Aller au contenu

Dompail

Administrateur
  • Compteur de contenus

    9,747
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    281

Tout ce qui a été posté par Dompail

  1. Effectivement et tant mieux Tant mieux pour ses animaux et tant mieux pour nous tous pour tout ce que nous gagnons à apprendre de son expérience. A contrario, j'ai croisé beaucoup de récifalistes-joueurs et malheureusement ils ne m'ont jamais appris grand chose
  2. Je serais surpris que ce système tienne le coup durant 64 ans... à moins peut-être de le faire tourner sous un régime spécial !
  3. Dompail

    Polypes rentrés sarco

    Probablement une mue
  4. Désolé de ne pas apporter de solutions mais je pense sincèrement que le traitement au Levamisol n'est pas une bonne idée. Qu'il s'agisse des témoignages ci-avant ou d'autres glanés ici et là, le rapport bénéfice/risque est "un peu" dissuasif. Je suppose que tu pratiques déjà leurs siphonnages réguliers avec un petit tube (diamètre des tuyaux d'osmoseur). Cela permet d'extraire pas mal de bestioles sans retirer beaucoup d'eau (eau jeté, pas filtrée et réutilisée, il ne s'agit que de ponctions de deux ou trois litres par cession) ? Mais de quelles planaires s'agit-il (te demandait déjà Bubule un peu plus haut) ?
  5. oui ! Mais je partage l'avis de Chprieur... Vraiment aucun moyen de capturer le poisson (à plus forte raison s'il est déjà affaibli) sans démonter le bac, de façon à le traiter tout seul dans un bac hôpital ? A contrario, qu'il s'agisse de baisser drastiquement la salinité ou à plus forte raison de traiter le bac avec un antibiotique remettra forcément en cause "l'équilibre biologique" du système.
  6. Il se pourrait aussi que le "BH mort déchiqueté sans sa coquille" soit juste une mue
  7. Bienvenue sur Cap, Ben555 Tes 70 kg de PV viennent d'un autre bac ?
  8. A quelle fréquence fais-tu des changements d'eau et de quels volumes ? Utilises-tu également de l'eau de conduite pour préparer ton eau de mer synthétique ? Toute l'année, 365 j/an ? Pas d'agriculture, pas de périodes d'épandage, pas de traitement des vignes, ni jamais de crues dans la Drôme ?! On peut en douter D'autre part, et même si ces taux étaient stables toute l'année, avec peu ou prou 1500 litres d'eau qui tournent dans ton système, je suppose que tu dois ajouter en moyenne 80 à 100 litres d'eau douce par semaine... donc, tu ajoutes également environ 15 mg de PO4 par mois, 180 mg par an (pour ne citer que le phosphate et que l'osmolation) Il est possible que le système parvienne à les gérer mais admettons que, quitte à faire monter (un peu !) son taux de PO4, mieux vaut que ce soit en ayant un poisson de plus à accueillir et à nourrir qu'en ajoutant simplement de l'eau "supposée douce"...
  9. Afin de ne pas "parasiter" le topique d'Olivier, accepterais-tu d'ouvrir un nouveau sujet, par exemple dans la rubrique "... Mon bac" ou "Techniques" ? (Bon sang, c'est la première fois que je m'autocensure pour un début de pourrissage de post )
  10. Je suppose que tu parles des paramètres de ton eau de chaux et non de ceux de l'eau du bac ?! Question devenue usuelle lors de ce genre de constat : quelle est ta salinité et avec quoi et comment la mesures-tu Méfiance tout de même... L'eau de conduite, où que ce soit dans l'hexagone, est rarement "bonne pour le récifal" 365 jours par an ! Au fait, bienvenue sur Cap, Domsylvia
  11. Merci Olivier (Bon... OK, je suis un peu faux-derche parce que c'est la réponse que j'attendais )
  12. Juste une question... Au démarrage d'un bac, avant l'introduction de coraux et de poissons, beaucoup de récifalistes ne se soucient pas des taux de Ca et de Mg de l'eau et d'ailleurs ne s'en soucient pas beaucoup plus quand leur bac est orienté coraux mous, considérant que ces derniers "n'en ont pas besoin". Quel est ton avis à ce sujet
  13. Pourtant, on voit clairement que ton eau de mer naturelle manque cruellement de phosphates et de nitrates
  14. Certes... les égyptiens excellaient dans la construction de pyramides mais étaient très moyens à cette époque en ce qui concerne les aquariums ! D'ailleurs, on en a retrouvé aucun en bon état dans la Vallée des Rois, CQFD ! Bravo Olivier pour ce nouveau bac, j'ai déjà hâte que tu le mettes en eau
  15. Il se porte toujours aussi bien ton bac Mais j'entrevois qu'un des deux pocillo, à gauche, est comme un peu "croqué"... Jure-nous que l'imperator n'est pas le coupable
  16. Ca, c'était fin août Extraire manuellement les algues supérieures (avant qu'elles lysent) n'est pas qu'une considération esthétique... C'est aussi une façon d'extraire du bac divers effluents qui ont servi leur croissance et qui paraissent plus profitables "dehors que dedans". Quels sont tes paramètres d'eau actuels (salinité, KH, N03, PO4 et plus si affinités) ? Tu pourrais procéder à un arrachage manuel en faisant en même temps un gros changement d'eau ce qui te permettrait de siphonner "tout ce qui s'envole" à chaque arrachage (donc une bonne part des sédimentations qui se sont accumulées sur les PV sous les Ulve)
  17. Finalement Compère... tu hésites entre un style gothique ou un style roman !
  18. Oups, j'ai zappé ton intervention avec le changement de page... Dans mon cas, le refuge était mitoyen du bac principal et, quand il était éclairé toute la nuit, une lumière conséquente l'atteignait également. J'avais donc finalement opté pour des espèces de Caulerpa qui lysent difficilement (comme la prolifera, par exemple) et choisi de débuter l'éclairage du refuge 2 ou 3 heures plus tôt que le bac principal et de l'éteindre 2 ou 3 heures plus tard. D'où un temps d'ensoleillement beaucoup plus long pour le refuge mais laissant tout de même toutes les nuits plusieurs heures d'obscurité complète aux deux bacs.
  19. Ben... Tout pareil, je les ai utilisés également le temps qu'ils fonctionnent. Preuve s'il en est qu'une obsolescence, programmée ou non, peut donner de superbes nuits noires mais les gens ne sont jamais contents !
  20. A condition de ne pas oublier qu'il y a aussi dans la nature des nuits sans lune, des nuits noires... Beaucoup de bestioles du récif (des petites, vraiment toutes petites ou alors grosses, avec ou sans vertèbres, avec plein de pattes, des nageoires ou bien des polypes) ont aussi besoin régulièrement de cycle d'obscurité complète. Je garde le souvenir qu'un certain Nitrobacter, biologiste bien connu sur ce site, en faisait la remarque à propos des refuges éclairés en alternance avec le bac dit principal... ce qui finalement revenait à éclairer directement ou indirectement les animaux 24h/24h.
  21. Faute de réponse du principal intéressé, le plus simple serait de faire de plus grands changements d'eau (sur 30 litres, ce n'est pas la mer à boire) et/ou de nourrir un peu moins. A condition toutefois que ce ne soient pas les changements d'eau qui apportent NO3 et PO4 (entre autres choses) !
  22. Gnarc, gnarc, je me doutais bien qu'avec un tel appât, le Capei ne tarderait pas à mordre à ma ligne Aucun doute de ma part sur les indéniables bienfaits épurateurs d'un DSB... à la seule condition de toujours mettre en œuvre le sérieux et la discipline qui prévalent à la maintenance à long terme d'un Jaubert. Autrement dit, ce DSB n'est pas un simple accessoire d'épuration mais la "pièce maitresse d'un bac". Toujours autrement dit, hors de question de jouer au yoyo entre carence et excès dans la maintenance... car on n'effectue pas de reset d'un DSB comme on viderait la coupelle d'un écumeur. Encore autrement dit, en berlinois, un DSB offre potentiellement un important volume tampon mais à condition de ne pas avoir à le solliciter au-delà d'un certain seuil. Bref, j'ai pu voir beaucoup de récifalistes en berlinois se frotter au "miracle" de l'adjonction d'un DSB "qui pardonne tout un certain temps" mais qui, une fois sa charge en polluant divers équilibrée avec celle de l'eau l'environnant, fait également tampon mais plus en terme d'épuration. Finalement, on peut bien sûr gérer un bac de façon pérenne en Jaubert comme en berlinois et même emprunter à l'une comme à l'autre méthode tout ou partie de ses points forts mais en prenant garde à ne pas oublier au passage ce qui fait sa ou ses spécificités. Bien sûr que le recours ponctuel à un écumeur pourrait aider un temps un Jaubert qui tendrait "à s'étouffer"... à condition de veiller "à ne pas l'affamer" en le laissant trop longtemps. Dans le même esprit, un DSB pourra durablement "équilibrer" un bac berlinois à condition de ne pas le considérer comme un simple filtre mécanique, un écumeur bis, car les dizaines de kilos de sable qui le constituent sont un filtre biologique de nature de facto un peu plus complexe (et parfois capricieuse ) qu'une pompe à bulle sous un réacteur en plastique. Bref, ce qu'il faut à Guillaume, c'est un refuge de 300 litres à adjoindre à son bac et une pétition
  23. Certes... mais, indépendamment de l'épuration de l'eau, un écumeur est aussi un "super-bulleur" ! Des bien plus calés que moi pourront étayer mais ce n'est pas pour rien, qu'en l'absence justement d'écumeur, on préconise en Jaubert de préserver d'importantes surfaces de sable "nu", sans PV ni coraux, à l'exposition directe de la lumière.
  24. En fait, c'est surtout la nuit que l'arrêt complet de l'écumeur pourrait être préjudiciable à moyen terme. Tu pourrais dans un premier temps essayer de l'arrêter de 6H00 à 23H00, comme tu le préconises, en surveillant tes paramètres d'eau tous les jours (à la même heure) pendant une bonne semaine et donc aviser en fonction de ces premiers résultats. L'idéal serait quand même de pouvoir le faire fonctionner pendant chaque nourrissage du bac et encore pendant une bonne heure après Bref, cela devrait être négociable avec ta compagne... à défaut, nous ferons une pétition pour te soutenir @Capei : Du sable, tout ce sable... Capei, tu n'y songes pas Si jamais Olivier tombe sur ce topique, nous sommes bons pour relancer une énième guerre fratricide entre la secte vengeresse des déesbessistes et celle des cruels barrebotomeurs
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici