Aller au contenu
calimero

RAB à charbon, retours sur cette technique

Messages recommandés

:bonjour

 

 ca fait un moment que cette technique me titille, et encore plus a la lecture des résultats obtenus.

autres avantages, coût de  mise en service et entretien  faibles , technique  asser  naturelle.

production de bactério plancton

 

 donc , en ce beau dimanche ensoleillé, mise en service du  réacteur a charbon .

 

c'est un réacteur  DIY a recyclage d'eau ,contenance brute de  4 litres.

 alimentation via un repiquage sur  la remontée  du bac.

 

charbon utilisé :

Carbon S de Tridacna

 

environ 500 ml pour commencer, peut-être que  je compléterait avec ....ml.

 

pour le moment, la sortie du rab est sur le perlon de la descente  du bac, ca permet de filtrer la poussière et d’arrêter les quelques grains  de charbon qui ne veulent pas  restés dans la colonne d'eau .

par la suite, cette sortie sera rejetée directement dans l'eau de la décante, afin qu'une partie du bactério plancton produit aille nourrir coraux et micro faune .

 

maintenant ,reste a attendre que le charbon ai fini son rôle d'épurateur, afin que les bactéries s'y installent.

 

 

 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

 

Bon courage à toi pour la mise en route.

 

je fonctionne avec depuis quelques années (3 ou 4 je sais plus). + une pompe doseuse pour l'apport carbone (type red sea NO3PO4X)

Le mien alimente un refuge algal avec sable et petites pv avant de retomber directement dans la remontée... il n'y donc pas épuration bactérienne totale par l'écumeur.

 

Pour mon retour :

 

Les plus :

- aide vraiment à maintenir une bonne qualité de l'eau, paramètres vraiment bas. Acropora et autre sps avec de belles couleurs.

- Gros développement de chaîne trophique avec présence de tunicier, vers panache, éponge dans le compartiment technique mais aussi dans le bac (malgré la présence de labre + synchiropus).

- Belle croissance des coraux: j'y vois un apport nutritif en bactérioplancton (ou capture d'élément nourri par ces chaines trophiques).

 

Les moins :

- Très dur à équilibrer. Le moindre déséquilibre extérieur et c'est vite la catastrophe (chez moi 36h de coupure de courant ont conduit à la mort des poissons + 80% des sps, ou bien habitant dans le sud, les montées de chaleur dérèglent vite le bac, consommation qui vrille population bactérienne moins active car moins d'oxygène montée de pollution moins bonne santé des coraux qui soufrent déjà de la chaleur etc.).

- A l'inverse il peut être vite "trop" efficace et affamer les coraux, obligeant à complémenter avec divers éléments.

- S'encrasse extrêmement vite!! nettoyage régulier de la pompe + du rab obligatoire : car perte de rendement => dérive des paramètres vu que moins d'oxygène etc... et à la remise en route tout propre pouf tu pars dans l'autre extrême...

 

 

Voila,

 

En espérant que ça puisse t'aider.

Stef

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci pour le retour

 

pour l’arrêt suite a un coupure de courant, j'ai  une sauvegarde qui tient  au moins 30 H ( elle alimente aussi les pompes ) et au pire   un groupe électrogène .

 il faut effectivement  bien suivre l’évolution en testant  et observant , car  c'est vrai  que ca peut etre trop  performant .

 le mien n'est pas aliment  par une pompe mais via une dérivation de la remontée .

 

là, c'est H + 72h , donc  rien de probant mis a prt une cristalline .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

- S'encrasse extrêmement vite!! nettoyage régulier de la pompe + du rab obligatoire : car perte de rendement => dérive des paramètres vu que moins d'oxygène etc... et à la remise en route tout propre pouf tu pars dans l'autre extrême...

 

Tu n'as pas mis en place un brassage énergique du granulat, ? Ca permet d'éviter l'encrassement et tout aussi intéressant, de libérer les bactéries en surface du granulat qui sont évacuées vers le bac et laissent la place au renouvellement des autres.

 

Calimero, concernant les apports en carbone, j'injecte directement à la base du RAB. Je ne sais pas si ça améliore son efficacité mais je suis au moins sûr que ça atteint la colonie hébergée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Personnellement, je nourris tout de suite, sachant que la vie d'une bactérie est courte et que la colonisation est rapide. Ce qui n'est pas consommé dans le RAB, en sort et est consommé dans la cuve. On n'est pas ici dans un cycle d'équilibrage d'un aquarium avec une diversité d'espèces, seulement dans la colonisation de quelques souches de bactoches. Certes celles ci ont un relation avec l'environnement, mais plus faible. Sinon un réacteur (ou l'on veut concentrer une réaction) n'aurait plus de sens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Question.....

Je promets, c'est une vraie question.

 

Un rab, tu nourris un support pour que des bactéries se développent et piègent les nitrates et phosphate.

 

Du sable est un support. Si au lieu de mettre la source carbonée dans un réacteur, tu mets dans le bac.

Le sable devient un équivalent rab, non? 

Même fonction, même résultat ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:bonjour

 

 c'est quoi cette question  :tapechaise

 

:D

 

 tu parle du sable du bac ( et oui  certains en ont  :D ) ou du rab ??

   si j'ai bien compris, mettre le carbone dans le bac il finira quant meme dans le réacteur.

mettre le carbone dans le réacteur il finira dans le bac.

 mais en le mettant dans le réacteur, le temps de contact avec   une solution  de vsv ( ou autre ) concentrée sera plus long, donc plus efficace

 

 voilou ce que j'ai compris ,, 10/10 ?  :siffle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n'est pas le support que tu nourris mais les bactéries.

Et oui, où que se soient établies les bactéries (pierres, sable, etc.) elles en profitent aussi même en l'absence de réacteur spécifique.

Ces bactéries pour se construire utilisent l'azote et le phosphore (mais pas que ...) et une fois adultes elles forment un mulm (biofilm constitué de colonies bactériennes) qui nourrit en partie les coraux (mais pas que ...). Et ce qui est éliminé par l'écumeur, c'est autant de d'azote et de phosphate retirés du circuit d'eau de l'aquarium. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:bonjour

 

 c'est quoi cette question  :tapechaise

 

:D

 

 tu parle du sable du bac ( et oui  certains en ont  :D ) ou du rab ??

   si j'ai bien compris, mettre le carbone dans le bac il finira quant meme dans le réacteur.

mettre le carbone dans le réacteur il finira dans le bac.

 mais en le mettant dans le réacteur, le temps de contact avec   une solution  de vsv ( ou autre ) concentrée sera plus long, donc plus efficace

 

 voilou ce que j'ai compris ,, 10/10 ?  :siffle

 

Il faut voir le réacteur comme un élevage de bactéries. Imagine un gros hangar ouvert, rempli de couveuses d'où les poussins s'échappent dans les champs aux alentours. Ils grandissent, se nourrissent et ...se font bouffer par nous (les coraux)! Ceux qui s'en échappent, se font bouffer par les renards (l'écumeur).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 c'est mieux expliquer  :pouce

 

 je suppose que   les dosages sont apportés via pompes doseuses ?

  vous utiliser  quels  tuyaux , du moins en quelle matière ?

 car  l'utra bak, ou le vsv avec  l'alcool , les tuyaux doivent bien durcirent ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'utilise du tuyau silicone classique et pas très cher sans aucun problème. Quand le silicone prend un aspect qui ne me plaît plus, je change la ligne. Mais il ne durcit pas, il devient d'une couleur qui ...m'attriste !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en quel diamètre  ?

 

 j'utilise une grotech , en mettant du 6 mm intérieur ( déja  faut bidouiller car les raccords sont prévus pour du 3 mm ) , j'ai l'impression  que le débit  est pas stable , de l'air dans le tuyau.

 avec le 3 mm pas de soucis .

 en plus  pour le rab,  ca vas me faire une longueur d'environ 1,20 m.

 

 un lien vers du  3/5 en silicone ...?

merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pourquoi du 6 mm intérieur ? Sur pompe Gro Tech, j'utilise du 2/4mm
 
équivalent de celui-là : http://neo3plus.com/fr/accueil/124-tube-silicone-2-x-4mm-pour-pompe-doseuse.html ou ça : http://www.achat-aquarium.fr/acces-pour-pompe-a-air/6520-tuyau-silicone-o2-4mm-le-metre.html
 
Sinon, pour d'autres modèles, c'est du 3/6 mm.
 

Du sable est un support. Si au lieu de mettre la source carbonée dans un réacteur, tu mets dans le bac.
Le sable devient un équivalent rab, non?
Même fonction, même résultat ?

 

Je ne suis pas sûr qu'il s'agisse d'un question. Mais oui, même fonction, même résultat, mais pas même utilisation. Quand la population bactérienne du bac est suffisante, bien, équilibrée et que ça se traduit par des paramètres au top et stables, le RAB n'a pas de raison d'être. L'idée du réacteur est de compenser dans certains cas l'insuffisance de support dans le bac (bacs avec peu de PV)  ou quand le support ne permet pas d'atteindre les objectifs (recherche d'oligotrophie),à des fins de traitements ciblés (baisse des PO4...), ou bien pour développer une population destinée à usage plus ciblé (nourrissage de plancton bactérien). Je ne suis pas sûr que la population bactérienne vivante inféodée à la surface des PV soit bien utile pour des filtreurs, par contre quand on expulse cette même population en pleine eau, les chance que les coraux en captent une partie sont plus grandes. Dans ces cas, il est plus facile de maitriser la population chargée du job en la concentrant dans un lieu ou on pourra plus facilement "piloter" son développement et pourquoi pas récupérer les bactéries en un lieu précis : vers l'écumeur pour traitements, un bac de filtreurs pour nourrissage etc. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

 

Je ne suis pas sûr qu'il s'agisse d'un question

Si, si..... 

J'essaie de comprendre l'avantage par rapport à l'utilisation d'un support déjà présent dans de nombreux bacs.

En action rapide et/ou ponctuelle, je comprends bien, pas de soucis.

On offre, un support vierge, facilement colonisable permettant une installation et croissance rapide des bactéries hétérotrophes.

Mobilisation des nutriments et exportation par l'écumeur.

Donc diminution des nutriments dans le bac.

Ça j'avais bien capté l'utilité en traitement.

 

C'est plutôt concernant l'utilisation permanente, que je m'interrogeais.

Et je m'interrogeais vraiment, c'est une vraie question.

Et vous avez éclairé ma lanterne.

Utiliser de manière permanente, c'est :

- principalement dans le but de nourrir tous les bactériophages du bocal.

- et/ou parce qu'on nourrit au délà des capacités d'épuration du bac (PVs, sable)

 

Comme j'aime bien les filtreurs, il faudra donc que je m’intéresse à l'avenir à cette bestiole.

 

Merci

 

Me vient une question subsidiaire.... Ils utilisent cela en FO ?

Si la part de bactéries sorties par l'écumeur est effectivement importante, ça doit bien aider à la maintenance d'un FO ?

Modifié par Frenatus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le charbon actif offre une surface de colonisation encore plus importante que les zéolithes, d'où son intérêt (un gramme de charbon actif a une surface spécifique comprise entre 400 et 2 500 m2 !!! https://fr.wikipedia.org/wiki/Charbon_actif ).

Le système pourrait effectivement être intéressant également en FO puisqu'il trouve son utilité lorsque la charge organique du bac dépasse ses capacités d'épuration biologique, l'adjonction de sources de carbone permettant de "démultiplier" l'activité bactérienne.

A noter également (parce que tu vas poser la question, si, si, ne nie pas :D) qu'un RAB qui fonctionne pourtant en aérobiose fait aussi chuter les taux de NO3, alors que la dénitratation est pourtant l'affaire de bactéries anaérobies qui survivraient plus que difficilement dans le réacteur. C'est en fait parce que les bactéries aérobies du système ont besoin d'ammonium et d'ammoniac pour leur croissance, ammonium et ammoniac qu'elles prélèvent dans l'eau avant que ces derniers ne se dégradent en nitrites et en nitrates... d'où une baisse effective des NO3 auxquelles elles "coupent l'herbe sous le pied avant leur formation.

Il faut tout de même rappeler que ces RAB ne font pas non plus de miracles à moyen et long termes et qu'un bac surpeuplé en poissons trouvera peut-être un certain équilibre un temps mais qu'il ne faut pas pousser le bouchon trop loin :-[

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben en fait, non, je n'allais pas poser la question...  :siffle 

Si tu considères un morceau de charbon bien colonisé et sa surface de 2 500 m2, il y a peu de chance que l'oxygène puisse pénétrer en profondeur et donc ce dernier possède des zones anaérobies.

Il y a fort à parier que ces zones hébergent donc des bactéries du genre Nitrobacter et consœurs.

Bestioles qui vont donc pouvoir produire nitrite et ammonium à partir des nitrates et ainsi alimenter en source d'azote exploitable leurs copines situées à la surface...  ;)

Bref, éliminer les nitrates.

 

Enfin, si j'ai assez de restes de mes sciences..... comme tu dis déjà... molles....  :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tiens d'ailleurs, à peine je clique sur envoyer sur le message précédent que me vient une idée.

 

Cela fait quelques temps, que j'essaie de réfléchir à comment séparer un culture de phyto de son milieu de culture.

La problématique qui me chagrinait était l'adjonction de Nitrate et Phosphate en même temps que de phyto.

Du coup, je regardais la faisabilité d'une filtration tangentielle pour nettoyer la culture.

 

Mais du coup, si j'équipe un bac d'un rab, je peux rajouter le phyto et son milieu sans soucis.

Le RAB et l'écumeur se chargeant de me sortir nitrate et phosphate résiduel ?

Quand pensez vous ?

 

D'ailleurs corollaire... Sur un autre post dont le sujet est clos.

Il avait été supposé par l'un des membres que l'écumeur ne sortait pas ou très peu de phosphate.

C'est donc inexact, sinon la théorie du RAB tombe à l'eau non?

Il en sort et même beaucoup sous la forme de bactéries, non?... Enfin, si il y a bien un rab dans le circuit bien sur....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:bonjour

 

 je vient de faire mon premier VSV  :cafe

 constatations

- pas du tout le même odeur que l'ulra bak ( ni celle du  nopox) , d'ailleurs je trouve que ça sent quasiment pas.

- pas la même couleur que l'utra bak

 

comme  composition je suis partis sur :

200 ml de vodka  (  pas trouver de la 40 ° que de la 37,5 ) en plus promo de  15 %  :clap

35 gr de sucre en poudre

50 ml de vinaigre blanc 8°

 

en dosage  15 ml /j  fractionnés en 4 fois

 

comme c'est un filtre fluidisé a recyclage d'eau, j'injecte dans la crépine, comme cela  la dose  remonte dans le charbon

 

je  ferait un test dans 48 h pour voir les paramètres

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les phosphates libres s'écument assez peu, par contre les bactéries s'écument assez bien.

Mais si tu n'as pas de RAB, la quantité de bactérie en suspension dans l'eau est assez faible. Si par contre, tu as un rab, sa sortie d'eau est très riche en bactéries et si cette derniére est à l'entrée de l'écumeur, tu va écumer toutes les bactéries qui sortent du RAB. C'est comme ca que fonctionne la méthode.

 

Les phosphates et les nitrates s'écument relativement mal, par contre, si tu les mets dans les petits sacs que sont les bactéries qui elles s'écument bien, tu arrive à en sortir beaucoup plus de ton bac.

 

J'avais lu un article (lien trouvé ici ?) qui parlait des performances des écumeurs, il me semble que c'était par contre sur les DOC en général avec une procédure de test en utilisant une protéine en particulier, mais de mémoire en gros les écumeurs ne retiraient pas plus de 30% de ce qui était dissous dans l'eau (globalement tout les modéles testés étaient dans un mouchoir de poche niveau rendement), et les DOC sont beaucoup plus écumables que les NO3 et PO4. ca donne une idée de leur faible efficacité sur ces deux substances

Modifié par Pierrot91

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais lu un article (lien trouvé ici ?) qui parlait des performances des écumeurs, il me semble que c'était par contre sur les DOC en général avec une procédure de test en utilisant une protéine en particulier, mais de mémoire en gros les écumeurs ne retiraient pas plus de 30% de ce qui était dissous dans l'eau (globalement tout les modéles testés étaient dans un mouchoir de poche niveau rendement), et les DOC sont beaucoup plus écumables que les NO3 et PO4. ca donne une idée de leur faible efficacité sur ces deux substances

 

Ce n'est pas exactement le sujet (quoique ?!) mais peut-être ce lien :

http://www.cap-recifal.com/topic/5733-bact%C3%A9ries-et-rab-encore-et-toujours/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:bonjour

 

  l'eau est tellement  cristalline, que j'ai l'impression que la rampe a 150 w de plus  :D

 l’activité/population bactérienne a dut augmentée , le ph  avant  était  8.0 - 8.2 , maintenant 7.9 - 8.1.

 

demain ,c'est jour de tests hebdomadaire, verdict..... :sablier

je ne m'attend pas a une  baisse  drastique, ca fera que  7 jours  que le rab est en activité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici