Aller au contenu

Nécroses par la base sur certains SPS


nico62du77

Messages recommandés

ce qui me surprend davantage, c'est que le l(acropora tenuis placé juste a côté du millepora infecté et cela depuis toujours n'a pas une miette de ces bêbêtes!!!!!!

Oui ça peut être surprenant, mais les parasites ont quelque fois des hôte de prédilections un peut comme les virus qui sont spécifique à l'espèce Humaine et non spécifique au chien. Après je ne suis pas biologiste marin pour savoir si ces "bêbêtes" sont plus spécifique d'un genre d'Acropora par rapport à un autre. C'est un peut de "l'infectiologie coralienne"

Récifalement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bienvenue parmi nous goayzer,

 

Souvent dans les écosystèmes complexes on observe une spécialisation voir une hyperspécialisation de certains prédateurs vis à vis de leur hôte. N'oublions pas que nous avons à faire à des animaux sessiles qui ne peuvent pas s'échapper du coup si l'hôte veut survivre il faut qu'il développe des moyens de lutte spécifique et le prédateur en fait de même : c'est la coévolution : une course effrénée pour la survie.

L'Acropora étant le genre, il y a c'est clair une plus grande sensibilité de certaines espèces vis à vis du prédateur. N'oublions pas que dans nos petits écosystèmes on place ensemble des coraux provenant des quatre coins de la planète (toujours le long de l'équateur, mais on mélange (moi le premier...) allègrement : caraibe, mer rouge, australie, indonésie...) et vu qu'ils sont sessiles pas étonnant qu'ils ne côtoient pas les même parasites.

 

Pour en revenir au problème, il existe un prédateur susceptible de s'en nourrir bien que je n'ai jamais testé : Corythoichthys haematopterus

 

olivier

 

 

.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

les red bugs bougent effectivement très vite, il fuit la lumière, et font les dégâts de nuit.

J'ai également constaté que certains acro étaient touché sans que les acro voisin ne le soient, puis sans savoir pourquoi, un beau jour l'acro qui n'avait rien présente un début de nécrose à sa base,...

Le souci , c'est que ce copépode peut vivre dans les pierres, et donc on ne peut pas l'éradiquer.

Il en est de même aux niveau des prédateurs.

Ils sont beaucoup trop petit pour qu'un poisson puisse les supprimer, il en mangera peut etre quelques uns , mais c'est tout.

 

Il y a un post intéressant à ce sujet sur le forum :http://www.cap-recifal.com/topic/3121-ciel-mes-coraux-n%C3%A9crosent/

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Juste pour apporter une récente expérience sur un acro aspera que je viens de perdre en grande partie.

Tout allait pour le mieux pendant un an ou ces deux doigts de corail ont atteint la taille respectable de 25 cm avec une couleur verte fluo qui en faisiat le phare de mon bac. Au cour de cette période, il avait commencé à nécroser du pieds, puis avait recolonnisé les parties mortes pour se lancer dans une pousse effreinée.

Arrive le changement de bac et son positionnement plus bas, plus loin de la surface qu'il allait atteindre.

Rapidement, il a perdu sa couleur fluo et j'ai mis ça sur le compte de nouvelles conditions d'éclairage (moindre).

Deux mois plus tard, je remarquais qu'il commençait à nécroser du pieds ???

Encore un mois et je commence à élaguer un pan entier en piteux état et du coup je lui trouve une place plus près de la surface mais rien n'y fait, ça continue.

Toutefois, j'ai conservé une branche restée saine (partie entièrement saine sacrifiée) que j'ai planté ailleurs, près de la surface en pleine lumière et cette branche a retrouvé sa superbe très rapidement, présentant même des signes de pousse.

Finalement, il y a une quinzaine de jours, je me résous à sortir le fantôme de pieds mère et saisis l'occasion pour l'observer au sec, à la loupe.

Aoutch, les parties à la lisière des nécroses sont parsemées de ce qui ressemble à des plaques d'oeuf d'un mm de diamètre (je regrette de ne pas avoir fait de photos).

Depuis, la branche bouturée est toujours magnifique.

Aucun autre acro, même voisin proche n'est atteint. Ce parasite serait spécialisé au point de ne toucher que l'aspera ??

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Aucun autre acro, même voisin proche n'est atteint. Ce parasite serait spécialisé au point de ne toucher que l'aspera ??

 

Dans le cas présent, je ne sais pas si il y a des publications. Comme Olivier l'a souligné récemment, les spécialisations des parasites sont fortes. Prenons l'exemple des Octocoralliaires : ICI, on peu constater que les copépodes sont inféodés à une ou quelques espèces ou sein d'un genre, parfois à  2 ou 3 genres mais guère plus. J'imagine qu'avec les Acropora, c'est du même ordre.

 

Qu'est ce qui fait qu'un copépode préfère une espèce ou une autre. Je suppose que c'est d'abord une question de proies ; le copépode mange les protozoaires qui se nourrissent de bactéries. La constitution du mucus de l'hôte doit donc conditionner la nature des parasites. A confirmer, mais il me semble que le mucus des Scléractiniaires est de composition moins complexe que celui des Octocoralliaires. Si cette hypothèse est vraie, la spécialisation devrait être plus forte avec les SPS.

 

J'ai donc observé à la lampe torche led et j'ai vu ceci : aux bord de la nécrose sur chaque corail , une multitude de bebete microscopique se déplaçant trés vite.

 

Qu'es ce donc : red bug??????

 

On sait que c'est difficile de les prendre en photo, et pourtant, ce serait bien intéressant de le vérifier. En prélevant un morceau, dans un récipient transparent à parois planes et une macro ;)  Dlteck2000 avait réussi à photographier une invasion de redbugs.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

J'ai tenté la photo mais c'est vraiment trés petit. Ils se déplacent trés vite et sont en perpétuel mouvement.

Il faut fixer l'endroit une bonne quinzaine de seconde et l'éclairer pour commencer à voir ces minuscules bêtes bouger.

La photo ne donnait rien d'observable.

 

Aprés je n'ai pas vue de point rouge comme sur les red bugs, 

Je pense plus à un parasite.

 

les coraux touchés sont espacé de 1m environs. Un tenuis à quelques cm depuis plus d'un an et en pleine santé

 

Je pense que ce parasite est inféodé à une même espéce de corail.

 

En tout j'ai bouturer les extrémités et on verra d'ici une bonne quinzaine si je corail se remet à encrouter la roche

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Finalement, il y a une quinzaine de jours, je me résous à sortir le fantôme de pieds mère et saisis l'occasion pour l'observer au sec, à la loupe.

Aoutch, les parties à la lisière des nécroses sont parsemées de ce qui ressemble à des plaques d'oeuf d'un mm de diamètre (je regrette de ne pas avoir fait de photos).

Depuis, la branche bouturée est toujours magnifique.

Aucun autre acro, même voisin proche n'est atteint. Ce parasite serait spécialisé au point de ne toucher que l'aspera ??

Oui et encore mille fois oui, la spécialisation peut être très forte surtout au début de l'infestation. Après quelques semaines, mois...une fois le parasite bien installé il va essayé de trouver une autre proie. Mais pour lui ce n'est pas évident vu sa spécialisation de trouver un hôte. Quelques mots dans cet article : http://www.cap-recifal.com/page/articles.html/_/vivant/coraux-durs-et-invert%C3%A9br%C3%A9s-parasitaires-r77

de ce monde merveilleux des bisounours .... :)

 

olivier

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici