Aller au contenu

Tubastrea


Messages recommandés

Juste parce que je cherchais des infos sur le comportement de ce corail, et les critères visuels de santé, avant de l'acquérir, sans avoir vraiment trouvé, voici le mien 6 semaines après son arrivée : il est partiellement fermé, mais la photo a été prise ce midi, hors nourrissage.

Je note qu'il est plus charnu, et que les polypes sont globalement plus longs. Ils ont des bourrelés, et pas des cratères comme à son arrivée.
Actuellement, ils se déploient de 2, voire 3 cm quand on approche du nourrissage, alors qu'au départ, ils faisaient 1 petit cm seulement de long. J'ai l'impression que ce devrait être encore plus long, à voir si ça évolue.

A priori, la colonie reste ouverte aussi de plus en plus longtemps : de 18h (nourrissage vers 19h30) à 8-9h le lendemain (nourrissage du matin vers 6h30). De 9h à 18h, à quelques polypes près restant actifs, les tentacules sont rentrées et on ne voit que les bourrelés.
Ce n'est pas moche, mais ce n'est clairement pas "comme sur les photos" qui présentent l'espèce 😉 toute ouverte toute belle.
Edit : j'ai rajouté du brassage dans son coin, et ça lui plaît

Ca ne fait que 6 semaines, il a l'air d'aller, mais la contre-partie, c'est l'explosion des nitrates, et des phosphates... Ca, j'avais vraiment pas réalisé... Mes changements d'eau limitent les taux mathématiquement parlant, mais génèrent une instabilité des paramètres de base que j'ai du mal à réguler. Donc l'équilibre, c'est pas juste une affaire de maths (soupir...).

(La seconde photo n'est pas le mien, mais c'est ce qui ressemblait le plus à son état d'arrivée : des polypes en cratère, assez proche de leur roche).

IMG_4277 - copie.jpg

2ce400cdb65fbf1624bb1c9c9be2b963.jpg

Modifié par Virginie
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Si tu nourris ton tubastrea avec des congelés artemia et mysis je doute que ton taux de nitrate et de phosphate élevé viennent de là.

Quand tu tests les phosphates tu tests les phosphates inorganique et pas les phosphates organiques, et même si il y en a dans la soupe d'artemia il y en a très peu en quantité par rapport au volume du bac.

Pour moi tes nitrates viennent en priorité de ton eau osmosée (essaye de faire des tests ), des produits utilisés, et certainement du sel synthétique utilisé (essaye de faire un test nitrite (oui nitrite) sur une préparation récent d'eau de mer.

olivier

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok, je prends note (eau osmosée à 0 de nitrates, mais j'ai bien noté de tester les nitrites de l'eau préparée). Quel ratio entre ce que je trouverai en NO2 et mes NO3 ?

Je nourris avec du congelé (artémia, moules hachées, mysis, planton rouge et "invertebrate food) et d'autres préparations (Fauna-MinS, Organic, ReefRoids... ça dépend des jours).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

cela dépend de ta population en poisson mais cela fait beaucoup quand même en terme de nourriture "dissoute" (Fauna-MinS, Organic, ReefRoids, invertabrate food...je ne savais pas qu'il existait autant de préparations sur le marché). J'arrêterais pendant un temps ces cuisines tout faite, pour rester sur du "charnus". Pour le nourrir le tubastrea, rien ne vaut la seringue afin d'injecter directement les artemias, moules hachés directement dans les polypes.

olivier

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • Denisio changed the title to Tubastrea

Je le trouve en bonne voie ce Tubastrea.

 

Olivier, tu me sèmes un doute. J'ai toujours pensé que les planulas étaient systématiquement issus d'une reproduction sexuée. Les Tubastrea sont peut-être hermaphrodites (production de gamètes mâles et femelle) et leur incubation est alors interne. C'est à dire que comme pour les Xenia, je cite les zygotes (œufs fécondés) forment des planulas (larves) au sein du polype puis migrent ensuite dans des chambres de la mésoglée pour se développer. Quelques jours à quelques semaines plus tard, les larves sont expulsées lorsqu’elles sont proches de leur métamorphose en polype.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut

Le doute en toi n'évoluera pas...car il y a planulae et planulae...ces affreux jojo de biolo !!!! car le terme de planulae est utilisé dans les deux cas.

La plupart des coraux sont hermaphrodites. La méthode de reproduction sexuée caractérise les coraux ahermatypiques (fécondation interne suivie de la naissance de larves). Mais les larves de coraux (planulae) peuvent être produites par voie assexuée. Ce type de repro est connu chez Pocillopora damicornis, mais il peut aussi engendrer des planulae par voie sexuée. La reproduction végétative par planulae de ce corail est très connu et a été observé dans de nombreux aquariums.

La production de planulae par Tubastrea aurea a été également observé pas de nombreux récifalistes, les larves s'implantent en seulement quelques jours. Les stimuli ne sont pas connus en mon sens, Richmond et Hunter (1990)* ont montré que les planulae de Tubastrea avaient une origine asexuée.

*Reproduction and recruitment of corals : comparisons among Caribbean, the tropical Pacific and the Red Sea. Mar Ecol.

La véritable question est : quels sont les stimuli potentiels de ce type de reproduction ?

olivier

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, en gros, le truc est un bébé isolé  (à 3 cm) de la colonie principale, qui se développe aussi 😉 Après pour les détails, je vous laisse voir, j'en suis pas à distinguer comment il s'y prend ! Un jour, je relirai, et je comprendrai peut-être la teneur de vos précisions (mais pas avant un moment, j'ai l'impression)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
  • 1 month later...

Bonjour,

La seule solution pour retirer un Tubastrea aurea de sa pierre est de casser légèrement le support où il se trouve. Ce n'est pas toujours facilement accessible mais sur ton volume cela ne doit pas être compliqué car tu ne dois pas avoir des tonnes de pierres.Lle mieux est de sortir la pierre, sinon dans l'eau avec un tournevis plat tu peux faire levier pour casser la partie supérieure de la pierre sans toucher le polype qui est très fragile. C'est un corail qui ne se déplacera plus une fois fixée.

Après tu peux le fixer sur un support amovible.

olivier

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci, je me doutais de la réponse. Ca va être peu simple, le polype est coincé derrière une favite. Je suppose qu'il vaut mieux que je le laisse grandir un peu avant de bidouiller autour ?

Et j'en ai trouvé un autre (à un endroit où il peut rester).
Et sans doute un autre (le support devrait être OK à casser).
J'ai un doute sur un 4ème mini-polype ailleurs encore

... Mode invasion : activé

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici