Aller au contenu

capei

Membre
  • Compteur de contenus

    26
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

capei a gagné pour la dernière fois le 2 décembre

capei a eu le contenu le plus aimé !

À propos de capei

  • Rang
    Membre

Profile Information

  • Gender
    Not Telling

Converted

  • Date de mise en eau
    4/7/2008
  • Volume net en litres
    420
  • Type
    Récifal
  • Maintenance
    Berlinois
  • Traitement eau d'apport
    osmoseur
  • Traitement eau du bac
    HS 150F2001 modifié et..c'est tout!!!
  • Brassage
    2 streams 6000L/H sans age...
  • Eclairage
    2X250W et 1X400W

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. capei

    Anniversaire.

    Merci les gars pour vos encouragements. Je remarque en effet qu'il y a eu pas de défections comme tu le soulignes Denisio Pour ma part je ne parlerai pas d'un "grand" retour puisque qu'il ne s'agira pas d'un bac qui va casser la baraque et que je m'y remets avec moins de comment dire ? Obsession qu'auparavant. D'autant que mon emploi du temps me laisse peu de temps libre. Que les choses ont changées depuis le début! Merci également Enzo de comprendre ma démarche nous pourrons peut être dans quelques temps comparer nos observations sur ce type de maintenance ;-) Et merci pour le bon anniversaire. L'âge de la conduite accompagnée récifale?
  2. capei

    Anniversaire.

    Bonjour a tous ! Hello tout le monde ! Nouveau dans l'univers du récifal je viens vous présenter mon petit bout de récif... Bon, ok , je déconne!! Voici seize ans jour pour jour je mettais en eau mon premier petit bac récifal... A cette époque j'ecumais les rares forum a la recherche de méthodes sans écumeur... Un comble! Puis, le 2 décembre 2002 mon premier bac a sable prenait l'eau! Un petit jaubert de 96 litres bricolé avec les moyens du bord... Ma plus belle réussite aquariophile a ce jour ... Depuis l'eau a coulé sous les ponts et surtout hors des surverses et sur le carrelage !!! Je suis passé par toutes tailles de bacs jusqu'au dernier il y a quelques années un gros cube de 1200 litres ... Maintes fois j'ai fait des aller retours sur les pages consacrées a notre passion. Jusqu'à mon arrêt définitif il y a environ deux ans...definitif?... Pas vraiment! Puisque me revoici avec un nouveau bac en eau depuis peu ! Bac(k) to basic....retour aux sources et bonnes vieilles grosses LPC (litières Pour Chat) Depuis mon passage au Belinois pur en Bare bottome il y a une dizaine d'années je n'avais jamais remis les mains dans le sable. Que de prises de tête avec ce mode maintenance qui ne m'a jamais vraiment séduit.. Dix ans a nager a contre courant pour faire comme les copains. Toujours plus. Toujours plus gros. Toujours plus technique. Plus coloré... Perdu dans l'écume le père capei. Que les choses soient claires je ne suis ni pro ni contre tel ou tel mode de maintenance. Mais mon objectif désormais est de renouer avec mes premières amours. Un bac tout simple le plus épuré possible. Me poser et me réjouir de voir quelques copepodes se balader sur le décors. Des vers s'enfouir dans le sable et autres joyeusetés vivre leur vie trankilou. Mon projet est tout simple et déjà mis en œuvre depuis peu. Une cuve de 300 litres d'eau douce recyclee. Un gros lit de sable DSB Un brassage suffisant Un éclairage had hoc Un chauffage Et mes pierres vivantes mortes (ouai pierres vivantes mortes lol) ressuscitées... Quelques algues supérieures. Une poignées de zozos et deux trois montiporas et éventuellement quelques anémones lorsque le bac aura atteint sa vitesse de croisière. Pour les poissons je me limiterai a deux couples (comble du comble je ne suis pas fan des espèces a écailles y préférant polypes et microfaune ) Je souhaiterais éviter les dérives dues a la tentation que nous avons tous eu de rajouter telle ou telle espèce. A cette collectionnite aiguë qui nous a presque tous un jour ou l'autre frappé. Une petite bouture de ci. Un beau pied de ça... Serais je assez sage ? J'aimerais que la quasi totalité du vivant introduit dans ce bac soit issu d'élevage. Un projet un peu utopiste...un peu simpliste?... A l'image de son concepteur ... En espérant que les années d'expérience, de réussites et d'échecs me permettent de profiter au maximum et sur le long terme de cette nouvelle aventure récifale. Au plaisir de vous lire.
  3. Coucou Blup's, j'y ai pensé aussi à l'écumeur rab mais le risque n'est il pas que toutes les bactéries se retrouvent dans la coupelle plutôt que de servir de nourriture à toute la micro faune du bac? En tout cas avec cette nouvelle technique et un protocole établi ne pouvons nous pas rêver pour les futurs bacs à venir une maintenance basées sur cette méthode réduisant ainsi le besoin en pierres vivantes par exemple, le "rein" du bac devenant le rab, nous permettant ainsi , peut être, de réduire l'impact de notre passion sur l'environnement en réduisant les prélèvements et leur acheminement vers nos contrées? Des bacs avec un décors moins massif, plus aéré...plus épurés (dans tous les sens du terme)
  4. Bonjour à tous les intervenants, Oula, que d'eau a coulé dans les surverses et surtout dans les RAB depuis mon absence..!!!A l'époque le RAB n'était qu'un vague projet en test dans op on the road et me faisait penser à un "Jaubert fluidisé dans un réacteur" (anaérobie, sable, bactéries etc..) aujourd'hui le rab semble convaincre de plus en plus de monde et j'avoue que moi-même, bien qu'étant allergique au matos, je m'y intéresse de prêt, pour une fois que la technique parait relativement simple et plus orientée bio que mécanique/chimie...ça semble aller dan mon sens. Je viens de me taper les 25 pages (!!!!!!°) de ce thread et il semble qu'il y ai une chose qui n'a pas été évoquée. Lorsque l'on parlait de l'emploi du charbon actif, avant que celui ci ne soit utilisé comme support dans un rab, on signalait souvent que ce dernier était utile pour éliminer les éléments indésirables du bac (métaux lourds etc.) mais qu'il fallait aussi prendre garde à ne pas l'utiliser en permanence car ce dernier avait aussi tendance à retirer absorber indiféremmment les "bons" comme les "mauvais" éléments et risquait d'appauvrir le milieu. On disait également qu'une fois saturé, le charbon avait tendance à relarguer tout ce qu'il avait pompé. Qu'en est il dans le cas du rab ou le charbon n'est jamais remplacé? n'y a t'il pas un risque à ce niveau? Comme je le disais je suis allergique au matos mais si je compare le rab à un réacteur à calcaire ne peut on pas dire qu'avec son sable dans lequel passe l'eau et la porosité de son substrat un rac n'est il pas une sorte de rab au ph acide (voire anaérobie du fait de l'injection de co2)? Je souhaite tester un rab sur mon bac et j'ai à ma disposition des corps d'écumeurs inutilisés, en l’occurrence un HS 150F2001 et un 1260, puis envisager construire un rab avec un de ces derniers en y ajoutant une pompe ajustée à la taille du corps de l'écumeur? L'évacuation se ferait soit par le haut, librement, soit par le tuyau d'évacuation évitant ainsi au support des bactéries de se sauver dans le bac. Que pensez vous de cette idée. évidemment j'imagine qu'il faudrait y apporter des modifications. Quelles seraient vos suggestions? Merci pour votre lecture et vos réponses, cordialement, Eric
×

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici