Aller au contenu

Messages recommandés

Il y a 8 heures, Denisio a dit :

Le manque de NO3 ou PO4 est fréquent, pas seulement au démarage.

Carlos, tu as cité le Phophate plus de Colombo pour augmenter les phosphates. Puis conseillé une solution d’hydrogénophosphate de sodium ou de potassium. Tu saurais donner les concentrations de cette préparation, ou trouver cet hydrogénophosphate et combien il faudrait pour ajouter pour remonter d'une certaine valeur? 

Il doit y avoir d'autres produits aussi..

De même pour augmenter les nitrates, que conseilles-tu ? Il y a je pense le nitrate de potassium... Là encore, combien pour remonter ?

Merci ;) 

 

EDIT : j'ai retrouvé un vieux topique traitant du nitrate de potassium.

J'ai cité ces 2 molécules car ce sont les 2 que les fabricants utilisent dans les buffers de phosphates du commerce. Malheureusement, il n'est jamais inscrit sur la notice quelle molécule est utilisée. L'avantage de l'hydrogenophosphate de sodium c'est que le sodium va se lier au chlore pour donner du NaCl. Tandis que l'hydrogenophosphate de potassium peut conduire à une augmentation de K non désirée. Pour ce qui est du dosage tout va dépendre de la consommation du système et il faudra se référer aux préconisations du fabricant.

Modifié par Matos
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Matos a dit :

Pour ce qui est du dosage tout va dépendre de la consommation du système et il faudra se référer aux préconisations du fabricant.

Merci,

D'un point de vue chimique, on ne serait pas en mesure de définir la quantité d'hydrogenophosphate (t'aurais pu trouver une molécyule moins longue à écrire ;) ) compte tenu du taux de nitrate à remonter et du volume d'eau, non ?

Moi, j'en suis incapable.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Denisio a dit :

Merci,

D'un point de vue chimique, on ne serait pas en mesure de définir la quantité d'hydrogenophosphate (t'aurais pu trouver une molécyule moins longue à écrire ;) ) compte tenu du taux de nitrate à remonter et du volume d'eau, non ?

Moi, j'en suis incapable.

Oui c'est tout à fait possible mais il faut tenir compte du fait que la consommation de phosphate est un phénomène dynamique et qu'il faut remonter les taux progressivement.

Exemple pour un aquarium de 100l, pour passer de 0,01mg/L de PO4 à 0,05mg/Lde PO4, il faut :

0,01mg/L -->0,05mg/L pour 100L on fait X100. On doit donc passer de 1mg/L totaux à 5mg/L totaux. On doit donc rajouter 4mg de PO4 au total.

Le nombre de moles de PO4 = (masse de PO4 en g à rajouter/masse molaire de PO4)=0,004/94,87=4,2X10^-5 mol de PO4 à rajouter.

Comme le nombre de moles de PO4 à rajouter est égal au nombre de moles de NaHPO4 à ajouter alors :

(Nombre de moles à ajouter de PO4 X masse molaire de NaHPO4)=(4,2X10^-5) X 118,98= 0,005g ou 5mg de NaHPO4 à ajouter au final pour passer de 0,01mg/L  à 0,05mg/L de PO4 dans un aquarium de 100L.

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Matos ou Carlos, je ne sais plus, nous propose cette fois-ci une reflexion sur le phosphore.

 Le cycle aquatique du phosphore

Le genre de truc dont on sait qu'il existe mais dont on ne sait pas vraiment ce que c'est, ni d'où il vient, ni où il va . Ça, c'était avant. Avant que Carlos dévoile ses notes, certes concises, sur un cycle complexe, mais bien traduites au moyen d'un schéma instructif.

Merci !

 

PS  désolé pour le retard de publication ;)

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, Denisio a dit :

Matos ou Carlos, je ne sais plus, nous propose cette fois-ci une reflexion sur le phosphore.

 Le cycle aquatique du phosphore

Le genre de truc dont on sait qu'il existe mais dont on ne sait pas vraiment ce que c'est, ni d'où il vient, ni où il va . Ça, c'était avant. Avant que Carlos dévoile ses notes, certes concises, sur un cycle complexe, mais bien traduites au moyen d'un schéma instructif.

Merci !

 

PS  désolé pour le retard de publication ;)

Merci ! C'est une belle introduction 😁

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans cette synthèse je ne retouve pas de manière explicite les processus de précipitation des phosphates et de leur remise en solution. Cette remise en solution serait la cause de taux excessifs, quoi qu'on fasse à court terme. Elle fait souvent incriminer, peut-être à tord parfois, la qualité des PV et du sable. Pourrais-tu préciser ? 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 6/29/2021 à 3:14 PM, Denisio a dit :

Dans cette synthèse je ne retouve pas de manière explicite les processus de précipitation des phosphates et de leur remise en solution. Cette remise en solution serait la cause de taux excessifs, quoi qu'on fasse à court terme. Elle fait souvent incriminer, peut-être à tord parfois, la qualité des PV et du sable. Pourrais-tu préciser ? 

Dans un milieu basique, les ions phosphates se lient aux ions calcium pour former du phosphate de calcium qui est une substance dont la solubilité est faible et donc qui precipite facilement. En cas de baisse du pH, les phosphates vont se lier aux ions hydrogènes pour donner de l'hydrogenophosphate de calcium plus soluble...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici