Aller au contenu

Un nouveau avec un nouveau projet...


Messages recommandés

Et les deux petits derniers arrivés mercredi dernier et en pleine forme :1372026749_20dcembre160litresnigricansetephi.thumb.jpg.7f9ee857ec9934866d1beffce1e4fd40.jpg

 

1624584003_20dcembre160litres.thumb.jpg.2913d9313b22036512348b6d5056aee8.jpg

Un magnifique Acanthurus nigricans (un de mes poissons favoris) arrivé encore bien épais et pas trop grand qui mange super bien et le second ephippium un peu plus gros que le premier, qui mange déjà en pleine eau y compris des paillettes !!! Comme quoi même avec cette espèce réputée un peu délicate à nourrir la variabilité individuelle est un facteur essentiel à prendre en compte lors de l'acclimatation. J'attends avec impatience la mise en présence des deux spécimens, chacun de son côté de la grille optique dans un premier temps, pour voir si par imitation ensuite l'autre goûte aux paillettes également.

Voilà donc pour le moment, j'ai connu quelques péripéties d'acclimatation avec des poissons ayant mal voyagé. Mais là ceux-là semblent pas trop mal partis, je croise les doigts !

En janvier : un second ulietensis et un petit imperator devraient compléter le cheptel.

Passez de très belles fêtes amis récifaux ! :fete

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Réponses 144
  • Created
  • Dernière réponse

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Je reviens à Cryptocarion qui m'embête (enfin surtout les poissons) depuis trop longtemps déjà. Je vais développer un peu ici car cela pourra peut-être aider d'autres que moi, sait-on jamais. J'a

Salut salut, je sors enfin la tête (et les bras) de l'eau et me décide à faire enfin le point : le bac est à peu près installé avec tous ses pensionnaires, les grilles de séparation ne sont plus

Tout dépend du type de poisson et de l'espèce de Chaetodon. Mais en principe je commence par des artémias vivantes associés à des nauplii d'artémia, il faut que cela bouge. J'enrichis les artémia viva

Posted Images

Salut,

Très bien tout ça, cela se présente bien, et je pense que tu fais tout dans le bon ordre Félicitation. A savoir observation, acclimatation et notamment pour la nourriture et après séparation dans le bac principal pour qu'il y ai un visuel.

Tu as fait un traitement préventif sur certains poissons?

Le Nigricans est normalement pas trop teigneux si il est mis en dernier, donc je pense que cela va bien se passer avec les Z. scopas.

La charge organique va augmenter d'un coup dans le bac principal, il faudra suivre les paramètres au début aussi.

Bon l'avantage c'est que dans ce bac il n'y aura pas d'aiptasia...

olivier

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ah oui Julien ton escabeau est absolument magnifique ! Beaucoup plus fun que le mien...

il y a 3 minutes, olivier26 a dit :

Très bien tout ça, cela se présente bien, et je pense que tu fais tout dans le bon ordre Félicitation

Merci Olivier !

Pour répondre à tes questions : oui j'ai fait un traitement cupramine sur le strigosus à son arrivée car il semblait très parasité (mais peut être est-ce parce que le bac dans lequel je l'ai placé au départ avait déjà hébergé un poisson porteur de Cryptocarion et que je n'ai pas cassé le cycle (en le laissant sans poisson assez longtemps ). Cela dit il est à nouveau parasité depuis que je l'ai placé dans le grand bac... J'espère que son immunité va opérer.

Là c'est donc au tour du lunula qui est passé dans le même bac d'acclimatation, ce sera ensuite celui du petit scopas.

Je croise les doigts pour le nigricans car c'est le plus sensible du lot...

Pour la charge organique elle monte plutôt progressivement en charge : 5 poissons depuis 2 mois, puis 3 de plus pendant 3 bonnes semaines, 3-4 autres nouveaux ensuite, avant de terminer par les 2-3 derniers.

Pour les Aiptasia... j'en ai quelques unes pour le moment, je pense en effet qu'elles ne feront pas long feu 😁

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon même si Olivier a écrit que je faisais tout bien... Le Ctenochaetus strigosus n'est pas de cet avis 😟

Depuis que je l'ai placé dans le grand bac il est vraiment très gêné par des parasites : il mange bien mais est très pâle et je vois bien les marques d'attaques parasitaires sur les flancs et tressaute souvent... C'est vraiment rageant : je l'avais traité à la cupramine il y deux mois car parasité à son arrivée. Il s'était bien rétabli et sans souci dans son bac d'acclimatation ensuite, bien foncé brun chocolat, bref magnifique. :tapemur

Je suppose que le stress du changement de bac l'a momentanément affaibli et l'a rendu très réceptif aux souches parasitaires du 1400 litres (les autres occupants du bac ne montrent pas ces signes, dont un Acanthurus triostegus). Cela a été quasi immédiat : à peine dans le bac il montrait déjà des signes de gêne.

Là je ne sais pas trop comment faire : je ne peux plus vraiment l'attraper dans le 1400 litres et je pensais introduire les 4 poissons suivants d'ici 10 jours environ. Mais dans les 4 il y a le nigricans qui est nickel et bien gras, mais j'ai un peu peur pour lui...

D'un autre côté je me dis que de toute façon nos bacs ne sont jamais des milieux stériles et que des souches d'organismes parasitaires y vivent et cohabitent de toute façon avec nos pensionnaires désirés, eux.

J'espère donc que la situation du strigo va s'améliorer peu à peu, grâce à mes bons soins (alimentation, paramètres de maintenance) et à sa bonne constitution... 🤞🤞🤞

Bref un de ces fameux moments où on se dit que jusqu'à maintenant tout était trop simple...:pleure:''(

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 3 months later...

Salut salut,

je sors enfin la tête (et les bras) de l'eau et me décide à faire enfin le point : le bac est à peu près installé avec tous ses pensionnaires, les grilles de séparation ne sont plus qu'un souvenir, reste Cryptocarion, un bon vieux copain un peu collant...

Après avoir acclimaté les poissons les uns après les autres depuis près d'un an et demi et pas mal de péripéties (achetant essentiellement en vpc j'ai reçu des animaux parfois trop fragilisés et ou trop petits pour certains papillons), j'y suis !  Enfin c'est maintenant que tout commence : la maintenance à plus long terme.

Donc pour rappel rapide : bac de 220 X 100 X 65 avec cuve annexe 150x80x40 et objectif de peuplement type lagon polynésien (plus exactement arrière platier).

Et puisque que quelques images valent mieux que...

1436525084_22avril.thumb.jpg.fe2e03bd333456be911bbfab55e4dbd9.jpg

Je n'ai pas dit que tout était terminé... 😊 Refaire la cloison sera pour plus tard avec l’encadrement définitif du bac (le plus simple possible avec cornière blanche pas trop voyante)

De même à l'intérieur, je ne suis pas encore totalement arrêté sur la patate de droite, fait un peu château-fort...

Tous les poissons y sont ! (m'enfin normalement...)

- 1 Acanthurus triostegus

- 1 A. nigricans

- 1 Ctenochaetus strigosus

- 2 Zebrasoma scopas

- 1 P. imperator

- 1 Centropyge flavissima

- 2 Chaetodon ephippium

- 1 C. lunula

- 1 C. ulietensis

- 1 C. rafflesii

- 2 Labroides dimidiatus

- 1 Halichoeres melanurus

- 1 Nemateleotris magnifica

Ce qui fait déjà beaucoup de monde... J'ajouterai sans doute un ou deux autres Nemateleotris, j'aurais bien aimé des helfrichi, mais cher...

Peupler n’aura pas été un long fleuve tranquille : l'ordre d'introduction était calé sur le papier, mais la disponibilité par temps de covid de surcroît ne m'a pas permis de suivre le plan prévu (et pourtant j’adore quand un plan se déroule sans accroc :bus... Bon ok le van de l'Agence tous risques n'est pas terrible)

Si je devais refaire je prévoirais deux bacs de 200 litres environ dédié à l’acclimatation + traitement, ce que je n'ai pas vraiment fait me contentant d'acclimater et de bien nourrir les poissons avant de les placer dans le grand bac depuis octobre par "portions" de peuplement (ce qui est déjà pas mal). En effet recevoir petit à petit un population comme celle-ci demande une bonne organisation et un peu de place... et de matériel annexe.

Cela m'aurait évité (encore que 🤔) de trimballer jusque dans le dit grand bac mon vieux pote Cryptocarion déjà nommé... arrivé avec un auriga (dont je me suis séparé depuis après l'avoir traité, lui) acheté en magasin (ce n'est donc pas le circuit vpc qui me l'a refilé).

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci à vous deux,

les coraux Capei regarde bien il yen a ! si si ; deux petits trucs d'Acropora vers la gauche et un Echinopora au milieu, plus un ou deux  petits bouts de Porites, histoire de... Et pour le moment les papillons n'ont pas voulu y toucher, quoique le petit rafflesii s'intéresse de près aux acro.

allez je rajoute quelques photos 1846897879_22avrilface.thumb.jpg.639019a5a0ba0fa221999b7bff11269b.jpg1743097275_22avrilfacegauche.thumb.jpg.a913b62651420f0fe3d1cf5c8b875683.jpg736951788_22avrilfacedroit.thumb.jpg.f8930180a7343621df78496b1cc14302.jpg

L'introduction des derniers poissons s'est bien passée ainsi que le retrait de la grille qui séparait encore le bac en deux depuis le mois d'octobre. Les deux scopas ont fait connaissance plus directement sans souci pour le moment (ils se voyaient depuis plus de 3 mois de chaque côté de la grille). Après des débuts un peu chaotiques les deux ephippium semblent bien cohabiter. On verra par la suite.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je reviens à Cryptocarion qui m'embête (enfin surtout les poissons) depuis trop longtemps déjà. Je vais développer un peu ici car cela pourra peut-être aider d'autres que moi, sait-on jamais.

J'avais traité le Ctenochaetus avec succès mais comme je l'avais déjà rapporté plus haut dans ce sujet, lors de son introduction dans le grand bac il a aussitôt (en quelques heures) montré des signes de gêne.

Ne pouvant plus le repêcher sans tout chambouler et voyant que de toute façon le parasite était présent et que je ne pourrais plus m'en débarrasser, j'ai décidé de "laisser faire". J'avais un UV 36w en route 24/24 sur le bac mais apparemment sans effet très notable (pour info il est installé sur la cuve annexe, ce modèle aqua medic étant fixé au mur sous le bac)  ... Le strigosus continuait en manger sans souci et malgré une gêne persistante et des couleurs très affadies ne montrait pas de signes "critiques", mais cela a duré des semaines. Les autres pensionnaires (triostegus, papillons et un scopas) allaient plutôt bien malgré quelques petits points de-ci de-là.

Mais cela n'empêche que j'étais assez "malheureux" en pensant notamment à mon "graal" l'Acanthurus nigricans, ultra sensible comme ses "cousins" leuco et encore plus achilles, à toute parasitose dermique.

Après des semaines d'attente j'ai enfin reçu le 16 décembre un magnifique jeune nigricans (en photo quelques posts plus haut) en pleine forme, et qui s'est installé avec vigueur dans mon petit 160 litres d'acclimatation, ce bac ayant toujours été apparemment sain car aucun des poissons qui y est passé n'a développé de souci particulier (ce qui, soit dit en passant, donnerait raison aux partisans d'une acclimatation de ce type : bac mûr avec pv et algues pour "retaper" les arrivants).

Mais je voyais avec anxiété approcher le moment où je ne pourrais plus garder le nigricans dans le petit bac car il grossissait à vue d'oeil et je devais faire de la place pour l'étape suivante et les derniers arrivants. J'ai donc commandé et installé un second UV 36 watts JBL cette fois : plus compact je pouvais, en bricolant pas mal, l'installer au-dessus du bac et donc en prise directe sur celui-ci. Pour les deux UV les pompes dédiées devaient tourner autour de 1000l/h.

Pour la petite histoire une antiquité jamais utilisée lors d'un projet adolescent et achetée chez Europrix vers 1988 (ah le vieux catalogue papier de 3 m2 déplié que je dévorais en rêvant 🤩) un modèle ancestral d'UV 15w encore sur sa réglette d'époquea aussi été ajouté au cas où.

Malgré cet arsenal deux jours après son introduction le 17 février dans le grand bac le nigricans s'est montré très vite incommodé, pas de surprise donc, malheureusement, j'étais prévenu...

Il s'est toujours bien alimenté mais toujours très pâle et visiblement très gêné 😟 et moi avec.

Il a cependant continué à bien grandir (il doit faire 10cm de longueur totale désormais contre 6,5 à son arrivée) nourri comme les autres aux artémias, mysis congelées, feuilles d'algue ocean nutrition et flocon base végétale de la même marque.

Puis, il y a une dizaine de jours, la situation s'est soudain nettement améliorée : d'abord le strigosus n'a quasiment plus de points et montre ses plus belles couleurs (comme il y a plusieurs mois) ; et le nigricans  lui-même a semblé mieux, moins nerveux, à nouveau plus "dominateur" dans le bac, retrouvant de plus en plus souvent ses couleurs magnifiques, les nageoires mieux déployées. La raison ? Sans doute plusieurs, mais ce qui a sans doute été déterminant c'est le débit passant dans les deux UV 36W : je l'ai nettement diminué un peu au pif mais sans doute pour descendre à maxi 400 à 500 l/h dans chaque. Après avoir depuis des mois parcouru le net, les forums, les articles, les préconisation des différents fabricants, force m'était de constater qu'aucune info un peu précise n'était donnée sur une fourchette "efficace" de débit passant pour avoir un effet réel sur tel ou tel parasite. On se contente de lire qu'un UV est un plus dans tel ou tel cas, mais sans donner d'info pratique un peu fiable. Ce qui est assez embêtant...

C'est en regardant un entretien avec Alain Duday sur la chaîne Le Récif d'Eric Fellous que j'ai pensé à réduire les débits : Alain y expliquait que pour avoir un effet sur Cryptocarion il fallait un UV qui "tapait" fort. Cela m'a mis la puce à l'oreille.

Depuis c'est donc nettement mieux : moins de points visibles presque chaque matin par rapport à la veille, pas encore de garantie donc, mais c'est tellement mieux 😃

J'arrête là sur le parasite, mais si cela peut servir

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour le Crypto, je suggère l'achat d'un UV amalgam utilisé en bassin.

J'ai sauvé toute ma population suite à l'introduction d'un poisson infecté avec cet UV. Et c'était très, très mal parti...

A mon avis les UV pour aquarium ne sont pas assez puissants pour vraiment éliminer le Crypto. Probable que l'eau passe trop vite et que les lampes ne soient pas assez puissantes.

J'ai utilisé celui-ci : UV Amalgam en 40W pendant quinze jours. C'est ce que j'ai sur mon bassin de 12 m3 en permanence. Ce fut radical dès le deuxième jour.

Je l'avais installé dans le premier compartiment de ma décante. Celle-ci est en PVC donc facile à fermer. Sur une décante en verre, il faut absolument tout occulter ou mettre un interrupteur poussoir sur la porte pour le couper à chaque ouverture.

/!\ Ne pas oublier de ne jamais regarder l'UV allumé et d'occulter au maximum le contenant : risque réel de brûlure définitive de la cornée. /!\

 

Modifié par Aries
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'en termine avec une autre photo vue du côté opposé

1698334207_22avrilctgauche.thumb.jpg.3aaaf75aaa9cb420ab0faa69574b31ad.jpg

Ce qui permet à Capei de vérifier qu'il y a bien des coraux 😜

Et de poursuivre sur la technique et la maintenance :

- après quelques essais de brassage alterné de chaque côté, pas trop satisfait : cela ne bougeait pas des masses... J'ai décidé de placer mes 3 Tunze sur la même face latérale en mode "sequential" ce qui produit un peu un effet de vague et d'accalmie successives. Ce sont deux 6105 et une 6255 soit 44000l/H au maxi.

Il y a aussi une MP 40 placée de l'autre côté qui envoie en mode reef crest le long de la vitre arrière. Deux nano stream 450l/H diffusent dans les deux plus grosses "patates". Une vielle mais efficace turbelle 2002 en surface à gauche vers la vitre frontale et le rejet de la remontée autour de 4500l/H je pense.

Il me reste une autre MP40 à installer.

2106346934_2avrilcumeur.thumb.jpg.283963eebebf3022478c09ee65c937a7.jpg

Sous le bac toujours le NYos 300 qui fait un super travail (je vide deux fois par semaine au moins 600 ml de jus), après un simple passage sur couche de perlon changée le plus souvent possible (en général 1 fois / semaine), j'ai aussi installé un panier ajouré avec de la Chaetomorpha éclairé par led Tunze et un autre panier suspendu rempli de gravier de corail. Une chaussette de charbon red sea en fin de circuit. La pompe de reprise est une Sicce syncra DC9 elle renvoie dans le bac par du PVC pression en 40mm pour limiter les pertes de débit (je trouve les diamètres de remontée fréquemment utilisés bien trop justes : souvent en 32 voire 25).

- La maintenance : je m'astreins à changer 15 litres par jour, cela ne me prend que 3 mn, c'est donc très simple. Et j'ajoute 70 à 80 ml d'All for reef de Tropic marin chaque jour également pour maintenir le KH au-dessus de 8°.

Voilà donc pour le moment !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, Aries a dit :

Pour le Crypto, je te suggère l'achat s'un UV amalgam utilisé en bassin.

Oui merci Aries, je connais cet UV en ayant un sur un bassin à koi. Mais pour le moment les UV installés sur l'aquarium  semblent bien fonctionner avec les nouveaux réglages. Et ma cuve annexe ne me permet pas d'y installer facilement un UV immergé (qui doit rayonner bien autour) sans présenter de risque pour ma santé.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour les infos sur Cryptocarion. Il me semble que le parasite est plus ou moins en latence sur les poissons. As-tu quelques crevettes pour déparasiter à l'arrivée ? Elles font parfois un nettoyage incroyables sur certains arrivants, mais pas tous, ce qui tendrait à prouver que les spécimens ne sont pas tous acclimatés de manière identique. 

Je crois au pouvoir d'un bac bien équilibré, avec de la biodiversité, sans stress intra ou inter espèces, où le poisson se sent bien pour mieux lutter contre les parasites.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci Denisio, mais la partie n'est pas gagnée, je n'avais trouvé que peu de partage d'expérience sur le sujet lors de mes recherches. J'ai en effet quelques Lysmata amboinensis dans le bac et il y en avait systématiquement au moins une dans chaque bac d'acclimatation.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 4/24/2021 à 8:49 PM, Poisson chat a dit :

Pour les UV, ne pas oublier de changer l'ampoule régulièrement, et typiquement chaque année en cas d'utilisation 24/7. Au-delà, son efficacité chute brutalement.

Tout a fait. Mais nul besoin d'avoir un UV en permanence sur le bac. Juste avoir l'UV en réserve pour le dégainer rapidement au moindre signe d'infection.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 4/24/2021 à 1:45 AM, Denisio a dit :

Je crois au pouvoir d'un bac bien équilibré, avec de la biodiversité, sans stress intra ou inter espèces, où le poisson se sent bien pour mieux lutter contre les parasites.

+1

Et je rajouterai "bien nourri" ;) 

A une époque (toujours le cas ?) beaucoup trop avaient tendance à "sous-nourrir" les poissons, pour garder une eau propre pour les coraux, et affaiblissaient inexorablement les poissons.

Peut-être la faute aussi à l'état des poissons dans les magasins, entre le trajet qui les affaiblit, voire certains magasins qui ne s'en occupent pas bien, peut-être que certains se disent "en magasin on voit les côtes, ça doit être normal"...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Super bac et super installation, je m'en inspire un peu pour mon projet ;) 

J'aime bcp tes papillons, mais sont-ils reef safe ? 

Comment as-tu réglé ton Nyos 300 ? Plutot clair ou foncé au niveau de l'écume ? 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici