Aller au contenu
Talibo

Fish Only Cuve Acier 2000L

Messages recommandés

Bonjour,

 

Je prends ce post en cours après l'avoir lu entièrement.

Je lis pratiquement tous les sujets évoqués sur CR et n'intervient que très rarement, mais là, je suis interpelé par ce projet.

 

Une telle obstination sur une telle hauteur d'eau sans avoir les moyens matériels pour la réalisation, qui ne sont limités que par les moyens financiers !!!! Ce sont bien là nos limites  ! ! ! 

Il est quand même bien plus raisonnable d'adapter le projet au budget en prenant en compte les contraintes locales.

 

Quant à mettre la tête dans mon bac pour nettoyer les vitres au moins une fois par semaine . . .  dans ta situation, j'ai du mal à penser que ça dure des années . . . En tout cas, à ta place, je préfèreai plonger ailleurs que dans mon bac . . . une à deux fois par semaine pendant des années !!!

 

Pour revenir plus concrètement à ton projet : Si j'ai bien compris, ce qui pose problème, c'est une histoire d'estétique par rapport à un plan de travail et des hauteur de fenêtre.

Vu de ton intérieur, le bac doit donc ressembler à une fenêtre ouverte dans le lagon ou sur la pente récifale.  C'est une jolie idée !

 

Comme tu prévois habiller ton bac pour cacher les cornières, pourquoi ne pas partir sur un bac d'une moindre hauteur avec un habillage haut imagé à ce que tu souhaite (par exemple la partie émergée du lagon . . . avec pourquoi pas un couché de soleil ou autre chose)

Tu pourrais ainsi revenir à des standards de bac réalisable dans ta situation.

 

Dans tous les cas, quand on fait un bac qui sort des standards, se sont des problèmes que l'on empile, et ils seront de plus en plus pesant au fil du temps.

 

Tout cela ne représente que mon avis et tu restera juge et partie de ton projet.

 

Récifalement.

Kleb.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

 

a tu pensez a demander des devis autre que la France? je dit ça car je ne connais pas  les tarifs pour Tahiti

 

Autre chose qui me met en doute, et pourtant j'en ais coller des aquariums, le plus grand 250*250*100

Le faite de coller les vitres à l'intérieur des corniers, donc en pousser et non en étirement, ne rend t'il pas le collage (ou le verre) plus fragile? Je me rappelle des premiers aquariums en cornière des années 70

 

Denis pourrais peut être nous en dire plus  :sos

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour michell et merci pour ton avis!

 

J'ai fais une demande en australie dont j'attend la réponse, le problème étant le prix du transport car mon miroitier local remplit des containers, ducoup au m2 de verre le transport ne lui coute presque rien.

 

Pour la pose du verre en feuillure je me suis basé sur le principe des gros bassins vitrés. la formule de calcul est différente en effet, et surtout il faut respecter une largeur d'appui d'au moins 1,5 fois l'épaisseur.

Pour le collage, au contraire, la pression de l'eau pousse la vitre qui écrase le joint (il y a aussi une épaisseur de colle minimale à respecter (mettre des cales par exemple). Le choix de la colle est aussi important.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le ‎9‎/‎14‎/‎2018 à 12:49 AM, kleb72 a dit :

Une telle obstination sur une telle hauteur d'eau sans avoir les moyens matériels pour la réalisation, qui ne sont limités que par les moyens financiers !!!! Ce sont bien là nos limites  ! ! !  ...

 

Salut, 

En voilà un sujet et un post intéressant...

 

Si je puis me permettre d'ajouter mon grain se sable au sujet, je rejoins Kleb à 100% dans son analyse. Le projet est séduisant et architecturalement intéressant. Cependant, ce ne sont pas les dimensions de l'aquarium qui me choquent et réaliser un décor réaliste et esthétique est challenge à relever.

 

Mais lorsque je lis que les contraintes budgétaires imposent des contraintes techniques et structurelles, je pense que tu prends le problème dans le mauvais sens. On parle quand même d'une masse de deux tonnes d'eau, sans compter les pierres, le poids du verre et de la structure métallique.

Pour la petite anecdote, j'ai eu un bac d'eau douce de 150x40x60 dont la vitre avant s'est fissurée d'un coup... Je n'ai pas eu le temps de vider complètement le bac, elle a littéralement explosé pendant que je siphonnais le bac. J'ai eu 250 litres d'eau dans mon bureau en une seconde... JE ne te raconte pas les dégâts...Je n'ose imaginer ce que cela donnera sur une cuve avec 2.000 litres d'eau dedans.

 

Il existe des matériaux et des techniques (verre float, PMMA, épaisseurs du verre) qui permettraient de faire un même bac, certes à un budget différent mais dans des conditions de sécurité irréprochables.

 

Quitte à rester sur ces dimensions, j'investirais carrément dans du verre prévu pour ou mieux, comme d'autres l'ont suggéré, en une cuve en PMMA, quitte à reporter mon projet de quelques mois, ou années. Outre l'Australie, tu devrais peut-être te renseigner auprès de fabricants aux USA ou au Japon...

 

Concernant la difficulté d'entretien imposée par un tel volume, je suppose que tu y as bien songé... plonger toutes les semaines dans son bac, installer le décor, aller rechercher un truc tombé dans le fond du bac... cela ne sera pas commode...

 

Quoiqu'il en soit, je suis curieux de l'évolution et de la réalisation de ton projet.

 

Bonnes chances,

KingEider

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Arff, sujet bigrement intéressant. J'ai bien compris que le choix de la cornière n'est pas à remettre en question (à ce stade de la démarche). J'aurais donc bien aimé apporter une contribution, ne serait-ce que pour vérifier comment, ou plutôt de combien, se déforme une cornière dans de telles conditions. Mais.. carte mère qui vient de lâcher, attente nouvelle UC, déménagement en cours, abonnement internet résilié un peu trop tôt, tous logiciels dont CAO à réinstaller… il va s'écouler quelques jours avant que je puisse le faire :(

 

Il s'agit de cornière acier S235 ou inox ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

comment vas tu coller les vitres une fois les cornières soudés ?

tu vas souder sur place et mettre les vitres après ?

a quel poids estime tu l'aquarium vide ?

ta maison est elle dejas construite ? ( sinon j'ai une idée ..) :mdr

Modifié par dan

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello Calimero!

Joli!

Ah oui!, 7cm d'acrylique, 3T à vide, ça cause.. Visiblement, le budget n'était pas limitatif, le gabarit de conception c'était la taille de la porte du garage.. :disco Sont oufs ces allemands..

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello dan,

Une fois la cuve acier et les cornières soudées, sablage, passivation, stratification vinylester/fdv, gelcoat adapté, et collage des vitrages.

 

à vide environ 350kg dont 250kg de verre trempé.

oui, c'est de la réno!

 

dis toujours!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Arff, sujet bigrement intéressant. J'ai bien compris que le choix de la cornière n'est pas à remettre en question (à ce stade de la démarche). J'aurais donc bien aimé apporter une contribution, ne serait-ce que pour vérifier comment, ou plutôt de combien, se déforme une cornière dans de telles conditions. Mais.. carte mère qui vient de lâcher, attente nouvelle UC, déménagement en cours, abonnement internet résilié un peu trop tôt, tous logiciels dont CAO à réinstaller… il va s'écouler quelques jours avant que je puisse le faire :(

 

Il s'agit de cornière acier S235 ou inox ?

Hello Denisio!

 

J'ai eu entretemps 2 avis, structurellement favorables tous les 2 (dont 1 avec simulation des contraites :%%) et déformée), l'autre étant ingé structure m'a calculé sur un coin de son bureau une contrainte d'environ 450daN, pondération charge d'exploitation (1,5) ; une flèche de moins d'1mm sur la cornière de 80 (on est loin des L/500!) Il partait du principe que, s'agissant d'hydrostatique et les points hauts et bas de la poutre étant bloqués, la charge s'applique à 1/3 de la hauteur de la poutre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello dan,

Une fois la cuve acier et les cornières soudées, sablage, passivation, stratification vinylester/fdv, gelcoat adapté, et collage des vitrages.

 

à vide environ 350kg dont 250kg de verre trempé.

oui, c'est de la réno!

 

dis toujours!

sinon tu fais rentrer un contenair 6" , tu enlève le tole ondulé et tu garde la structure ......c'est un peu plus grand que prévu .. mais c'est du costaud .

:idiot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sympa la piscine !

 

J'ai eu entretemps 2 avis, structurellement favorables tous les 2 (dont 1 avec simulation des contraites :%%) et déformée), l'autre étant ingé structure m'a calculé sur un coin de son bureau une contrainte d'environ 450daN, pondération charge d'exploitation (1,5) ; une flèche de moins d'1mm sur la cornière de 80 (on est loin des L/500!) Il partait du principe que, s'agissant d'hydrostatique et les points hauts et bas de la poutre étant bloqués, la charge s'applique à 1/3 de la hauteur de la poutre.

 

Super que tu aies déjà une confirmation. Oui, c'est bloqué en haut et en bas. La charge hydrostatique est régulièrement répartie, mais pour un calcul de coin de table, une simulation avec une charge concentrée (la moitié de la charge totale + sécurité) appliquée au 1/3 inférieur donne une bonne estimation. 

 

Après mon problème de carte mère je reprends possession de ma nouvelle machine. Une fois mon déménagement calmé, je réinstalle SolidWorks et vérifie tout ça ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 9/20/2018 à 1:05 PM, Denisio a dit :

Je ne saurais quoi faire d'un fichier .stl avec Solidworks ;)

Il y a quoi dedans ? Je peux exploiter la 3D et les paramétrages de simulation ?

Pardon Denisio pour ma réponse tardive!

 

Je t'avoue que je ne sais pas.. le très honorable contributeur qui m'a fait la simulation s'est servi du fichier .STL (exporté depuis sketchup) comme structure de base pour y appliquer les charges. Je me suis contenté d'un "clic droit" "exporter vers" "STL" :chaleur épuisant.

J'ignore avec quel logiciel il a fait cette simulation de contraintes!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bah, je préfère repartir à zéro, sur mes propres bases, d'autant plus que la cornière est sollicitée sur deux axes. J'imagine que les simulations précédentes étaient bâties sur un axe, comme une poutre simple. La différence ne sera pas énorme, mais quitte à simuler… simulons sans retenue !

J'ai (enfin et non sans mal) réinstallé SolidWorks. Je prends mes marques dans mon nouveau petit logement. La semaine prochaine verra ce qu'il en est de cette cornière. Heureusement que tu ne m'as pas attendu pour faire avancer ton projet !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une première simulation du cas présenté sur SolidWorks.

Paramètres pris en compte :

  • Cuve : Longueur 1730 mm; largeur 850 mm; hauteur 1359 mm; hauteur d'eau 1300 mm; 
  • Cornière  en L égaux, acier S235, 80 x 80 x8 mm (profil normalisé)
  • Appui verre sur l'intérieur des ailettes de cornière sur 40 mm de largeur

La simulation suppose que les faces en verre ne sont pas solidaires (non collées), donc que seule la cornière supporte le tout. 1/2 pression hydrostatique sur chaque vitrage en verre se répartit (flèches rouges) sur chaque aile de la cornière. Les cornières sont fixées (flèches vertes) sur une arrête, en haut et en bas (les contraintes obtenues ne sont alors pas réaliste à ce niveau, mais cette zone n'est pas le but de l'étude). J'ai fait abstraction du poids propre du verre qui n'influe pas (ou si peu) sur la flexion.

L'aile la plus déformée (rouge) est sur la grande face (bien évidemment). La cornière se déforme de manière irrégulière.  La flèche maxi est de 1.9 mm soit 0.15% (ou 0.7 /500). L'objectif inférieur à 1/500 est atteint.

La contrainte maximum (hors extrémités fixées, non représentatives) est de l'ordre de 135 MPa. Inférieure à la limite élastique du métal 235 MPa. Le coef de sécurité est donc de 1,7.

Cornière3.JPG

Cornière1.JPG Cornière2.JPG 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:yahoo.... :chaleur

Merci Denisio !!!:%%)J'espère pouvoir te rendre la pareille un de ces 4..

Bon alors ; avec l' hypothèse d'un verre non solidaire à l'acier, c'est encore plus défavorable, puisque le verre trempé absorbe la plus grande partie de la charge en étant solidaire, avec un coeff de sécurité d'au moins 3 ; + un coeff de sécurité de 1,7 sur l'acier, on est large :s ;  le calcul précédent de moins d'1mm de flèche était un peu plus optimiste!

Les vues amplifiées des déformées sont impressionnantes! du chewing gum quoi :D

 

C'est Génial, MERCI Denis!!! Je t'offre un apéro à Tahiti :trinque

Les billets sont à moins de 900€ A/R maintenant, n"hésite pas! :pilote

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Joli travail.

Considérer que le verre ne reprends pas la charge est en effet une hypothèse cas pire pour la cornière. Par contre tu as considéré quelles conditions aux limites pour les extrémité de la cornière : encastrement (rotations bloquées) ou appui (rotation libre) ? Vu la déformée obtenue ça doit être encastré.

Si c'est encastrement c'est une hypothèse favorable pour la cornière, la flèche est sous évaluée. Si c'est appui c'est une hypothèse conservative, la flèche est surestimée.

Dans la réalité la vérité sera entre les deux. On simule ça est faisant une estimation des raideurs en rotation ou en éloignant les conditions aux limites de la zone étudiée (mais tu dois le savoir car tu es conscient des contraintes non réalistes obtenues aux extrémité).

En tout cas joli travail, ça donne tout de même une très bonne idée du comportement mécanique et c'est rassurant vis a vis de la criticité du concept.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, Talibo a dit :

Bon alors ; avec l' hypothèse d'un verre non solidaire à l'acier, c'est encore plus défavorable, puisque le verre trempé absorbe la plus grande partie de la charge en étant solidaire, avec un coeff de sécurité d'au moins 3 ; + un coeff de sécurité de 1,7 sur l'acier, on est large :s ;  le calcul précédent de moins d'1mm de flèche était un peu plus optimiste!

Oui, d'ailleurs je pensais que c'était le cas réel, que tu ne te servais des cornières que pour assurer la structure, et de la colle que pour étancher. Ceci dit, même en situation de collage structurel il faudrait considérer les deux situations. Celle avec joint collé serait l'état limite de service (ELS) ; une situation normale a considérer dans la durée, avec fort coefficient de sécurité. Celle sans joint collé serait une situation exceptionnelle, état limite ultime (ELU), de courte durée, qui pourrait se produire en cas de collage mal réalisé (en milieu humide par exemple) : la colle assurerait toujours l'étanchéité sans solidifier la structure : le verre ne casse pas et laisse le temps de remédier à la situation.

 

il y a une heure, ghrec a dit :

Considérer que le verre ne reprend pas la charge est en effet une hypothèse cas pire pour la cornière. ;)  Oui, dans mon calculateur, j'ai d'ailleurs pris en compte ELS et ELU (en fait deux ELU). Dans le cas des cuves en verre, ELS et ELU sont tour à tour plus ou moins restrictifs, selon les dimensions. En général l'ELU est plus restrictif pour les flèches et l'ELS pour les contraintes..

Par contre tu as considéré quelles conditions aux limites pour les extrémité de la cornière : encastrement (rotations bloquées) ou appui (rotation libre) ? Vu la déformée obtenue ça doit être encastré. S'agissant d'un composant et non pas d'un ensemble de pièces je n'ai pas pu utiliser la fixation en "rotation libre", et je n'ai pas souhaité celle "encastrée", trop loin de la réalité. J'ai donc fixé sur les arrêtes inférieures et supérieures. Ce cas, un blocage avec rotation, est le plus proche de la réalité mais produit encore des sur-contraintes qui n'existent pas en présence de colle. L'idéal aurait été de rajouter des composants "colle" déformables qui auraient réparti les contraintes. c'est ainsi que j'ai opéré pour les simulations avec le calculateur.

Si c'est encastrement c'est une hypothèse favorable pour la cornière, la flèche est sous évaluée. Si c'est appui c'est une hypothèse conservative, la flèche est surestimée. C'est une des difficultés des simulations 3D, de choisir les paramétrages les plus réalistes. De même que le maillage, parfois. Comme précisé, je pense que la situation que j'ai paramétrée est assez proche de la réalité.

Dans la réalité la vérité sera entre les deux. On simule ça est faisant une estimation des raideurs en rotation ou en éloignant les conditions aux limites de la zone étudiée (mais tu dois le savoir car tu es conscient des contraintes non réalistes obtenues aux extrémité). Merci pour l'info. Je ne suis pas concepteur, j'ai juste admiré les prouesses des hommes du BE et des logiciels où je bossais. Dans le cas présent, oui je ne me suis pas préoccupé de la situation en bordures, éloignées de la zone qui nous intéresse. J'ai pris assez tard (dans la mise en œuvre des calculateurs et sur les conseils d'un homme de terrain) conscience de cette situation qui m'a inquiété un long moment. 

En tout cas joli travail, Merci ça donne tout de même une très bonne idée du comportement mécanique et c'est rassurant vis a vis de la criticité du concept.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici