Aller au contenu

Messages recommandés

Bonjours à tous

Ca faisait longtemps que je n’avais pas fréquenté le forum : Ayant été aux études pendant « quelques » années, il m’a été relativement difficile de suivre « l’actualité récifale », et encore plus d’envisager la réalisation d’un bac récifal.

Maintenant que je suis diplômé, je projette de me lancer dans le bac récifal.

 

L’objectif est de réaliser un bac majoritairement orienté SPS, avec quelques LPS quand même.

Je possède déjà la cuve, il s’agit d’un bac de 504L (120Lx70lx60h) pourvu d’une colonne de débordement avec double descente et dont les dimensions avaient été réfléchies afin que le bac soit « récifalisable »).

 

Le bac tourne actuellement comme bac de discus ; je dois avouer que je suis relativement « déçu » par l’expérience du discus : certes, les poissons sont très beaux, mais leur comportement laisse parfois à désirer :

-Les combats  sont (très) fréquent et engendrent souvent des pertes d’écailles, i

-Ils sont vite incommodé (un coup de queue à la surface pour m’éclabousser s’ils jugent qu’ils ne reçoivent pas assez vite à manger),

-Ce sont des trouillards (tout le monde va se planquer quand un étranger rentre dans la pièce), ….

-J’adore m’occuper du bac, mais… Je DETESTE les changements d’eau ! et avec les discus je suis servi : au moins 200 litres par semaine, où je dois traverser la maison en poussant un tonneau de récupération d’eau de pluie remplis à ras-bord que j’ai mis sur roulettes…

 

Le bac est pourvu d’une décante, d’un éclairage led maison et d’un système CO2 avec Ph-mètre.  L’habillage du bac est réalisé maison en MDF recouvert d’une feuille de placage en chêne et tiens au support par des aimants en néodyme noyés et collés dans le MDF.

 

Voici quelques images du bac :

IMG_20190916_215117_1.thumb.jpg.491f4b965cbc05730961bc4246598a15.jpg

IMG_20190916_214517.thumb.jpg.ce34af9e094155b74435e78788e940ac.jpg

Au niveau technique, le bac est également pourvu d’une réserve d’eau osmosée de 30L, d’une pompe de remontée sicce syncra 2.7, d’un thermostat électronique « ST-800 » et de 2 résistances chauffantes (une schego de 300w et une eheim de 150w)

Globalement, il faut que je refasses la décante, que je change l’éclairage led, et que j’ajoute un écumeur et des pompes de brassage.

J’avais également équipé le bac de micron bag et c’est vrais qu’ils nécessitent beaucoup d’entretient….

J’ai donc prévu d’équiper la décante d’un filtre à rouleau : ils sera  (est en train d’être) fabriqué maison. Au-delà de faciliter l’entretient, les filtres à rouleau sont les seuls équipement de traitement de l’eau accessibles à l’amateur qui extraient réellement les cochonneries de l’eau avec les écumeurs. (d’ailleurs je ne comprends pas comment ce type de matériel n’équipe pas tous les bacs d’eau douce !)

Concrètement, je prévois d’utiliser 2 rampes led Vervve de chez Geisemann ; un écumeur Deltec 1500i ; et au niveau brassage, une gyre 330 ainsi qu’une Nanostream 6095 que je possède déjà.

Que pensez-vous de ce matériel ? des retour d’expérience ?

 

La production d’eau osmosée sera laissée à un osmoseur « maison » équipé de 2 cartouches de charbon, d’un système de rinçage de la membrane, d’un TDS mètre et de 2 cartouches de résine échangeuses sur la sortie d’eau.

 

En ce qui concerne le meuble, il s’agit d’une « table » métallique à 4 pieds de 40x40 mm sans traverse centrale. Pensez-vous que je devrais mettre une traverse (en bleu su l’image) ou même placer un plateau renforcé sur le dessus ?

supp_2019-Sep-29_10-32-58AM-000_CustomizedView31015957647.thumb.png.6fb651df6b8e7de4c921aa3ccbe72b21.png

 

Pour les pierres vivantes, je peux me fournir des « real reef rock » : des roches artificielles ensemencées . Certains d’entre vous en ont déjà utilisé ?

 

Pour la population piscicole, j’ai pas trop d’idée… si ce n’est que j’adore les ctaenochaetus et que ces derniers sont certainement plus indiqués que les autres chirurgiens vu la taille plutôt raisonnable du bac. SI vous avez des suggestions…

 

Que pensez-vous de tout cela ? des idées, des suggestions ?

 

Merci,

Room

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tout ça me parait pas mal.

Je n'ai pas d'avis sur l'écumeur ni sur l'éclairage que je ne connais pas.

Tu ne dis pas l'épaisseur du verre. Il me semble que la cadre métallique devrait suffire si le verre n'est pas trop fin et que tu poses une planche rigide et solide. Sinon, une traverse, simple à souder devrait te rassurer.

Où fais-tu faire ton filtre à rouleau ?

Plutôt que 2 cartouches de charbon, je mettrais un filtre 2µ après le charbon. Le mieux étant filtre 5 ou 10 µ, filtre charbon, filtre 2µ, membrane, résine.

Je ne connais pas non plus ces Reef rock. Après un tour sur leur site, je serais très méfiant : il s'agit de roches composées certes de coraux mais non prélevés dans la mer. Ils sont soit reconstitués, mais avec quelle porosité ? Soit issus de coraux sédimentaires et alors je ne donne pas grand chose pour leur porosité après un compactage de quelques millions d'années. Le fait qu'elles soient colorées pour imiter la coralline n'est pas pour me rassurer. Compte tenu de la difficulté à trouver des PV à tarif correct, il faudrait trouver une occasion d'un récifaliste fiable, ou partir de pierre d'anciennes pierres indonésiennes mortes (il me semble qu'on en trouve à prix corrects en VPC) ou, ce que je ne ferais pas pour moi, partir sur des pierres synthétiques mais de bonne facture, genre Aquaroches.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour ,

pour l'écumeur , j'ai le model 600i dernière génération de Deltec . Il est silencieux , fonctionne tres bien . Et sa consommation est tres basse . Il a l'avantage d'avoir une pompe dc , qui ce règle . Le systeme anti débordement fonctionne très bien . C'est un ecumeur qui marche mieux quand il est sale .....Apres 6 mois j'en suis très satisfait . Je suppose que le model que tu convoite est similaire pour ces qualité , mais plus adapter a ton volume , le 1000i pourrais peut être te suffire ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut, merci pour les réponses.

Le bac est en 12 mm, il repose sur le cadre supérieur du support métallique par l'intermédiaire de bandes de mousse résiliente selon des directives du fabricant. vu qu'il n'y a que 3-4 cm de gravier et de l'eau je ne penses pas que ça pose problème.

En revanche, l'idée d'y poser des pierres vivantes me fait douter de la sécurité de l'ensemble...🤔

Je ne sais moi -même pas travailler les métaux (et je n'ai pas e matos) mais j'ai des connaissances qui pourraient... l'ennui est qu'il faut déplacer le support jusque là...😐

En ce qui concerne le bois, par contre, pas de problème !😎

--> Une méthode "ligneuse" (😂) pourrait-elle être envisageable, comme une planche renforcée de tasseaux afin d'éviter la flexion du support ? :

BACK.thumb.png.4ebe1d84f5a8692e106795c0f855882e.png

 

Pour les "PV", je me pose franchement la question : le vendeur m'a dit qu'ils utilisaient exclusivement les real Reef rock (colonisées) sur tout leurs bacs depuis plusieurs années (avant l'arrêt de l'export indonésien) plus par conviction écologique que par nécessité, et ce, sans le moindre problème. Certains disent sur le net qu'elles sont bien poreuses, mais encore faut-il s'entendre sur ce que veux dire "bien poreuses"...🤨

Pensez-vous qu'il serait plus judicieux de se tourner vers des pierres synthétiques genre aquaroche (ou MarcoRocks qui on semble-t-il très bonne réputation ? de plus j'ai un vendeur online qui les distribue à quelques km de chez moi) et une portion moindre de "vraies" PV ?🤔

Pour le filtre à rouleau... ben il est en pièces détachées dans mon garage, je le fabrique avec des plaques de PVC et PMMA, avec une scie sous table et une défonceuse avec des gabarits. 😋

 

Enfin pour l'écumeur, je dois avouer que j'ignore si un 1000i suffiirait.

Le bac ayant pour vocation d'habriter majoritairement des SPS, je me dit qu'il vaut mieux avoir un peu de marge sous la pédale, mais concrètement, à part des indications de fabricant (ces derniers peuvent être très optimistes....) je ne sais pas si un 1000i conviendrait ou s'il vaut mieux partir sur un 1500i...

Si certains d'entre vous utilisent un de ces 2 écumeur... 😁

 

Merci,

room

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ton châssis métallique , il te faut simplement un panneaux aggloméré hydrofuge en 38mm et une mousse entre le panneaux et l'aquarium dessus . Le panneaux sera suffisamment rigide pour le poids qu'il  va etre  exercer dessus et il est soutenue en périphérie par ton chassis , donc aucun risque ..... Sans besoin de renfort au milieu superflue .

Pour l’écumeur il y a environ 120 euros de différence entre le model 1000 et le 1500 . Si tu prends le 1500 , tu peux brider la puissance de la pompe et tu pourrais le réutiliser pour un aqua plus gros......;) si si ... sa démange parfois .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le problème de mettre un panneau de 38mm d'épaisseur, c'est que ça me forcerait à refaire entièrement l'habillage du meuble puisque la hauteur au dessus du support n'est que de 50 mm... 

IMG_20191029_170428.thumb.jpg.b4f32ab2003eefb7c585e24356324dd0.jpg

room

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

sur 400 litres net cela fait 14 kg a 35g/l . cela te ferais entre 30 et 50 kg de pierres .  Un panneaux entre ton support et ton aquarium répartis justement mieux la charge qu'un renfort en fer ...Si tu ne met pas de sable ...aucun souci . Si tu en met , tu verra ta couche de sable de chant...Pas dramatique ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, room a dit :

Le problème de mettre un panneau de 38mm d'épaisseur, c'est que ça me forcerait à refaire entièrement l'habillage du meuble puisque la hauteur au dessus du support n'est que de 50 mm... 

IMG_20191029_170428.thumb.jpg.b4f32ab2003eefb7c585e24356324dd0.jpg

room

Et bien c'est mieux au contraire. Comme le dit Dan une planche en agglo plus une hauteur de polystyrène expansé sur 30 mm en tout. Comme cela le sable prendra en plus un peu de lumière sur la tranche et tu pourras observer les divers organismes présents.

Par contre, au préalable, je "traiterais" le dessous de la planche (si la décant est dessous) car souvent au niveau de l'écumeur on observe une humidité qui fait pourrir l'agglo.

olivier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok merci,

oui, la plaque serait peinte +- vernie avec une couche de polystyrène par dessus.

Par contre de l'aggloméré c'est bon ou vaut-il mieux partir sur un contreplaqué ? 

merci

room

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un aggloméré "hydrofuge" fait largement l'affaire , mais en grosse épaisseur : mini 28mm , sinon 38mm plus sécurisant . La masse est répartis sur l'ensemble de la plaque , même si les points d'appui du châssis ne les sont pas . Il y a des alternative au polystyrène que je n'aime pas personnellement : il y a ça https://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/plaque-plaque-sol-noma-rub-l-600-x-l-600-mm-ep-10-mm-e1400791687  

Ou ça :https://www.leroymerlin.fr/v3/p/produits/carton-de-4-plaques-mur-et-plafond-sdl-l-500-x-l-500-x-ep-10-mm-e1400791683

J'ai mis le premier sous mon aquarium . Mais le liège est très bien aussi , ont l'oubli trop souvent ...

Le cp peut aussi faire l'affaire , mais c'est beaucoup plus chère .... mini 22mm .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

Pour isoler le bois de l'humidité, j'utilise une astuce qui évite de sortir les vernis, apprêts, et autres produits pouvant relarguer des polluants par la suite. C'est le film adhésif.

Il existe chez Venilia (pub gratuite) du film transparent qui se colle bien sur le bois et résiste au temps.

J'avais revêtu tout l'intérieur de mon meuble avec ce film, et il ne bouge toujours pas après 17 ans.

En plus ça se lave super facilement d'un coup d'éponge !

 

Francky les bons tuyaux

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut,

Je vais certainement utiliser une bonne épaisseur de CTP comme planche de fond. Pour "l'amortissement", j'ai trouvé des plaques de liège de 1 cm.

En ce qui concerne la protection du bois contre l'humidité, figures-toi Bubule, que je me suis longuement arrêté au rayon des films autocollants lors de mon passage en GSB cet après midi 😋

Tout autre chose : la fabrication du filtre a rouleau est presque terminée. Il me reste juste à terminer les 2 axes qui soutiendrons les enrouleurs de papiers propre et sale ainsi qu'à souder la partie "électronique".

A ce sujet, je me demande si je ne vais pas équiper le système d'un "timer" : le rouleau tournerais par coups de 15 secondes par exemple. Je pense qu'il me reste quelques NE555 en stock et assez de résistances/ condensateurs.🤔

 

L 'avancement actuel en images :

75649409_401596837417693_2913334814331371520_n.jpg.0ef53fbf6e17e538bc03284ef67ae7a5.jpg

74338668_758885764538766_1701045776383213568_n.jpg.505c3ccffcb60a3aadc9c7d675357e56.jpg

73357383_2245783228859634_3620189279092736_n.jpg.dcbd5a6bcb5d4560ddc71c14b33cf28a.jpg

 

room

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 10/29/2019 à 5:16 PM, room a dit :

Eau salée--> plus lourd(bon OK pas de beaucoup) mais surtout pierres dans le fond avec plusieurs dizaines de kg sur quelques points de contact

C'est vrai qu'un renfort central de plus serait plus sécurisant sur ce support métallique. Mais si ce support et le bac tiennent comme ça depuis des années, je ne pense pas que 30 kg de pierres feront une grande différence. Si tu compte une masse de volumique de 1,6 kg/L pour de la roche calcaire, 30 kg de pierre représente 18 litres ... donc seulement 12 kg de surcharge comparé à de l'eau.

Si tu te lance tout de même dans le renfort du support, même si l'idéal est de souder, un assemblage mécanique boulonné peut aussi convenir et est plus simple à mettre en œuvre si tes compétences pour le soudage ne sont pas suffisantes (même si ce n'est pas très compliqué non plus de souder du tube carré acier).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 10/29/2019 à 3:47 PM, room a dit :

Pour les "PV", je me pose franchement la question : le vendeur m'a dit qu'ils utilisaient exclusivement les real Reef rock (colonisées) sur tout leurs bacs depuis plusieurs années (avant l'arrêt de l'export indonésien) plus par conviction écologique que par nécessité, et ce, sans le moindre problème. Certains disent sur le net qu'elles sont bien poreuses, mais encore faut-il s'entendre sur ce que veux dire "bien poreuses"...🤨

Pensez-vous qu'il serait plus judicieux de se tourner vers des pierres synthétiques genre aquaroche (ou MarcoRocks qui on semble-t-il très bonne réputation ? de plus j'ai un vendeur online qui les distribue à quelques km de chez moi) et une portion moindre de "vraies" PV ?🤔

Cela ne fournit pas une réponse directe à ta question, mais voilà ce que dit récemment Vincent Chalias :

https://recifalnews.fr/2019/10/le-mythe-de-laquarium-de-pierres-vivantes/

... à méditer (Vincent Chalias n'a pas pour habitude de s'exprimer pour raconter n'importe quoi)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est vrai, Vincent Chalias a suffisamment d'expérience et d'observations sur tous les continents pour comparer. Même si son aquarium était… grand et naturel. Je pense comme lui que nous avons de grands progrès à faire dans le sens qu'il développe. Pour autant, il ne donne pas de valeurs sur ce qu'il a pu observer, ni ne commente ce que contiennent les cuves techniques.
Il y a eu en France une vague de bacs zen, peu fournis mais finalement peu équilibrés. Ces bacs n'étaient peut-être pas toujours accompagnés du bon équipement épurateur, comme le souligne Vincent, ou peut-être insuffisant. A l'extrême, je ne suis pas sûr que l'on puisse éliminer l'épuration bio au profit de celle mécanique.

Il est probable aussi que l'aquariophilie française reste attachée, plus qu'outre Atlantique,  à une forme naturelle, plus bio que techno. Ce n'est pas à mes yeux une tare.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Room, ta réalisation est intéressante. Tu t'es inspiré de plans ou d'un équipement existant ? Tu réalises toutes tes pièces ? Comptes tu partager le fruit de cette expérience :) ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut, 

Oui, la grande question du ratio PV... Je crois que la question est  plus compliquée le ratio : probablement que l'origine de la pv, sa porosité, la microfaune qui est présente ainsi que l'âge ou la "maturité" du système sont aussi importants. par ailleurs, si les bacs "zens" semblent moins stable, il y a probablement des facteurs confondants (par exemple j'ai l'impression que par rapport à il y a quelques années, on attends plus très longtemps entre la mise en eaux et le peuplement du bac.🤔)

Je suis passé hier chez mon poissonnier, et j'ai ramené un écumeur Deltec (j'ai finalement pris un 1500i) et une Gyre série 3.😎

IMG_20191103_220541.jpg.bad6fcb87c645a0d68d7e45c9469d417.jpg

 

En ce qui concerne le filtre à rouleau "maison", je me suis inspiré du clarisea 5000, du filtre à rouleau bubble Magus (arf-1) et de réalisations vues sur le net (principalement US).

A part la visserie (vis M4 de 12 mm à tête hexagonale), toutes les pièces en plastique sont usinées par mes soins à partir de plaques de PVC/PMMA de 5 mm d'épaisseur et de tube PVC de 16 mm : coupe grossière à la scie sous table, puis usinages à la défonceuse à l'aide de gabarits (exception faite des "tenons-mortaises" entre les plaques de pvc et PMMA qui sont réalisée à la scie sauteuse, et dont le résultat est beaucoup moins net, mais j'y reviens plus loin).

j'ai fait le choix, par rapport aux modèles du commerce, de maximiser surface de passage à travers la matière filtrante au niveau du fond de l'appareil : si on approxime l'encrassement comme une pression à vaincre, et sachant que c'est au fond qu'on a la plus grande pression hydrostatique, c'est en exploitant au maximum cette portion qu'on utilisera logiquement le moins de papier filtre.

 

L'appareil est équipé d'une entrée d'eau en 32 mm, d'un système de débordement de secours et d'un "by-pass" qui permet à une partie de l'eau de s'échapper sans passer à travers le papier et qui fonctionne un peu comme le cache d'un judas de porte.

IMG_20191103_215939.jpg.d7aa69f90c88164e67720b980081d6ae.jpg

Par ailleurs, toute la partie "structure" et mécanique du filtre est terminée.

j'ai passé tout le tour du cadre à la défonceuse, afin de rendre l'ensemble plus "net" et surtout de m'éviter de me griffer aux coins lors des entretients.

IMG_20191103_215953.jpg.e372101b4819a5834207ccce575c0760.jpg

 

Revenons à la partie qui a été réalisée à la scie sauteuse (je déteste cet outil... 🤨) ; vu le manque de précision de l'assemblage, il existait un jour entre le bord de la plaque de PMMA et celle de PVC. j'ai donc remplis les interstices avec de l'époxy.

Malgré l'époxy, ce sont les "entretoises-poulies" réalisées en tube PVC de 16mm qui soutiennent la structure via les vis nylon.

IMG_20191103_220052.jpg.f4d96ed1158d1a51d668642e3f335e82.jpg

Par ailleurs, j'ai constaté lors des premiers essais que la partie latérale des grilles en pvc sur lequel s'appuie les bords du papier filtre n'était pas assez large et que le bord du papier avait tendance à "glisser" au dessus des trous et donc à laisser un jour où l'eau est libre de passer.🤔

Pour solutionner cela, j'ai usiné des languettes de pvc de 5mm de large que j'ai collé dans les trous de grillages latéraux :

IMG_20191103_220116.jpg.a7085af8854dbd980afa28b723eec190.jpg

Avec ça, plus de problème, la surface d'appui du rouleau est assez large! 😄

Il me reste encore la partie "électronique" : j'hésite à installer un temporisateur (un NE555 monté en montrable me permettrait un temps de rotation par ex. de 15 secondes). Conceptuellement le souci que j'ai avec un tel montage est le suivant :

Le moteur est donné pour une vitesse angulaire constante (ici 5rpm).admettons que le temporisateur actionne le moteur pendant 12 S . donc il fait un tour chaque fois que le flotteur est actionné. jusque là pas de problème.😊

Maintenant, si le rouleau est neuf et qu'il n'y a rien d'enroulé côté "sale", l'axe faisant 16mm de diamètre, environ 50 mm de papier sont remplacés chaque fois que le flotteur est activé.

Et si il y a déjà du papier sale enroulé, par exemple s'il y a 60 mm de papier + axe, un tour fera s'enrouler 188 mm de papier !😮

Donc on peut potentiellement passer de trop peu à beaucoup trop de papier changé avec la même configuration, la seule variable étant l'épaisseur de papier sale.🤔

voilà où j'en suis dans ma réflexion... 😁

 

room

IMG_20191103_220037.jpg

Modifié par room

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est donc un flotteur qui actionne la tempo. Pourrais-tu montrer le modèle choisi ?

Quel moteur as-tu choisi ? Avec réducteur je vois.

Ce ne serait pas possible "d'analyser" la différence de teinte du papier souillé avec un capteur optique ? Je dis peut-être des bêtises à un homme de l'électronique : un phototransistor ; une photo diode ; une photorésistance... avec une source de lumière (LED) constante à l'arrière. Il y aura peut-être difficulté à commuter à une valeur imprécise, entre un papier souillé et très souillé. Mais on ne recherche pas ici une grande précision. Et puis certains systèmes paraissent sensibles et facilement paramétrables avec un petit modèle d'Arduino.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il s'agit d'un capteur de niveau à flotteur à 90° "chinois" qu'on trouve sous plusieurs marques différentes. J'ai choisi celui-là car il est pas cher, facile à trouver sur le net, que j'en ai plusieurs en réserve au cas où, et que l'ayant déjà utilisé je le trouve très fiable. (jamais eu de soucis avec)

pour le moteur, il tourne en 12v DC, est équipé d'un réducteur ( 5rpm) et développe un couple de 30kg.cm. lui aussi facile à trouver sur le net.

 

En ce qui concerne la possibilité d'analyser optiquement l'encrassement du papier filtre, je n'en sais rien, ça dépasse largement mes faibles compétences en optique et en électronique 😐

 

room

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, chris64 a dit :

Je pense que la remontée du niveau d'eau est plus fiable qu'une décision en fonction d'une opacité du filtre ... et beaucoup plus simple !

Il ne s'agirait pas de mesure l'opacité mais de mesurer une luminosité, comme le fait tout simplement un capteur pour simulation de lune. Du ON/OFF. Plus simple, plus fiable, à vérifier, mais ça ne résout pas le problème posé par Room.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici