Aller au contenu

ghrec

Membre
  • Compteur de contenus

    271
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    9

Tout ce qui a été posté par ghrec

  1. ghrec

    Les tutos de fredeau

    Merci pour le partage ! Elles sont très bien tes vidéo. Une idée : un tuto, comment démarrer un bac avec des pierres sèches ? Si je ne me trompe pas c'est comme ça que tu as procédé pour ton très beau bac. Avec la pénurie de PV ça peut être intéressant de décrire une méthode et un protocole de démarrage.
  2. Bon finalement ça a été plus rapide que prévu. J'ai fait deux tests : le premier en passant l'épaisseur de l'aile supérieure de la cornière de 8 mm à 20 mm (pour simuler l'ajout d'un raidisseur longitudinal sur le dessus) et le second en passant l'épaisseur de l'aile latérale de la cornière de 8 mm à 20 mm (pour simuler l'ajout d'un raidisseur longitudinal sur le côté). Les deux donnent des résultats satisfaisant. La flèche pire n'est plus sur la cornière horizontale mais retourne sur la cornière verticale. Elle est de 2,20 mm sur la cornière verticale. C'est cohérent de ce l'on avait vu avant. Le renfort par le dessus est moins efficace que le renfort par le coté mais la différence n'est pas aussi importante que ce que j'imaginais. Avec un renfort sur le dessus la flèche de la cornière horizontale est de 1,54 mm alors qu'avec un renfort sur le côté le calcul donne 1,47 mm. C'est donc deux solutions équivalentes qui permettent de suffisament rigidifier pour limiter le mouvement global. Voilà en image : 1/ renfort par le dessus : 2/ renfort par le côté :
  3. Oui ça sera plus efficace comme ça ... mais probablement moins esthétique. J'essaie de te repasser une simulation dans la journée (la nuit pour toi).
  4. En fait c'est l'aile de la cornière qui fléchit, l'angle de la cornière bouge beaucoup moins. Si tu regarde la cartographie de déplacements, tu voie une "ligne bleue" sur l'angle de la cornière alors que "le rouge" est sur le bord libre de la cornière. Rajouter un renfort sur la face supérieure aidera très peut, c'est plutôt sur l'épaisseur de la cornière qu'il faut jouer.
  5. Etant un inconditionnel du T5, je n'ai jamais utilisé de tube 9000K, quel modèle utilise tu ? Korallen Zucht qui élève des coraux sur T5 préconise : 60% de blanc 14000 K + 20% de bleu 20000K + 20% de rose (fidji purple : mélange de bleu et de rouge). En ce qui me concerne j'utilise une combinaison très proche de celle là. On peut voir le rendu ici : https://www.youtube.com/watch?v=EP1vg9bMOfs Pour chaque rampe de 10 tubes il y a : 1 - Coral Light / 2 - Superblue / 3 - Coral light / 4 - Fidji purple / 5 - Coral light / 6 - Coral light / 7 - Fidji purple / 8 - Coral Light / 9 -Superblue / 10 - Coral Light Tu peux faire quelque chose d'équivalent avec la gamme de tubes de chez ATI qui est à un tarif plus abordable que les tubes de chez Korallen Zucht. Je dirais que seul le Fidji purple de chez KZ se démarque du purple de chez ATI pour le reste il ne me semble pas nécessaire de prendre les tubes KZ qui sont très chers.
  6. J'arrive un peut à la bataille, Denisio à déjà répondu aux questions. C'est en effet la charge de pression sur la vitre qui fait que la flèche est maximale au centre car c'est la zone qui est la plus éloignée des angles là où la cornière est maintenue. Comme Denisio j'ai bien appliqué une pression hydrostatique qui varie donc en fonction de la position dans la colonne d'eau avec 0 à la surface et 13 000 N/m² (ou 13 000 Pa) au fond du bac. J'ai bien considéré une hauteur de 1,30 m d'eau mais j'ai négligé le fait que la densité de la masse volumique de l'eau de mer n'est pas de 1kg/L mais un peut plus que cela. Pour résumé, je n'ai pas utilisé la "règle des 1/3". Les zones les plus sollicités ne sont en effet pas localisées à l'endroit où la flèche (le déplacement) est maximal mais là où la déformation (allongement relatif) et donc la sollicitation est la plus importante. La déformation et les contraintes sont les plus importantes au niveau des soudures car c'est bien là que son repris les efforts car c'est là que la rigidité est la plus importante. En complément du bon exemple du roseau donné par Denisio, tu peut imaginer une tige plantée dans le sol. Si tu applique un effort transverse c'est à l’extrémité que tu aura le plus grand déplacement mais c'est la base près du sol qu'elle va casser car c'est là que les contraintes mécaniques vont se concentrer. Pour ce qui est du renfort amovible, je n'ai pas bien compris le principe et je ne voie pas en quoi cela va résoudre le problème. Si tu enlève le renfort quand le bac est en eau, les vitres et les cornières vont fléchir augmentant l'entraxe et au mieux tu ne pourra pas remettre le renfort (ou il te faudra jouer du serre joint pour rapprocher les vitres) au pire la flèche sera trop importante et la bac va casser. Pour moi soit tu met un renfort et tu le garde à vie soit tu renforce pour ne pas avoir besoin d'en mettre. Cela a déjà été dit mais il me semble important de rappeler que dans les calculs qui sont présentés ici, le verre ne joue aucun rôle. C'est très conservatif car avec une vitre de 20 mm tu va quand même apporter un supplément non négligeable de résistance mécanique. Donc la dernière alternative est de pousser l'analyse en enrichissant le modèle de manière à tenir compte du verre ... mais je ne me risquerait pas à m'aventurer dans cette voie car il est complexe de prédire correctement ce genre d'interactions entre deux matériaux de nature différentes d'autant plus qu'un troisième matériau est utilisé pour faire le joint entre les deux.
  7. Avec les même hypothèses que Denisio, je trouve des résultats un peu différents de mon côté. Pour mon calcul, je n'ai pas seulement considéré une cornière verticale mais l'ensemble de la structure de manière a mieux appréhender les raideurs aux extrémité des cornières qui sont pour moi primordiales pour l'évaluation de la flèche. Avec ces hypothèses j'obtiens une flèche de la cornière verticale de 2,33 mm ce qui est légèrement supérieur aux 1,92 mm du calcul de Denisio mais ça reste cohérent. Par contre, la flèche qui est la plus inquiétante n'est pas celle de la cornière verticale mais c'est celle de la cornière horizontale qui est d'après mon analyse de 6,94 mm. Coté contraintes on atteint 150 MPa ce qui est compatible de la limite élastique du matériau. Comme Denisio ce calcul ne tiens pas compte de la résistance apportée par la cuve en verre collé. L'intégralité de la charge passe par les cornières c'est approche est une approche cas pire (sauf pour les soudures qui sont supposées être parfaites et sans impact sur les propriétés mécaniques). Pour limiter la flèche au centre des cornières horizontales il faut peut être envisager un renfort mais ça va grandement limiter l'accès a la cuve qui n'était déjà pas facile.
  8. ghrec

    Jours gagnés

    Je comprends que c'est un palmarès quotidien de celui qui a reçu le plus de "like" sur ses publications. Denisio est donc arrivé en tête 160 foi.
  9. Joli travail. Considérer que le verre ne reprends pas la charge est en effet une hypothèse cas pire pour la cornière. Par contre tu as considéré quelles conditions aux limites pour les extrémité de la cornière : encastrement (rotations bloquées) ou appui (rotation libre) ? Vu la déformée obtenue ça doit être encastré. Si c'est encastrement c'est une hypothèse favorable pour la cornière, la flèche est sous évaluée. Si c'est appui c'est une hypothèse conservative, la flèche est surestimée. Dans la réalité la vérité sera entre les deux. On simule ça est faisant une estimation des raideurs en rotation ou en éloignant les conditions aux limites de la zone étudiée (mais tu dois le savoir car tu es conscient des contraintes non réalistes obtenues aux extrémité). En tout cas joli travail, ça donne tout de même une très bonne idée du comportement mécanique et c'est rassurant vis a vis de la criticité du concept.
  10. Aucun soucis de pourrissage de post, ça contribue à la discussion. Ce débat sur les matières plastiques m'intéresse aussi. Je me fournit aussi chez polydis ; j'ai fait tous les peignes de mes précédents bac dans une plaque de PVC expansé de chez eux (le lien donné par palao), je ne sais pas si il y eu un effet néfaste sur le bac, à vrai dire je ne m'étais pas posé la question de la qualité alimentaire ou pas. Pour ce qui est du coût de la surverse je n'en ai aucune idée, le devis de la cuve n'a pas changé depuis le début (sauf quand je suis passé de 12 mm à 15 mm). Il y a eu pas mal d'aller retour sur le choix du concept (ce que vous voyez ici est la partie émergée de l'iceberg) mais cela n'a pas changé le tarif de la cuve. Ce qui est certain c'est que c'est plus simple de ne pas faire d'échancrure, "à la main" (c'est à dire sans découpe avec un procédé industriel) il y a un risque de fragiliser la vitre voire de la casser.
  11. En ce qui me concerne, c'est ce manque de confiance dans les joints (peut-être à tors) qui me fait préférer une solution fixe avec communication directe entre les deux boîtes.
  12. Bonjour, c'est du téléchargé pour la tuyauterie. Ici si je me souvient bien : https://vdl-fittings.partcommunity.com/3d-cad-models/
  13. Oui c'est dans ce principe là. On trouve pas mal d'infos en faisant une recherche sur : ghost overflow / sahow overflow / coast to coast overflow
  14. J'utilise I-deas Master Series. C'est un vieux logiciel qui n'est plus maintenu mais qui fonctionne très bien et surtout que je maitrise.
  15. Moi compliqué : oui, ça évite de faire une découpe pas simple pour l'échancrure dans la vitre Mon cher : à priori non, le devis n'a pas changé Le faire moi même : non, c'est la personne qui fabrique la cuve qui va faire tout ça C'est pas encore des plans, juste un peu de CAO.
  16. Pendant que j'y suis une petite photo du weekend. Sans prétention aucune mais que je trouve sympa.
  17. Finalement, je me suis décidé pour ça :
  18. C'est pas gagné que les clowns adoptent un sarco ou une Euphyllia de substitution ; surtout que la plupart sont des clown d'élevage (ce qui est une bonne chose) qui n'ont jamais vu un corail de leur vie.
  19. Ca aurait été plus facile avec des pompes à débit réglable ... mais bon on ne va pas revenir là dessus. Tout comme dan, il me semble nécessaire de patienter tranquillement le temps que ton bac se mette en place, tu verra ensuite comme faire quand tu vas commencer à mettre des coraux. Je suppose que tu as des problèmes avec ton sable qui ne reste pas en place, là aussi ça va se stabiliser avec le temps (sauf si tu as vraiment un brassage direct sur le sable). Ne t'inquiète pas non plus pour les algues, là aussi la patience est le seul remède. Contrôle tes paramètres, fait des ajouts de bactéries et si tes paramètres restent bon tu vas bientôt pouvoir mettre quelque détritivores ils vont se régaler de tes algues.
  20. Merci pour ce travail. Une petite question : sur l'ancien site quand on se connectais via mobile il y avait un petit bouton en bas de la page "version complète" que j'utilisais systématiquement, on a plus ça maintenant ? (je me suis bien adapté à la nouvelle version quand je connecte via ordi, encore un peu perdu quand je me connecte via le téléphone)
  21. ghrec

    Authentification corail

    Tu te met à parler le language "riton" ? Désolé, j'ai relu trois foi mais je n'ai toujours pas compris ce que tu veux dire.
  22. ghrec

    Authentification corail

    Il a un squelette calcaire ou pas ?
  23. ghrec

    Authentification corail

    Je ne sais pas ce que c'est mais ça m'étonnerai que ce soit un heliofungia. Les polypes des Heliofungia sont beaucoup plus charnus et moins densément implantés que ce l'on voie sur ta photo. De plus je ne voie pas les "bulbes" terminaux caractéristiques des polypes d'Heliofungia. Il a squelette ton corail ou c'est un mou ? Un Duncanopsammia ?
  24. Joli décor, je trouve que c'est bien proportionné. Si tu as posé les pierres sur le sable et pas sur vitre de l'aquarium fait juste attention qu'elles ne bougent pas (le sable va obligatoirement bouger)
  25. Ça se présente bien tout cela. Tu ne prévoie rien pour ta vitre du fond pour masquer tuyaux et câbles ? Tu as déjà mis le sable ? Ça me semble bien tôt.
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici