Aller au contenu

Messages recommandés

Oui, c'est une généralité, le comportement peu être différent selon le spécimen et ses humeurs.

J'ai eu un hépatus infernal, et aussi un hexatenia terreur à me tuer tout ce que je mettait dans le bac, cependant ils n'ont pas cette réputation..

 

En tout cas, c'est un beau poisson !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Après une semaine d’hospitalisation en neurochirurgie au CHU de Reims (fabuleux hôpital, fort recommandable, construit au début du siècle dernier, dont l‘accueil est à la hauteur de sa compétence. Et je ne suis pas rentré pour une simple hernie discale… :rofl: )

Malheureusement, bien des désagréments m’attendaient à mon retour sur mon bac.

 

J’ai commencé par retrouver mon petit labre jaune (Bodianus bimaculatus) séché sur la vitre de renfort central. Celui-ci avait déjà eu par le passé quelques velléités aux sauts. Je l’avais retrouvé par terre et sauvé in extrémis le lendemain de l’introduction, m’obligeant à fabriquer des ridelles latérales au bac. Puis à deux reprises dans la cuve en arrière de la surverse. Mais ces alertes s’étant calmées depuis plusieurs mois, j’avais récemment ôté les ridelles. Ce qui n’aurait de toute façon eu aucune importance, puisque ce dernier saut s’est arrêté au milieu du bac, sur le verre. :s

Je l’aimais bien ce petit poisson toujours vif et actif.

Je ne rééditerais pas l’expérience avec ce genre de sauteur.

Mis à part la perte de ce petit animal, tous les autres animaux semblent en bonne santé. Et je pense qu’ils ont eu de la chance, vu la suite :

 

Deuxième désagrément : l’intérieur du meuble est tout ruisselant. Toutes les parois dégoulinent de vapeurs de jus d’écumeur.

Le bol du BBK s’est rempli par emballement. (Chose que je ne l’avais jamais vu faire.) Le bol est plein d’eau à peine teinté. Et des bulles sortent par les orifices d’évents supérieurs. Depuis combien de temps ?? Impossible à savoir.

Egalement, la conduite d’arrivée de la descente s’est déboitée juste devant la dérivation qui va vers la boite de mélange et la vanne de régulation de la hauteur d’eau en surverse.

Dans ces conditions, l’eau aspire de l’air lors de la descente. Et hormis le bruit que cela a procuré (qui a encore bien amélioré le CAF pendant une semaine), cela a procuré un moussage permanent dans la décante…

Pire, ayant fait l’erreur de ne pas protéger mon interface PH. Celle-ci est couverte de jus. Inutile de parler d’étalonnage dans ces conditions, mais plutôt de dérive incontrôlée. De plus, comme la conduite s’est désolidarisée, la sonde pH s’est retrouvée, bien qu’immergée, sans débit.

Et bien entendu, le pH-mètre de secours (du commerce) était en attente de réparation… :tapechaise:

 

Le RAH est transparent. Preuve que l’injection fut conséquente. Il ne reste pas un gramme d’hydroxyde dans le RAH. Par chance, j’avais limité le remplissage d’hydroxyde à 6 grosses cuillères à soupe, après l’avoir nettoyé avant mon départ. Ce qui devait suffire à une quinzaine de jours sans recharge. Le niveau « trop haut » dans la décante, a peut-être également limité l’introduction, et réparti l’injection en plusieurs paliers.

Déroulement le plus probable de l’incident :

Ma famille s’étant inquiété du bruit que générait le bac le lendemain de mon départ, m’ont appelé. Et à distance, je leur ai préconisé de légèrement brider la descente en refermant légèrement la vanne. Ma fille de 9 ans et ma femme étant aussi bricoleuses qu’un Dompail en petite forme, n’ont pas dû se rendre compte qu’elles ont déboité la conduite en tournant la vanne. Croyant bien faire, je n’avais pas collé les raccords, mais les avais montés serrés au Teflon. Et effectivement, si l’on tourne la vanne à la place de sa poignée, l’ensemble se déboite. (Je n’avais jamais essayé…). Effet : Plus d’alimentation de la boite de mélange, et plus de mesure du pH.

Sans parler du bruit, qui pour le coup, avait dû devenir autrement plus gênant. (Le mieux est l’ennemi du bien dit-on…). Et lorsque je leur posais la question, la réponse était : Oh b’en finalement, on met la télé un peu plus fort… :ecouteur: :deboussole:

 

Action à venir : Collage de cette partie.

L’interface, après lavage à l’eau osmosé, séchage et réétalonnage, sera tropicalisée au verni et introduite en coffret.

Le second (de sécu) sera surement remplacé par un DIY idem au premier.

Après un jour d’essai de réétalonnage et de nettoyage de sonde (qui semble imprégnée d’un dépôt de Calcium), je jette l’éponge pour quelques jours. Car chaque effort est pour moi actuellement surhumain.

 

Quant à l’écumeur, il me faudra lui adjoindre une coiffe pour qu’en pareil cas d’emballement, l’écume retombe dans la décante et ne soit pas pulvérisée aux alentours.

Mais pourquoi donc celui-ci s’est-il emballé ?

 

En attendant, je vais commencer à lire tous les posts que vous avez écrit depuis 10 jours. Et j’ai comme l’impression que çà va aussi me prendre du temps. :sablier:

Mais peu importe, maintenant, je l’ai…

 

Franck,

content d'être de retour parmi vous

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

... Ma famille s’étant inquiété du bruit que générait le bac le lendemain de mon départ, m’ont appelé...

Hello Bubule, content aussi que tu sois de retour ;)

Avez-vous remarqué que ce genre de galères arrive toujours un quart d'heure après votre départ et jamais une heure avant votre retour :D

Bon rétablissement et bon courage pour tout remettre d'aplomb...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

 

Bubulle... voila désormais je passe pour un petit "joueur" avec mes 3 ou 4 plantages de bac successif, ton histoire et tes déboires me rappelle pas mal de souvenir passer et surement a venir :D

 

Bon courage ne lâche pas le morceau ! ;)

 

@++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pire, ayant fait l’erreur de ne pas protéger mon interface PH. Celle-ci est couverte de jus

Un cauchemar ton histoire! :horreur:

Mais la santé avant tout, soigne toi!

Par contre pour l'interface ph, ne me dit pas qu'elle n'as pas vu le sel! :mdr3:

conseil: le sel a tendance à migrer dans les composants et c'est un excellent conducteur, tu risque d'avoir beaucoup de mal pour la réparer.

 

Bernard

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

 

Merci pour vos commentaires encourageants.

 

Dompail,

Tu as toujours cet humour bien placé qui fait du bien. Ne changes rien !

 

Damien,

Pas mal ton idée de Frisbee. Je pense que je vais l'adopter.

je me demandais si je n'avais pas intérêt à percer le bol (la parois transparente extérieur de plus gros Ø) à un niveau légèrement inférieur à la cheminé de séchage. Ou plutôt, plus bas que la chicane attenante au couvercle. Et faire ainsi un trop-plein sur lequel je raccorderais un piquage, et un tube vers la décante.

Mais bricoler un BBK :horreur: :horreur:

Mais cela ne m'explique pas pourquoi celui-ci à débordé. Les seules fois où cela s'est produit, c'est lorsque le niveau dans la décante est monté à un niveau très important. Comme lorsque la pompe de remonté s'arrête par exemple.

Là, je doute que cela soit arrivé. Car seule une panne d'électricité peut en être la cause. Et dans ce cas, l'horloge de mon Arduino aurait été réinitialisée. Ce qui ne semble pas être la cas.

Je pourrais également asservir la mise hors tension de l'écumeur à un niveau "trop haut" dans la décante. J'ai la sonde. Mais je n'aime pas trop rajouter des éléments électronique dans des circuits qui me semblent vitaux.

 

Bernard, :horreur: :horreur:

Tu as vu juste. Il est certain que du sel est allé sur le circuit. Il y a par endroit quelques piqures de vert de gris sur des pattes de composants.

bubule_20120610075051-thumb.jpg

bubule_20120610075129-thumb.jpg

J'ai lavé et brossé le circuit à l'eau osmosée dès que j'ai pu. Tu penses qu'il est trop tard ? Le sel a pu s'infiltrer à l'intérieur des composants.

Que me conseilles-tu ?

Ça me fait un peu ch.... de reconstruire une nouvelle interface. Surtout en ce moment.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

franck,

 

Si après nettoyage, cela ne repart pas, vérifie ce qui fonctionne encore puis change... La partie le plus sensible est l'AOP.

 

Pour la petite histoire, lors de la fabrication de la galerie T5, j'avait monté une led 3W pour assurer la transition T5/nuit, elle a tenu 3 mois sans protection, pourtant j'avais vernis les broches, mais pas la partie optique. C'est l'humidité saline nocturne qui as fini par renter dedans et oxyder la puce.

 

Bernard

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

 

Merci Bernard.

Je tenterais la chose une fois que j'aurais reçu une nouvelle sonde pH. En attendant, le système fonctionne en marche dégradée. c'est à dire 15 minutes d'injection à vitesse fixe toutes les heures pendant les nocturnes. Et lorsque les valeurs de pH sortent d'une fourchette normale (preuve que la mesure est fausse). J'avais testé les paramètres avec cette possibilité lorsque tout fonctionnait. Et c'était plutôt pas mal.

 

Le reste du bac tourne correctement. Les animaux semblent péter la forme. J'ai même l'impression de voir mes durs pousser plus que d'habitude. J'effectuerais un test des paramètres sous peu, pour voir où ils se trouvent. (Je n'ai pas eu le courage de le faire plus tôt)

 

Nono !

Tu me bas encore :D

 

Franck

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:anif:

10 ans !

 

bubule_20120624163649-thumb.jpg

 

bubule_20120624161941-thumb.jpg

bubule_20120624161656-thumb.jpg

 

Le bac vient de passer ses 10 ans !

 

Et comme d’hab, c’est quelques jours après la date que je me réveille.

 

Pourtant, je dois admettre que je ne suis pas peu fière de l’évènement.

Certes, mon bac n’est pas comparable à certains bacs full SPS très tendances. Si tant est qu’ils fassent référence. Mais celui-ci est le mien.

 

On dirait d’un chien qu’il vient de passer ses 70 années d’équivalence ‘humaine ‘. Mais qu’en est-il pour nos bacs et leurs habitants ?

 

Il a connu quelques hauts et bas durant son existence.

Départ de l’aventure il y a 10ans avec les maigres renseignements que l’on pouvait trouver à l’époque. Aujourd’hui, l’évolution de l’aquariophilie récifale a été telle, que le bac serait pensé différemment. Son biotope tout du moins.

Cependant, et en regardant le coté positif, l’entrée de coraux mous nous aura permis de nous faire la main l’un à l’autre sans trop de risques. Et la migration progressive vers les durs pour arriver à la proportion actuelle aurait-elle aboutie à ce résultat sans encombre ?

 

Fini les chimères liées à l’utilisation de PVC standard, des roches volcaniques qui représentent près de 50% du volume des PV, du polystyrène de protection immergé en fond de cuve, sous la plaque de polycarbonate.

Et le syndrome du vieux bac. Qu’est-ce donc ?

Certains pourront me dire que les couleurs de certains SPS ne sont pas des plus éclatantes. Oui, mais je mets cela sur le compte de l’intoxication par les mous.

Les paramètres, sans avoir été d’une stabilité exemplaire durant cette décennie (puisque j‘ai frisé la correctionnelle en 2009), sont maintenant dans les fourchettes acceptables. La norme quoi !

 

Heureux !

Le bac semble heureux. Il respire la santé. Les poissons nagent, se narguent. Ils sont heureux de me voir approcher de la vitre. Une petite boite verte à la main accentue encore leur intérêt et excitation…

Les coraux avancent avec leurs pointes pâles. Se multiplient pour le bonheur d’autres récifalistes.

Tout cela n’est-il pas l’essentiel ?

 

Que se passera-t-il durant la prochaine décennie ?

Les évolutions seront-elles du même ordre, de la même ampleur ? (encore qu'il me semble avoir été raisonnable)

Les problèmes techniques seront-ils toujours supérieurs en nombre aux problèmes de biotope ?

 

L’avenir et la patience nous le diront.

 

Franck

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

moi qui a vu ton bac il y a une dizaine de jours je te l ai dis je l ai trouvé beaucoup plus coloré et les coraux se portant a merveilles!!!! ( rhhhhhh ce stylo vert..) parmis les autres l euphilia( tres belle) mon stylo viloet.....(qui pousse deux fois plus vite que chez moi)

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:D:D

 

merci pour la dedicace mais c' est pas gentil et ca ce payera!!!!!!!!!!!!!!

 

Pour ceux qui n' ont pas vu le bac en "réel" l' avant derniere photo le stylo vert est beaucoup plus beau en vrai (il est vert de chez vert) je suis fan. :zaime: :zaime: et il pousse à une vitesse impressionante (contrairement à chez moi)

 

bravo pour les photos.

 

cyril.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour

 

Je déterre le topique de mon bac car les choses commencent à devenir inquiétantes. J’aurais peut-être pu le remonter plus souvent, mais à quoi bon quand tout va bien, ou qu’il n’y a pas d’évolution notable…

 

Habitué à une croissance régulière des coraux, le ralentissement soudain en mars me met la puce à l’oreille. Série de tests... Sans appel, le calcium dépasse les 500mg/l malgré une salinité normale de 35g/L. Comme la supplémentation est confiée à la méthode Balling 3 composants par pompes doseuses à laquelle est adjointe la méthode de Régis Doutres du RAHRD afin de maintenir un pH supérieur à 8.15 et réduire la consommation du Balling, plus onéreux, je décide de réduire le volume des 3 solutions.

A partir du moment où le niveau de calcium est retourné sous la barre des 500mg/l, la croissance est repartie. Et j’oublie les contrôles…  En avril, je commence à voir un retour des couleurs des coraux habituellement foncés ou à tendance brunâtre. Sans doute aidé par la mise en place du Delteck SC 2060 et d’une poche de résine anti phosphate en passif. A vue d’aquariophile, tout semble bien aller. :siffle

Puis recommence fin mai l’arrêt de la croissance et la pâleur inquiétante de mon Montipora orange. Re test, badaboum, Ca++ à 280mg/l !!

Pô bien Francky d’avoir laissé ton bac faire le yoyo.  :tapechaise

Je remonte les paramètres en presque un mois (avec contrôles réguliers ce coup-ci). Mais rien n’y fait, le Montipora orange reste d’un crème… à faire pâlir !

Les 3 autres Montipora verts, me semblent beaux.

 

En juillet, le Montipora orange commence à perdre ses tissus (en simultané, par taches AV/AR). Je vire la résine ainsi qu’une poche de charbon actif, change les ampoules HQI qui avaient moins d’un an, et prépare un plus grand changement d’eau (25%). Le Montipora meurt en 15 jours.

 

Quelques jours plus tard, le vert à bords rose vire doucement à la couleur crème. post-425-0-89611300-1380356627_thumb.jpg

Je remplace l’écumeur Delteck par mon bon vieux H&S, et j’engage un nourrissage plus conséquent, en pensant à une oligotrophie trop importante. A noter également que deux amboinensis siègent la journée dans ce Montipora. Peut-être augmentent-elles son stress.

De crainte de voir ce Montipora suivre la même direction finale, je refile un morceau à Cyril pour conserver la souche en ayant bien vérifié qu’aucun parasite ne transite. Ce morceau reprendra ses couleurs en une dizaine de jours.

Aujourd’hui la croissance est repartie sur cette bouture, alors que le mien est de plus en plus crème, sans plus aucune trace de croissance,alors que les autres coraux (sauf un Accropora) semblent en pleine croissance avec de belles couleurs. Presque comme je n’ai jamais eu.

post-425-0-89728600-1380355968_thumb.jpg

 

J’ai réduis il y a quelques jours la consigne pH à 8.05, car par le passé, j’ai souvenir qu’un retour à des pH oscillants plus bas semblaient avoir été bénéfiques au redémarrage d’une croissance qui avait stoppée. Surtout que le soir le pH atteignait la semaine passée les 8.6 (étalons pH Tridacna 7 et 9).  L’injection d’hydroxyde n’a donc plus lieu depuis plusieurs jours, laissant une variation de pH plus importante (8.1 / 8.5).

L’Accropora qui semble également mal aller depuis 15/20 jours est à coté du Montipora vert. Ses pointes se colonisent d’algues ressemblant à des cyano (il y en a également un peu par ailleurs dans le bac). Les branches commencent à présenter des couleurs peu encourageantes, les zones éclairées me semblent les plus touchées.

post-425-0-40857200-1380356756_thumb.jpg

 

Quelques signes particuliers remarqués depuis peu (mais qui veulent dire quoi ?) :

  • Des algues supérieures qui avaient disparues depuis quelques années refont leur apparition (Po4 remontés avec l’augmentation du nourrissage et/ou l’enlèvement de la résine ?)
  • La microfaune semble s’être sérieusement réduite en quelques semaines.

 

J’envisage d’acheter et d’introduire des AA, également d’effectuer un gros changement d’eau (60%) dans une dizaine de jours, le temps de préparer l’eau. Avez-vous d’autres idées ?

 

Les paramètres du soir :

Ca : 415mg/L (Tridacna)

Kh : 8.6° (Tridacna)

Mg : 1305 (tridacna)

Salinité : 36 à 37 gr/l réfractomètre étalonné à 35g/L

No3 environ 2,5 mg/L (Salifert)

Po4 non mesurés, mais le Seriatopora hystrix n’en montre pas les signes, ni le reste des couleurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si tu ne vois pas d'amélioration sous 15 jours 3 semaines aprés le changement d'eau n'hésite pas à renouveller l'expérience, personnellement je n'ajouterais plus que la méthode bailling comme tu le faisait, le temps de voir "redemarrer" ton bac.

 

Les Algues sur les pointes d'acros j'ai connu cela il y as peu et j'ai perdu 50% à 90% des SPS toucher.

 

Bon courage !

 

@++

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello Frank Bubule ;)

Plusieurs interrogations :

- Pourquoi continuer le balling parallèlement au RAHRD qui devrait normalement largement suffire à lui seul à pourvoir le bac en Ca ?

Par ailleurs, je ne suis pas sûr que l'utilisation du RAHRD dans l'unique but d'élever le PH du bac soit une bonne idée. Comme souvent précisé, le PH plus stable et en moyenne un peu plus haut découlant de la méthode n'est peut-être qu'une cerise sur le gâteau et non l'objectif premier qui consiste lui et "seulement" à maintenir un niveau optimal de Ca. Peut-être parce que cet objectif d'élévation du PH brouille un peu les cartes lors des réglages. Le PH de consigne "idéal" est atteint lorsque le taux de Ca souhaité dans le bac est "idéal"... mais le but n'est pas d'atteindre le "PH idéal" souhaité dans le bac.

Bref, le RAHRD est une machine à distribuer du Ca bien plus qu'une machine à bouffer du CO2.

Dans le deuxième cas, le risque serait de distribuer bien plus de Ca que les consommateurs du bac ne sont en mesure de prélever, d'où de possibles précipitations (s'il vous plaît, ne dites surtout pas à Régis que j'ai employé ce mot :D ).

- D'autre part, pourquoi employer de surcroît une résine anti-PO4 alors que le RAH permet déjà de faire précipiter les PO4 (et potentiellement peut-être pas uniquement les PO4) ?

- Idem pour le charbon actif... Je manque d'objectivité puisque une des rares fois où j'en ai utilisé, j'ai failli perdre des SPS...

Difficile de se risquer à proposer de possibles remèdes aux problèmes puisque tous les propos précédents ne sont que des hypothèses de réflexion (et que tu es très certainement bien plus au fait du fonctionnement de ton bac que nous). Dans l'immédiat et dans l'urgence, rien à ajouter à ce que tu écris plus haut.

A savoir un gros changement d'eau avec un "bon sel" en siphonnant le plus possible toutes les sédimentations tant sur le fond que sur les PV.

Peut-être réduire momentanément un peu la photopériode (quelle est-elle actuellement ?).

Retirer charbon et résines anti-PO4.

Et opter pour un seul mode de supplémentation en Ca, balling ou RAHRD mais peut-être pas les deux en même temps.

Que la Force soit avec toi et ne sombre pas du Côté Obscur ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à vous

 

La raison pour laquelle la méthode Balling est en place en simultané à la méthode RAHRD vient du fait que le Balling est en place depuis bien plus longtemps, et que la mise en place du système RAHRD ne s’est pas faite sans problème (interfaces pH, isolations, sécurités et j’en passe). Du coup la mise en œuvre de la méthode de Régis s’est faite de manière erratique et j'ai privilégié ce qui me semblait le plus fiable.

Le but initial était de progressivement monter en puissance sur le RAHRD en réduisant en conséquence les apports des solutions Balling. Mais une fois fiabilisé, je n’ai jamais réussi à pousser la consigne pH tant la valeur max me semblait déjà haute le soir. C’est l’explication, en rien une excuse… :siffle

Je viens de descendre la consigne d’injection de telle sorte que le RAHRD soit totalement stoppé.

 

Sauf exception hors de ma connaissance, l’injection d’hydroxyde s’est toujours limitée à l’eau de chaux durant quelques heures par jours (loin à l’opposé du cycle de quelques heures d’arrêt par jour avec injection de lait de chaux). Toujours limité par ma crainte d’atteindre des sommets de pH en fin de journée.

Je n’ai jamais constaté de précipitation anormale dans la décante ou sur le décor. Ce qui pourrait expliquer la présence de quelques Po4 no précipités que j’extrais par résine en passif (en remplacement des séances ‘paille de fer’ que je faisais par le passé).

 

J’utilise effectivement du charbon en passif par périodes lorsque je constate une coloration de l’eau, mais également pour extraire épisodiquement ce que je pense être des toxines. Car il doit y avoir une sérieuse bataille chimique dans ce petit bocal où cohabitent les durs et les mous.

 

Réduire la photopériode me semble aller à l’opposé du raisonnable si je considère que les coraux ont faim. Surtout que la photopériode est de 12h pour les T8, et de 8h45 pour les HQI. J’avais envisagé de remonter un peu la rampe quand j’ai vu pâlir puis nécroser les zones éclairées de l’Acropora, mais je ne l’ai pas fait en me basant sur mon raisonnement précédent.

L’Acropora en photo dans mon précédent message sort plutôt fortement ses polypes.

Mais ce peut-il qu’il y ait oligotrophie avec 2.5mg/L de nitrates et des algues supérieures qui poussent (et des coraux mous toujours présents) ?

 

Je viens de transférer les restes du Montipora chez Cyril (que je remercie au passage). Et dans le bain de traitement préventif au Coral-Rx pro, nous n’avons trouvé aucun parasite.

 

 

 

... de possibles précipitations (s'il vous plaît, ne dites surtout pas à Régis que j'ai employé ce mot :D ).

Trop tard ses capteurs ont dû s’allumer :horreur

:$ 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici