Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 03/14/2019 dans toutes les zones

  1. 2 points
    Dompail

    Le futur local technique à Bubule

    Encore un coup des colliers jaunes ou des black-crocs !!!
  2. 2 points
    dan

    Ecumeur et Eclairage

    Sur le papier cette ecumeur a l'air bien ... comme tout les nouveautés qui sortent a renfort de marketing ... Il y a quelques innovation comme le nettoyage manuel intégrè au chapeau de la colonne d 'asséchement de l’écume . Cela existe dejas , mais souvent en option ou a acheter séparément ... Souvent quand la colonne est a nettoyer c'est que le godet est plein , et donc a nettoyer .... L'encoche pour voir le réglage de la hauteur d'écume est a mon sens un gadget ...Car ont peu voir le niveau sur n'importe quel ecumeur et le réglage n'est pas a modifié tout les jours ... Le plus important comme souvent sur tous les ecumeurs : c'est la pompe ( rendement et fiabilité ...) Les écumeurs avec le corps en forme de cône ne sont pas plus efficace qu'un corps droit comme les tunze ou deltec .
  3. 2 points
    Poisson chat

    Un filtre ouvert

    On ne cherche à se débarrasser de personne, on cherche juste à t'orienter vers le bon interlocuteur pour répondre au mieux à ta question. Si je vais chez un garagiste pour demander des conseils pour réparer mon vélo, il ne se débarrasse pas de moi s'il me conseille d'aller plutôt voir un vendeur de vélo. Il reconnaît juste qu'il possède une expertise, mais dans un domaine autre que celui nécessaire à la bonne résolution de mon souci, que d'autres sauront résoudre mieux que lui. Même si dans les deux cas ça reste "de la mécanique". Donc si tu souhaites partir sur de l'eau de mer, alors tu es effectivement au bon endroit. Si tu souhaites faire de l'eau douce (qui même si c'est également "un aquarium" est un sujet très différent de l'eau de mer: la différence de salinité de l'eau n'est que la partie émergée de l'iceberg), il vaut mieux aller sur un forum dédié eau douce, où s'y trouveront les vrais experts du sujet.
  4. 2 points
    fredeau

    Acropora echinata

    bonjour j'ai plusieurs vieille souche d'échinatata qui vient d'une ferme en Allemagne, pour la maintenance en pleine lumière et fort brassage par contre pour le ice fire que je tenter 3 fois avec un échec, a mettre en bas du bac et pas trop de lumière si tu veux pas le perdre en 3 jours
  5. 2 points
    dan

    Nouveau bac même volume - Dan

    Le décor n'est pas définitif . Je n'ai pas eu le temps de le modifier . Je pense le faire ce we au moment ou je ferais mon changement d'eau .J'ai egalement rajouté une cuve en verre divisé en deux partie : l'une pour ma réserve d'eau osmosé de 70 litres et l'autre pour ma préparation d'eau de mer de 40 litres . Cuve que j'avais fait couper sur mesure et collé moi même , pour optimisé la place qui me restait sous le bac . Je pense enlever le support a pvs et poser les pvs sur la vitre du fond . je vais dire un gros mot pour certains : JE VAIS METTRE DU SABLE .... Désolé Dompail je me suis laissé attiré par le coté obscur de la force ...je suis faible Pour le décor je pense faire deux patates en décalé sur la profondeur . Et je vais revoir mon brassage par la même Certaines pvs vont atterrir dans le refuge pour aéré encore un peu .
  6. 2 points
    dan

    Nouveau bac même volume - Dan

    voila quelques photos
  7. 1 point
    Bubule

    Le futur local technique à Bubule

    La nouvelle demeure du bac à Bubule permet une (r)évolution majeure. Mon dos et les corvées de changements d'eau (une centaine de litres tous les 2 mois) allaient finir par mettre fin à l'aventure. Mes cuves de préparation au sous-sol, et le bac au salon devenaient une réelle contrainte. Le déménagement allait précipiter la décision... C'était sans compter la découverte et l'acquisition en aout 2018 de la maison du bonheur. Une maison sur sous-sol avec juste sous le nouvel emplacement du bac, une zone libre et exploitable. Des points d'eau et d'évacuation se situent juste derrière la cloison. Alors le nouveau projet bouillonne dans la tête à Bubule. J'envisage la mise en place de 3 bacs superposés en cascade. Le premier de 200L, dont le bord haut est à une hauteur maxi de 2m servira de décantation et de préparation de l'eau fraiche (par bypass momentané). Le second de 120L, à mi-hauteur sera à niveau constant pour l'écumage, le chauffage et les réacteurs divers. Et pourquoi pas, un bac à bouture à coté (voir emplacement libre à gauche sur la vue 3D). Le troisième de 300 ou 400L posé au sol, sera compartimenté avec, de gauche à droite : Une réserve d'eau osmosée / la zone de remontée à niveau variable / un refuge. Ce dernier bac devra accueillir l'eau du circuit lors des coupures (difficile à estimer avec 4 bacs en série). Je dispose déjà des deux bacs du haut. Celui du bas sera fonction de mes trouvailles sur le BC. Il sera peut-être en deux bacs distincts: La partie eau osmosée dans un autre bac. je prévois de doubler la majeure partie des équipements électriques (2 départs du tableau de distribution électrique avec 2 différentiels type F sont déjà installés, 2 pompes de remontée (EHEIM 1060 en stock) avec 2 remontées Ø25, 2 chauffages, 2 descentes Ø 40 (1 pleine + 1 sécu semi-sèche). J'envisage d'effectuer la liaison entre les 3 bacs par des tubes Ø40 doublés traversant le fond des cuves (doublage non représenté sur la 3D. La descente de sécu non plus). Je pense isoler les cuves par du polystyrène expansé de 20mm Les dimensions du local seront de l'ordre de 2 m de large par 2,5m de haut pour une profondeur de 0,7m maxi. Le mur de gauche donne sur l'extérieur et sera perforé pour permettre une ventilation du local (forcée ou naturelle ? A voir à l'usage). Le local sera ''bâti'' avec deux murs/montants en plaques de Siporex. Celui de gauche collé au mur de parpaings. Celui de droite, fixé sur le mur en parpaing du fond je ne sais pas encore comment. Derrière ce mur en parpaings se trouve une salle avec les arrivées. Ces deux murs latéraux en Siporex supporteront les extrémités des chevrons supports de bacs. Je les imaginais en bois, mais je me demande si je n'aurais pas intérêt à prendre de la poutrelle béton, plus rigide, pas besoin de pied intermédiaire et ne craint pas l'humidité. La fermeture de l'ensemble sera assurée par une ou plusieurs portes coulissantes pour laisser l'accès à tout l'équipement. Voyez-vous des éléments qui m'auraient échappés ? Les points de réflexions non résolus : - Comment fixer la cloison de droite sur le mur en parpaings ? (pas sûr que des rails résistent à l'oxydation). - Trouver tous les éléments en non oxydables (mécanismes de portes inclus) n'est pas une mince affaire. Des idées pour des portes coulissantes aux mécanismes non oxydables ? - Le réglage des 2 vannes de descentes ne me semble déjà pas une mince affaire pour rester silencieuses. Sachant qu'il me faudra fermer la vanne principale à chaque préparation d'eau fraiche.
  8. 1 point
    Dompail

    Compatibilité crevettes

    A priori, aucun problème
  9. 1 point
    kleb72

    Le futur local technique à Bubule

    Bien qu'armée de treillis, ces plaques ne sont pas faites pour résister à une charge. J'en ai utilisé simplement posée pour faire un abris pour mes 2 chiens. Il les ont cassé à sauter dessus… et ils ne pèsent pas 200kg... Pour ta recherche, les meilleurs solutions sont souvent les plus simples.
  10. 1 point
    Grég43

    Goniopora rose

    Bonjour, voici un goniopora rose acquis il y a maintenant environ 6 mois. Placé trop haut dans le décor il ne s’ouvrait presque plus en son centre. Déplacé depuis une dizaine de jour dans une zone un peu moins lumineuse, les polypes ont refais leur apparition cdlt
  11. 1 point
    dan

    Le futur local technique à Bubule

    Si tu a peur avec un panneaux d'agglo en 38 mm renforcer par un tasseaux de 40*60mm , colle deux agglo de 38mm ensemble avec une colle polymère( c'est plus simple a fabriquer ) . Avec 76mm de panneaux tu pourras sans probleme supporter la charge annoncé sur une porté de 2 m . Après si esthétiquement tu préfère un effet blockhaus . C'est vrai qu'on a fêter les 100 ans de la première guerre mondial il n'y a pas longtemps... Et je ne discuterais pas le coté esthétique ... chacun ses gouts Mais ces panneaux de béton ne font pas la largeur que tu souhaitais , il font 500 mm de large ...? Et le poids d'un panneaux n'est pas négligeable .... Pour le vernis , il faudrait en mettre régulièrement ( tous les 2 a 3 ans ) pour que cela reste efficace ( genre vernis marin ) . Mais il doit y avoir des produits d’étanchéité pour le beton . Toutefois je ne sais pas si ces produits ne peuvent pas se retrouver dans tes bacs avec la condensation .
  12. 1 point
    Denisio

    Photographies récifales

    Le spécimen est encore petit. La pousse s'accélèrera en même temps que la taille grossira. Mais ça, tu le sais ? Les couleurs sont toujours là, c'est l'essentiel.
  13. 1 point
    RECIFCHRISTOPHE

    Photographies récifales

    voici des nouvelles de cette bouture 6 mois après la dernière photo toujours aussi belle à mais yeux mais quelle lenteur de pousse
  14. 1 point
    dunand

    Efficacité écumeur/hauteur de celui-ci

    En terme de sécurité un écumeur avec 4 pompes vaut bien plus que 2 écumeurs avec chacun une pompe. L'argument de Christian m'a convaincu.
  15. 1 point
    chris64

    Efficacité écumeur/hauteur de celui-ci

    Le prix est quasiment accessoire quand tu envisages un bac de 3200 L ! Non, plus que le prix je préfère avoir 4 pompes au lieu d'une seule, par précaution. Peu de chance que les 4 tombent en panne en même temps. Ensuite les 4 pompes aspirent plus d'air que cette nouvelle pompe Tunze qui équipe le nouvel écumeur. Cela laisse aussi la possibilité de ne se servir que de 3 pompes au lieu des 4 si l'écumeur lessive trop le bac et du coup, d'en avoir une de rechange. Dernier argument, j'adore les Tunze pour leur longévité et la facilité pour les entretenir et nettoyer. J'ai un BBK double cône 250 avec pompe RD3 sur un bac de 800L et ça va bien et point de vu silence c'est bluffant. Mais j'ai un Tunze sous le coude en cas de panne etparfois, je suis tenté de le mettre à la place du BBK !
  16. 1 point
    Denisio

    Un filtre ouvert

    Oupelà ! Je ne pourrai pas t'expliquer, tout juste dire comment je fais. Mais Jean-Pierre nous a tout expliqué en long, en large et en travers dans sa série de 3 articles. Un article incontournable. Regarde au paragraphe 3.9 ici : Personnellement, je calcule l'ampérage nécessaire quand le maximim d'équipements tourne en même temps, avec une marge de sécurité. Je vérifie avec des abaques sur le net, selon la distance jusqu'au tableau électrique de la maison, quelle section de fil s'impose. Je tire une ligne depuis le tableau maison (disjoncteur sur tableau) jusqu'à un tableau répartiteur dédié, proche de l'aquarium. Sur ce tableau je répartis en 1, 2 ou 3 lignes indépendantes (pour mon 1000 litres, j'avais pris 3 lignes) pour que tout ne s'arrête pas en même temps en cas de panne d'un élément. En amont de chaque ligne il faut un interrupteur différentiel 30mA pour se protéger. Sur chaque ligne se répartissent des disjoncteurs (1, 2, 5, 10A...), chacun adapté à l'équipement (ou les équipements à protéger). Juste adapté pour que le déclenchement se fasse avant de cramer totalement l'équipement. De chaque disjoncteur je tire un câble vers les équipements (ou une multiprise si elle est adaptée). Je mets l'eau de la cuve technique à la terre. Et je dors tranquille (ai-je vraiment raison ?), même avec les mains dans l'eau. Puis je m'équipe, chaque fois que possible avec du matériel (pompes immergées ou pas, éclairage…) alimenté en 12, 24 ou 48 V.
  17. 1 point
    dunand

    Utilisation de tige aluminium et recifal

    Tu parles certainement des réglettes qui refroidissent les leds, alors que nous parlons du groupe de refroidissement pour abaisser la température de l'eau en été.
  18. 1 point
    Gamblle

    Un filtre ouvert

    Pour 240l je suis pas sur qu'on ait tellement plus de choix en amazonien qu'en Africain. Dans le sens où ce volume est trop juste pour Discus ou Scalaire. Par contre ce qui est certain c'est que l'amazonien est plus compliqué car autant pour de l'africain l'eau du robinet peut convenir sous certaines conditions alors que l'usage d'eau osmosée sera impérative en amazonien. Après les deux biotopes sont très sympa. Pour le filtre je suis assez étonné de la disposition du perçage, cela laisse penser que le bac était utilisé avec une filtration externe en plus.
  19. 1 point
    zoohayr

    Un filtre ouvert

    Bonjour, Merci Gamblle et Bubule pour vos analyses ! Dans tous les cas vous avez raison et entre les deux réponses, j'avais l'idée d'y intégrer un système de minuterie au circuit car c'est souvent mon cas (absent toute la journée, mémoire défaillante....) sauf que je n'ai pas pu ignorer les 2 boutons puisqu'ils sont déjà là ! Certe, Bubule cet emplacement représente plus d'inquiétude que de confort mais avec le boitier de Denisio fixé suivant tes instructions c..............un peu sécurisé ! Donc je vais voir si je peux les faire fonctionné comme un switcher (mode automatique, mode direct) en cas ou j'ai eu l'envie de voir mon poisson préféré à 3h du matin Pour Gamblle, je compte faire un bac Amazonien (d'après les forums on a plus de choix ). ce qui est pour l'écoulement d'eau voilà les photo : Les deux trous sont à l'extrémité du triangle dans le plan horizontal. Il me reste que Denisio m'explique une peu :
  20. 1 point
    Bubule

    Un filtre ouvert

    Bonjour, Dans ce cas : Utilisation de pompes ou autre équipement dont le fonctionnement est permanent ou assujetti à un paramètre (heure, Ph, ...), une mise en fonction manuelle est à proscrire car trop dépendante de l'opérateur (absences, oublis). Et un interrupteur de ce type placé où il est, risque plus de devenir une source de panne que de confort. Dans le cas d'arrêts occasionnels pour maintenance, débrancher l'alimentation est plus sécuritaire.
  21. 1 point
    Gamblle

    Un filtre ouvert

    La dessus tout dépend de ton projet de peuplement, et du nombre de plante dans le bac. En aquascaping l'utilisation de pompe a air est effectivement très faible car on injecte du CO2 dans l'aquarium pour la bonne croissance des plantes et la pompe à air risque de le faire repartir en phase gazeuse et donc le gaspiller. Mais a ce moment là il faut surveiller attentivement le pH du bac et sa température pour éviter l'acidose d'où parfois l'utilisation d'un bulleur pendant la période nocturne. (après en aquascaping on maintient peu de poisson et encore moins de gros poissons de manière générale) Après pour du cichlidé africain par essence peu voir pas du tout planté, peuplé de poisson pollueur ont appréciéra une pompe a air fonctionnant en permanence et assurant l'oxygénation de l'eau. Dans un bac amazonien où la température est élevé (hébergement de scalaire ou dicus : poisson thermophile se portant beaucoup mieux a 28° qu'à 25°) et où le brassage est limité pour ne pas gêner les poissons ( discus et scalaire encore), malgré les plantes je préfère oxygéner l'eau avec une pompe a air car l'acidose est très vite arrivé. En plus cela assure un brassage minimum dans le bac sand déranger les poissons. Pour ce qui est du filtre j'ai l'impression qu'il s'agit d'un filtre galerie, mais si tu a une photo sous un autre angle car je n'arrive pas a définir un sens de circulation de l'eau sur la photo.
  22. 1 point
    dan

    Un filtre ouvert

    si tu ne t'en sert pas , autant les noyer dans du silicone , sinon un boitier fait plus propre ....j'avoue
  23. 1 point
    Denisio

    Un filtre ouvert

    Oui, noyer la partie visible dans du silicone. Mettre une boite étanche du côté exposé (l'interrupteur traverse le bois et une face du boitier) EDIT : Franck ma griller J'avais pas vu le dernier post. Mettre des cosses étanches Mais bien sûr, l'incident grave pourra être mieux évité avec un interrupteur différentiel 30mA sur une ligne dédiée à l'aquarium, alimenter maxi 48V dans la rampe d'éclairage. Personnellement, je mets aussi une sonde inox dans l'eau vers la terre.
  24. 1 point
    Bubule

    Un filtre ouvert

    Bonjour, Je fixerais une petite boite plexo sous le couvercle, et ferais entrer l'arrière de ces interrupteurs à l'intérieur. Un peu comme ceci Mais à quoi peuvent servir ces interrupteurs ? Y a-t-il un intérêt à les laisser à cette place ?
  25. 1 point
    Denisio

    Projet reefer 170

    Bien qu'échinodermes tous les deux ils ne vivent pas dans le même milieu et n'ont pas exactement la même alimentation. les ophiures, selon l'espèce : sont filtreurs (suspensivores microphages) on les voit étendre leurs bras lors des distributions de plancton ; détritivores (se nourrissent de particules organiques et de détritus divers) ; nécrophage (mangent des cadavres) ; capturent des invertébrés enfouis dans le substrat (polychètes, crustacés, mollusques) ainsi que des diatomées sur le substrat. Elles peuvent vivre dans les couches supérieures des sédiments mais le plus souvent sur le substrat et dans les anfractuosités des roches. L'étoile de mer Archaster typicus vit enfouie dans le sable. Elle est détritivore et limivore (se nourrit de matière organique et de détritus, animaux ou végétaux, présents sur et dans le sable.
  26. 1 point
    Denisio

    ZebrasO'mag n° 48

    Facebook a montré ses limites comme source de connaissances récifales. Heureusement, d'autres médias s'accrochent pour nous proposer des infos actuelles fiables. Zebra est de ceux-là. L'acheter, et mieux s'y abonner, c'est contribuer à sa pérennité et s'assurer, pour quelque temps encore, une vraie source de progrès. Le numéro 48 ne faillit pas à sa notoriété. On y trouve des sujets plus qu'intéressants, écrits par des passionnés. Entre autres : l'interview de Blaise au franc parler ; la base d'identification des Acropora par Vincent Chalias spécialiste es coraux et éternel pédagogue ; la supplémentation base carbonate ; biotope de coraux mous ; techniques de bouturage ; les cuves techniques, un complément de l'article de Christian sur Cap récifal ; une approche moderne d'aquariums de poissons ; invertébrés à la rescousse contre les invasions, Sabine passe en revue quelques solutions biologiques. Vincent Chalias signe un troisième article dédié aux Alveopora ; dans un dernier sujet peu abordé, Gerald Bassleer traite le deuxièmevolet sur les maladies des poissons d'eau de mer. p. 56 Véto Les principales maladies des poissons d’aquarium d’eau de mer 2èmepartie
  27. 1 point
    Denisio

    Nouveau bac même volume - Dan

    En effet, la grille optique a ses à avantages mais aussi des inconvénients. Notamment la difficulté à la cacher. Tu peux l'incliner vers l'avant pour la masquer plus facilement. Longtemps adepte du support de PV. J'ai fini par admettre qu'on pouvait s'en passer. Avec des PV de base sur légers ''pilotis'', avec un brassage adapté et puis du sable et ses nettoyeurs. Comme Paranoid, j'évite les granulométries trop différentes, le plus fin colmatant le plus gros ou formant des couches.
  28. 1 point
    Denisio

    Identification svp

    Oui, contrairement aux Protopalythoa que beaucoup nomment Palythoa. Ton spécimen, Paranoid, est un vrai Palythoa.
  29. 1 point
    Denisio

    Un filtre ouvert

    Zoohayr, pas question de se débarrasser de quiquonque. Ce n'est pas le genre de la maison Je n'y connais rien en eau douce. En eau de mer, comme cela à été expliqué plus haut, les choix peuvent diverger selon les animaux et même selon les buts à atteindre. Ainsi, dans certains cas on voudra un filtre mécanique comme le tient, voire plus élaboré et même complété, dans d'autres cas on évitera ces filtres. Il faut comprendre que ce genre de filtre peut tout simplement éliminer les impuretés à condition de le nettoyer rapidement avant qu'elles se dégradent. Ou dégrader les matières organiques en nitrates qu'il faudra éliminer par des changements d'eau et/ou des réacteurs spécifiques... Rien n'est simple !
  30. 1 point
    calimero

    Un filtre ouvert

    en eau douce, ont utilise essentiellement une filtration mécanique ( ouate , mousse bleue ) dans un filtre fermé. en eau de mer le perlon ( ou micron bag ) est utilisé en pré-filtration, pas de mousse bleue qui sont des nids a nitrates. la plus grosse partie " du nettoyage " est faite par les pv, ou plus exactement les bactéries quelles héberge. contrairement aux bacs plantés, en eau de mer ont doit avoir des taux de nitrates et phosphates trés bas. la base première étant l'utilisation d'eau osmosée de qualité première ( introuvable en animalerie ), il vas donc te flloir installer le nécessaire chez toi , et lire comment utiliser correctement un osmoseur ( tu trouvera ca sur le forum ). il te faut choisir entre l'eau de mer et l'eau douce.savoir aussi que l'eau de mer a un cout d'achat et de maintenance plus élevé que l'eau douce( et oui les vendeurs et fabricants pensent que les récifalistes ont des porte monnaie bien garnis ).
  31. 1 point
    STEPH 30

    Un filtre ouvert

    La filtration en eau de mer surtout en récifal, la base c'est les pierres vivantes. Si tu veux mettre un certain nombre de poissons donc pollution plus importante, il te faudra un écumeur et peut être un filtre mécanique.
  32. 1 point
    dan

    Projet reefer 170

    c'est un bon choix , et tu es sur de la qualité de la résine ( purolite ) au moins ... J'utilise cette résine pour mon eau .
  33. 1 point
    dan

    Projet reefer 170

    le lien : c'est une cartouche vide avec la quantité nécéssaire de Mb 400 pour la remplir ... De mémoire il doit en avoir un peu plus .....
  34. 1 point
    dan

    Projet reefer 170

    Va pluton voir la que sur amazone .... Il n'est pas indiqué quel type de résine est fournis avec .... Toutes les résines ne se valent pas . Alors que sur le lien c'est une marque de résine réputé et reconnu et éfficace : Mb 400 et non Mb20 ...https://neo3plus.com/fr/accueil/191-filtre-de-desionisation-0ppm-disino-.html .
  35. 1 point
    bigoudi

    Projet reefer 170

    ok moi 002 je changes et vus mes derniers paramètres sur un test labo d'eau osmosée pas de nitrates et phosphates mais un peux de silice et calcium et mg je préfères changer à 002 ppms après chacun fait comme il veux
  36. 1 point
    bigoudi

    Projet reefer 170

    salut pour l'osmoseur Platinium aqua-médic le tds mètre indique la dizaine quand il indique 001 ppms en réalité il varie entre 8 à 10 ppms avec un tds normal , le problème et bien connus chez aqua-médic c'est pour sa que sur le mien j'ai mis un normal avec 2 sonde c'est triste pour du matériel à se prix. je penses que sur les nouvelles versions il ont déjà remis un nouveau manomètre mais pour le tds je ne saurais le dire , donc résine à changer chez moi avec la mb 20 à peut près 1000 litres puis je dois changer car indique 1 à 2 ppms en sortie et l'eau du robinet indique 265 à 270 ppms. sachant que j'ai fait un bys-bass que je laisses couler 2à 3 minutes avant de mettre en route l'osmoseur désolé d'avoie était si long
  37. 1 point
    goayzer

    Projet reefer 170

    Bonjour je ne pense pas qu'une différence de 0,4 degré KH sur 4 jours provienne de l'heure à la quelle tu as mesurer même si tu as un microrecif qui dispose d'une faible inertie. C'est simplement la consommation du récif après dans l'absolue rigueur, oui il aurait fallu reprendre la mesure à la même heure... Mais bon c'est pas dramatique. Pour un KH en dessous de 7 ce n'est pas grave, de mémoire l'eau de mer naturelle est ente 6 et 7 c'est juste que tu n'as pas de ceinture de sécurité en cas de problème. Pour remonter un KH dans ton cas ou il n'y a pas d'urgence je préconise un changement d'eau c'est mieux pour préserver l'intégrité de la balance ionique. En effet avec buffer tu risque de déséquilibrer la balance ionique surtout dans un petit volume. Et pour un changement d'eau d'entretient (pas pour corriger un problème) mieux vaut un petit volume mais répéter régulièrement, par exemple pour ton reefer 170, entre 5 et 10L une fois par semaine doit suffire. Je pense qu'un bac sain doit avoir des paramètres stable, et avec cette méthode les variations de paramètre sont acceptable pour ne pas brutaliser le vivant. Récifalement
  38. 1 point
    buckrood

    Buckrood récifal 800L

    Bonsoir, Je me permets de poster ici pour la première fois, même si je vous lis depuis quelques temps déjà. Je fais du récifal depuis 10 ans, et ai successivement maintenu un 120L, puis 270L et aujourd'hui 700L. Je fais dans le "facile" ; coraux et poissons pas trop exigeants. Beaucoup de mous pour les coraux, quelques LPS et quasiment pas de SPS. Pour les poissons, pareil : 3 chirugiens, 2 anges et les classiques clowns et demoiselles. Une maintenance basique : écumeur, pas de supplémentation (quelques gouttes de temps en temps, allez), changements d'eau réguliers (10% tous les 15 jours), nettoyage hebdo... Je fais du récifal parce que je trouve ça intéressant et beau. Je ne suis pas dans la performance et encore moins dans la compétition. Et j'ai l'impression que c'est l'atmosphère qui règne sur ce forum. Je ne poste pas beaucoup, et je m'excuse par avance si la réactivité de mes interventions fait défaut, mais suis ravi de vous présenter mon parcours récifal ci-dessous : Le 120L, 2009-2013 Le premier, super pour se faire la main. Démarrage en PVs, pas de décante. Pas de problèmes majeurs. Bien sûr, j'ai connu de nombreux échecs et perdu nombres de coraux que je ne suis jamais parvenu à maintenir, mais au final, j'étais arrivé à quelque chose de fourni et surtout, très stable. Le 270L, 2013-2015 Un cube de 65x65 + décante que je n'ai pas gardé très longtemps pour cause de déménagement. Un litrage qui m'a permis d'étendre la liste des espèces possibles ; premiers anges, poissons faucon... C'est aussi dans ce bac qu'ont été introduites pour la première fois les entacmea quadricolor qui m'envahissent le bac de 700L aujourd'hui (voir plus bas). Le 700L,2015-... Bac fait sur mesure de 160x70x70, visible sur 3 faces. Décante environ 200L + réserve d'eau osmosée + refuge (fragments de PV et chaetomorpha). Côté matériel : - écumeur BBK 200 - brassage : 1 gyre 250 + 2 x Tunze 6095 montées sur oscillateur - rampe ATI Sirius X8
  39. 1 point
    chris64

    Point noir sur un flavescens

    Content cela se soit avéré efficace !
  40. 1 point
    buckrood

    Buckrood récifal 800L

    Oui, c'est ça. Mise en eau en octobre 2015, et transfert du vivant des bacs précédents début 2016. Les clowns, par exemple, étaient mes premiers poissons dans le bac de 120L. Je les ai donc depuis le début. Pareil pour les xenias et les palythoas (j'adore les palythoas) et de nombreux autres coraux, qui sont passés de bac en bac et continuent à me ravir. Le démarrage s'est très bien passé, mais j'ai merdé à l'été 2017 (distributeur automatique mal réglé pendant les vacances...) et ai du lutter pendant plus de 6 mois contre une invasion d'algues tenaces (derbesia et filamenteuses principalement) avant de retrouver l'équilibre. Lutte mécanique (à la brosse à dents électrique) et changements d'eau réguliers m'ont permis d'en venir à bout. Le bac est à nouveau stable et le vivant se porte bien. J'ai juste les anémones quadricolor qui n'arrêtent pas de prospérer et qui prennent un volume excessif. J'en enlève régulièrement, mais les plus imposantes sont ancrées au cœur du décor, ce qui rend impossible de les décoller sans tout démonter, ce que je me refuse à faire. Donc c'est vrai qu'elles brûlent un peu tout ce qu'il y a autour, mais c'est aussi intéressant d'observer la stratégie de défense des coraux agressés. En fait, comme évoqué dans ma présentation, je suis partisan du "laisser vivre" et m'efforce de ne rien ajouter, mais aussi de retirer le moins de choses possibles du bac. Si cela vous intéresse, une rapide rétrospective du bac en images : Le démarrage, octobre 2015 Premières introductions, février 2016 Transfert du vivant des bacs précédents, printemps 2016 Mi 2016 Fin 2016 Avant l'été 2017 et mes déboires Le bac dans sa configuration actuelle, début 2018
  41. 1 point
    riton87

    Identification svp

    Je ne sait pas si c'est cela mais sa resemble bien au tubastrea orange.
  42. 1 point
    ghrec

    On part de loin, c'est pas gagné !

    Pas sûr. Lire c'est trop long et ça sert à rien, rien ne vaut l'expérimentation
  43. 1 point
    goayzer

    On part de loin, c'est pas gagné !

    Bonjour à vous. Nous serons de plus en plus confrontés à ce genre de choses... Pas plus tard que la semaine dernière je passais dans une animalerie faire du lèche vitrine et je vois une dame avec deux enfants demander au vendeur : Je vous prends cet aquarium (30L la cuve !) avec deux « Nemos » ... Et dans la réflexion de la personne, c'est qu'elle voulait mettre tout ce petit monde dans 30L d'eau douce! J'étais choqué, consterner ! Comment peut-on se tromper à ce point d'autant plus que si elle appelle des ocellaris "Nemo" c'est bien qu'elle a dû voir le film en question. Heureusement le vendeur lui précise que les "Nemo" ne sont pas faits pour être en eau douce... La dame se rabat donc vers des poissons d’eau douce… Puis va régler ces achats. Je m'avance vers le vendeur afin de l'interpeler sur cet échange avec sa cliente, et là je suis encore plus stupéfait car il m’apprend qu'il est confronté un fois par semaine, oui une fois par semaine, à ce type de comportement ou question. C'est là que je me dis que certaines personnes manquent de bon sens ! Et de culture générale ! Je ne pensais pas que cela puisse être possible ! Le vendeur m’avoue de façon humoristique ne pas savoir si des clients sont au courant que des poissons vive dans l’eau. L’aquariophilie marine et un hobby qui coute cher et heureusement ça permet de freiner certain. Car si tous les poissons étaient à 10€ il y aurait des Sohals dans 10L ! En fait je pousse un coup de gueule je ne comprends pas que l'on puisse acheter un animal sans un minimum de renseignement. Je suis certain que si on ferait manipuler un isotope radioactif à ces gens, ils prendraient le temps de bien étudier les procédures de sécurité pour ne pas s'exposer inutilement !
  44. 1 point
    Denisio

    Projet reefer 170

    Le TDS est une mesure simple que l'on peut mettre en relation directe (dans une certaine gamme) avec la conductivité. Les appareils ont tous une précision de 2 % à pleine échelle. Je doute que l'on trouve de vraies différences entre les différents TDSmètres aquariophiles (sur le circuit d'osmose ou portables), même pour les premières gammes de labo. L'électronique de l'appareil ne permet pas des mesures hyper précises. Mieux, ça devient le conductimètre. Cette précision suffit à notre besoin. On peut vérifier l'exactitude avec une solution étalon et faire la correction à chaque mesure. Si le stylo est étalonnable ( en général, calibration automatique sur une seule valeur suivant un protocole défini dans la notice), il faudrait mieux que cette valeur soit proche de la mesure habituelle : 0. Un modèle étalonnable, mais valeur étalon environ 1000 ppm : http://shop.hannasingapore.com/shopping-items/tester-pocket/ec-tds/1361/hi98301-dist-1-waterproof-tds-tester-0-2000-ppm?c=342,
  45. 1 point
    Denisio

    On part de loin, c'est pas gagné !

    ghrec, tu rejoins la réflexion que beaucoup se posent. On a de quoi s'inquiéter pour nos animaux. J'en vois qui partent de si loin qu'ont peut se demander s'ils en verront le bout. Tout savoir rapidement c'est légitime. Sauf quand ça se traduit par une absence totale de réflexion et de sens critique. C'est la loi du consommable FB avec ses fakes qui ne font vibrer que ceux qui ne demandent qu'à y croire, qui s'en bourrent le caillou, des uns aux autres, jusqu'à en faire la base de leur croyance collective, se vautrant dans l'illusion et le superficiel. C'est affligeant ! Les avancées technologiques sont si rapides qu'elles engouffrent une partie de leurs consommateurs avant même qu'ils s'en rendent compte. Si rapides qu'il n'y a pas eu de temps pour les modes d'emploi, pour digérer les erreurs de mise au point. Alors on fonce, on tente, on se lâche parfois pour le meilleur et souvent pour le pire. Et puis, lâche à l'abri de son écran on vocifère, on éructe sa haine, on blesse, on dit n'importe quoi… et puis on éteint son smartphone. Ni vu, ni connu je suis quelqu'un de bien ! Pourtant je suis de ceux, candides, qui pensent que cette vague de communication s'essoufflera, la raison reprenant le dessus, pour trouver un rythme plus réfléchi en meilleure harmonie. Fort heureusement, il existe encore des lieux, en dehors de cette cohue, ou l'on peut converser en toute humanité, et progresser. Je suis très bien ici
  46. 1 point
    Dompail

    Eau osmosé ou eau du robinet!!!!

    Christian a très bien résumé le problème Idem à plus forte raison pour l'ultrafiltration. La plupart des sels synthétiques sont surdosés en certains O-E (et pas nécessairement les "plus intéressants" ). Si l'eau douce servant à la fabrication de l'eau de mer synthétique en est déjà chargée, indépendamment des risques de précipitation, ceux liés à leur accumulation s'en trouvent accrus. Pas mal de récifalistes ont utilisé et utilisent encore l'ultrafiltration, chacun voit midi à sa porte... mais au regard de tous les efforts consentis pour maintenir au mieux un bac récifal sur la durée, mieux vaut peut-être mettre toutes les chances de son coté. Autrement dit, quitte à paraitre un peu paranoïaque, éliminer le plus grand nombre de risques potentiels laisse plus de temps pour faire face aux nombreux imprévus qui ne manquent pas d'arriver
  47. 0 point
    dan

    Projet reefer 170

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici