Aller au contenu

Virginie

Membre
  • Compteur de contenus

    231
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    2

Tout ce qui a été posté par Virginie

  1. Mais si on ne change pas une partie chaque semaine, les polluants ne risquent pas de s'accumuler +++ en attendant le changement d'eau ? (j'ai tendance à faire en fonction de mon expérience "discus" = ce qui marche le mieux, c'est le changement hebdo ; en zapper un, ça passe, mais en zapper 2, ou 3, on le paie cash par des galettes qui s'assombrissent et poissent, pleines de mucus)
  2. Comment on voit si c'est ingéré ou rejeté ? Les polypes se ferment sur des particules, mais je suis incapable de voir si elle "vomit" ensuite...
  3. Quelle taille, le petit bac ? J'ai du 25/30 litres dispo (bacs à combattant), mais je ne vois pas trop comment en installer un en circuit sur le bac principal. J'ai déjà converti le plus petit en pico-récifal (juste pour accueillir du pumping que je n'arrive pas à jeter...), il tourne depuis janvier, mais c'est une "poubelle", avec juste du sable, des algues (un peu de supérieures et des gluantes), les pumpings (là j'ai pu les donner, donc ils n'y sont plus) et des gammares... Il est équipé avec de la récup d'occaz "dennerle marinus" (espèce de pompe interne qui prend l'eau de la surface + lam
  4. Bonjour à tous, Je poste du côté azoox, car j'ai l'impression que ce sont eux qui vont mettre le plus de contraintes, mais c'est un sujet à cheval (hihi) sur "les poissons" puisqu'il y ait question aussi d'hippocampes. Idée en l'air, qui demande à murir (ou à passer aux oubliettes) : est-ce que les azoox et les hippocampes feraient bon ménage ? Je pense à des menellas (si je la tiens assez longtemps), et du tubastrea (parce que je l'ai déjà), avec quelques LPS qui ont l'air d'aimer une eau pas trop propre (mes gonios...). Est-ce que leurs besoins seraient compatibles ? en survolant
  5. La perte à terme de cette gorgone est actée. En attendant, exercice d'équilibriste entre la nourrir autant que faire se peut, et ne pas pourrir la vie des autres coraux. Je continue mes changements d'eau au même rythme (20 L sur les 170 annoncés par le constructeur du bac) pour ne pas toucher à une eau qui n'est pas encore hyper stable (trop de changements d'eau, sur un bac jeune, j'ai l'impression que ça n'a pas été ma meilleure idée pour stabiliser Ca et Mg). Je réduis la part de "gros" morceaux (que j'envoie au tubastrea et aux crevettes pour qu'elles fichent la paix aux autres habit
  6. A propos de diversité dans nos bacs, voici mes zyeutages du week-end : - des vers tubicoles de sable, que j'avais déjà vu mais dans leur tube (siponcles ?) - là, pris en flag de nourrissage, ça a des sortes de tentacules. - sous ma colonie de tubastrea, ce qui serait deux huitres : la plus grosse dont on voit comme un pied jaune "tuba" se ferme si on souffle dessus à la pipette = c'est bien vivant. - et au même endroit, une masse que j'appelle éponge mais en est-ce une ? Et question existentielle : les tubas font-ils caca jaune canari ? Parce que si n'est point du caca, qu'est-ce do
  7. Je me fais l'impression, sur ce sujet, d'être la Petite Chèvre de M. Seguin, qui dans son combat contre le loup, sait qu'elle va perdre, mais persiste juste pour voir si elle tiendra aussi longtemps que la Renaude... Le 25 L tourne (enfin, y'a des algues et des gammares...), on verra si j'y mets une branche. Pour l'instant, l'anthogorgia reste dans sa grotte en mode chauve-souris. J'espère le bac diversifié : j'avais compté les espèces introduites, et elles sont une cinquantaine (un peu plus - ça m'a étonnée d'en avoir mises autant) sans compter les petits trucs type gammares, copepodes, m
  8. J'ai revu à plusieurs reprises le fameux ver-tube, mais à chaque fois dans son tube. Je viens d'en trouver, bien installés sous une touffe de chaeto, et voici à quoi ils ressemblent "ouverts". du coup, siponcle, ça colle toujours comme identification (la famille est large, ceci dit) ? (pure curiosité)
  9. Virginie

    Tubastrea

    Des nouvelles des tentatives d'invasion du Tubastrea : la favite à côté d'une pousse a mis les bouchées doubles (elle a poussé sur quasiment 2-3 cm en périphérie depuis son arrivée en juillet), et a recouvert le petit machin, paix à son âme. Pour une des autres tentatives, je ne sais pas ce que ça donne, car j'ai placé un sarcophyton devant, et je ne vois plus l'endroit (la pousse a l'air d'être encore là, mais ne grandit pas) Une autre pousse est toujours là aussi, mais pareil, croissance pas fofolle. La toute première, à quelques cm de la colonie principale, pousse vraiment leeeen.teee
  10. Quelques mois plus tard, la bêbête semble toujours bien se porter. Elle a eu plusieurs distributions de nourritures vivantes, mais n'a plus eu de périodes de fermeture aussi longues. Elle se ferme en journée, surtout si j'espace les nourrissages, mais dès que ça sent la graille, ça s'ouvre, quelle que soit l'heure.
  11. Bon, eh bien "crotte" 😢 J'aurais pas du, j'aurais pas du, j'aurais pas du... J'avais trouvé pas mal de témoignages de gens qui semblaient tenir cet animal, mais comme le soulignait Dompail sur le fil de mon bac, les témoignages se taisent passés 6-8 mois... et c'est peu probable que ce soit parce que tout roule...
  12. Merci. A priori, pas d'extension des zones corallinées. A suivre.
  13. Quand tu écris "petit bac", tu penses à quel volume ? (non parce que mon bac principal, c'est déjà un petit bac, en vrai...) J'ai un 25 L avec un filtre Dennerle récupéré d'occasion (un filtre qui aspire par le dessus, je n'en sais plus le nom) et une maxijet de récup aussi, avec mes essais d'algues supérieures : en coupant la lumière (parce que là, c'est plein d'algues gluantes) et en trouvant comment refroidir ce bac, tu penses que ça irait ?
  14. La t° en effet me semble un point négatif : je pense que mon bac est trop chaud (25°, thermostat éteint) si on tient compte que ces espèces vivent plus profond donc plus frais que les coraux de surface. Pour le brassage, c'est compliqué : si ça brasse trop, ben... la bouffe se tire ailleurs ! et si ça ne brasse pas assez, ça ne va pas non plus. On rajoute les crevettes qui viennent se servir sur les polypes... Pour le moment, j'ai pas de souci d'ouverture des polypes, même si, pour les avoir revus au magasin, les boutures restées sur place semblent avoir des polypes plus ouverts que c
  15. Sites US : Je viens en effet de m'inscrire sur Ultimate Reef qui a une section Azoox active, mais active plutôt autour des éponges... pas trop sur mes deux nouveaux pensionnaires. J'ai pu y lire toutefois des échanges au sujet du nourrissage en continu via des pâtes qu'on collerait à proximité des bestioles, mais entre la partie en Espagnol et celle en Américain, j'ai encore besoin de décoder au calme (ma découverte date de ce matin entre 2 trucs à faire, j'ai juste survolé). Calimero, je ne sais pas si ce sont vraiment les paramètres qui perturbent les gorgones - leur difficulté, c'est l
  16. Le "petit dernier" a perdu sa place de chouchou du bac et a été supplanté par deux gorgones NPS. Je savais en les prenant que j'allais probablement au devant d'un échec, mais c'est ce qu'on m'avait annoncé pour le tubastréa (qui va bien), et pour mon premier gonio (qui va bien - et les suivants aussi), et pour mon alvéo (qui va bien), alors je me suis sentie capable... mais la capable stresse quand même, car tout va bien, certes, mais le bac est jeune. Et ça y est, j'ai un pic de phosphates (avec étrangement des nitrates en hausse aussi, mais raisonnablement - j'ai pas encore compris trop le
  17. Si Titi59 passe sur le post, comment ça s'est passé au final pour cette gorgone ?
  18. oui, c'est une Menella. A priori, si j'arrive (...) à tenir l'anthogorgia, ça devrait le faire aussi pour la Menella. L'inverse serait moins vrai. (vous connaissez la blague du parachutiste dont la toile est en torche : "jusqu'ici, tout va bien" ? Ben pareil : "jusqu'ici, tout va bien")
  19. Bon, j'ai craqué. A voir si le nourrissage que je gère déjà pour le tubastrea leur conviendra.
  20. Bonjour à vous, qui avez vaillamment essayé de maintenir cette gorgone. Question très orientée : qu'ont donné vos essais avec le recul de plusieurs années depuis ce post ? Est-il toujours aussi compliqué de maintenir cette espèce ?
  21. c'est sur sa zone de pousse du mois dernier - il était OK à son arrivée en janvier, et je le trouve globalement "bien", mais voilà, ça fait bizarre de voir ces taches. Après, j'ai une poussée de NO3 / PO4 depuis 2-3 semaines, elle ne se résorbe pas beaucoup, mais c'est en cours (j'ai voulu diminuer la distribution de NoPoX alors que ça allait très bien : j'aurais mieux fait de rien toucher)
  22. Bonjour, Depuis quelques jours, je remarque des zones violettes "coralline" sur un tout petit montipora : est-ce vraiment de la coralline ? Si oui, est-ce qu'elle pousse là parce que les polype du montipora meurent, ou est-ce que c'est elle qui les tue en poussant là malgré les polypes ? Je ne sais pas si les photos vous seront parlantes, le corail est loin des vitres, ce n'est pas évident de faire une photo nette.
  23. Le pico a vu le jour en janvier. Aucune idée des paramètres, il n'est pas chauffé, donc le réfracto me donnait un truc aberrant. Je ne change pas vraiment l'eau - enfin si, chaque semaine, je lui mets 5 L qui viennent du changement d'eau de mon 130. Il n'accueille que des algues (des moches et des supérieures), et deux pieds de xenia que je n'ai pas voulu jeter (depuis, j'en ai jetés, mais voilà, c'étaient mes premiers, je n'ai pas réussi à ce moment à les mettre à la poubelle). Je l'ai démarré avec l'eau du bac principal, et des fragments de roches inertes qui avaient passés 2 mois dans l
  24. Merci de partager tes retours ! Voilà : je vais attendre, parce que si les poissons ne mangent pas, je sais que je peux (si j'arrive à les repécher) les rendre au mag qui aura des bacs de sauvetages pour eux (les bacs d'expo en général), et en plus, le responsable attend toujours un moment de voir s'ils mangent avant de le mettre en vente.
  25. Alors, j'ai officiellement acheté un "sarcophyton spp", c'est moi qui ai ajouté "latum", parce que normalement (d'après la vendeuse qui ne pouvait pas certifier la sous-espèce mais qui a le pied mère depuis quelques années), celui-ci devrait rester "champignon de Paris" : 1 pied, 1 chapeau rond (vivent les bretons), et faire des autres pieds/troncs à côté, tout en restant de taille raisonnable. Ca correspondait à "latum".
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici