Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 07/10/2019 dans toutes les zones

  1. 5 points
    olivier26

    Nouvelle repro de H. reidi

    Salut à tous Et oui j'avais dit plus jamais..... Mais voilà un ami te contacte par SMS : "Portée de Reidi ce matin , si tu as de quoi les élever et si tu es intéressé, je peux te les porter" ....Gloup .... "oui ...si tu veux" sachant que je ne savais pas où j'en étais de mes élevages de zooplancton. Du coup, le 27 janvier branle bas de combat...à la recherche du copépode perdu... Un Tigriopus sinon rien.... alors en selle et c'est parti... Finalement, il y a du bon dans le confinement car le we je suis présent pour remédier au besoin du cheptel... et ça bouffe à cet âge. La technique du Kreisel fonctionne bien, peu d'angle un mouvement circulaire avec un maximum de proies accessibles. Et ce we à l'âge de deux mois et demis transfert dans un petit bac car ils manquaient de place. Je suis passé au nauplii d'artémias à l'âge de deux mois mais en continuant de donner des copépodes, heureusement l'élevage du zoo à pu suivre. Ils acceptent depuis ce we les copépodes surgelés, cela va aider. Et maintenant pour le sexage il faudra attendre encore trois mois. C'est le moment le plus intéressant, couleurs variées, apparence, longueur du museau, sexe...car le "développement de H. reidi c'est comme une boite de chocolat on ne sait jamais sur quoi on va tomber" Ah, il y a un intrus .... olivier
  2. 5 points
    olivier26

    Fenêtre sur Récif - 1800L Olivier

    Bonjour, concernant la population de poissons je préfère suivre un ordre dans les introductions. Les poissons chirurgiens les plus vifs n'arriveront que dans un an voir plus. Je préfère en premier lieu introduire les poissons délicats. J'ai donc d'abord mis une paire de chelmon légèrement échelonné dans le temps sachant que ce sont des poissons acclimatés depuis de longues années (plus de 5 ans chacun). J'aime beaucoup ce poisson et je voulais le voir évoluer en paire dans le temps. Pour l'instant je n'ai jamais eu de soucis dans les LPS ou les bénitiers. J'ai introduit un couple de synchiropus acclimaté que j'avais également depuis quelques mois sachant que le bac avait tourné depuis au moins un an et demi sans poisson. Puis des anthias : deux bacs des A. dispar et des A. tuka. Ce sont des poissons magnifiques mais je pense difficile à acclimater dans une population établie. Sur les conseils de professionnels je les ais introduits au début de la population. Ils sont nourris aux aux nauplii d'artémia vivantes tous les jours, mais j'ai tout de même perdu des tuka qui étaient beaucoup plus petits que les dispar et du coup ont subi une concurence alimentaire forte. Je réalise plusieurs repas par jour à base de granulé plus artemia mysis et préparation maison (moules, crevettes calamar) avec des oeufs de homard et des copépodes congelés. Introduit fin septembre la population est maintenant bien stabiliser et tout le monde mange. J'ai introduit un très jeune Naso elegans également avec un petit Lo magnifica. Je désire réaliser une paire avec un autre Lo beaucoup plus gros que j'ai depuis de nombreuses années. A voir, si la paire se forme. Et bien sûr une paire de clown... des snow onyx. Ils sont inféodés à leur anémone et j'ai attendu qu'ils pondent car je voudrais essayé de mettre une autre paire dans le même bac. Ils se baladent moins dans le bac. La question est qu'est ce que je vais mettre sans qu'il y ai bagarre : soit un couple de clowns immatures soit un autre couple de percula (les onyx sont des percula) mais des sauvages. Je vais éviter les black ocellaris des vrais orques !!!! Voilà pour l'avancement de la population. Durant l'hiver, je mettrais peut être des labres en paire certainement des petits du genre Halichoeres ou Paracheilinus. Suivant l'avancement de la population cet hiver et de la stabilisation des deux bancs d'anthias je m'orienterais vers des Zebrasoma xanthurum surement 4 ou 5, pour l'instant j'en ai en acclimatation et je les testerais par paire. Enfin, d'ici un an ou deux, je me poserais la question de mettre un Acanthurus ou non mais d'ici là j'aurais le temps de voir venir. Voilà le calendrier potentiel mais qui peut évoluer dans le temps de la population piscicole que j'aimerais avoir. Donc pas de poissons anges et surtout pas d'anges nains et pas un "patchwork" d'individus isolés mais plutôt des groupes ou paires de poissons en fonction de ce que l'on voit dans le milieu naturel. olivier
  3. 4 points
    fredeau

    Le récif du belon (Fredeau) -1100L -> 1900L

  4. 4 points
    Dlteck2000

    Histoires censées être drôles

    Ma femme a disparu... j’ai donc appelé la police, - Elle a disparu, elle est partie faire des courses et n'est jamais revenue !! Le Policier : Ok Monsieur, quelle est sa taille ? - Je ne suis pas certain mais environ 1m60 je crois... Le Policier : Sa corpulence ? - J'sais pas trop .... mince..., pas vraiment grosse ... Le Policier : Couleur des yeux ? - Euh... bleu pâle... pas certain, jamais remarqué Le Policier : Couleur des cheveux ? - Elle les teint 2 ou 3 fois par année, mais là c'est brun foncé, il me semble... Le Policier : Ses vêtements ? - Probablement un pantalon ou un jeans et un chemisier ... Me souviens pas exactement... mais elle portait un masque et avait son justificatif de sortie 😷🙏 Le Policier : Quelle voiture conduisait elle ? - Elle est partie avec ma voiture ! Le Policier : Quel genre de voiture ? - Une Audi RS6 V8 4.2 bi-turbo grise 450 cv break, gris Daytona , 450 cv, 5 portes, première mise en circulation le 27/02/2003, OPTIONS ET EQUIPEMENTS : Extérieur : - rétroviseurs électriques - vitres électriques - vitres surteintées - châssis sport - peinture intégrale Intérieur et confort : - accoudoir central - auto-radio commandé au volant - banquette 1/3 - 2/3 - ordinateur de bord - rideaux pare-soleil - sièges chauffants - sièges électriques - sièges sport - volant multifonctions - volant réglable - volant sport - Non-fumeur - pack confort - pack cuir - pack électrique - pack hifi - climatisation - intérieur cuir Sécurité : - fermeture centralisée - rétroviseurs dégivrants - radar d'aide au stationnement - ABS - airbags frontaux - airbags latéraux - alarme - anti-patinage - ESP - phares antibrouillard - suspension sport - pare-brise chauffant - limiteur de vitesse - 4 roues motrices Autres équipements et informations : pack chrome, pack sport, radar d'aide au stationnement, palettes au volant, puissance réelle : 450 ch, Puissance kilowatt : 336 kw, turbo, bi-turbo. Le Policier : Calmez vous Monsieur, on va la retrouver votre voiture ... 😂
  5. 4 points
    calimero

    Quand le virus est la ....

    rapport au titre du sujet et d'actualité....corauxnavirus.... si si je l'ai fait
  6. 4 points
    olivier26

    Fenêtre sur Récif - 1800L Olivier

    Bonjours, Quelques photos générales du rendu (désolé pour la qualité ds photos !!!!). Ce bac fait suite à un déménagement de plusieurs aquariums et les premiers sont arrivés en juin 2019. J'ai aussi fait quelques achats !!!! FACE AVANT : FACE AVANT Vue Générale: Coté Droit Vue Générale : Coté Droit : Coté Gauche de l'aquarium : A. ocellaris Frostbit Face Avant avec quelques acro: olivier
  7. 4 points
    RECIFCHRISTOPHE

    Photographies récifales

    quelques mois de plus
  8. 4 points
    fredeau

    Le récif du belon (Fredeau) -1100L -> 1900L

    bonjour a tous Quelques photos vu dessus de ma barrière de corail kenavo
  9. 3 points
    Bubule

    Le récif du belon (Fredeau) -1100L -> 1900L

    Bonjour Arf, je ne serais pas aussi catégorique. Effectuer des mesures fait partie du suivi de nos bacs. Nous effectuons des mesures de l'eau plus ou moins approfondies. en fonction des aquariophiles Pour certains, la mesure du Kh suffit, tandis que d'autres vont jusqu'à faire réaliser des analyses globales (une cinquantaine de paramètres d'eau) via des tests spectrométriques. Le but est bien souvent, outre la recherche d'une dérive ayant déjà des effets indésirables, de suivre l'évolution des paramètres pour piloter le volume des apports, afin d'avoir des paramètres les plus stables possibles. Et ainsi compenser les variations de consommations sur une quantité d'éléments plus ou moins importante en fonction des aquariophiles (salinité, Ca, Kh, Mg, I, oligo, ...). L'éclairage est, nous le savons, un paramètre très important pour la croissance de nos animaux. La puissance, le spectre, le PAR et finalement le PUR sont des moyens de mesures de nos éclairages. Les mesurer permet de vérifier leur dérive attendue au fil des mois, et permet également de les comparer d'un modèle à un autre. Ne pas le mesurer est un choix, mais dire que çà ne sert à rien ou qu'on s'en fout relève plutôt de la politique de l'autruche. Au regard de l'importance d'un bon éclairage en rapport avec les besoins de nos animaux au même titre que les paramètres de l'eau, c'est comme si pour l'eau on se disait "ma salinité est bonne parce que j'ai mis le volume de sel préconisé". En réalité on mesure avec un densimètre et on constate des variations que l'on compense. Pourquoi n'en ferait-on pas de même avec l'éclairage ? Franck, Qui fait également une belle autruche qui n'a jamais fait ce type de mesure et n'a toujours pas ce qu'il faut pour le faire. Certainement parce que j'ai fait aveuglément confiance à une marque réputée (Alpheus). Mais un jour peut-être que mes coraux iront mal, et que je chercherais ailleurs la cause, alors que celle-ci pourrait provenir d'une fatigue de la source d'éclairage... non mesurée.
  10. 3 points
    Bubule

    L'écume et sa capacité d'extraction.

    Très intéressant vos échanges. Je ne comprends pas toujours tous les termes, bien que je finisse pas en comprendre le sens... En tous cas c'est bien plus enrichissant que ce qu'on peut lire (ou penser) parfois sur le réglage des écumeurs. Désolé Denis je n'ai pas cette pub sous la main. j'ai obtenu la référence bibliographique dans le vol3 de Sprung et Delbeek page 666 mais il sera compliqué de la lire car elle est mentionnée comme étant rédigée en Japonais... Avez-vous pensé à demander à Boris Vian ce qu'il en pensait ? Vu que c'est lui qui l'a écrit (voir l'écume des jours)
  11. 3 points
    Dlteck2000

    Histoires censées être drôles

  12. 3 points
    michell

    Histoires censées être drôles

  13. 3 points
    chris64

    Histoires censées être drôles

    Boire est une affaire d'hommes !.mp4
  14. 3 points
    capei

    Connexion Twitter et Facebook

    C'est quoi tweetbook et facer ? ? ? 😂😂😂😂
  15. 3 points
    Dlteck2000

    Piège a planaires

    Bonjour, J'en ai également été envahie il y a une 10ene d'années. Le meilleur piège qui avait fonctionné à l'époque c'était le Pseudocheilinus hexataenia + siphonnage.
  16. 3 points
    Dlteck2000

    Histoires censées être drôles

    En divaguant sur le forum, je retrouve ce vieux sujet pas archivé, donc j'en profite pour le déterrer avec une image trouvée sur le net, tout à fait d'actualité
  17. 3 points
    Logarithme

    A l'aide, je craque

    Hello, La coloration jaune-vert de l'eau qui ne part pas au charbon, ça ne serait pas de l'eau verte par hasard ? J'en ai eu il y a trois-quatre ans (première fois en 15 piges), ça n'est parti qu'avec un UV. Tu dis "maintenance berlinoise classique" avant de préciser que le bac comporte "100% d'aquaroche", moi ça me fait buguer. Le berlinois, c'est 20% de roches vivantes de bonne qualité, c'est la règle de départ. On peut adapter la chose, plein de gens le font, en mettre moins, remplacer par autre chose, mais c'est au mieux du "berlinois remanié". Bien des FO ont tourné et tournent encore sans roches vivantes du tout, mais il faut toute une usine à gaz ensuite pour compenser leur absence, on ne peut pas simplement enlever les roches vivantes du set-up classique berlinois et espérer que ça marche. Avec 0% de roches vivantes, le bac peut ne jamais tourner normalement faute d'une épuration correcte (biologique, que ce soit bactéries ou microfaune). Les aquaroches, j'ai testé, et j'ai d'ailleurs fini par tout benner, c'est dire si j'ai été convaincu... Le seul intérêt c'est qu'il n'y a pas une montagne de sédiments à aller siphonner à chaque entretien du bac, sédiments que produisent les roches vivantes. Le "protocole Aquamicrofaune" n'a pas l'air au point (ou n'a pas fonctionné) puisque tu n'observes rien sur les roches la nuit, ce qui n'est absolument pas normal en récifal. La microfaune gère normalement en partie les algues, encore faut-il qu'elle soit présente avec les bonnes espèces et la bonne quantité. Tu es sûr de ton 0,00 pour les phosphates ? Ça marque 0,00 à chaque test ou t'arrive-t-il d'avoir des valeurs différentes ? As-tu testé le checker avec une solution étalon ou avec une eau dégueu pour voir s'il affiche autre chose ? Chprieur a soulevé une question intéressante concernant les détritivores (et j'ajouterais : les algivores). Ils n'y touchent pas, mais qu'y a-t-il comme détritivores dans ce bac, et combien y en a-t-il ? Pour les algues, une tondeuse à gazon comme un veliferum serait à mon avis bien meilleure que les deux autres réunis, après, faut aimer la coloration. Mais c'est un super poisson si on a la place. Y a-t-il des escargots et des oursins en quantité suffisante dans le bac ? Pour un bac pareillement envahi, je traiterais déjà en ajoutant deux ou trois Diadema, quelques Mespilia, et une cinquantaine d'escargots. Ne pas tout ajouter d'un coup, répartir les ajouts en trois fois, une fois par mois, des fois que l'acclimatation ne se passe pas bien, pour éviter une pollution supplémentaire. Ce après avoir ajouté et fini d'acclimater une caisse de belles roches vivantes, bien entendu. Bref, c'est un bac qui va demander pas mal de boulot, mais y a du potentiel 😉 A+ Logarithme
  18. 3 points
    ghrec

    Le bac de ghrec - 400 L -> 1300 L

  19. 3 points
    olivier26

    Fenêtre sur Récif - 1800L Olivier

    Au niveau des animaux pour l'instant tout va bien. J'avais une crainte au niveau des poissons clowns (A. percula) avec potentiellement une agression mais le bac doit être suffisamment grand pour ne pas qu'ils s'égarent trop. Les anémones sont Entacmea quadricolor avec des clowns : A. percula donc ce n'est pas leur anémone de prédilection mais bon pour l'instant ça va ils restent chacun chez eux. Ce sont des clowns d'élevage. Enfin pour les Chelmon je commence à observer une petite différence de taille, et il y a aucune agression entre eux et ils sont souvent ensemble.
  20. 3 points
    Pierremael

    Reprise en main d'un bac en mauvaise santé

    Salut à tous! Je voulais juste vous donner des nouvelles du bac depuis ce redémarrage et vous remercier encore une fois pour tous vos conseils. tout se passe super bien, j’ai des paramètres au top, j’ai commencé à réintroduire doucement quelques coraux ( acropora, pocillopora, montipora,seriatopora, caulastrea) leurs couleurs sont magnifiques, ça pousse très très vite! Le sarcophyton que j’avais « taillé » suivant vos conseils a encore triplé de volume c’est un truc de fou mais les clowns adorent ça! Mes poissons se portent tous très bien, ils sont gras comme des loukoums 🤣. j’ai fais un test ICP, juste une légère carence en iode, strontium et 2 ou 3 éléments trace... voila... plus qu’à continuer à remplir de coraux et regarder pousser. bonne soirée à tous
  21. 3 points
    fredeau

    Le récif du belon (Fredeau) -1100L -> 1900L

    bonjour petite news du bac le système du rah de regis marche a merveille, j'ai stabilisé mon ph
  22. 3 points
    Poisson chat

    Fish Only Cuve Acier 2000L

    ça tombe bien, venant justement de m'équiper je couche ci-dessous le résultat de ce que j'ai appris sur ce sujet: - Chargeur/Convertisseur: * L'idéal est de prendre un "combiné chargeur/convertisseur", appareil qui, comme son nom l'indique, permet à la fois i) la charge de la batterie et ii) la bascule automatique sur celle-ci en cas de coupure de courant pour générer via la partie convertisseur un 230V AC. Le souci est que ces équipements sont surtout taillés pour les installations solaires, et donc disponibles pour des puissances assez élevées (plusieurs kW, alors que notre besoin se limite à une centaine de W). Qui peut le plus peut le moins, mais cela signifie que l'on se retrouve en pratique avec des équipements valant à minima 400-500€ et sur-dimensionnés. On trouve en fouillant un peu des combinés à des puissances plus intéressantes pour nous (300W , 500W) et donc moins chers, mais il s'agit essentiellement i) de matériel chinois, ii) très peu de modèles disponibles et iii) souvent en rupture de stock. * L'autre solution est d'acheter séparément i) un chargeur de batterie, ii) un convertisseur, et iii) un relais. On a alors largement le choix, toutes les puissances et les gammes sont disponibles. Le montage est alors 230V AC => chargeur => batterie => convertisseur => relais => pompe Le relais est un simple relais monostable 2 RT (type Finder 55, que j'achète chez gotronic), avec bobine alimentée directement par le 230V du réseau. En fonctionnement normal le relais est activé et la pompe alimentée directement par le réseau. En cas de panne de courant le relais tombe et la pompe est reliée à la sortie du convertisseur, qui débite depuis la batterie. Le grand avantage de cette solution est la liberté de choisir chaque composant, et l'offre très large existante. Les inconvénients sont un peu de câblage à faire (même si ça reste basique) et que ça prend un peu plus de place. 2 remarques importantes: - Chargeur de batterie: les modèles entrée de gamme (30€-40€) ne gèrent pas le maintien en charge de la batterie, élément clé pour nous (sauf panne de courant, la batterie est en charge en permanence). Il faut bien prendre un modèle assurant cette fonction (70€-80€ typiquement) sinon la durée de vie de la batterie sera très fortement réduite. - Prendre un convertisseur "pur sinus" et pas uniquement "sinus", autrement cela risque d'impacter l'électronique des pompes. La batterie: 3 technologies sont généralement envisagées: - Batterie de voiture (premier réflexe): ne convient pas à notre besoin. Ces batteries sont faites pour produire un courant important durant un temps court (démarrage du véhicule typiquement) et ne supportent pas une décharge significative. A éviter. - Batterie gel: la Rolls Royce des batteries. Supporte sans broncher des centaines de cycle jusqu'à 70%-80% de décharge, voire même (au prix d'une réduction de la durée de vie) des décharges totales. Inconvénient: très cher (compter 250€ pour une batterie 90Ah). - Batterie "décharge lente": intermédiaire entre la batterie de voiture et une batterie gel. Supporte des centaines de cycles à 50%-60% de décharge, et même des décharges jusqu'à 70%-80% au prix d'une réduction de la durée de vie. Nettement moins cher que la batterie gel (100€-120€ pour une 90Ah). Je suis personnellement parti sur une batterie "décharge lente", car dans notre utilisation le nombre de cycle charge/décharge est normalement assez limité (les quelques coupures ponctuelles de courant). Si on a le budget, une gel est encore mieux. Dans mon cas, pour alimenter ma gyre (conso estimée 20W) en intégrant une décharge max de 60% et un coefficient du convertisseur de 85%, cela me donne une autonomie (batterie 90 Ah) de (90 * 0,6) / (20/12) * 0.85 = 27h. Donc j'ai 27h pour remettre le courant avant d'endommager la batterie: cela me semble suffisant pour acheter une "décharge lente" et pas une "gel" (quand nous nous absentons plus de 24h, il y a de toute manière une personne qui doit passer pour nourrir les chats, donc je n'ai besoin d'assurer que 24h de back-up. En acceptant d'endommager la batterie - 80% de décharge - alors l'autonomie atteint même les 36h). A noter pour être exhaustif qu'il est recommandé dans tous les cas de couper l'alimentation de la pompe de brassage quelques heures par mois afin de l'alimenter durant cette période par la batterie, afin de solliciter cette dernière. Effectuer ainsi des décharges / charges partielles régulières impacte positivement la durée de vie de la batterie.
  23. 3 points
    bruno30

    le bac de Bruno 30 - 1000L devenu 2000L

    Hello un petit coucou mon bac est toujours vivant bien moins beau qu avant mais encore très présentable il a du subir des soucis de santé de son soigneur puis une panne électrique en pleine canicule qui aura était fatale à 10 de les poissons dont mon Vlamingui emblématique mais promis il va redevenir très vite au niveau qui a été le sien voilà quelques news a très bientôt
  24. 3 points
    fredeau

    Le récif du belon (Fredeau) -1100L -> 1900L

    bonjour a tous Evolution du bac avec son nouveau rac
  25. 2 points
    fran

    Ostrakow - Retour aux sources : nano 75 litres

    ben j'en connais un paquet qui ne risqueraient rien 🤣🤣🤣
  26. 2 points
    ostrakow

    Identification : Xenia ou Aiptasia

    Tant qu'il n'y a pas de vivant dans le bac, je sortirai la PV ou il y a les aptasias du bac, et j’enlèverai les anémones avec un tournevis ou autre en grattant bien la pierre autour.
  27. 2 points
    Salut à tout le monde. Difficile de se présenter sans tomber dans le roman-fleuve, mais je vais essayer quand même. Moi: Récifaliste pendant 10 ans, j’ai eu plusieurs gros bacs par le passé. C’était l’époque où le récifal commençait à se démocratiser, ou le matériel sortait quasiment un nouveau gadget tous les mois, le temps d’op aussi…. Bref, j’en ai été, j’ai accumulé énormément d’expérience, j’ai testé tout ce qui sortait à l’époque, produit, matériel, des trucs les plus techniques aux plus fous (vodka, RAB,). Puis un jour, j’habitais dans une autre région à l’époque, une énorme tempête est arrivée. Ce fut un désastre, coupure de courant pendant 5 jours, mes bacs morts malgré toutes mes tentatives. Des pièces qui étais arrivé à l’état de boutures quelques années auparavant mortes alors qu’elles avoisinaient le kilo…. Bref, je vous laisse imaginer. Là-dessus, la communauté récifale locale, qui c’est jeter sur ma proposition de tous leur donner (véritablement donner…) sans prendre 3 minutes pour discuter avec moi, voir si cela allait, a finis de parachever ma sortie de ce monde de passion, mais qui m’avais temps couté (en temps et en argent), avec l’interrogation sur la nature humaine qui veut absolument capturer pour orner…. Mais voilà, l’homme est homme, les années ont passé, j’ai changé de région depuis et un projet a germé dans mon esprit. Le projet: L’avantage de prendre de l’Âge, en tout cas en ce qui me concerne, c’est ce qu’on arrive mieux à cerner ce que l’on veut faire et qu’on a moins de chances de se retrouver pris dans la course à l’armement. Un mec se balade dans la rue, tout d’un coup d’autres mecs arrivent en courant, et il se met à courir avec eux. Lui-même ne sait pas pourquoi, le pire étant que les autres non plus. Cette petite histoire résume exactement mon approche du récifal que je vais faire. Pas de course a l’armement, pas 20h par semaine passée à mettre dans gouttes et des machins dans l’eau, à passer la serpillère par ce que « je ne comprends pas il était génial mon réacteur a hydromachinchose » …. Je veux passer le temps nécessaire a la maintenance, mais pas plus, sachant que le mieux est l’ennemi du bien. Je veux simplement avec un coin de récif dans mon salon, et pouvoir passer 90% de mon temps récifal à simplement le regarder, par ce que c’est beau, c’est top, c’est mon récif et c’est super intéressant d’expliquer à mes enfants ce que sont les petites bébêtes et les coraux si beaux à regarder. Je vais rentrer plus en détail dans la technique et dans ma pratique, mais je vous demande une chose : je ne vous juge pas sur votre approche du récifal, qui est certainement bonne par ce que c’est le fruit de vos réflexions, faites de même avec la mienne qui est le fruit de mes réflexions, mes observations et de mon expérience. Le bac: Je veux du pas gros, je veux du facile à mettre en place, je veux du simple, par ce qu’après avoir testé pleins de trucs et de machins, on se rend compte que c’est ce qui fonctionne le mieux le simple. Donc ce sera une cuve de 37/37/40, un cube (comme à l’époque sauf qu’il fessait plus que 37 le cube), sans décantation, sans écumeur, sans rac, sans Rah, sans xxcbdhe et sans machin bidule. Un sol en aquasand jbl (10L) qui sera bientôt ensemencé avec une souche d’aquamicrofaune. 8 kg de pierre vivante artificielle ensemencer. Un filtre eheim 300l/h avec de la zéolithe (en chaussette, d’actizoo, la meilleure d’après mon expérience, mais sans protocole). Un chauffage 50w. Une pompe de brassage 800l/h Et pour finir, sacrifice de la modernité, une rampe Blue marine maxiled 85w. Point, rien de plus, rien de moins, pas même d’osmolateur, le bac étant couvert par une plaque de plexi. Et en cas de fortes chaleurs, on met le filtre à tremper dans une bassine pleine de glaçons et on prend -10° pour la journée ! Le sel utilisé est de l’instant océan de base et, petit veinard que je suis, je n’utilise pas d’eau osmosé, car habitant sur un mont, l’eau que nous avons n’a ni pollution ni beaucoup de kH (très faiblement minéralisé). La maintenance sera essentiellement constituée d’un changement d’eau de 10l par semaine, fait extrêmement lentement pour ne pas tout traumatiser et compenser toutes les baisses (MG, CA, KH). La densité est de 1024. Côté population, il faut savoir laisser le temps au temps, je ne compte pas peupler avant un bon moment, mais il y aura certainement 3 ou 4 tout petits poissons calmes et par la suite quelques coraux durs qui ne grandissent pas trop et que j’adore et connais parfaitement pour les avoir déjà maintenus. Voilà pour la présentation et le projet, reste à attendre, je mettrais à jours au fur et à mesure, mais sachez déjà, que le vu de ce petit récif, certes vide, m’est déjà agréable et au final, c’est ça qui compte !
  28. 2 points
    j'ai pas mesurer mais ca a ete sufisament desagreable pour que je vire les 2 pompes pour les remplacer par une que j'avais en stok et qui risque pas de me faire chanter alexandrie, alexandra
  29. 2 points
    Bubule

    Nouveau projet avec décante à la cave

    Ah OK Les tuyauteries de liaisons peuvent très bien être souples (piscines, bassins). Tu peux faire passer par ton maçon des fourreaux en TPC 62. Dedans, tu y glisseras les tuyaux aux diamètres nécessaires. Et ils seront remplaçables si besoin.
  30. 2 points
    bubble_maxi

    Nouveau projet avec décante à la cave

    en wifi ? comme ça pas de tuyau ...
  31. 2 points
    capei

    Histoires censées être drôles

    C'est deguelasse 😂😂😂
  32. 2 points
    Bubule

    Histoires censées être drôles

    Covid et gestes barrières mortels : Il refuse de serrer la main de son collègue. Un trapéziste se tue !
  33. 2 points
    capei

    Piège a planaires

    Ben si on ne sait pas si ils sont végétariens ou carnivores la seule solution est une belle assiette de choucroute... 😎😎
  34. 2 points
    palao

    A l'aide, je craque

    bonjour, c'est pas le meme souci la ? j'ai chercher a droite a gauche ou j'ai vu des cas très proche mais pas de solution ou d'identification bien définis . https://www.reeflex.net/?show=was_ist&ID=59c2e1bd27a86 http://www.wetwebmedia.com/algcontfaq9.htm http://www.wetwebmedia.com/MarAlgIDF26.htm aquamicrofaune remplace sans problème les pv's en apport de micro faune....un vieux bout de mousse qui trempe dans un bac...oups désolé hors sujet..
  35. 2 points
    fran

    que pensez vous des coralcare

    palao d'un autre coté les bacs qui atteignent 7 ans ne sont pas légions 🥴 souvent les types te disent mon bac a 10 ans....... ils oublient de préciser que c'est l'age du verre uniquement .... il a crashé 3 fois déjà
  36. 2 points
    Recifaliste

    Article de la cyano contre la cyano

    Bonjour à tous Comme je vois que vous parlez de l'article que j'ai écris je me permet de vous répondre 😉 Le phytoplancton Synechococcus SP est une solution parmi d'autres solutions naturelle pour lutter contre la cyanobacterie. L'objectif de cette article est surtout de faire connaitre des solutions naturelles à la place des solutions chimiques du marché qui peuvent en effet stopper la propagation de la cyanobacterie mais qui sont une bombe à retardement pour vos bacs en déréglant tout l'éco-système instaurée. Avant tout traitement il faut en connaitre la cause, parfois simple et parfois complexe. Pour ma part je prône le 100% naturel et je suis contre le chimique. Dans le cas de la cyano mon expérience personnelle et les retours clients sont très positifs sur sa disparition. Par-contre il faut pouvoir contrôler le dosage, car si elle vient concurrencer la cyanose rouge ou verte il ne faut pas improviser sur la qualitée des souches ni sur le dosage. Je conseil 40 ml / 100 litres de bac tout les 2 jours et à donner le soir. si vous souhaitez nourrir vos coraux et microfaune il faut éteindre l'écumeur et le filtre UV si vous en avez. Le site propose des souches vivantes 100% pures et naturelles, c'est à dire que la plupart des acheteurs utilises les souches proposées pour cultiver chez soi le phytoplancton. Ce n'est pas forcement le cas pour le phytoplancton proposé dans le commerce qui est souvent stérile. Enfin sur la question de la publicité, adapte de la culture du phytoplancton depuis des années j'essaie de faire connaitre et de vulgariser son usage via l'écriture d'article comme par exemple l'intérêt pour des coraux SPS ( grand débat 😉 ) : https://recifaliste.fr/phytoplancton-et-les-coraux-sps/ Et bien entendu j'essaie de proposer des souches ultra-qualitative et variées pour ceux qui sont intéressé. Souvent les annonces sur le bon coin sont des clients qui ont repiqué les souches achetés chez moi ( je précise ce n'est pas le cas du lien du bon coin cité par Julien20600 qui au passage propose aussi du phytoplancton de qualité ). Mais attention au milieu de culture et surtout des l'engrais utilisé qui peut sans vous en rendre compte vous rajouter des métaux lourds ou autres éléments nuisibles au bac recifal, comme des Po4 ou No3 ou autres Au plaisir pour échanger David www.recifaliste.fr
  37. 2 points
    olivier26

    Fenêtre sur Récif - 1800L Olivier

    Bonjour, Et voilà…après un suspens Hitchcockien mon projet d’aquarium n’est plus à l’état de projet mais bel et bien réel. En effet, pour les personnes qui ont suivi de près l’avancée des travaux souvent ils ont pensé que le « poisson clown » ne sortirait jamais de l’oeuf….et pourtant … ce jour est arrivé. Ainsi, je vais tenter de retracer l’histoire de ce nouvel aquarium depuis son origine jusqu’à maintenant où je vais pouvoir envisager (enfin!!!) le déménagement de mes animaux qui sont actuellement dans différents aquariums reliés entre eux. C’est évidemment un facteur important car ayant déjà des aquariums, je n’étais pas frustré de voir une cuve nue dans mon salon pendant plusieurs mois !!! L’approche de l’aquariophilie marine, allé lâchons le mot : « récifale » est tout à fait personnelle et mes réflexions ou mes orientations dans les choix que j’ai fais sur cet aquarium n’ont bien évident aucune vérité absolue. Mais alors me diriez-vous à quoi sert ce post ??? Disons que c’est juste un partage d’expérience personnel qui peut servir, peut être, pour certains d’entre vous, à apporter quelques réflexions supplémentaires. En effet, dans cette discipline il y a souvent des raccourcies entre certaines hypothèses énoncées et des vérités absolues, alors que parfois le hasard fait bien les choses car c’est la synergie de plusieurs facteurs qui font que cela va avancer de telle ou telle manière. En premier lieu définir l’objectif !!! L’objectif de cet aquarium est de disposer d’une petite fenêtre sur un récif corallien dans son salon : une tranche horizontale d’une portion de récif qui abritera des sclératiniaires constructeurs de récif et des non constructeurs avec une population piscicole adaptée et choisie. Je ne me suis pas orienté sur un biotope particulier compte tenue des difficultés qu’on a parfois à s’approvisionner mais plus sur certaines interactions et relations que pouvaient avoir les différents organismes entre eux. « Personne n’est grand par la taille » Une fois l’orientation générale définie il a fallut que je choisisse la taille du bac. J’ai donc établi un cahier des charges qui m’a permis de m’orienter en lien avec l’objectif principal à atteindre : le bac devait être suffisamment grand pour pouvoir observer des interactions intra et inter-spécifiques et il devait également pouvoir rentrer dans l’espace dédié dans le salon. Je voulais également avoir un bac visible des trois cotés ce qui me permettait de diviser une pièce d’un peu moins de 40m² en deux (1 tiers / 2 tiers). Enfin, contrainte non des moindres, je voulais également que les dimensions suivent les valeurs du nombre d’or. Connaissant mes limites au niveau esthétique, j’ai décidé de m’appuyer sur ces valeurs théoriques aussi bien sur la conception du bac que sur son positionnement. Je ne rentrerais pas dans les détails du nombre d’or car le caractère universel de ces proportions dites « idéales » n’a jamais été prouvé. Enfin, plutôt que de vous donner une liste du matériel, qui soit dit en passant n’est pas, et de loin ce qui m’intéresse le plus !!!, je préfère détailler la mise en place des différents postes à travers les besoins indispensables pour nos petits protégés. Vous l’aurez compris, je ne suis pas un grand adepte du bricolage et plutôt tourné vers la biologie mais quand faut y aller...faut y aller… J’ai préféré tout faire par moi-même mais avec l’aide de nombreux récifalistes. Ce qui parfois (souvent!!!) laisse planer des questions hautement philosophiques autour d’un dîner comme « comment disposer le polystyrène sous un bac lorsque ce dernier a été collé ? ». A cette question, il y a autant d’idées que d’aquariophiles dans la pièce… Ainsi, je vous laisse également imaginer les réponses à la question suivante : « que vas-tu mettre comme animaux dans cet aquarium ? » Je vais donc par la suite détailler les différentes postes de la réalisation en exprimant mes souhaits et mes difficultés et pourquoi je me suis orienté vers ces choix !!! Ce post me permet également de remercier toutes les personnes qui m’ont aidé et qui ont participé à de nombreux remue méninges : Alain R., Martial, Romu, Alain D., Phillipe, Jean-Michel, Patrick, Thomas, Victor, Pascal, Ludo... L'ancienne installation
  38. 2 points
    room

    Projet SPS 504 L

    Salut ! Tout d'abord, merci à Denisio et Olivier pour les conseils en terme d'aménagement. Ensuite quelques nouvelles du bac : Cette semaine, comme vous me l'avez suggéré, j'ai quelque peu modifié le décor et j'ai également ajouté un peu de sable (qui, s'était à prévoir, se déplace avec le brassage...) Ça commence à verdir sérieusement ! Et la vie commence à être bien présente, il y a des centaines de copépodes et de microscopiques vers noirs (enfin, je suppose que ce sont des vers...) qui grouillent sur les vitres : Au niveau des paramètres : Pas de changement en terme de Kh/calcium/magnésium Température 25.2 °C, inchangé Densité à 1023, inchangé NO2 : Testé avant hier, 0,02 au test ultrasensible (tropic Marin), indétectable avec d'autre tests. Test Aujourd'hui : indétectable même avec le test ultrasensible Donc je n'ai détecté à aucun moment de "vrai pic" de nitrites... NO3 : Avant Hier, un peu moins de 0,5 mg/l Aujourd'hui, indétectable Seule modification entre les 2 mesures : j'ai bricolé un cône pour le réacteur à BP, qui n'étaient pas assez brassé à mont goût : (de base il s'agit d'un "simple" filtre fluidité, mais tel quel, ce n'est à mon avis pas optimal en utilisation comme RAB, d'où la modification.) Et enfin, le Ph ... depuis quelques jours (depuis que j'ai remis en route un Ph mètre digne de ce nom et que je l'ai étalonné, je constate que le Ph du bac est assez bas, il passe difficilement au dessus des 7.8 ! (Test réalisé avec plusieurs Ph mètres, plusieurs électrodes, elles-même calibrées avec des solutions étalons différentes). Est-ce normal à ce stade ? (métabolisme bactérien, mais encore peu de consommateur de CO2 ?) Pour être honnête, ça m'inquiètes un peu puisque je compte mettre un RAC en route quand le besoin s'en fera ressentir...😱 Au vu de tout cela, pensez-vous qu'il faudrait déjà introduire les premiers détritivores ? (c'est un peu tôt non ?) Merci, Room
  39. 2 points
    olivier26

    Fenêtre sur Récif - 1800L Olivier

    L'article de christian donne de bonnes indications je m'ensuis inspiré https://www.satisled.com/shop/product/50w-high-power-led-emitter-white-2700-35000k-12140 Faire attention au voltage, moi elles sont en parallèle (si une crame le reste tourne), et à l'amperage (1700ma chacune d'où le ballast 1,7 x 5 leds chez moi = 8,5 A). 60 Degree LED Reflector + Lens + Bracket suite 78mm https://www.satisled.com/shop/product/44mm-57mm-77mm-led-glass-60-120-degree-lens-reflector-bracket-for-20w-30w-50w-100w-high-power-chip-7278?search=20W+High+Power+LED refroidisseur 20W https://www.satisled.com/shop/product/1816023-90mm-75mm-high-power-led-alluminum-heatsink-suitable-for-20w-led-7537?search=20W+High+Power+LED Led https://www.satisled.com/shop/product/20w-high-power-led-emitter-uv-365nm-370nm-380nm-390nm-400nm-410nm-420nm-11995?search=20W+High+Power+LED (700 ma x 5 = 3,5A) ventilateur : Arctic Alpine 11 GT Rev. 2 qui n'existe plus mais prendre à roulement à bille type https://www.ldlc.com/fiche/PB00259893.html ballast pour ventilateur olivier
  40. 2 points
    olivier26

    Fenêtre sur Récif - 1800L Olivier

    Bonjour à tous, Une partie que je n'ai pas développé : Etape 6 : l'éclairage. C'est un poste qui m'a beaucoup fait réfléchir sur le choix du type d'éclairage. Adepte des T5 et des HQI depuis longtemps j'ai finallement choisit de faire un mixte en les T5 et des Led Multichips. En effet, le rendu des T5 me plait notamment au niveau de la coloration des animaux et de la pousse des animaux qui n'est pas directionnel contraitement à certaines lumières. Je ne voulais pas remettre des HQI mais j'aimais leurs rendus qui donnent toute la profondeur à un bac. En effet l'aspect irisé de l'eau avec les jeux d'ombres et de lumière me plait particulièrement et je le retrouve dans les LEDS multichips. J'avais testé ce mode d'éclairage sur les ancien aquariums. Du coup j'ai opté pour une rampe giesman de 8 T5 en 80 W au centre du bac tapissé à l'extérieur par trois rampes LED de conception maison. Il n'était pas question pour moi de mettre une somme astronomique dans l'éclairage (la rampe T5 est aceté d'occasion). Les trois rampes concues en bois (contreplaqué) sont peintes avec de la peinture pour coque de bateau. Assez difficile à utiliser elle présente l'avantage de tenir dans le temps. Les rampes sont constitués de 5 LED Multichips de 50 W chacune distante en 10000K de 30 cm intercalé par des LEDS bleue de 22000 K de 30W. Les 30 W disposent d'un dissipateur passif thermique et les 50W d'un ventilateur j'ai donc 15 leds de 50W plus 15 LED de 30W sur trois rampes soit 400W par rampe soit 1200w pour les trois soit plus de 1800W d'éclairage lorsque ces dernières sont au max. Les ballast meanwell sont déportés en dessous du meuble avec des potards qui me permettent de gérer l'intensite (je suis à 50 % d'intensité). Quelques photos :
  41. 2 points
    Dompail

    Les cuves d'aquariums en verre

    Non, c'est faux ! Par exemple, durant des années, et bien Denisio n'est jamais venu chez moi pour effectuer mes changements d'eau hebdomadaires !
  42. 2 points
    Denisio

    Bactéries pathogènes

    Bonjour, Bientôt de retour en récifal avec un nouveau bac, je reste hanté par la fin sans gloire du précédent. Sans refaire l'historique, j'ai pu voir mon aquarium péricliter sur environ 2 ans, doucement mais surement. Les colonies coralliennes on blanchi par épisodes successifs, des plus fragiles à celles jusque là indestructibles, d'une colonies à l'autre en progressant autour de la cuve. Il faut me croire, j'ai tout essayé, en privilégiant la voie biologique mais pas seulement. Lests ICP n'existaient pas à l'époque pour évacuer avec certitude certaines causes potentielles chimiques. Ayant une bonne connaissance de cet aquarium qui a vécu de belles heures durant des années, le type de déclin ne ressemblait pas à ce que l'on nomme le "syndrome du vieux bac". j'ai fini par incriminer une infection bactérienne ou virale, mais sans aucune certitude sur son origine, sa prolifération ni le mode d'action pour aboutir aux nécroses généralisées. C'est donc avec intérêt que je suis les diverses publications sur les bactéries en relation avec les coraux. Que ce soit pour un ensemencement de l'aquarium, pour la santé du corail (bactéries présentes dans les mucus des coraux) ou pathogènes, génératrices de désagrément, de maladies ou de destruction. Heureusement, les chercheurs se penchent de plus en plus sur cet aspect (la résistance du corail est malheureusement très d'actualité) et publient en lecture libre des articles très intéressants. Parmi ceux-ci : Phylogenetic, genomic, and biogeographic characterization of a novel and ubiquitous marine invertebrate-associated Rickettsiales parasite, Candidatus Aquarickettsia rohweri, gen. nov., sp. nov. L'étude traite d'une bactérie de l'ordre des Rickettsiales. Ces bactéries sont fréquentes dans les mucus (animaux et humains). Le genre Wolbachia est un pathogène connus chez les invertébrés mais pas en milieu martin. Les auteurs ont mis récemment en évidence l'action d'une espèce Aquarickettsia rohweri fréquemment associée aux invertébrés marins (anémones, éponges, hydrozoaires, placozoaires, cténophores…) et détectée chez les coraux Scléractiniaires. Il a été montré qu'elle répond à l'exposition nutritive, et est associée au déclin des spécimens par une croissance réduite ou une mortalité accrue. Après analyse phylogénétique, le clade de cette espèce trouvé sur le corail e a été nommé "Candidatus Aquarickettsia rohweri". "Ca. A. rohweri" ne synthétise pas la plupart des sucres et des acides aminés, mais possède un "antiporteur" qui échange l'ATP du corail en ADP, et d'autres particularités. Malgré son incapacité à métaboliser l'azote, "Ca. A. rohweri" possède un système réagissant à l'azote extracellulaire. Les observations sur ce parasite dans les tissus de son hôte, le corail, laissent penser que "Ca. A. rohweri" nuit à la santé des coraux en consommant les nutriments et l'énergie de l'hôte, affaiblissant ainsi et tuant éventuellement les cellules hôtes. Il est possible aussi que l'enrichissement en nutriments, de plus en plus fréquent sur les récifs coralliens, contribue à la production plus importante par le corail de métabolites riches en azote. Ces métabolites, utilisés par "Ca. A. rohweri" permettent ainsi sa prolifération. La composition des mucus coralliens est de mieux en mieux identifiée. La présence de bactéries pathogènes est quasi systématique. La stabilité de la santé dépend d'un équilibre entre cette faune symbiotique, bénéfique ou pas, et le corail. Les conditions environnantes et les stress associés (rencontrés également en aquarium) peuvent déplacer la répartition des symbiotes et donc, leur activité. En plus des agents pathogènes virulents, d'autres espèces bactériennes rendent leurs hôtes plus vulnérables. La recherche de cette étude s'est concentrée sur l'observation des réponses de l'hôte aux conditions environnementales pour tenter de comprendre comment ces microorganismes sont impliqués et peut-être fournir un aperçu des causes insaisissables de la maladie des invertébrés marins. Sur le corail Caraïbe Acropora cervicornis en voie de disparition ainsi que 3 autres espèces, l'étude a montré une augmentation de 11 à 88 % de cette bactérie au sein de la communauté bactérienne, après l'exposition à des nutriments inorganiques, nitrates et des phosphates, élevés et une forte corrélation négative entre son abondance et la perte de croissance des coraux ainsi que la nécrose accrue des tissus. Pour autant la présence de cette bactérie également chez des coraux sains rend l'interprétation de son mode d'action difficile.
  43. 2 points
    Bubule

    Choix osmoseur

    Bonjour, Ton témoignage est intéressant. Mais il me fait réagir parce qu'il m'est parfois arrivé de mettre certains effets sur le dos de l'eau de pluie osmosée. A tord !! Que tu ais des Po4 dans la cuve, cela peut s'expliquer par la percolation de végétaux et autres impuretés organiques et minérales dans la cuve. Dans ma nouvelle installation, la cuve de stockage n'est plus isolée de la lumière. Et j'ai maintenant un développement d'algues dans la cuve. Celles-ci se développent en présence de nutriments (Po4) qu'elles consomment, et d'UV. Si des végétaux se développent, c'est bien que l'eau de pluie 'stockée' contient des Po4. Il serait d'ailleurs intéressant de les extraire, comme un filtre à algues. En entrée de groupe de filtration, le TDS-mêtre indique des valeurs comprises entre 8 à 30 ppm sur l'eau de pluie, en fonction de la concentration, car je recycle l'eau de rejet de l'osmoseur dans la cuve. Et parfois 40 ppm lorsque la sécheresse champenoise a trop duré, et qu'il me faut de l'eau. L'eau est toujours à 0 ppm en sortie de l'osmoseur, et celle-ci passe ensuite dans une cartouche de résine. Il ne doit vraiment pas rester grand chose en Po4 dans l'eau que j'utilise pour l'osmolation et les changements d'eau. En tous cas moins que si j’utilisais de l'eau de conduite osmosée. (Je suis maintenant tenté d'installer un conductimètre (µS) plus précis) Chez moi, il est plus que probable que les Po4 du bac étaient issus d'une sédimentation non extraite. Avais-tu vérifié ce qu'il y avait en sortie d'osmoseur ? Avais-tu une dernière filtration après osmose ? Cela va à contre sens avec le raisonnement précédent. Pour qu'il y ait plus de développement d'algues dans le bac (ou sur les vitres), c'est que tu as plus de nutriments... J'ai également eu des nécroses répétées qui m'obligeaient à changer toute l'eau du bac tous les 2 ans. Au final, c'était l'absence de microéléments qui en était la cause. Depuis l'apport régulier d'oligoéléments, tout est plus stable (croissance, couleurs). Et les algues repoussent sur les vitres ... Après plus de 10 ans d'utilisation de l'eau de pluie, je n'envisage pas de revenir à l'eau de conduite...
  44. 2 points
    Domsylvia

    D’un Jaubert à un berlinois

    Après réflexion et une longue discussion avec toi , je reprend finalement les choses en main avec un mixte mous , lps et SPS l’objectif est de faire 40% sps ( stylophora et pocillopora , montipora plateau ) 40% mous ( sarco , disco, ricordea, zoanthus ) et 20% lps ( euphyllia paradisa et glabescens ) pour l’instant , ensemencement bactérie et baisse de nitrite..... patience....
  45. 2 points
    Denisio

    Remonter le ph de l'eau osmosée

    Une eau osmosée est supposée quasi pure, donc pH neutre, sans alcalinité ni acidité. C'est en effet trompeur puisque, n'ayant aucun pouvoir tampon (KH = 0) un rien (quelques pouillèmes non représentatifs de quelque chose) peut la faire évoluer vers un pH que l'on peut alors mesurer basique ou acide (au simple contact de l'air, en brassant même légèrement…). Mais le résultat obtenu n'a aucune valeur, il peut évoluer tout aussi facilement dans l'autre sens. Mesurer le pH d'une eau osmosée n'a donc pas de sens Ne te tracasses pas
  46. 2 points
    Alklas

    Eau très trouble démarrage avec pierres mortes

    dommage car tout bac qui démarre avec peu de PVs ou sans, est un bac qui reflète l'avenir du récifal. de mon coté, je nourris un peu le bac, et l'eau est trouble. Ca me semble assez normal, puisqu'il n'y a rien de vivant sauf les bactéries. je vais bientôt ajouter des PVs fraiches ( 5 KG pour 1000L) + détritivores. Ca devrait être + vivant .
  47. 2 points
    Grég43

    Reefer 250

    Bonjour, pour le membre Riton...
  48. 2 points
    Gamblle

    Retour d'expérience sur le sel tropic marin bioactif

    Bonjour, un petit post pour effectuer un retour d'expérience suite au passage du sel instant ocean au sel bioactif de tropic marin. C'est un besoin de sel pour mes changements d'eau suite a un défaut sur un seau d'instant océan (seau mal scellé reçu le sel sous forme de bloc ) que jai commendé ce sel que j'avais envie de tester un peu en urgence. Coup de chance alors que mon marchand habituel est en vacances, le sel se trouve a un prix correct sur Amazon (en plus pas de frais de livraison) 😎 Premier constat a l'ouverture, le sel est dans un sac plastique sceller a l'intérieur du seau, pratique ducoup même en cas de problème sur le seau, on a pas un bloc inusable. Deuxième constat le sel a l'air beaucoup plus qualitatif à la vue ( semble moins humide). Lors de la préparation du changement d'eau c'est très agréable il se dissout très vite et très facilement contrairement à l'instant océan. En plus j'ai besoin de mettre 5g de sel par litre d'eau de moins comparé à l'instant océan pour obtenir la densité voulu. Petit point intéressant pour les gens sensibles à l'eau de mer au contact, j'ai l'impression que ce sel est beaucoup moins irritant une fois dissout dans l'eau que l'instant ocean mais je n'ai aucun moyen de l'expliquer et cela doit dépendre des gens ( dosage d'oligo et sensibilité à ces oligo peut être ?) Enfin dernier point il semble beaucoup moins stressé les coraux lors du changement d'eau, ceux-ci reste ouvert et sont très gonflés le lendemain du changement d'eau. Ducoup je suis très satisfait de ce sel et compte continuer a l'utiliser une fois mon premier seau fini.
  49. 2 points
    Denisio

    Leptastrea GOLD

    J'ai bien compris que c'est plus vendeur, et flatteur pour le possesseur. Et ils ont raison., puisque ça marche. Encore une dérive du récifal à laquelle je n'adhère pas
  50. 2 points
    blups

    Histoires censées être drôles

    En ce moment, j'essaie de me faire des amis en dehors de Facebook tout en appliquant les mêmes principes. Alors tous les jours, je descends dans la rue et j'explique aux passants ce que j'ai mangé, comment je me sens, ce que j'ai fait la veille, ce que je suis en train de faire, ce que je vais faire ensuite… J'écoute aussi les conversations des gens et je leur dis «j'aime !». Et ça marche : j'ai déjà 3 personnes qui me suivent : 2 policiers et un psychiatre… PS : N'oubliez pas de cliquer "j'aime"
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici