Aller au contenu

Dompail

Administrateur
  • Compteur de contenus

    9,810
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    301

Dompail a gagné pour la dernière fois le 12 novembre

Dompail a eu le contenu le plus aimé !

À propos de Dompail

  • Rang
    Grand contributeur

Converted

  • Date de mise en eau
    1/1/1900

Visiteurs récents du profil

2,227 visualisations du profil
  1. Dompail

    Biocorail litige

    Bonjour, le staff de CR comprend que vous soyez en rogne, d'autant que ce n'est vraiment pas la première fois que nous lisons des "mises en garde" à propos de ce magasin... Malgré tout, veillez scrupuleusement à rester factuel, c'est-à-dire à vous en tenir aux faits, rien qu'aux faits A défaut, et une fois de plus même si c'est sous le coup d'une rogne plutôt compréhensible, tout propos insultant ou toute affirmation non étayée par des preuves formelles ne ferait que desservir toute forme d'action qui permettrait d'obtenir gain de cause Raison pour laquelle je suis contraint de masquer le dernier post en date sur ce fil de discussion, la première intervention de Jlpsalmo qui ne s'est pas encore présenté (j'espère qu'il ne m'en voudra pas trop ).
  2. Tss, tss, avant de passer aux nuggets de sternes, il faut d'abord les acclimater avec du vivant. Caranx ignobilis est plutôt facile de maintenance... mais faut de la place !
  3. Dompail

    non-symbiotique / Tubastrea

    Les Tubastrea peut consommer des proies de toutes tailles, mortes ou vivantes (et même des granulés), comme la plupart des poissons acclimatés d'un bac récifal. Rien à voir avec la plupart des coraux non-symbiotiques de zooxanthelles qu'il faut souvent entourer d'un nuage de nutriments pour espérer quelques captures et ingestions. Une colonie de Tubastrea bien acclimatée déploiera ses polypes aux heures de distribution de nourriture du bac et consommera quotidiennement au total bien mois que ce qu'ingérerait un flav ou un petit labre... donc une pollution "acceptable" Admettons aussi que cela ne peut fonctionner pour l'instant qu'avec certains Tubastrea et que la quasi-totalité des coraux non-symbiotiques requièrent des conditions de maintenance très spécifiques (alimentation, brassage, etc, etc). Une gorgone Menella par exemple (réputée "possiblement tenable") ne survivra que quelques semaines au mieux dans un bac communautaire à moins de littéralement pourrir l'eau de ce bac comme l'écrit Calimero
  4. J'aime beaucoup l'escabeau également ! Par ailleurs, je trouve aussi que tu as un très beau bac
  5. Dompail

    non-symbiotique / Tubastrea

    Effectivement, cela semble la meilleure solution. Mais en les plaçant plutôt au plus près, sous l'endroit où l'on effectue les nourrissages quotidiens (de surgelés variés en qualités et en tailles de proies) et le brassage arrêté le temps de la distribution, il n'y a à priori plus besoin de les nourrir spécifiquement... à condition toutefois de ne pas avoir trop de crevettes voleuses
  6. Dompail

    LPS / Heliofungia

    Les conditions sont-elles identiques en terme de brassage et de lumière ? Quelques discussions à propos de la maintenance (difficile) des Heliofungia
  7. L'autre critère aussi important que l'insolation (peut-être même plus important pour certains Goniopora) est le brassage et l'identification des "lieux de dépose" dans le bac Si ton Goniopora est tous polypes déployés sur son emplacement actuel, veille à trouver un nouveau lieu qui lui offre les même conditions de brassage. Il n'a pas besoin d'avoir "les pieds dans le sable", loin s'en faut, et gagnerait d'ailleurs à rejoindre une roche et même s'il est un peu plus éclairé (un petit peu plus ou un petit peu moins !). Il est probablement plus épanoui actuellement du fait de moins de lumière directe mais aussi parce que proche d'une vitre latérale et d'une pompe de brassage, le courant est à la fois plus turbulent mais génère souvent des lieux de dépose (de sédiments mais aussi des nutriments résiduels après chaque distribution de nourriture). Les Gonio comme pas mal de LPS dits fragiles semblent apprécier. Trouver l'emplacement idéal est bien sûr important pour tous les coraux mais c'est souvent la principale difficulté avec les Goniopora (et les Heliofungia à plus forte raison !). Sur cette base (recherche prioritaire d'un brassage très similaire pour une lumière juste assez proche de l'actuelle), tu sauras en quelques heures s'il se plait ou non dans son nouvel environnement (tous les polypes déployés). S'il reste fermé ou seulement partiellement ouvert 24 heures après son déménagement, il faudra lui trouver rapidement une autre place (quelquefois à seulement quelques centimètres de l'actuelle). Bienvenue au club, les Goniopora sont parfois très difficiles à maintenir en fonction des espèces (ou même des individus) ou à contrario parfois très résistants mais restent à mon sens parmi les plus beaux LPS
  8. Dompail

    Quesque c'est!!

    Merci d'avoir continué à chercher, c'est important de pouvoir identifier tous les hôtes d'un bac Mais je ne suis pas totalement convaincu par le genre Isognomon...
  9. Je me permets d'attirer votre attention sur le fait que Calimero ne nous a pas transmis le Cerfa 123544F de "Demande de transfert de bac", trois mois avant la date prévue de déménagement, comme le prévoit la charte du site... En conséquence, il devra reporter ce transfert au mieux à l'année prochaine et s'acquitter d'une amende symbolique de 12.000 € pour le compte de la Fondation Cap-Récifal basée à St Martin...
  10. Je crois que les poissons et les coraux doivent se munir d'une attestation pour aller chercher leurs surgelés mais qu'ils n'ont plus le droit de sortir du bac après 21H00...
  11. Dompail

    identification ??

    Ce sont des tuniciers, aucun problème (au contraire !)
  12. Il serait vraiment plus prudent de trouver un ou plusieurs récipients supplémentaires afin de préparer ton eau de mer préalablement et de la laisser tourner quelques jours comme le suggère Bubule. Il vaut toujours mieux également en préparer un peu plus Trouver quelques récipients de plus est certes une galère en considérant déjà tout le pataquès d'un déménagement mais tu éviteras potentiellement beaucoup de stress (et tes animaux aussi !) en trouvant une eau déjà prête en arrivant. D'autant que l'eau de mer synthétique dont les sels sont juste dissous peut être assez "agressive" en l'état. Pas grave pour un petit changement d'eau routinier de 5 ou 10% du volume total mais potentiellement beaucoup plus risqué pour un changement quasi-complet. Je n'aime pas trop ce terme souvent galvaudé mais il faut laisser un peu de temps à l'eau pour se "biologiser". édit : Bubule a été plus rapide que moi pour la réponse
  13. Dompail

    identification corail encroutant

    Un "jeune" Catalaphyllia ? Au fait, bienvenue sur Cap, Théo76 et merci pour cette belle entrée en matière
  14. Dompail

    Fréquence nourrissage LPS

    Comme je suis flemmard, je suis allé piocher une vieille réponse à ce sujet où nous traitions aussi du rinçage préalable (ou non !) des surgelés : " D'une part, ils ne baignent pas dans une eau saturée de PO4 s'il s'agit de surgelés de qualité (c'est à dire 100% du "produit" dans les cubes avec leur eau résiduelle et non pas 10% du produit auquel on a ajouté 90% d'eau avant congélation). Normalement, l'eau présente après décongélation d'un cube de krill ou d'artémia est la conséquence de l'éclatement des cellules lors de cette congélation (quand l'eau présente dans le cytoplasme des cellules gèle, ces dernières éclatent). Rincer les surgelés revient donc à leur retirer une bonne part, sinon l'essentiel, de leur valeur nutritive. Il serait intéressant de comparer la teneur en PO4 et NO3 d'un gramme de nourriture sèche, flocons ou paillettes, avec celle de 10, ou même 20 grammes de surgelés... Pourtant personne ne suggère de rincer les flocons Par ailleurs, beaucoup de récifalistes rincent consciencieusement leurs surgelés mais utilisent une eau osmosée déjà "chargée", ont quelques poissons de trop et distribuent trois fois par semaine des nourritures liquides ou sèches ultra-polluantes à destination de leurs coraux et de la microfaune... "
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici