Aller au contenu

olivier26

Administrateur
  • Compteur de contenus

    4,799
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    117

olivier26 a gagné pour la dernière fois le 2 novembre

olivier26 a eu le contenu le plus aimé !

6 abonnés

À propos de olivier26

  • Rang
    Grand contributeur

Profile Information

  • Gender
    Male

Converted

  • Date de mise en eau
    15/10/2009
  • Volume net en litres
    400
  • Type
    Récifal
  • Maintenance
    Berlinois
  • Traitement eau d'apport
    Eau de mer, osmoseur
  • Traitement eau du bac
    Ecumeur, résine anti phospate, Zeolith, micron bag, RAH, RAC
  • Brassage
    Turn over 4X volume bac, 3 x 6100 multicontroleur
  • Eclairage
    T5 1W/L
  • Supplémentation
    RAH RAC

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Salut, Non il n'y a pas de contradictions particulières. Les bacs à hippocampe sont souvent avec des algues supérieures, par contre tu ne peux pas mettre de poissons chirurgiens et il te faut un peu de nitrate. L'halymenia est une algue rouge qui se maintien facilement, et a la faculté de métaboliser une forme d'iode particulière le iodate que les autres organismes ne font pas (en cas d'ajout de lugol par exemple). Certaines algues peuvent relarguer certains composés organiques qui peuvent colorer l'eau mais sans risques. Attention à certaines Caulerpes qui ont tendance à être envahissante, la prolifera est bien comme caulerpe. Tu trouveras sur ce site certaines espèces : https://www.livealgae.co.uk/ olivier
  2. Personnellement mes changements d'eau sont de 30% tous les deux mois environ (800 litres pour un volume de 2500 litres bruts (il faut que je calcule le volume net encore)) mais il m'arrive de faire 15% tous les mois selon les cas. olivier
  3. Je ne sais pas si c'est la bonne question que tu dois te poser ? Pourquoi veux être à une salinité de 35g/l ? Parce sur la moyenne des mers et océans du globe dispose d'une salinité moyenne de 35 g/L ou parceque tous tes animaux proviennent d'un habitat à 35 g/L ? Si tu veux connaitre ta salinité tu peux utiliser un réfractomètre et qui te donneras une valeur... le problème c'est que l'on ne connais pas l'abaque de conversion que l'appareil en interne utilise peut être à voir avec le fabricant. Enfin, la couleur personnellement ne m’intéresse pas du fabricant, je ne sais pas sur qu'elle base il va déterminer cela sans identifier le biotope..... Par exemple, je suis à un bon 1,026 de SG soit une density de 1,023 g/l (la density étant la masse volumique en francais). Mais finalement peu importe de la valeur réelle exacte, les animaux se maintiennent très bien avec des valeurs qui varient un peu (certe dans certaines proportions). Personnellement, je calibre mes appareils avec l'eau de la grande bleue, je fais attention de ne pas prendre l'eau en sortie de fleuve après une crue.... Comme je suis 100% eau de mer naturelle (ou disons 95%....), je ne constate peu ou pas de dérive car je fais des changements d'eau régulier. Je réalise des tests Triton / ATI tous les deux mois ce qui me donnent l'évolution des ions en solution et c'est là où c'est pour moi c'est intéressant, je vois les excès, les carences, la consommation. Mes ions en solution qui contribuent à la calcification ont des valeurs naturellements haute et équilibrées. Cette question viens du fait au départ de tes valeurs sois disant "faibles" en calcium, ce qui pour moi est normal de part ta concentration en sel dans la fourchette basse. Ma question est de savoir si tu connaissais les proportions relatives de tes ions en solution entre eux ? Quand on utilise du balling c'est pour moi conditionné impérativement par l'utilisation de tests spécifiques au moins tous les deux mois afin d'ajuster la consommation vu qu'on utilise à 99% une solution de "sel sans sel" sans connaitre la concentration en éléments et évidemment cela dépend des animaux hébergés, des précipitations (sable), et d'autres paramètres environnementaux. olivier Ci dessous un exemple de mon analyse réalisé il y a peu de temps:
  4. Tu as ce post qui résume bien les différentes valeurs : https://www.cap-recifal.com/forums/topic/1851-densit%C3%A9-et-salinit%C3%A9-de-leau-de-mer/ Personnellement je me base sur la salinité de la mer méditerranéenne et je suis à environ 37g/litre. Même si la moyenne des océans est de 35 g/l je me base de la provenance des animaux (coraux), l'ocean indien tend vers 36g/l et la mer rouge dépasse les 42g/L. J'ai peu ou pas d'animaux des caraïbes (à salinité plus basse). Le rapport entre les éléments les plus importants dans toutes eaux de mer est le même, la concentration par contre des sels dissous varie en fonction du lieu. Du coup il me semble important de maintenir cet équilibre plus que la salinité elle même (dans une certaine mesure bien sûr et sur un laps de temps). olivier
  5. Salut Tu es un peu bas du coup en salinité c'est pour cela que le taux de calcium est à 400 ppm. L'aéromètre JBL donne la densité donc la specific gravity (et pas la density ou masse volumique en g/l). Par contre, le Mg devrait être à 1200 ppm avec ce taux de Ca, cela doit s'expliquer avec l'apport de sel sans sel. Je pense qu'un bon changement d'eau est nécessaire. olivier
  6. olivier26

    non-symbiotique / Tubastrea

    Bonjour, C'est bien un tubastrea, cette espèce comme d'autres (Pocillopora damicornis) se reproduit grâce à des larves que l'on appelle des planula. Ces Planula partent des tentacules et sont véhiculés par les courants, dès que les conditions sont bonnes ils se fixent sur le décor, tu devrias en trouver ailleurs. Cette reproduction est une reproduction asexuée, c'est à dire un clone du pied mère comme si tu l'avais fragmenté. Il est fréquent que l'on rencontre ce mode de reproduction du Tubastrea dans les aquarium, par contre les planula ne se fixent pas toujours dans des endroits accessibles. Je pense que ce mode de reproduction asexué par clonage se retrouve également chez les Euphyllia glabrescens. olivier
  7. Salut, Le problème maintenant cela va être le brassage, il faut absolument brasser énergiquement pour faire monter le pH et le redox qui doit être bas. De plus lors du montage du décor il faut éviter de mettre du sable sous les roches (stabilité en fonction des animaux fouisseurs et zone anoxique). Bon bien sûr le sable va voler du coup, mais il ne faut brasser en fonction de la présence du sable mais bien pour l'ensemble de l'aquarium. Sans décor il ,va te sembler que le brassage est important mais avec les pierres et les animaux cela va changer. Si tu peux tester tes paramètres dans cette nouvelle eau : salinité calcium et KH, Mg car je crains une précipitation de certains ions qui étaient en solution. olivier
  8. Bonjour, Concernant ton calcium tu as peut être un souci de salinité ou bien ton sel au départ est peut être déficient en calcium, tu devrais peut être faire un test pour vérifier. olivier
  9. Concernant la source des nitrates cela peut provenir de ton animalerie, il faudrait tester les nitrates et les phosphates en sortie d'osmose. Est ce que tu connais la composition du KH buffer ? Personnellement j'ai toujours préféré faire mes solutions moi même surtout quand elles sont simples à réaliser comme pour le KH. Je crains, hélas, qu'il n'y ait que de l'hydrogénocarbonate de sodium dans ta solution ce qui va conduire irrémédiablement à une chute de pH. Et plus ton KH sera haut et plus ton milieu sera tamponné avec un pH bas. En plus vu le graphique que tu nous propose je suppose que tu as un test colorimétrique pour calculer ton pH (je peux me tromper), ce dernier n'est pas précis car l'échelle des valeurs doit se faire toutes les trois dizaines d'unité. Du coup, tu vas avoir avoir un pH bas sans le savoir (valeur exponentielle), ce qui risque d'induire la présence d'acide carboxylique dissous qui peut servir d'engrais pour les algues cyano. Si ton buffer contient des borates ce n'est guère mieux, il va participer à maintenir un kh haut avec un ph haut certe mais ce dernier au niveau biologique n'est pas consommé, il va donc inutilement s'accumuler au dépend de l'hydrogénocarbonate de sodium. Le mieux est pour moi de fabrique toi même ta solution de KH à partir d'hydrogéncoarbonate de sodium (325 grammes) en ajoutant du carbonate de sodium (60g) pour 5 litres d'eau osmosée. La dissolution est difficile il faut chauffer l'eau avec une résistance et brasser pendant plusieurs heures. Sur le site de Tridacna tu trouveras ces produits tu dois en avoir pour 2 €. Par contre tu dois investir dès à présent sur un osmoseur pour le mettre chez toi ainsi que d'un pH mètre précis à deux unités tu ne le regrettera pas. olivier .
  10. Bonjour, Plusieurs chose peux tu nous rappeler le volume du bac. Est ce que tu connais la salinité (je parle de salinité en mg/l pas de la dnsité) et avec quoi tu mesures? La peau que tu vois ne semble pas être une précipitation du KH par contre un développement d'éponge ou de mulm bacterien suite à l'apport de carbohydrate certainement. La précipitation du KH peut venir de l'ajout du sable plutôt ce dernier agit comme catalyseur. As tu testé l'eau osmosée et est ce que c'est toi qui la fabrique.? fait un test nitrate dessus pour vérifier. olivier
  11. Salut, Pour avoir déjà commandé dans cette boutique au niveau du transport ils sont très sérieux, je n'ai jamais eu de soucis. olivier
  12. Salut, Outch!!! tu ne choisis pas la facilité, je pense qu'il y aura des frictions fortes. En plus si ton ctenochaetus sort d'un traitement je ne tenterais pas le diable personnellement même si pour eux c'est un nouvel environnement. Les Ctenochaetus restent des poissons assez territoriaux. olivier
  13. Salut Pas grand chose à dire si ce n'est que l'aquariophilie récifale n'est pas un long fleuve tranquille. Après quelques mois de présence de Dinoflagellé de façon importante causant la mort de certains invertébrés comme des Turbos et de quelques acro fragiles, le bac remonte la pente. Je ne vois plus de Dino à force de la filtrer deux à trois jours par semaine pendant 4 ou 5 mois et avec des changements d'eau successifs. Les tests triton n'ont pas montré de paramètres vraiment dans les choux. Tests dKH : 7,57 soit 2,7maq/L. Azote Totale de 0,63mg/L et un rapport de N/NO3 de 2,78. Peut être une concentration en azote combinée légèrement au dessus de la moyenne du fait probablement d'une utilisation importante de nourriture surgelé maison abondante . Les poissons eux vont très bien avec une bonne croissance (trop !) et une différenciation de taille maintenant marquée chez les chelmon. olivier
  14. Bonjour, Si les phosphates restent haut, il faut, en mon sens commencer à réfléchir à faire un reseat du bac surtout si beaucoup de coraux (LPS et SPS) semblent avoir des difficultés à s'épanouir. Pour moi, il est nécessaire de préparer correctement un gros changement d'eau (80% si on ne peut pas faire la totalité attention à la qualité de l'eau osmosée), retirer et nettoyer les pierres dans des bains successifs d'eau de mer pour éliminer les sédiments à l'intérieur des pierres et retirer tout le sable pour le nettoyer correctement. Le sable pour moi joue à la fois le rôle de catalyseur de certains réactions chimiques et accroche par des liaisons de faibles énergie les phosphates et à la fois permet au sédiment fin de s'enfouir. La biomasse microbienne va minéraliser les nutriments présents en différents ions : NO3 et PO4(2-). Mais, ces derniers s'accumulent si ils ne sont pas exporter par la zone technique, ou par des algues (en milieu anaérobie certains microorganismes vont utiliser les nitrates mais il faut disposer de cette flore bacterienne). Les microorganismes présents sont très sensibles aux conditions physico chimiques et la rapidité de leurs réactions face à ces variations donnent à ces microorganismes un rôle de bioindicateur que l'on peut "juger", "estimer", par la "qualité" et la "quantité" du jus de l'écumeur. Je m'explique, suite à un épisode de dino assez important dans mon bac, je n'écumais peu ou pas, malgré la présence deux écumeurs qui jusque là me donner satisfaction. Après plusieurs mois de lutte, par des siphonnages des dinoflagellés au minimum deux fois par semaines et par des changement d'eau 'eau de mer naturelle) j'ai réussi à m'en débarrasser avec la production d'une écume avec une autre odeur et d'une quantité importante (5litres par jour d'un jus foncé), ma population bactérienne à évoluer fortement, sans que mes paramètres bougent (PO4 = 0,02 et NO3 = 2 mg/l). L'apport de nourriture aux poissons contribuent à l'évolution de cette microflore de façon directe ou indirecte. Concrètement (mais ce n'est que mon avis!!!) tant que l'on adaptera le brassage en fonction du sable pour ne pas qu'il vole alors sur le plus ou moins long terme on n'aura une accumulation de sédiment. C'est pour cela que je préconise toujours d'abord de mettre le brassage en premier et par la suite d'introduire le sable. Il faut alors accepter que par endroit on ai des monticules de plusieurs centimètres et par endroit que l'on voit la vitre du fond sans sable. Et surtout que ces couches de sables bougent tout le temps. Et bien sûr en lien avec un turn over rapide. Enfin, pour en revenir au reseat potentiel du bac, tu peux introduire un refuge à "algues supérieures" qui permettront de récupérer l'excédent des nitrates et phosphates. Ce derniers doit faire pour moi, vu ton volume au minimum 300 litres et avoir un turn over rapide et mis en série avec le turn over de l'aqua, ce qui n'est pas facile quand on a de gros volume. Le souci principal sera, dans ton cas, la gestion de la population piscicole qui a des soucis de points blancs et donc qui doit être traitée dans des bacs spécifiques. olivier
  15. Salut sympa ce bac équilibré entre coraux mous et durs. Par contre l'hepathus va vite être à l'étroit, si ce n'est pas déjà le cas il va falloir le retirer. Peut être le remplacer par un Z. xanthurum de petite taille si tu veux conserver la couleur "bleue". olivier
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici