Aller au contenu

olivier26

Administrateur
  • Compteur de contenus

    4,754
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    114

olivier26 a gagné pour la dernière fois le 28 mai

olivier26 a eu le contenu le plus aimé !

6 abonnés

À propos de olivier26

  • Rang
    Grand contributeur

Profile Information

  • Gender
    Male

Converted

  • Date de mise en eau
    15/10/2009
  • Volume net en litres
    400
  • Type
    Récifal
  • Maintenance
    Berlinois
  • Traitement eau d'apport
    Eau de mer, osmoseur
  • Traitement eau du bac
    Ecumeur, résine anti phospate, Zeolith, micron bag, RAH, RAC
  • Brassage
    Turn over 4X volume bac, 3 x 6100 multicontroleur
  • Eclairage
    T5 1W/L
  • Supplémentation
    RAH RAC

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Salut Là le pot est couché, je mets une pierre pour le bloquer, mais pendant une semaine je le met verticalement comme un pot de fleur, mais là c'est un pot d'anémone... Maintenant je fais aussi des bouquets avec des anémones de différentes couleurs, cela fait des bouquets d'anémone...à offrir pour la fête des mères. Comme elle recouvre le pot, je laisse ce dernier à vitam aeternam. olivier
  2. Salut, Impeccable comme ça, franchement c'est beaucoup mieux et cela reste très propre. Tu pourras mettre une pompe puissante par exemple placé sur la surverse en hauteur (noir sur noir) pour pousser l'eau d'arrivée en diagonal vers l'autre coté. Beau travail, olivier
  3. Personnellement je place l'anémone dans un pot en terre cuite. Je place le pot en bas isolé du décor de façon à ce qu'elle se balade pas (elle n'aime pas trop le contact des vitres ou du sable). Tu peux mettre une pierre au fond du pot. D'abord pendant une semaine tu mets le pot vertical et une fois que l'anémone est bien ancrée tu peux positionner le pot couché comme tu veux. Tu peux par la suite bouger le pot avec l'anémone à ta convenance. olivier
  4. Salut, Je ne peux que rejoindre l'avis des autres concernant la réalisation de la remontée. Le risque est plus grand que ce que tu en penses. L'une des solutions aurait été de coller un T à la sortie en bas à la place de l'angle en 45, et de faire remonter un tube en 32 vertical jusqu'à la surface dans le bac. Là bas de risque de bouchage si tu fais une crépine 'escargot...) ou que tu perces ce tube en 32 avec des multiples trous de 8mm... Mais que de pertes de charges pour cette pauvre pompe de remontée. Entre la vanne et les coudes à 90° (au moins 4, plus la sortie de la pompe) il te faudra au moins une pompe de cinq ou six fois la puissance désirée. Pour moi, le plus efficace et le moins dangereux c'est de passer à travers les grilles, tu casses quelques picots pour passer par devant la remontée en 32, et au lieu de mettre le T dans la surverse tu mets un coude grand angle à 90° et tu sors à travers les grilles et donc légèrement au dessus du niveau de l'eau. L'esthétique c'est bien mais il faut chercher avant tout l'efficacité, la durabilité... olivier
  5. Salut, je ne vois pas de soucis particulier, elle respire peut être un peu vite. Si tu peux varier la nourriture et donner des artemias vivants par exemple. olivier
  6. Salut, Je ne sais pas trop ce que tu veux dire en interne : est ce que c'est dans le bac car tu n'as pas de décant et donc tu veux l'interner ou est ce que c'est dans une décant ou zone technique en dessous du bac? Dans les deux cas c'est possible mais il faut que le niveau d'eau soit stable et c'est le problème si tu le mets directement dans le bac. En effet, même si tu as un osmolateur le niveau d'eau invariablement et même si tu as un couvercle va bouger. Ce changement de niveau dans le bac va induire une variation de niveau dans l'écumeur. Du coup, tu vas perdre en performance au niveau de l'écumage. En plus tu vas avoir un développement d'algues et de coralines dans l'écumeur du fait de la lumière. Il faudra que tous les mois tu le sorte pour le nettoyer. Dans le deuxième si tu as une zone technique pour réceptionner l'écumeur externe que tu internes alors pas de soucis : niveau constant, absence de lumière... olivier
  7. Salut Etonnant, je ne sais pas si c'est l'agresseur principal ou juste un opportuniste, mais leur nombre n'est pas un bon présage. Cela ressemble a un crustacé surement un copépode mais il est difficile d'en dire plus. Il faudrait sortir l'euphyllia et le secouer dans une coupelle, boite de pétrie un peu sombre et prendre des photos précises. Je privilégierais plutôt comme prédateur potentiel plutôt Corythoichthys intestinalis. Après des traitements spécifiques en dehors du bac sont possibles aussi. olivier
  8. Bonjour, Si tu parles des planaires style Convolutriloba retrogemma effectivement les synchiropus splendidus et picturatus (un peu plus ce dernier !!) ne sont pas d'une très grande efficacité, tout du moins sur le court terme. De mon coté, ils ont mis presque un an à commencer à faire diminuer la population dans un bac de 600 litres (couple de S. picturatu). Le Synchiropus le plus efficace d'après les retours d'expériences que j'ai semble être le S. ocellatus. Il y a la possibilité de mettre les labres qui sont normalement plus efficaces. Tu as evidement Pseudocheilinus hexataenia qui sous forme juvénile est efficace mais chez un grand nombre de personnes (pas toutes !!!) ce dernier est extrêmement agressif envers les autres poissons de petites tailles quelque soit l'espèce. Enfin, comme dit précédemment par goayzer le Macropharyngodon semble être un des genres les plus efficaces et notamment le bipartitus. Il faut du sable et un volume convenable (je dirais au moins 700 litres). Tu as pu tomber sur un individu un fainéant. olivier
  9. olivier26

    LPS qui blanchit

    Salut Au contraire je le laisserais dans un coin sombre voir plus sombre sous le décor (un surplomb) et je le nourrirais à la pipette une demi heure après avoir nourri les poissons. olivier
  10. Salut, Oui le silicone noir derrière la surverse cela rend bien, passé avec une spatule notamment. Par contre du coup tu ne mets pas de ceinturage bas ? car ton ceinturage haut n'est pas complet même si la surverse "raidi" un peu l'angle je trouve ça un peu juste en 10 mm (la plaque du fond fait 10 mm aussi ou 12 mm?). olivier
  11. Certe, il faut savoir lire les résultats, les critiquer sans servir à bon escient. Il y a 10 ans, sans ces tests, je ne serais pas comment j'aurais fait pour savoir que mon problème venait du baryum de l'eau de condensation. Plus encore, je ne m’intéresse pas seulement à la valeur du jour mais surtout à l'évolution entre plusieurs mesures consécutives. Mais, ce n'est pas pour autant que je rajoute des éléments car je fais abstraction des "recommandations" énoncées. Par contre, j'aurais un taux de zinc anormal ou de cuivre qui commencerai à augmenter je m’interrogerais sur sa provenance (pompes...) et en préventif, avant d'avoir des symptômes sur certains animaux, je mettrais une résine dans un lit fluidisé. olivier
  12. Bonjour, Difficile de répondre car cela dépend essentiellement de la maintenance du bac, des traitements ... Globalement une pierre vivante est intéressante pour sa porosité car elle va accueillir certaines bactéries qui travaillent en anaérobie, et sur sa structure extérieur qui abrite des bactérie aérobie. En fonction, de la sédimentation (érosion, précipitation, minéralisation depuis des composés organiques...) ces dernières vont s'obstruer. Il y a également le développement de certains coraux, algues calcaires qui peuvent limiter la porosité. Le type de roche (plateau ou de forme globulaire ) va aussi jouer sur la sédimentation. On voit ici l'importance du brassage. Donc pour moi il n'y a pas de durée de vie des PV, j'ai des PV de 20 ans que j'utilise toujours. Par contre cela demande un entretien, c'est à dire sortir des roches du bac (par un quart du volume) et les nettoyer en dehors du bac. Cette opération d'entretien, je pense nécessaire en fonction de la gestion de l'aquarium (tempête réalisée, présence de sable...) peut prendre plusieurs jours si on décide d'éliminer certains éléments (phosphates), ou indésirables (Sansibia). Mais déjà un trempage dans de l'eau de mer et un brassage énergique dans des bains successifs va éliminer beaucoup de sédiment. Cette opération dépendra des symptômes que l'ont veut atténuer dans un bac. Une grosse opération de maintenance sur un quart du bac par exemple sans introduire de nouvelles pierres vivantes suffira également à développer une meiofaune de part l'apparition de niches écologiques libres (on peut faire le rapprochement avec les tempêtes qui retourne les pierres en mer, ou en forêt les chablis causés par une tempête où derrière la biodiversité augmente). Voilà pour moi quelques pistes et toute dépend de ce que tu observes et de ta maintenance passée. olivier
  13. celui là il tient super bien,.... javelliser toutes les 15 jours en plus... olivier
  14. Salut à tous Et oui j'avais dit plus jamais..... Mais voilà un ami te contacte par SMS : "Portée de Reidi ce matin , si tu as de quoi les élever et si tu es intéressé, je peux te les porter" ....Gloup .... "oui ...si tu veux" sachant que je ne savais pas où j'en étais de mes élevages de zooplancton. Du coup, le 27 janvier branle bas de combat...à la recherche du copépode perdu... Un Tigriopus sinon rien.... alors en selle et c'est parti... Finalement, il y a du bon dans le confinement car le we je suis présent pour remédier au besoin du cheptel... et ça bouffe à cet âge. La technique du Kreisel fonctionne bien, peu d'angle un mouvement circulaire avec un maximum de proies accessibles. Et ce we à l'âge de deux mois et demis transfert dans un petit bac car ils manquaient de place. Je suis passé au nauplii d'artémias à l'âge de deux mois mais en continuant de donner des copépodes, heureusement l'élevage du zoo à pu suivre. Ils acceptent depuis ce we les copépodes surgelés, cela va aider. Et maintenant pour le sexage il faudra attendre encore trois mois. C'est le moment le plus intéressant, couleurs variées, apparence, longueur du museau, sexe...car le "développement de H. reidi c'est comme une boite de chocolat on ne sait jamais sur quoi on va tomber" Ah, il y a un intrus .... olivier
  15. Hum moi aussi je connais quelqu'un qui a eu recours à des tests ATI et qui a pu déterminer la source.... Il y a quelques années, j'avais des nécroses sur pas mal de coraux d'abord les plus sensibles (acropora surhasonoi, granulosa, efflo...) sans en déterminer la cause exacte. Les nécroses partaient des pointes essentiellement, lieu ou la calcification est, je pense, la plus active. J'arrivais à maintenir le problème par des grands changements d'eau. J'ai d'abord incriminé la lumière mais après avoir testé les animaux sur un bac à boutures avec des T5 et même sans les passer sous la lumière des LED j'avais les mêmes nécroses. Cela provenait de l'eau et après un test ATI j'ai vu que j'avais des quantités de baryum était 20 fois supérieure à la normale. J'ai testé l'eau osmosée et cette dernière n'avais aucun métaux lourds, je me suis dit que les tests de l'eau osmosée était moins sensible qu'avec l'eau de mer. J'ai donc testé l'eau osmosée en faisant de l'eau de mer (sel tropic) et là pas de baryum en excès. Donc, j'ai orienté mes recherches sur les aquariums et substrats (Substrat RAC, hydroxyde, pompes, structure de la rampe...etc) et toujours rien pas de Baryum. Même en changeant une partie des pierres vivantes cela n'avait pas changé. Jusqu'au jour où une goutte de condensation m'est tombée sur la terre (certains c'est la pomme...). En effet, les bac étaient dans une véranda avec des poutrelles en aluminium peinte. J'ai donc prélevé de l'eau de condensation et fabriqué de l'eau salé avec du sel tropic. J'ai fait un témoin le même jour réalisé dans les même conditions (même seau de sel, même pompe de brassage, même lieu de mélange...etc). et le même jour j'ai envoyé les deux tests ATI et là j'ai trouvé la source avec des taux avoisinant 40 fois la dose de baryum. J'ai réglé le soucis en faisant un faux plafond aéré en plaque de Pvc. Et là plus de soucis de baryum. Si on regarde également de façon plus précise le baryum est un cation bivalent au même titre (même colonne du tableau périodique des éléments) que le calcium, magnésium, et strontium mais d'un poids moléculaire supérieur. Dans mon interprétation, les coraux s'empoisonnaient avec le baryum lors du processus de calcification, il y avait un empoisonnement du squelette calcaire à l'endroit ou la calcification était la plus active. Le baryum est utilisé notamment dans la peinture et les poutrelles étaient peintes. Sans le test ATI je pense que j'aurais eu du mal à trouver la source. Pour la petite histoire je suis maintenant "déficitaire" en baryum....mais cela me va bien.... olivier
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici