Aller au contenu

Dompail

Administrateur
  • Compteur de contenus

    9,675
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    272

Dompail a gagné pour la dernière fois le 23 avril

Dompail a eu le contenu le plus aimé !

À propos de Dompail

  • Rang
    Grand contributeur

Converted

  • Date de mise en eau
    1/1/1900

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Mêmes constatations et mêmes satisfactions lorsque je l'utilisais... Coraux tous polypes déployés 10 minutes après les changements d'eau, etc. A noter que l'eau de mer préparée (et même en ayant "tourné" plusieurs heures) reste un peu "opaque", pas aussi cristalline qu'avec le TP de base et sans aucune incidence pour les coraux (au contraire semble-t-il !).
  2. Dompail

    Reefer 250

    Non, jamais et je ne pense pas qu'un Goniopora (ou les LPS d'une manière générale) muent...
  3. Dompail

    Pygoplites diacanthus

    Peut-être ne s'agit-il pas à proprement parler d'élevage incluant la reproduction en captivité mais plus simplement d'élevage de post-larve capturées sur le récif et maintenues en bassin à proximité ?
  4. De retour chez moi et devant un vrai clavier Avant même d'aller plus avant quant aux diverses sécurités à mettre en œuvre en cas de panne d'électricité, je souhaite revenir sur le ou les points qui me gênent un peu... à savoir l'idée des changements d'eau automatiques et d'une manière générale "d'un bac qui tourne tout seul". J'ai malheureusement pu constater à plusieurs reprises que les bacs qui tournent tous seuls ont souvent également une fâcheuse tendance à se planter tous seuls à court ou moyen terme Revenant sur l'exemple d'Alain (Toy), je peux t'assurer que son bac magnifique ou plutôt ses bacs magnifiques sont bien loin de tourner tous seuls et qu'aucune machine, aucun système, n'est en mesure de compenser ses interventions. Pourtant sa maintenance est "simple" (toutes proportions gardées ) mais très rigoureuse. Par exemple, je garde le souvenir qu'il démonte régulièrement le décor (par moitié) afin de siphonner méticuleusement toutes les sédimentations... et tu comprendras où je voulais en venir à propos des changements d'eau automatiques ! Ouvrir les fenêtres de la maison ne dispense pas de passer l'aspirateur et, dans le même esprit, renouveler de l'eau ne dispense surtout pas d'extraire du bac ce qui s'y ait accumulé depuis le précédent changement d'eau. Un changement d'eau doit surtout servir "à faire du ménage" ! A défaut et à moins d'inventer un nouveau cycle du phosphore, je vois mal comment les PO4 (entre autres) ne finiraient pas par s'accumuler. A plus forte raison lorsque tu écris "... Un DSB avec juste un écumeur , un RAH et beaucoup de changement d'eau complètement automatisés. Aucun Ajout en dehors de la nourriture copieusement distribuée." Un DSB bien géré est redoutablement efficace... à condition toutefois que les apports extérieurs soient tout sauf copieusement distribués. Dans ce cas, le DSB te pardonnera beaucoup "durant un certain temps", avant que toute la charge des excès qu'il aura accumulés ne rétablisse son équilibre avec l'eau dans laquelle il baigne. A ce stade, même des changements d'eau importants (et même de la totalité de l'eau du bac) ne permettent plus de maintenir des paramètres satisfaisants (à moins de changer intégralement le sable, dommage quand il s'agit d'un des principaux moyens d'épuration de ton système). Bref, je crois beaucoup aux systèmes de maintenance dits "simples" et finalement assez peu chronophages. Plus que d'accord avec l'option "juste un DSB, un écumeur, un RAH et beaucoup de changements d'eau", jusque-là tout va plus que bien (quoique si tu ne veux faire aucun autre ajout, un RAC serait peut-être mieux !). Mais alors, pas d'automatisation de ces changements d'eau, une attention permanente quant à la qualité irréprochable de l'eau osmosée employée, beaucoup de coraux et d'organismes "épurateurs", peu de poissons et des apports en nourriture soigneusement calibrés (en fonction des paramètres d'eau). Si un paramètre gagnait à être automatisé ce serait celui du contrôle des paramètres d'eau (le prix des quelques appareils existant te contraindraient à te lancer dans le trafic d'organes ) puisque finalement ce sont les amorces de dérives qui commandent pour beaucoup la nécessité des interventions.
  5. Pffft !!! J'ai déjà lu ça quelque part Bien content de te lire, Stéphane Je te laisse aux bons soins de mes camarades de square et ne manquerai pas de revenir vers toi à propos "des changements d'eau automatisés" (pffft ) ou plutôt ce qu'on attend prioritairement des changements d'eau (et de quelle "eau")... Mais d'ici-là, je suis sûr qu'Olivier, s'il passe par là
  6. Bienvenue sur Cap et merci pour cette présentation détaillée
  7. Dompail

    Branches qui se détachent

    Tu fais référence au Xenia ?!
  8. Je rejoins l'avis d'Olivier ! A ce stade, je pense que tu mobiliseras moins d'énergie en effectuant un reset complet et en repartant sur de bonnes bases Il sera aussi (et surtout !) plus gratifiant pour toi de prendre plaisir à voir ton bac RE-démarrer sainement plutôt que de continuer "à le soigner"
  9. Dompail

    Anniversaire.

    C'est vachement risqué d'essayer de bouffer Piquesègue... même en le rinçant bien, il reste toujours du sable qui croque sous la dent !
  10. Au regard de la précision parfois très relative de nos appareils de mesure (ou de nos mesures), je pense aussi qu'il est plus prudent de chercher à se caler à 35 g/l de salinité (soit à la louche 1023,5 en masse volumique ou 1026 en "spécific gravity", en fonction du type d'aréomètre). Dans ce cas, une imprécision de plus ou moins 1 g/l de salinité en trop ou en moins n'aura que peu de conséquence... ce qui ne sera pas le cas lorsque la salinité est déjà limite basse... De toute façon, Sam a pris la bonne décision et le test d'eau au spectromètre de masse apportera de plus amples informations
  11. Tss, tss, ce n'était ni une Hymenocera elegans, ni une Hymenocera picta. On voit clairement à son comportement qu'il s'agit de la nouvelle espèce décrite par Bouygues, une Hymenocera caterpilar !
  12. Non, les mesures ne sont pas fausses, il s'agit plus d'un souci de traduction de l'anglais au français (masse volumique, densité, spécific gravity...). Donc, pas de souci dans ton cas, je crois me souvenir que le JBL indique la masse volumique et à 1022, tu serais juste un peu bas en salinité (1023 et des broquilles te donneraient 35 g/l). A vérifier tout de même auprès de plus instruits que moi à ce sujet Aurais-tu des photos en gros plan des zones nécrosées (et des limites entre les nécroses et les parties saines) ?
  13. Aïe, je crains que nous ne relancions l'éternelle discussion entre densité et masse volumique mais si ton densimètre indique la "densité" en "spécific gravity" (et non pas en "masse volumique"), ta salinité est à environ 30 g/l... ce qui expliquerait que les SPS ne soient pas à la fête. Quelle est a marque de ton aréomètre ?
  14. Pas mal de retour à ce sujet sur la toile qui précisent qu'il n'y aurait pas de prédation sur les ophiures... dont au moins un sur CR : Avec un peu de chance, tu seras peut-être le premier
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici