Aller au contenu

Poisson chat

Membre
  • Compteur de contenus

    271
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    25

Poisson chat a gagné pour la dernière fois le 29 juillet

Poisson chat a eu le contenu le plus aimé !

À propos de Poisson chat

  • Rang
    Membre
  • Date de naissance 01/10/1984

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Localisation :
    Lyon

Converted

  • Volume net en litres
    450
  • Type
    Récifal
  • Maintenance
    Berlinois
  • Traitement eau d'apport
    Osmoseur Vertex Puratek 100gpd
  • Traitement eau du bac
    Deltec 1000i
  • Brassage
    Gyre 350
  • Eclairage
    Alpheus, contrôleur DIY Arduino

Visiteurs récents du profil

1,690 visualisations du profil
  1. Ah oui, je les avais oubliés ceux-là! J'en ai 3 (un bleu, un vert, et un "bird of paradise" dixit le vendeur... vive le marketing), qui tous poussent bien aussi. Merci Olivier pour ce retour, je vais laisser de côté les Tenuis et Spathulata pour le moment.
  2. Bonjour à tous, L'aquarium allant bien depuis plusieurs mois, avec une belle croissance en particulier des SPS (Hystrix, Acropora Joker, Montipora Digitata), je me dis que le temps est venu de se faire plaisir et de compléter le bac par quelques belles boutures d'acropora. Que je n'ai pas osées mettre pour l'instant (sauf un joker), étant bien conscient qu'il s'agit d'espèces exigeantes et difficiles à tenir, même pour celles considérées comme "faciles" ("faciles"... pour un Acropora!) Je fais en ce moment un peu le tour des sites de VPC, et j'aimerais avoir l'avis des experts quant
  3. Poisson chat

    Problème d’algue

    Il ne faut jamais désespérer, même si ça peut effectivement parfois être désespérant! J'ai personnellement galéré plus d'un an contre la dino, avec perte de plusieurs boutures, bac en mode "marécage" etc... et le sentiment de ne jamais voir le bout malgré les euros qui défilent. Je suis aussi passé par plusieurs moments où l'on se dit que ça va se terminer avec un grand coup d'eau de javel dans le bac et basta (après avoir revendu le vivant hein!) et puis après une bonne nuit de sommeil on continue. Et in fine on finit par trouver une solution, et lorsque le bac est beau et que ça pousse
  4. Perso, j'ai aussi eu un souci d'Euphyllia ne s'ouvrant pas / peu. Après avoir modifié mon brassage dans tous les sens sans succès, j'ai fini par réaliser un test ICP, qui a montré une forte carence en iode. Après en avoir rajouté, dubitatif mais en mode "rien à perdre", effet spectaculaire: en 48h, les Euphyllia ouvertes comme jamais. Pas de garanti que ce soit le même souci chez toi, mais ça ne coûte pas cher d'essayer. Prend bien par contre du Iodure de Potassium ("Iodide" en anglais) et pas du diiode ("Iodine" en anglais), le diiode étant un bactéricide (ce que l'on trouve dans la
  5. Par contre là où il y a effectivement une sorte de changement d'eau "cachée et en mode permanent", c'est via l'évacuation des jus d'écumeurs. Mine de rien, cela sort chaque mois 1 ou 2L d'eau du système.
  6. Risque d'accumulation de Cuivre et d'Aluminium dans le bac. Et le taux de silicates est super élevé pour du récifal, bonjour les diatomées!
  7. Question maître Dompail: concrètement, que se cache t'il derrière ce mots honnis de "sédimentation"? Et cela a t'il encore un sens de "lutter contre les sédiments" dans des bacs en pierre synthétique (type Aquaroche)? Certes le vivant et les mouvements d'eau peuvent (et vont peu à peu) réduire "en sable" une partie de ces pierres avec le temps, mais chimiquement parlant, il s'agit toujours de la même matière dont plusieurs dizaines de Kg emplissent le bac... Donc, lutte ou pas lutte contre les sédiments?
  8. Ou peut-être ce TO est-il là pour "forcer" le débit d'eau au cœur du nid d'algues. Quand je vois le sac de nœuds que forme ma chaeto, peut-être faut-il effectivement que ça "pousse un peu" côté débit, avec donc des vitesses élevées, pour que les nutriments soient apportés au cœur de l'amas d'algues. Et donc maximiser l’absorption de ceux-ci, sinon essentiellement absorbés par la périphérie. Mais ce n'est qu'une hypothèse.
  9. Comment font-ils par contre pour que les algues, qui flottent librement dans le compartiment en amont de l'écumeur, ne soient pas (en partie bien sur, je pense à des morceaux) emportés par le courant vers l'aval, et bouchent les crépines de l'écumeur et de la pompe de remontée? ça m'intéresse ce truc, parce qu'en pratique je n'en suis déjà pas très loin. J'ai déjà de la chaeto qui flotte dans ma décante dans un panier flottant (et qui a effectivement un fort pouvoir négatif sur les NO3) et je pilote le bac à coup de tests ICP et produits Tridacna (sans changements d'eau). Il ne reste
  10. J'irais même encore plus loin: quand je vois la quantité de PO4 que j'ai du rajouter dans mon bac pour atteindre 0.05ppm de PO4 (l'équivalent de ... 10ppm!), je suspecte très, très fortement les Aquaroches (mon bac est 100% Aquaroche) de fixer les PO4. Si j'avais le temps, je ferais un petit test avec un bout d'Aquaroche neuf dans un saladier emprunté pour l'occasion: ajout de PO4 et mesure quelques heures / jours plus tard. C'est important je pense, car s'il y a bien fixation des PO4 par les Aquaroche, alors cela impliquerait de modifier nos protocoles de démarrage avec nos nouveaux
  11. Tiens, ça me rappelle une expérience récemment vécue, que je viens d'ailleurs de partager:
  12. Bonjour à tous, Sujet qui a probablement déjà été discuté "ad nauseam", mais je suis preneur de quelques conseils quant au nourrissage de mes LPS. Mon bac héberge 2 Euphyllia, 2 Acanthastrea, 1 favia/favite et très prochainement 1 Duncanopsammia. Je nourris actuellement simplement en mettant une fois par semaine une pointe de couteau de Reefpearl à +/- 30min de l'extinction des feux. Et je nourris assez généreusement avec une tambouille maison, donc petits morceaux de moules/calmar/poisson qui volent dans le bac chaque jour. Faut-il nourrir davantage, et les LPS plus spécif
  13. Petit retour d'expérience valant ce qu'il vaut, mais pouvant en aider d'autres: - J'ai ajouté ces derniers mois des PO4 de manière massive dans le bac, afin de tenir un taux d'environ 0,05ppm pour lutter contre des dinos. - J'ai remarqué à cette occasion un effondrement de mes taux de NO3, auparavant stables aux environs de 20ppm: chute à un niveau quasi-indétectable, malgré rajout de "NO3+" pour essayer de maintenir un taux d'environ 5ppm - Souhaitant "sevrer" le bac de cet apport en PO4, j'ai arrêté tout apport il y a environ 2 mois - Il y 1 mois, j'observe à quelques jou
  14. Comme quoi, parfois le pire n'est pas certain. La Bryopsis poussant bien et commençant à approcher d'un corail, j'ai procédé à un élagage manuel de la touffe en question. Quelques jours plus tard, le peu de petits morceaux que je n'avais pas réussi à arracher avaient disparu: plus de touffe! Enhardi par ce succès, j'ai procédé à un élagage de l'ensemble de la bryopsis du bac: depuis 2 semaines, plus rien n'est apparu. Je tournais sous UV en 24/7 à ce moment, cela a du aider à limiter les risques de repousse ailleurs via les morceaux qui ont inévitablement voyagé dans le bac lors de l
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici