Aller au contenu

Messages recommandés

Bonjour 

Savez vous si des méthodes de nourrissage  en aquarium de Chaetodon coralivores strictes ont été décrites (sans coraux évidemment 😉) avec des résultats satisfaisants (plusieurs années de maintenance)?

merci

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello,

Je pense que tu auras plus de chance en allant éplucher des forums américains ou allemands, on trouve de temps en temps des vidéos de (par exemple) C. larvatus sur Youtube, mais aucune idée de savoir si ça tient vraiment dans le temps. Perso, je pense que le mieux, tant qu'on n'a pas une nourriture de substitution disponible facilement à la vente (sans risque de rupture d'approvisionnement), c'est encore de s'abstenir et ne prendre que des espèces qui consomment des coraux à l'occasion (donc qui mangent aussi et surtout autre chose). A une époque, on a parlé d'éponges en vente pour nourrir les anges, perso par chez moi, je n'en ai jamais vu la couleur.

En France, on a eu à l'époque Blups qui venait sur ce forum et qui avait des C. austriacus, de mémoire il les nourrissait d'huîtres et de moules, je ne sais plus s'ils acceptaient de manger autre chose.

Je dis ça (d'éviter les espèces corallivores strictes) d'autant plus qu'il y a vraiment des dizaines d'espèces qui ne le sont pas, dont une bonne partie sont assez faciles à garder tant qu'on leur offre le bon volume et les bons compagnons de bac (les Chaetodon n'ont d'autre défense que la fuite, donc éviter les poissons trop agressifs), et que se concentrer sur les corallivores comme sur une sorte de défi aquariophile est un peu dommage si ensuite les poissons doivent au mieux survivre carencés. Tiens d'ailleurs, le hasard fait que je viens de passer commande de deux Chaetodon xanthurus taille XS, j'ai eu aussu un auriga, un ephippium, un Chelmon, et franchement, c'est pas plus moche que les corallivores stricts, et tu garderas ce genre de poisson longtemps et en excellente santé.

 

Un article sur le sujet (si tu lis la langue de nos perfides voisins Anglois)  :

Partie 1 : https://www.reef2rainforest.com/2018/10/25/coral-excerpt-the-butterfly-chronicles-part-1/

Partie 2 : https://www.reef2rainforest.com/2019/01/11/coral-excerpt-the-butterfly-chronicles-part-2/

Ca parle, entre autres, d'une pâte que tu badigeonnes sur des squelettes de coraux et que les papillons viennent manger, mais franchement, se taper ce genre de manips pendant dix ans ou vingt ans de vie du poisson, c'est comme avoir des hippocampes, tu ne partiras jamais en congés à moins d'avoir quelqu'un qui peut venir tous les jours s'en occuper.

Modifié par Logarithme
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour CyrilleF,

j'adhère totalement à la réponse de Logarithme, j'ai actuellement 5 papillons, peut-être bientôt 6, dont deux ephippium qui mangent bien mais ce ne sont pas les plus difficiles. J'aurais aimé des C. reticulatus du Pacifique central, ils sont magnifiques, tout comme les ornatissimus, mais j'ai abandonné très vite l'idée. Je n'ai pas encore trouvé de témoignage valable sur ces espèces qui aurait pu me guider intelligemment : techniques pour les habituer à manger autre chose que des polypes et surtout maintien à long terme en bonne santé.

On trouve plein de vidéos sur le web de petits papillons corallivores en aquarium, mais aucune (en tous cas je n'en ai pas trouvé lors de mes recherches) d'adultes en bonne santé... Est-ce un hasard ? Je pense que ce n'est pas parce qu'un larvatus, ou un austriacus commence à picorer une huître ou une pâte type Reefpaste d'Ocean pro ou masstick d'easy reef qu'il est "sauvé" et surtout qu'il va vivre en aquarium dans de bonnes conditions.

D'ailleurs, en passant, le nombre de poissons de tous genres vus adultes en bonne santé sur les réseaux ne me semble pas bien élevé... 😟

Peut-être qu'Olivier pourra te renseigner davantage, je sais qu'il apprécie particulièrement les papillons de mer rouge.

En tous cas tiens-nous au courant car ce sujet m'intéresse ! 😉

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut personnellement je n'ai pas eu d'expérience avec des poissons papillons corallivores stricts.

Toutefois à l'aquarium de Canet le biologiste avait réussit à faire manger un couple de meyeri avec de la moule cuite et artémias. Il doit avoir encore un lunula et un couple de collare il me semble. Le Semilarvatus avec le collare semble être l'un des plus facile à maintenir et à acclimater.

Pour l'acclimatation la nourriture doit être abondante, donc une filtration imposante pour éviter les nitrites. Pour cela l'aquarium de Canet utilise une filtration sous sable qui est extrêmement efficace en terme de pollution (maerl). Bien sûr, c'est nitrate à gogo et phosphate pour la suite, mais lors de l'acclimatation il ne faut pas hésiter sur la quantité de nourriture et sur le fractionnement de cette quantité durant la journée.

olivier

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

pour poursuivre : à chaque fois que j'ai acclimaté un papillon j'ai de toute façon pris soin d'être très disponible dans la première semaine pour pouvoir en effet proposer souvent de la nourriture de tous types : moules, huîtres, coques, diverses préparations badigeonnées sur des morceaux de roche ou de corail, etc.

Si tu te lances dans l'aventure il faut vraiment être là, mais l'achat d'un poisson pas trop petit (peu de réserves vitales) mais pas trop grand (encore suffisamment curieux de ce que tu peux lui proposer pour la prise alimentaire) et pas arrivé trop affaibli (la maigreur au dessus de la tête est souvent mauvais signe) est prioritaire. Après quelques déboires bien malheureux et involontaires, je préfère les papillons entre 5 et 8 cm maxi. Pour des poissons réputés très difficiles il faut aussi penser à des compagnons d'acclimatation qui puissent lui montrer l'exemple au moment du nourrissage.

Mais sans doute sais-tu déjà tout cela si tu désires acquérir de tels animaux. 😉

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Tout d’abord, merci pour vos réponses. Il y a en effet beaucoup d’éléments intéressants.

Ayant déjà acclimaté des Zanclus avec succès, je comprends bien la difficulté de vouloir élever de tels papillons ( et de l’importance de consacrer des congés à la première semaine de nourrissage)

il y a quelques années, nous étions quelques uns, sur ce forum, à essayer d’élever des coraux non symbiotiques. À ma connaissance, aucun d’entre nous n’a réellement réussi. Ne désirant plus me lancer dans les causes perdues d’avance (l’âge sans doute 🤔), je faisais donc appel à vous pour évaluer les chances de succès d’une telle entreprise.

Encore merci pour vos conseils.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En effet Zanclus n'est pas des plus simples... Tu sais donc aussi qu'acquérir le poisson en bonne santé et assez vite prêt à manger ce qu'on lui propose tous les jours sans trop de contraintes (observation quasi permanente, "bain" de nourriture fréquent et donc changements d'eau qui vont avec, alimentation suffisamment pratique à long terme, pas deux huîtres par jour etc.) est une véritable loterie et que chaque animal, au-delà de son comportement spécifique, est un cas particulier.

Je me répète (l'âge sans doute aussi 😁) mais des témoignages valables, sur le long terme, documentés de façon précise, je n'en connais pas vraiment sur les papillons dits "difficiles" et pas vraiment sur les autres non plus d'ailleurs.

J'espère pouvoir d'ici quelques années faire partie des heureux possesseurs de Chétodons vieillissant en aquarium. Je croise les doigts.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut,

Je n'ai pas une expérience de dingue en chaetodon mais fut une époque j'en ai eu dans plusieurs bacs ( volume important ) c.collare, c.auriga sans trop de difficulté se nourrissant d'artémia, moules...pour les collare j'ai eu des exemplaires dans un bac récifal ( 4000 litres ) et ne touchaient pas aux coraux ( sps, lps, mous ) .  

Dans un 1000 litres nous avions  tenté l'expérience des post larves d'auriga ( euh je ne souviens plus de fournisseur de l'époque ) qui se portaient a merveilles avec un appétit solide ;) et une forte croissance  . 

voila pour ma maigre contribution ;)

 

Modifié par palao
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 14 heures, palao a dit :

salut,

Je n'ai pas une expérience de dingue en chaetodon mais fut une époque j'en ai eu dans plusieurs bacs ( volume important ) c.collare, c.auriga sans trop de difficulté se nourrissant d'artémia, moules...pour les collare j'ai eu des exemplaires dans un bac récifal ( 4000 litres ) et ne touchaient pas aux coraux ( sps, lps, mous ) .  

Dans un 1000 litres nous avions  tenté l'expérience des post larves d'auriga ( euh je ne souviens plus de fournisseur de l'époque ) qui se portaient a merveilles avec un appétit solide ;) et une forte croissance  . 

voila pour ma maigre contribution ;)

 

Ce n'était pas Aquafish Technology situé dans l'Hérault sur Pérols ?

olivier

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Chez moi, échec cuisant avec Chaetodon capistratus sauvage. 2 problèmes majeurs : nourriture spécifique + apparition de points blancs... tout cela a eu raison de ces malheureux poissons.
Mon avis est qu'il vaut mieux s'en tenir à des poissons reconnus pour une adaptation plus aisée.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 26 minutes, olivier26 a dit :

Ce n'était pas Aquafish Technology situé dans l'Hérault sur Pérols ?

olivier

salut, il me semble que oui bon cela fait 21/22 ans alors ma mémoire a des bugs .....nous avions 4 espèces de chez eux  C.auriga, C.flavissima, D.aruanus ou melanurus et thalassoma ?....

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici