois. Pas de chauffage pas de brassage pour le stockage (si la la conservation est > à 15 jours trois semaines il faudrait la brasser je pense, par contre pas de chauffage).

La veille d'un changement d'eau je la transfert dans des contenants à l'intérieur pour la chauffer et je vérifie la salinité lorsqu'elle est à bonne température.

Même si je fais des changements d'eau régulièrement, après chaque changement d'eau le résultant est bluffant sur les animaux.

Voilà comment on procéde

 

olivier

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici