Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 02/23/2019 dans Messages

  1. 6 points
    Denisio

    On part de loin, c'est pas gagné !

    ghrec, tu rejoins la réflexion que beaucoup se posent. On a de quoi s'inquiéter pour nos animaux. J'en vois qui partent de si loin qu'ont peut se demander s'ils en verront le bout. Tout savoir rapidement c'est légitime. Sauf quand ça se traduit par une absence totale de réflexion et de sens critique. C'est la loi du consommable FB avec ses fakes qui ne font vibrer que ceux qui ne demandent qu'à y croire, qui s'en bourrent le caillou, des uns aux autres, jusqu'à en faire la base de leur croyance collective, se vautrant dans l'illusion et le superficiel. C'est affligeant ! Les avancées technologiques sont si rapides qu'elles engouffrent une partie de leurs consommateurs avant même qu'ils s'en rendent compte. Si rapides qu'il n'y a pas eu de temps pour les modes d'emploi, pour digérer les erreurs de mise au point. Alors on fonce, on tente, on se lâche parfois pour le meilleur et souvent pour le pire. Et puis, lâche à l'abri de son écran on vocifère, on éructe sa haine, on blesse, on dit n'importe quoi… et puis on éteint son smartphone. Ni vu, ni connu je suis quelqu'un de bien ! Pourtant je suis de ceux, candides, qui pensent que cette vague de communication s'essoufflera, la raison reprenant le dessus, pour trouver un rythme plus réfléchi en meilleure harmonie. Fort heureusement, il existe encore des lieux, en dehors de cette cohue, ou l'on peut converser en toute humanité, et progresser. Je suis très bien ici
  2. 4 points
    ghrec

    On part de loin, c'est pas gagné !

    Bonjour, désolé pour ce flop. L'objet de ce post n'était pas d'obtenir la réponse à cette problématique basique sur laquelle n'importe quel débutant est en droit de s'interroger mais plutôt de déplorer la tendance actuelle où les gens partagent tout ce qui leur passe par la tête sans même prendre le temps de réfléchir par eux mêmes. Pour revenir a la question posée par cet individu, on trouve la réponse en 3 clics de souris, d'où encore une foi mon étonnement à trouver des gens qui posent ce genre de questions. Que va t'il advenir des animaux de cet aquariophile lorsqu'une animalerie lui vendra un corail ou un poisson ? Encore mes excuses pour ce post raté, j'aurais du gardé ce ressenti pour moi ... je commence moi aussi à être contaminé par la mode actuel ou chacun déballe ses états d'âmes sans chercher à construire soi même sa réflexion.
  3. 2 points
    dan

    Nouveau bac même volume - Dan

    Le décor n'est pas définitif . Je n'ai pas eu le temps de le modifier . Je pense le faire ce we au moment ou je ferais mon changement d'eau .J'ai egalement rajouté une cuve en verre divisé en deux partie : l'une pour ma réserve d'eau osmosé de 70 litres et l'autre pour ma préparation d'eau de mer de 40 litres . Cuve que j'avais fait couper sur mesure et collé moi même , pour optimisé la place qui me restait sous le bac . Je pense enlever le support a pvs et poser les pvs sur la vitre du fond . je vais dire un gros mot pour certains : JE VAIS METTRE DU SABLE .... Désolé Dompail je me suis laissé attiré par le coté obscur de la force ...je suis faible Pour le décor je pense faire deux patates en décalé sur la profondeur . Et je vais revoir mon brassage par la même Certaines pvs vont atterrir dans le refuge pour aéré encore un peu .
  4. 2 points
    ghrec

    On part de loin, c'est pas gagné !

    Pas sûr. Lire c'est trop long et ça sert à rien, rien ne vaut l'expérimentation
  5. 2 points
    goayzer

    On part de loin, c'est pas gagné !

    Bonjour à vous. Nous serons de plus en plus confrontés à ce genre de choses... Pas plus tard que la semaine dernière je passais dans une animalerie faire du lèche vitrine et je vois une dame avec deux enfants demander au vendeur : Je vous prends cet aquarium (30L la cuve !) avec deux « Nemos » ... Et dans la réflexion de la personne, c'est qu'elle voulait mettre tout ce petit monde dans 30L d'eau douce! J'étais choqué, consterner ! Comment peut-on se tromper à ce point d'autant plus que si elle appelle des ocellaris "Nemo" c'est bien qu'elle a dû voir le film en question. Heureusement le vendeur lui précise que les "Nemo" ne sont pas faits pour être en eau douce... La dame se rabat donc vers des poissons d’eau douce… Puis va régler ces achats. Je m'avance vers le vendeur afin de l'interpeler sur cet échange avec sa cliente, et là je suis encore plus stupéfait car il m’apprend qu'il est confronté un fois par semaine, oui une fois par semaine, à ce type de comportement ou question. C'est là que je me dis que certaines personnes manquent de bon sens ! Et de culture générale ! Je ne pensais pas que cela puisse être possible ! Le vendeur m’avoue de façon humoristique ne pas savoir si des clients sont au courant que des poissons vive dans l’eau. L’aquariophilie marine et un hobby qui coute cher et heureusement ça permet de freiner certain. Car si tous les poissons étaient à 10€ il y aurait des Sohals dans 10L ! En fait je pousse un coup de gueule je ne comprends pas que l'on puisse acheter un animal sans un minimum de renseignement. Je suis certain que si on ferait manipuler un isotope radioactif à ces gens, ils prendraient le temps de bien étudier les procédures de sécurité pour ne pas s'exposer inutilement !
  6. 2 points
    RECIFCHRISTOPHE

    Bourse de Blagnac (31)

    voici quelques exemples de souches qui seront présentent samedi prochain
  7. 2 points
    dan

    Nouveau bac même volume - Dan

    voila quelques photos
  8. 1 point
    riton87

    Identification svp

    Je ne sait pas si c'est cela mais sa resemble bien au tubastrea orange.
  9. 1 point
    Denisio

    Projet reefer 170

    Le TDS est une mesure simple que l'on peut mettre en relation directe (dans une certaine gamme) avec la conductivité. Les appareils ont tous une précision de 2 % à pleine échelle. Je doute que l'on trouve de vraies différences entre les différents TDSmètres aquariophiles (sur le circuit d'osmose ou portables), même pour les premières gammes de labo. L'électronique de l'appareil ne permet pas des mesures hyper précises. Mieux, ça devient le conductimètre. Cette précision suffit à notre besoin. On peut vérifier l'exactitude avec une solution étalon et faire la correction à chaque mesure. Si le stylo est étalonnable ( en général, calibration automatique sur une seule valeur suivant un protocole défini dans la notice), il faudrait mieux que cette valeur soit proche de la mesure habituelle : 0. Un modèle étalonnable, mais valeur étalon environ 1000 ppm : http://shop.hannasingapore.com/shopping-items/tester-pocket/ec-tds/1361/hi98301-dist-1-waterproof-tds-tester-0-2000-ppm?c=342,
  10. 1 point
    Poisson chat

    Branchement leds multi-canaux

    Comme le dit Aklas, il faut dans un tel cas faire un montage en série, pas en parallèle. Chaque LED génère une tension de 3V environ, donc pour ton alimentation cela fait une dizaine de LED en série par branche (avec un régulateur de courant par branche comme expliqué ci-dessus). Etudier combien de LED sont nécessaires, et les répartir par groupe d'une dizaine en autant de branches indépendantes. Le point clé est de définir l'intensité de fonctionnement. Les LED sont données avec une intensité nominale, mais qui ne doit pas être l'intensité de fonctionnement. En effet, à l'intensité nominale, la LED chauffe beaucoup ce qui est OK pour un allumage de courte durée mais pas dans le cas d'un fonctionnement en continu comme c'est le cas sur nos bacs. En général, on pilote les LED entre 50%- 70% de l'intensité max. Il y a donc un arbitrage à faire: - Plus l'intensité est faible, plus on a besoin de LED (et généralement de régulateurs de courant), pour avoir la luminosité souhaitée, donc plus la rampe est complexe et chère. - Mais plus l'intensité est faible, moins les LED chaufferont ce qui aura un impact direct sur leur durée de vie (les LED détestent la chaleur). De plus, plus l'intensité est faible meilleur est le rendement lumineux de la LED, donc plus la consommation électrique sera basse pour une luminosité donnée. De plus, meilleur rendement = moins de déperdition de chaleur, ce qui permet même de construire une rampe LED "fan-less" (sans ventilateur pour la refroidir): confort sonore assuré! Les rampes LED haut de gamme choisissent ainsi de piloter beaucoup de LED à faible intensité. Les entrées de gammes mettent peu de LED mais qui sont pilotées à une intensité beaucoup plus proche de l'intensité nominale: le coût d'achat est clairement plus faible, mais la durée de vie aussi (et la rampe peut consommer 20% de plus). C'est un arbitrage personnel à faire.
  11. 1 point
    Alklas

    Branchement leds multi-canaux

    salut entre 300 et 700ma tu fais varier l'intensité de l'éclairage il te faut une alimentation à intensité fixe ( donc entre 300 et 700 ma) puis suivant le nombre de leds que tu veux metttre, et le modèle de leds, tu ajoutes tous les voltages et ca te donne la tension que doit sortir ton alim par exemple ton driver 20 a 36v, tu peux lui cabler 9 à 10 leds cool white ca fonctionne a l'inverse du 220V, ou tout le monde consomme 220V mais + ou - d'intensité ( A )
  12. 1 point
    PASCAL02

    Lysmata amboinensis dévorée

    J'ai copain qui m'aide pour la surveillance
  13. 1 point
    Bubule

    Projet reefer 170

    Ça rappelle des souvenirs ... Peut-être mieux vaut héberger sur Cap Récifal alors
  14. 1 point
    dan

    Point noir sur un flavescens

    Je note aujourd'hui un petite régression du nombre de points noir . Le flav n'est pas tout a fait guéri , mais depuis le début il a un comportement normale , mange normalement et sa santé reste identique :heureusement ... Je pense faire l'acquisition prochainement d'un groupe de 5 lysmata amboinensis . Par de rapport direct avec le parasite ou ver , mais cela peut favoriser ou accélérer le déparasitage a l'avenir des occupant du bac .
  15. 1 point
    Denisio

    Arrêté du 8 octobre 2018

    Bien d'accord, je trouve que le document d'identification est LE grand point positif du nouvel arrêté. Surtout pour les aquariophiles marins qui ont parfois tendance à acheter sur un coup de tête, un spécimen avant tout pour sa (seule) beauté. Le dispositif n'est pas si contraignant puisqu'un lien vers une fiche suffit. Pour info, une AC prévue par un club:
  16. 1 point
    Bubule

    Deux Centropyge dans 450L ?

    Quelques nouvelles * à J+10 : Les petites Centropyge naviguent globalement bien dans l'environnement du bac en restant principalement à l'ombre des roches. La cohabitation est plutôt correcte sans être exceptionnelle. La petite craint un peu la grande. Il arrive parfois qu'elles soient cote à cote en train de brouter un film d'algues sur une vitre, et que soudain la petite se sauve, poursuivie par la plus grande. Celle-ci semble plus vouloir la suivre que la chasser, mais je sens la petite apeurée. Le Pygo les intimide régulièrement lors des croisements. Mais rien de méchant. Il le fait un peu avec tous les habitants du bac, hormis le flav qui reste le maitre. Coté nourrissage, je suis resté inquiet pendant une quinzaine de jours. Ce que je distribuais ne semblait pas les intéresser. Je distribuais tous les soirs 3 cubes de surgelés (Artémia+mysis+moule hachée). Tout le monde se jette dessus sauf les Centropyge. Elles regardaient, mais ne touchaient pas. J'ai tenté d'ouvrir des moules fraiches. La petite a picoré dedans 'en fin de service' le premier jour, puis rien les suivants. Leur ventre toujours rebondi me rassurait. Sans doute que le picorage incessant du film d'algues sur les vitres de fond leur a suffit. * à J+15, la plus petite a commencé à se montrer plus régulièrement lors des distributions, pour finalement se jeter sur la nourriture distribuée. La plus grande mis une semaine de plus. C'est gagné de ce coté ... * à J+20 le comportement est plus affirmé. En journée, la plus grande semble plus fréquemment vouloir écarter le petite, la chassant régulièrement lors de croisements. La petite se sauve parfois, ou se retourne avant de prendre la fuite. Jamais de poursuite appuyée. Le soir (ou en faible éclairage), nous pouvons les voir cote à cote se tourner autour tout en remontant vers la surface. Prémisse de parade ou intimidation réciproque ? Les couleurs semblent avoir évolué. Elles nous paraissent plus foncées. (Je me demande toujours si je dois accorder les noms et genres (des artémia ou des artémias ? Des Centropyge ou des Centropyges ? Des Franck ou des Francks)
  17. 1 point
    Dompail

    Taux de nitrates idéal ?

    Il est vrai que l'observation attentive de cette magnifique symbiose entre le potassium, l'azote et l'oxygène est particulièrement émouvante...
  18. 1 point
    fredM

    Taux de nitrates idéal ?

    Hello Dominique ! Mais non, je ne comprends ce que tu veux dire !!!!? c'est joli aussi des gouttes de NO3!!!!
  19. 1 point
    Denisio

    Arrêté du 8 octobre 2018

    Il me semble que : L'organisateur fait son job en rappelant certaines règles,. Il ne peut pas aller bien plus loin sans tomber dans un rôle policier. L'acquéreur n'a pas à demander ce qui doit lui être transmis de droit. Le vendeur est responsable, bien sûr, comme le précise l'arrêté, même , si l'acquéreur n'en veux pas ou ne veux pas décliner son identité. Il n'est pas obligé de vendre.
  20. 1 point
    Gamblle

    Projet reefer 170

    Personnellement je commande mon vivant chez recifathome par vpc, vraiment pro, l'emballage est impeccable et je n'ai jamais eu de soucis. La VPC il n'y a pas vraiment de problème sauf certains poissons sensible à l’acclimations du moment que tu commande sur un site sérieux et reconnue comme telle.
  21. 1 point
    dan

    Projet DYI 180L by Spriggans

    Bonjour Remy , j'ai plusieurs questions concernant ton meuble sur roulette . Pour le concept pourquoi pas ..... Mais comment et avec quel matériaux compte tu faire ta structure : bois , tube acier ? Si c'est en bois , comment vas tu le renforcer ? Pour tes roulettes du doit prévoir au moins 150 kg par roulettes . Et renforcer les point d'ancrage ( pas de simple vis ! ) Concernant l'eau des animaleries : surtout toujours faire des test de leurs eaux ( tds , nitrate , po4 ) . J'en ais fait les frais ... Et comme le dit Bubule , c'est très risqué et une fausse économie de ne pas prendre un osmoseur ..Quand tu fais le calcul des prix des coraux que tu auras dans ton aqua ...Il n'y a pas d’hésitation Pour les pierres c'est un peu la roulette russe , ou alors il faut très bien connaitre ton vendeur et son bac . Les pierres peuvent relarguer encore plusieurs années après en avoir fait l'acquisition . Au vu de ton volume et des économies que tu feras par rapport au reste de tes équipement acheté d'occase , tu peux acheter entre 10 kg de pvs fraiches . Bon c'est un peu compliqué en ce moment avec l'Indonesie ..Tu peux trouver des pvs d'Australie malgré leurs prix . Pour les test +1 avec Bubule ! Pour le réfractomètre , je ne suis pas tomber sur un model fiable , pourtant une grande marque . Le problème que j'ai eu c'est la répétition peu fiable des mesures faites malgré la calibration avec une solution étalon .
  22. 1 point
    Bubule

    Projet DYI 180L by Spriggans

    L'eau fournie par les animaleries est (très) rarement de bonne qualité (0ppm en permanence). Si elle convient pour la plupart des applications (bac eau douce, fer à repasser, ...), elle n'est pas adaptée au récifal qui nécessite une eau de très bonne qualité. Un osmoseur de faible capacité (50Gl à 3 étages) muni d'une cartouche dés-ionisante en sortie est un (très) bon investissement. Le problème avec les PV d'occasion, c'est qu'elles ont pu séjourner dans des bacs avec une eau chargée en indésirables (Po4, métaux lourds, ...) qui vont relarguer dans ton eau toute neuve ce qu'elles ont accumulé jusqu'à l'équilibre (pollution roche = pollution eau). et il te faudra de nombreux changements d'eau (avec une eau de qualité) pour les épurer. Pas sûr que ce soit plus économique... Les tests sont périssables... Non, il y a beaucoup plus de risques d'erreurs avec un réfractomètre (vu fréquemment ici) qu'avec un densimètre flottant pour un coût similaire.
  23. 1 point
    Bubule

    Projet DYI 180L by Spriggans

    Bonjour et bienvenue Rémy En première lecture, les différents points qui m’ont interpelé : Les dimensions me semblent peu optimisées (55x55x60). Une hauteur plutôt élevée comparée aux largeur/épaisseur. Cela t’obligera à maintenir les coraux nécessitants un fort éclairage sur le haut du bac , ou avoir une forte puissance d’éclairage. Pour un même volume, une plus grande longueur et/ou largeur en diminuant la hauteur favorisera l’éclairage et te permettra un plus grand volume de zone technique (>> volume d’eau osmosée ! ?) Les roulettes… jamais vu dans le domaine aquario, mais pourquoi pas. (Il y aura tout de même environ 300Kg à bouger...) Pourquoi des Led vertes et rouges ? Blanches et bleues et/ou Royal B. suffisent Attention aux PV d’occasion. On ne sait pas ce qu’elles ont subies auparavant. Et vu le volume nécessaire, pas sûr du tout que l’économie en soit vraiment une. Les G. okinawae en couple ont tendance à abimer les branches d’Acropora pour pondre. Sur un grand bac, il y a de la réserve. Sur un petit… Le Salarias fasciatus se nourri exclusivement des algues sur le décor. Pas certain qu’il trouve de quoi se nourrir sur le long terme. Préfères l’Escinius bicolor plus omnivore. Le refuge avec si peu de volume. Je crains que les contraintes soient supérieures aux bénéfices. Des changements d’eau réguliers devraient suffire tant qu’il n’y a pas de gros consommateurs (coraux durs de belle taille). Tu as le temps de voir. Pour les tests, non. Préfères les tests Salifert ou Tridacna très accessibles : Kh / Ca / No3 et surtout, un bon densimètre flottant ! Je ne vois pas de ligne pour la préparation d’eau osmosée. C’est un point important.
  24. 1 point
    Dompail

    Eau osmosé ou eau du robinet!!!!

    Christian a très bien résumé le problème Idem à plus forte raison pour l'ultrafiltration. La plupart des sels synthétiques sont surdosés en certains O-E (et pas nécessairement les "plus intéressants" ). Si l'eau douce servant à la fabrication de l'eau de mer synthétique en est déjà chargée, indépendamment des risques de précipitation, ceux liés à leur accumulation s'en trouvent accrus. Pas mal de récifalistes ont utilisé et utilisent encore l'ultrafiltration, chacun voit midi à sa porte... mais au regard de tous les efforts consentis pour maintenir au mieux un bac récifal sur la durée, mieux vaut peut-être mettre toutes les chances de son coté. Autrement dit, quitte à paraitre un peu paranoïaque, éliminer le plus grand nombre de risques potentiels laisse plus de temps pour faire face aux nombreux imprévus qui ne manquent pas d'arriver
  25. 1 point
    Denisio

    Le bac de Poisson chat - 580L

    Question qualité… le corail calcifie son squelette en carbonate de calcium essentiellement sous la forme aragonite. Alors d'un point de vue constitution chimique et cristallisation : squelette de corail et aragonite, c'est kif kif. Par contre, ce que l'on vend sous le terme aragonite provient en principe de carrières ou le carbonate de calcium a été fortement comprimé pour adopter cette structure. On ne retrouvera donc pas la porosité d'un squelette de corail. L'un comme l'autre peut être utilisé dans un RAC mais ils n'auront pas la même efficacité biologique. Pour le sable de fond, est-ce essentiel ? Et question granulométrie, tout dépend de ce que tu attends de ton sable : Support bactérien : la porosité et la qualité sont essentielles, il faut s'en tenir aux tailles préconisées pour les lit de sables épais (Jaubert, DSB...); Esthétique : la couleur mais aussi la granulométrie influent. Le fait d'être balayé par le courant permet de d'exposer la surface, où les algues se développent, aléatoirement à la lumière. Une forte érosion chimique entretien aussi la couleur initiale. L'aragonite est alors préférable à la calcite. Il faudra très probablement le laver régulièrement en l'absence d'animaux "d'entretien". Réservoir à meiofaune : celle de surface préfère les très gros grains, jusqu'aux bris de squelette, formant autant de caches à l'abri des prédateurs; Utilisé par les animaux : pour les fouisseurs : vers, labres, étoiles de mer… ; pour les "tamiseurs" : cas des Valenciennea qui sucent la surface des grains avant de les régurgiter, les holothuries… ou encore pour servir d'habitat (gobies…) ou contribuer à la fixation, (cérianthes, certains octocoralliaires…). Alors plus que la stabilité dans le courant, ce sont les besoins des espèces concernées en granulométrie et épaisseur, qui doivent être les principaux critères de choix.
×

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici