Aller au contenu

fredM

Membre
  • Compteur de contenus

    960
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    21

fredM a gagné pour la dernière fois le 26 août

fredM a eu le contenu le plus aimé !

À propos de fredM

  • Rang
    Membre régulier
  • Date de naissance 06/08/1972

Profile Information

  • Gender
    Not Telling
  • Localisation :
    MAUBEC en Isère (aux environs de Bourgoin-Jallieu)

Converted

  • Date de mise en eau
    09/2015
  • Volume net en litres
    1400
  • Type
    Récifal
  • Maintenance
    Berlinois
  • Traitement eau d'apport
    osmoseur + résines
  • Traitement eau du bac
    BBK double cône 250 RD3 + RAB BP + UV
  • Brassage
    Gyre 150 + 1 Jebao RW15 + Tunze
  • Eclairage
    Rampe LED Alpheus, 11h
  • Supplémentation
    RAC sur mesures 30 litres alimenté par une pompe pro 13 l/h

Visiteurs récents du profil

468 visualisations du profil
  1. Alors, à mon sens, c'est LE gros défaut du PMMA, les rayures sont à mon sens inévitables avec les coralines et ceux d'autant plus que l'on a mis du sable... L'avantage est que ces dernières peuvent être traitées par ponçage mais je pense que cela ne peut être fait correctement qu'une fois le bac vidé lors d'une réfection ou... d'un arrêt. Quelle est l'épaisseur de la paroi de ton bac et quel aimant as tu?
  2. J'utilise une grosse batterie au gel sans acide pour camping car ce qui évite les émanations toxiques lors de la charge en milieu clos. En cas de coupure, elle alimente automatiquement 2 pompes Tunze de brassage dont la "nouvelle" à axe magnétique en mode wave. Le bac a déjà tenu 48 h sans problème... Le chauffage n'est pas un pb pour moi en hiver avec le bac en PMMA plus isolant que le verre et le chauffage de la pièce, j'ai relevé 2 degrés de perte en 48h en mars. Bien entendu, il ne faut pas resté absent une semaine à ce rythme... En dernier recours, j'ai aussi un gros groupe qui prendrait en charge tout le bac ainsi que les frigos et congélateurs au cas ou mais ce n'a jamais été nécessaire jusqu'ici. Je touche du bois. Quoiqu'il en soit, posséder un (gros) bac récifal demeure une source d'inquiétude lorsque l'on s'absente même si j'ai la chance d'avoir un grand récifaliste parmi mes amis qui habite à 15 km de chez moi et qui passe voir le bac et nourrir les poissons en mon absence.
  3. Le bac tourne depuis à peu près 4 ans et aucun souci. De toute façon, la charge est bien répartie et je suis monté sur mon bac pour la mise en place du décors sans problème.
  4. Bonjour Sysy, Le support de rampe a été créé et réalisé (comme pour le bac) par Max de TechnicoPlast sur commande et sur mesures en PMMA. En effet, il pèse son poids mais le bac en PMMA est bien renforcé et n'a pas bronché !
  5. Hello Bruno ! J'espère que tout va rentrer dans l'ordre pour toi et je suis certain que, bientôt, tu nous posteras des photos d'un bac au mieux de sa forme !!
  6. Hello Dominique ! Mais non, je ne comprends ce que tu veux dire !!!!? c'est joli aussi des gouttes de NO3!!!!
  7. Quelques nouvelles... Les PO4 oscillent entre 0,00 et 0,03 au photomètre (jusqu'à 0,12 précédemment) et NO3 autour de 0,25 avec les rajouts de NO3PO4- (15 à 20 ml/j) et NO3 (5 ml). Concernant ce manque chronique de NO3, plutôt que les rajouts ou l'arrêt de l'écumeur, ne pensez-vous pas que le rajout de quelques poissons bien choisis pourraient faire l'affaire ? En effet, niveau poissons, j'héberge 4 chirurgiens, un Magnifica, 6 Anthias, un labre nettoyeur et un Chelmon ce qui ne me semble pas énorme pour un volume de 1500 litres nets ? Qu'en pensez-vous?
  8. Ok pour les expériences sur la disparition des cyanos, Dominique, pour le reste je ne sais pas trop... Mais effectivement, l'efficacité de ces produits est impressionnante. J'ai fait plusieurs fois les mesures car je n'y croyais pas ! Cela faisait plus d'un an que mes PO4 ne baissaient plus en dessous de 0,10... Je vais arrêter l'apport de nitrates et diminuer celui de carbone en poursuivant une surveillance journalière des taux. Je vous rendrai compte car je trouve cela très enrichissant et cela peut servir à d'autres aquariophiles...
  9. Aujourd'hui, nouveaux tests : NO3 entre 0,25 et 0,5 mg au test Red Sea pro et PO4 à 0,02
  10. Oui, effectivement, l'ajout sur le long terme ne me semble pas une solution pérenne... Une fois les taux souhaités atteints, et l'effet sur les algues et les cyanos constatés (ou pas...) je tenterai cela.
  11. Aujourd'hui, nouveaux tests : NO3 entre 0 et 5 mg au test Red Sea pro et PO4 à 0,06 (divisé par 2 en 4 jours) avec ajouts de 20 ml de nitrates de chez Colombo et 15 ml de NO3PO4- comme source de carbone. Je vais poursuivre avec une dose de nitrates identique et en diminuant un peu la source de carbone à 10 ml. Surveillance de NO3 et PO4 tous les soirs. Je me suis aperçu de l'apparition d'un film bactérien sur les vitres qui a tendance à supplanter un peu les algues microscopiques. A suivre donc...
  12. Je mesure la conductivité en microS et non le nombre de ppm au TDS mètre. Mon appareil est un outil de laboratoire qui me semble assez précis. Pourquoi dis-tu que je peux avoir 10 microS ou plus en sortie de résine? Je change ma résine lorsque j'obtiens 5 microS (on est à 0 ppm au TDS là) ! Il y a un déséquilibre NO3/PO4 dans mon bac depuis peu avec des PO4 qui montent alors que je n'ai rien changé à ma façon de fabriquer mon eau de mer neuve... Je n'utilise que des sels dits de qualité après, on n'est jamais totalement certain de leur composition?... Néanmoins, un déséquilibre s'est installé progressivement et avant, je plafonnais autour de 0,03 -0,05 de PO4 au photomètre avec toujours peu de nitrate (moins de 0,5) et je n'avais pas de cyano ou très peu... Je suis donc plutôt en faveur d'un déséquilibre qui limite l'action de la flore bactérienne du bac à épurer correctement les PO4.
  13. Après 24h de retrait du godet : toujours 0 de NO3 et PO4 à 0,14 (0,12 hier) à la même heure. Bref, les PO4 montent mais pas les NO3. Je redémarre l'écumeur et je rajouterai des NO3 "pures" de chez Colombo dès que possible afin de remonter autour de 5 - 10 mg avant d'ajouter des sources de carbone et de surveiller nitrates/phosphates tous les jours. Bon sang, mais pourquoi ce bac ne produit pas plus de NO3 !!!?
  14. L'aquariophilie récifale en générale est déjà assez compliquée et maintenir un bac sur le long terme encore plus. Alors, compliquer encore le défit en utilisant une eau douce d'apport d'osmolation et de fabrication d'eau de mer dont on ne maîtrise en rien la composition chimique et biologique me semble relever au mieux de la roulette Russe et au pire su suicide (des animaux que l'on héberge)...
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici