Aller au contenu
lili

Laisser vivre les aiptasias ?

Messages recommandés

Bonjour à tous !

 

Je suis nouvelle sur le forum et dans le monde aquariophile aussi. J'ai un nano recifal de 30L et depuis peu des aiptasias..

J'en ai deja 5-6, certaines assez grandes..

Je sais qu'il y a deja plusieurs post à ce sujet mais celui-ci est un peu différent.

 

Partout, je lis que ce sont de véritables nuisibles et qu'il faut à tout prix s'en débarrasser. J'ai aussi lu plusieurs techniques d'extermination (vinaigre, eau bouillante, "résine" qui les étouffe..).

Cependant, je n'aime pas du tout tuer des animaux. Alors je me demandais si c'était un réel risque de les laisser..

 

Car de ce que j'ai pu lire le danger avec ces anémones est que lors de leurs déplacements, elles brûlent les coraux et sont très toxiques donc les tuent.

Mais si elles ne se déplacent pas ?

Alors maintenant le problème est qu'elles finiront par envahir mon bac et donc forcément aller s'implanter vers des coraux et les tuer. 

Mais je sais que les anémones sont en compétition entre elles, alors leur population ne se régulerait-elle pas naturellement vu le petit volume que j'ai ? Leur compétition amènerait peut être cependant à la mort de coraux.

 

Supposant que toutes mes hypothèses ne mènent à rien et qu'il faut en effet toutes les exterminer, quelle est la meilleure technique d'après vous ?

Car apparemment les piquer au vinaigre ou a l'eau bouillante peut s'avérer être encore pire si on se rate, c'est l'invasion assurée..

Je préfère ne pas introduire de médicaments dans le bac, mais c'est peut être le plus simple ?

 

Il y a aussi la solution du prédateur, que je préfère largement, mais vu mon petit volume et mes occupants, je ne peux rien rajouter, pensez-vous qu'il y aurait des solutions ? Du style me faire "prêter" un animal prédateur ? x)

 

Merci de vos réponses !

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut

j'ai eu un bac de 30/40 litres où je maintenais des aiptasias et des vers de feu… franchement les aiptasias à partir du moment où elles trouvent leur compte en nourriture elles vont vraiment au sens propre du terme envahir ton aquarium… :(

Pareil pour les vers de feu… et quand l'invasion est là c'est déjà trop tard… et le problème c'est que dans un aussi petit volume tu ne trouveras pas de prédateur pouvant s'y adapter sauf des nudibranches… https://www.aquaportail.com/fiche-invertebre-2493-berghia-verrucicornis.html ou des crevettes http://www.reef-guardian.com/lysmata-wurdemanni-1-detritivore.html

 

Mais une fois les aiptasias éradiquées, bien souvent les prédateurs disparaissent faute de nourriture… :)

 

p

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de ta réponse ! Le truc c'est que j'ai déjà une lysmata amboinensis donc ca va faire un peu serré avec une wurdemanni je pense :/

 

Quelqu'un sait si c'est possible d'avoir une régulation entre la reproduction des aiptasias et la nutrition du nudibranche ? histoire qu'il ai toujours à manger ?

Modifié par lili

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci de ta réponse ! Le truc c'est que j'ai déjà une lysmata amboinensis donc ca va faire un peu serré avec une wurdemanni je pense :/

 

Quelqu'un sait si c'est possible d'avoir une régulation entre la reproduction des aiptasias et la nutrition du nudibranche ? histoire qu'il ai toujours à manger ?

Bonjor,

 

Sur ce volume ce n'est pas possible, tu n'auras jamais un équilibre entre les proies et les prédateurs. En effet, dans le milieu naturel les nudibranches peuvent se déplacer, en essaimant par exemple les larves veligeres. La seule solution serait de maintenir, à coté un bac plein d'aiptsia, afin de nourrir les nudibranches (Berghia) dans le bac où tu ne veux pas d'aiptasia....

 

olivier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi, aucune solution chimique n'a été efficace.

 

Seules deux solutions biologiques l'ont été : Berghia verrucicornis (ou son cousin méditerranéen Spurilla neapolitana tout aussi introuvable), ou Chelmon rostratus (ou d'autres Poissons-papillons moins reef safe). Malheureusement, le seul site allemand en mesure de proposer des Berghia en VPC, n'en fournit plus. Le Chelmon quant à lui, n'est pas facile à acclimater, surtout quand on débute, et il va manger les vers tubicoles... entre autres. Tu pourrais éventuellement confier tes pierres envahies quelques jours au Chelmon dans le bac d'une connaissance.

 

Reste la solution mécanique, la brosse et le grattoir, pas très efficace mais qui permet de contenir l'invasion.... ou pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à tous pour vos réponses !

 

Je pense tout de même que la solution biologique est la meilleure ! Je pense laisser comme ça pour l'instant et attendre de passer à un bac plus grand (prévu des les prochains temps) pour y mettre des wurdemanni, en espérant qu'elles y touchent !

 

Denisio, je n'ai malheureusement qu'une seule et unique pierre :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Peut-être faut-il aussi admettre que dans une majorité de cas, les luttes biologiques contre tels ou tels envahisseurs potentiels sont surtout et avant tout préventives. Quand un "envahissement" est avéré, que ce soit d'aiptasias, de majanos, de filamenteuses, etc, il est souvent déjà trop tard pour compter s'en tirer sans mettre les mains dans l'eau et employer de l'huile de coude ;)

Lorsque mon dernier bac en date hébergeait un Forcipiger flavissimus et un Chelmon rostratus, je n'y ai pratiquement jamais vu d'aiptasias et de majanos. Lorsque j'ai été contraint de me séparer du Forcipiger flavissimus (une passion soudaine pour les bénitiers !), des majanos ont rapidement commencé a coloniser le bac... et j'ai dû leur faire la chasse manuellement.

Je garde le souvenir d'un topique un peu emblématique de cette situation, il y a quelques années, et qui traitait "d'envahissement d'aiptasias" et de l'introduction d'un Acreichthys tomentosus"... qui semblait pourtant inefficace deux semaines plus tard. Après demande d'une photo pour illustrer l'envahissement, il apparaissait clairement que l'évaluation du poids total d'aiptasia hébergées dans le bac devait être cinq à six fois supérieur au poids d'un Acreichthys. Je me rappelle avoir demandé à l'intéressé s'il aimait la choucroute et si oui, s'il se sentait pour autant capable d'en ingérer 500 kilos en 15 jours, en tenant aussi compte du fait que cette choucroute-là tendait de plus à se régénérer rapidement après consommation :D

Dans ce cas, une lutte biologique consisterait à combattre l'envahisseur en lui faisant subir un envahissement de son principal prédateur.

Mais je ne pense pas qu'il serait souhaitable d'introduire une douzaine d'Acreichthys tomentosus dans un bac de 300 litres.

Parvenir à un équilibre biologique stable dans un bac récifal, quel que soit son volume, et sans qu'il ne soit jamais nécessaire de "mettre les mains dans l'eau" me semble un pur fantasme ;)

Quant à un problème d'envahissement de quoi que ce soit pour un volume de 30 litres hébergeant une seule et unique PV...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Perso j'ai toujours eu des Wurdemanni, et ça a toujours fonctionné. J'ai toujours eu quelques grosses aiptasias, mais jamais d'envahissement.

 

Quant aux vers de feu... J'en ai toujours eu également, beaucoup, même certains de 20-30cm et j'attends toujours les premiers effets négatifs. Sauf cas exceptionnel de certaines espèce (le célèbre Eunice par exemple :) ), ce qu'on appelle ver de feu dans un bac c'est pour moi un simple détritivore sans danger, et c'est bien dommage que certains soient dans l'optique de les tuer systématiquement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour moi, LA solution ultime:

Tu donnes l'amboinensis à un autre récifaliste, tu piques les plus grosses Aiptasia au vinaigre à 20% (adios assuré), et tu introduis un couple de Lysmata Kuekenthali.

De la sorte, le problème sera définitivement et durablement réglé en moins d'un mois pour les petites anémones que tu ne pourras pas piquer.

 

La cohabitation entre amboinensis et kuekenthali n'est pas toujours un long fleuve tranquille (surtout dans 30 litres!), d'où la suggestion de sortir la première du bac.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour moi la dream team ( hormis chelmon, forcipiger..) c'est wuder, hydroxide de calcium, colle ( genre epoxy, colle polymère ) .

 

dream team ne signifie pas 100% de réussite  :D mais  j' arrive a en venir a bout  :)

Modifié par palao

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Piquepique, ca me ferait mal de devoir me séparer de ma lysmata amboinensis, je m'y suis attaché.. :

 

Cependant, j'avais jamais entendu parlé des Kuekenthali, pensez-vous que la cohabitation entre wurdemanni et Kuekenthali soit difficile ?

 

Histoire de commencer par des wurdemanni, et si rien n'y fait, me séparer de mon amboinensis pour intégrer des Kuekenthali (mieux en couple que seules apparemment ? Ou juste plus efficaces ?)

 

Du coup, je pense que quand je passerais à plus grand, je m'occuperais de celles que je peux "à la main", j'avoue je sais pas encore quelle technique j'utiliserais, y en a tout de même beaucoup :D

 

Puis j'intégrerais dans l'idéal des wurdemanni en prevention et pour manger les plus petites

 

Parce que comme tu dis Dompail, si je les mets sans en éliminer d'abord, elles seront vite repues..

Modifié par lili

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici