Aller au contenu

Emmanuel

Membre
  • Compteur de contenus

    16
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Emmanuel a gagné pour la dernière fois le 19 janvier

Emmanuel a eu le contenu le plus aimé !

À propos de Emmanuel

  • Rang
    Membre

Visiteurs récents du profil

21 visualisations du profil
  1. Une avancée spectaculaire : la base des jambages de la dalle est collée ! Je sais c'est assez insignifiant, mais la maintenance des pierres vivantes ne me comble pas totalement... Je fais le deuxième rang aujourd'hui. Il m'en faut 4 et puis le boulot commencera vraiment avec le coffrage
  2. a classe Olivier ! (mes grois doigts gourds ont ripé sur les touches... un message fracturé en deux...). Ce qui m'étonne un peu c'est que les colliers plastiques ne soient pas encore recouverts de coralline, ils y sont depuis quelques mois pourtant, non ?
  3. Très très chouette ! Beau décor qui change des "murs récifaux" ou des arches standardisées que l'on voit souvent. La vision en 3 faces doit être assez spectaculaire. Vraiment l
  4. Oui oui Denisio je suis bien d'accord, je parlais bien de la fluorescence rendue par les éclairages très bleus actuels, j'ai aussi quelques beaux souvenirs de couleurs assez magiques, là c'était en Nouvelle-Calédonie en bordure de l'Ile au signal, je pense même que ma pauvre mémoire me joue des tours en ayant encore enjolivé ce chouette souvenir !
  5. Même si on dérive un peu du sujet initial (beaucoup même), je ne comprends pas cette tendance actuelle à tout artificialiser. Certes notre passion maintient artificiellement (et à quel prix !) des semblants d'écosystème extrêmement simplifiés, mais ce qui, en général je crois, nous conduit à le faire c'est l'envie de "recréer" une minuscule parcelle de "nature", ou en tout cas à essayer de la copier bien maladroitement. Pour ma part cette fascination pour les milieux aquatiques en général et marins tropicaux en particulier remonte à l'enfance. Et ce sont bien ces images, photos ou films sous-marins (Cousteau et autres) qui m'ont fait rêver tant d'années avant de pouvoir y tremper un peu les palmes ou les regarder derrière une vitre d'aquarium. Cette "mode" qui s'est développée depuis les Etats-Unis, où les goûts sont culturellement assez différents de ceux des Européens (là je brosse à grands traits), c'était le cas bien avant avec ces bacs marins plantés de plantes en plastiques multicolores, me fait vraiment penser aux poissons artificiellement colorés comme les Chanda ranga apparus dans les années 1980-1990. On crée quelque chose qui n'a plus grand chose à voir avec l'origine naturelle. C'est selon les goûts en effet, mais cela génère tout un tas de dérives, accentuées aussi par l'omniprésence désormais des infos, achats, forums sur le net : tout tout de suite, clinquant, flashy... Pour ma part je n'adhère pas, mais chacun son truc. On ne voit jamais de coraux fluos dans la nature (sauf à les éclairer comme le faisait déjà l'aquarium de Nouméa il y a plus de 30 ans à la lumière dite "noire", ou aux leds et autres tubes "bleus"). Et des coraux bruns ou vaguement colorés ne me gênent pas, c'est ce qu'on rencontre le plus "en vrai". J'arrête là, je pollue le sujet, mais c'est un bien vaste sujet... Avec mes sirius ATI je m'habitue moi aussi à du bleuté... même sans pousser les royal blue. J'imagine que mes Hqi 10000K de 1995 me paraîtraient bien jaunasse aujourd'hui...
  6. merci de toutes ces précisions Olivier, c'est très très utile tout ça ! Pour l'imperator je prendrai un juvénile, je ne pense pas qu'il se fasse trop bousculer par les autres (les Chétodons seront aussi plutôt de petite taille (max 6/7 cm) vu le caractère de la bestiole. Je pense qu'un jeune de 5/6 cm fera l'affaire. Quand tu achètes tes chétodons : ils sont déjà ensemble dans les bacs de vente en général ou peu importe ? La différence de taille à l'achat est importante ou pas ? Tes traitement au cuivre étaient faits avec un produit du commerce aquariophile ? encore merci d'avance
  7. Merci à tous, j'ai à peu près les infos que je voulais avec du concret mais aussi, c'est le jeu, des questions qui me restent... à moi de décider ! Olivier, au fond de ma fishroom je n'aurai pas la place pour une batterie d'acclimatation, c'est le coin du futur évier. Je me dis que finalement il me faudra deux cuves : une pour les acclimatation comme tu les pratiques et une autre au cas où pour traitement (question subsidiaire : as-tu déjà eu le cas de poissons à traiter dans une cuve séparée ?). Mais le bac d'acclimatation devra en effet être peuplé de 2/3 petits poissons qui mangent bien pour entraîner les autres... Quant aux papillons ton idée est séduisante, mais intégriste que je suis je reste focalisé sur un peuplement orienté Pacifique central (na!). Donc au programme : auriga, lunula, mertensii, ulietensis et ephippium. J'aimerais en tenter une ou deux paires. Comment procèdes-tu dans ce cas : tu achètes des poissons déjà dans le même bac chez le commerçant ? Tu choisis de deux tailles différentes ? Tu tentes au hasard ? Pour l'ordre de peuplement j'évoquais en 1° les papillons, puis chirurgiens et imperator. Cela vous semble cohérent ? Merci encore !
  8. Bonjour, pour ma part j'utilise les tests Salifert et j'en suis satisfait. C'est l'une des marques de référence il me semble, qui a fait ses preuves depuis longtemps. Bien sûr : faire attention aux dates de "péremption" et ne pas conserver les tests dans un endroit trop chaud ni éclairé, c'est toujours préférable comme pour tout produit dont la stabilité n'est pas infinie.
  9. Merci de vos réponses (surtout celle de Dompail 😁), en effet le stress engendré peut-être très néfaste, c'est pour cela que j'hésite encore. Je vous tiendrai au courant de mon choix futur... Si d'autres membres ont d'autres avis, ils sont les bienvenus ! Je suis preneur.
  10. En fait comme mon brassage entasse le sable je n'y touche pas, je ne cherche pas à avoir un fond plat comme une moquette. Quand il y a du courant il y a des zones d'accumulation. Bon apparemment mes questions autour de la quarantaine avec traitement préventif n'ont pas de succès... J'ai encore vu sur le net un aquariophile anglophone qui traite ses poissons systématiquement avec un antiparasitaire type Praziqantel (pas sur de l'orthographe) puis 2 semaines à la cupramine, avant de les introduire dans son bac principal. Est-ce que certains parmi vous l'ont pratiqué ou vu/entendu pratiquer par d'autres ?
  11. Pour Capei : attention à droite il n'y a pas de sable, mais comme tu le vois par endroit c'est presque un dsb ! 😁
  12. Comme j'ai eu quelques minutes : voici donc la pièce dans laquelle sera installé le grand bac. Sur la gauche l'espace prévu pour la façade. A terme j'ai au maxi 2m60 de longueur, hauteur maxi 75 je pense (après c'est compliqué) et largeur 100 ou 105 on verra. En attendant 1200 litres m'iront bien 😉. IL me reste à faire les jambages et la dalle.
  13. Evidemment Capei je ne cherche pas à bousculer le décor avec le brassage 😉. Mais avoir une zone sans sable parce que le brassage le fait "voler" ailleurs cela ne me gêne pas. Et la vitre est de toute façon recouverte d'algues encroûtantes assez rapidement, cela fait aussi naturel. Après avoir vu des poissons papillons, entre autres, jouer dans des courants impressionnants où je tenais difficilement accroché à une "patate" (et pourtant dans l'eau je ne suis pas un manche !) le bac sera en effet très brassé. Je suis persuadé que ce paramètre est souvent un peu négligé dans beaucoup de bac spécialement en FO.
  14. Bonjour Riton, je ne suis pas trop fan des coraux mous et avec des papillons je ne suis pas qu'ils feraient long feu. Un paysage sous-marin avec uniquement des pierres vivantes me plaît bien aussi à défaut de coraux durs. Dans la nature cela arrive souvent sur certains platiers récifaux : beaucoup d'algues encroûtantes calcaires un tout petit peu de sps et c'est tout, voire pas de sps du tout quand du sable ou des graviers et galets de coraux morts sont brassés et viennent souvent poncer la surface des blocs rocheux.
  15. Bonsoir Capei et merci de ta réponse, mes connaissances comme tu l'écris datent un peu pour le matériel... il a fallu se mettre un peu à jour, mais je ne voulais pas non plus de trucs trop techniques, je ne suis pas fan de l'aquariophilie type US, chacun sa façon de voir. C'est pour cela que le récifal avec sps ne me tente pas actuellement (mais je sais que ce virus est difficile à éradiquer !) : les contraintes lors d'absences, les coûts engendrés, les crash toujours possibles, bref, il ne faut jamais dire jamais, mais je pars donc sur un Fish Only With Living Rocks (FOWLR donc in english) : un FO avec maintenance de type récifale. L'idée est de constituer une population de poissons de type Pacifique central (Polynésie par exemple) avec quelques papillons (lunula, mertensii, auriga, ephipium, ulietensis) plus un ou deux chirurgiens (triostegus, nigricans) et un imperator. Le volume de 1200 litres permet tout juste de commencer à penser à ces poissons à mon avis, je préfèrerais avoir 2000 litres, mais ce n'est pas possible pour le moment (ça le sera j'espère d'ici quelques années : l'installation est prévue pour être évolutive). Je pourrais y ajouter un ou deux labres, on verra, mais la base de peuplement serait celle-ci. Le graal : un achilles bien sûr, mais là c'est encore autre chose... Il faut que je sois prêt (et là je ne le suis pas, je re-débute)et 2000 litres sont à mon sens un minimum : ce n'est vraiment pas un petit chirurgien (dans la nature certains approchent les 30cm) ! Je vois le décor assez proche de celui pensé (et bien pensé !) par Olivier : des "patates" de pierres vivantes placées sur le fond du bac, laissant un bel espace de nage autour (j'ai en tête des paysages de platier récifaux d'arrière barrière vus là-bas). Pour le reste équipement comme un récifal (sauf l'éclairage moins costaud). Je suis persuadé qu'un bac même de poissons doit être très brassé (sauf cuve type lagon sableux). Une de mes interrogations porte en effet sur la quarantaine : on en parle beaucoup mais... Donc je me demande si quelqu'un ici a déjà utilisé un protocole de quarantaine bien établi pour éviter d'introduire des parasites ou autres. Régulièrement, je lis ici ou là qu'untel a perdu tous ses poissons à la suite d'une introduction, et la perte récente d'un poisson m'a alerté. Qu'en pensez-vous ? Pour mon projet de peuplement je pense qu'il faudrait commencer par les Chétodons et terminer par l'imperator et le nigricans : finir par les plus dominants et/ou les plus sensibles me semble plus logique (notamment le nigricans qui n'aurait ainsi pas à subir des introductions multiples avec crise de Cryptocarion ou autre possibles). Est-ce que je suis dans le "vrai" ? Quant aux photos, pour le moment cela se limiterait à deux bacs placés dans le bureau : un 160 litres avec PV et deux poissons (+ détritivors, lysmata, etc) et un 300 litres posé au sol qui tourne avec PV. Je posterai ce week end si je peux une photo de la pièce qui accueillera le grand bac d'ici quelques mois.
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici