Aller au contenu

Coroebus

Membre
  • Compteur de contenus

    220
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    6
  1. Je me demande même si il ne faudrait pas l'utiliser en même temps. Par exemple introduire les bactéries à partir du milieu du traitement.
  2. Salut, les dinoflagellés sont effectivement très difficiles pour le récifaliste car elles semblent échapper à toutes les bonnes pratiques habituelles. Et c'est paradoxalement normal... en effet, nous faisons tout dans notre bac pour favoriser les zooxanthelles hôtes de nos coraux et ces zooxanthelles sont justement une variété de dinoflagellés (cf : http://fr.wikipedia.org/wiki/Zooxanthelle). J'ai eu une longue lutte contre ces algues, lutte qui a eu des conséquences très importantes sur mon bac qui en gros a mis facilement 6 mois à se remettre du traitement de cheval que je lui ai inf
  3. Je mets un peu d'eau osmosée dans un petite tasse, je mélange dedans 1 goutte de ZeobaK et 4 ml de coralsnow par 100 litres et je laisse les bactéries coloniser le coralsnow quelques minutes. Ensuite, dans le bac mais je n'ai jamais coupé l'écumeur (à tord peut-être)
  4. Salut, Zeobak + CoralŚnow fonctionnent très bien sur les cyanos mais quelque fois il faut un truc plus costaud. Dans ces cas là, mycosidol fonctionne très bien.
  5. 20 cl ça correspond à 400 litres d'eau il me semble, Il faut prendre comme base le volume d'eau réel et total (y compris bac technique et annexes). Dans ton cas on peut penser que cela pourrait faire 500 litres environ. Pendant combien de temps tu as fais le traitement, combien de doses ?
  6. Peux-tu détailler ce que tu as fait ? volume d'eau, quantité de produit, dosage et durée ? as-tu une photo de ton bac ?
  7. Chez moi, les dinoflagellés ont été totalement éradiquées avec un traitement complémentaire du même médicament. La notice le stipulait clairement, en cas de rechute, un second traitement est nécessaire. Succès total sur ces pestes donc mais avec des suites à prendre en compte. J'ai eu a subir derrière, une forte poussée d'algues filamenteuses, une microfaune complètement décimée. Je n'imputerais la perte de microfaune au produit seul, les dinoflagellés sont très toxiques pour de nombreux organismes. J'ai donc été obligé de commander un kit de microfaune daphbio et de faire la quête chez le
  8. Conseil judicieux, 6 mois après je paye encore mon démarrage trop rapide, dinoflagellés et traitement consécutif ont vraiment fait du dégât.
  9. On va y arriver à trouver un protocole d'éradication !!
  10. Je sais ce que tu ressent je te dirais dans 2 semaines si le traitement complémentaire un peu prolongé et la réduction du flux lumineux à 80% permettent d'oublier ces pestes.
  11. Priver les coraux... tant qu'ils en reçoivent assez, c'est bon. envoyé de mon Amstrad CPC464 sur une cassette audio transporté par pigeon voyageur.
  12. Ce qui est scientifiquement validé, c'est que le bleu est très bien absorbée par les chlorophylles src : http://biochimej.univ-angers.fr/Page2/COURS/Zsuite/2Photosynthese/4Pigments/1Pigments.htm Il est possible que l'absence des tubes bleus limite le développement des dinoflagellés assez fortement pour qu'elles disparaissent. Mais cela revient aussi à priver les coraux d'une partie de la lumière qui leur était destinée. Ceci dit, pourquoi, de manière transitoire le temps que le bac trouve un équilibre défavorable aux dinoflagellés, ne pas éclairer avec peu de bleus. En ce
  13. Comment tu l'expliques (si tu l'explique )
  14. Les SPS poilus des genres pocillopora, seriatopora et lusitanopora apprécient aussi beaucoup les particules.
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici