Aller au contenu

Logarithme

Membre
  • Compteur de contenus

    62
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    7

Logarithme a gagné pour la dernière fois le 24 mai

Logarithme a eu le contenu le plus aimé !

À propos de Logarithme

  • Rang
    Membre

Profile Information

  • Gender
    Not Telling

Converted

  • Date de mise en eau
    7/9/2007
  • Volume net en litres
    170 (brut : 200L)
  • Type
    Récifal
  • Maintenance
    Berlinois
  • Traitement eau d'apport
    Changement d'eau toutes les trois semaines : eau osmosée + sel Reef Crystals 42,85g/L (900g pour 21 litres).
  • Traitement eau du bac
    H&S A150f2001
  • Brassage
    Tunze 1600/2 & rejet décantation (Eheim 1250)
  • Eclairage
    HQI Osram Powerstar 150W/CD (CD pour "Cool Daylight") sur ballast électronique Lumatek + 2x39W T5 Aquacoral 8 heures par jour.
  • Supplémentation
    Reef Builder (Seachem) en quantité suffisante pour atteindre un KH de 8.

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Logarithme

    Fish Only ajout coraux

    Bonjour, Indépendamment de l'espèce, le fait d'ajouter une bouture à l'environnement des poissons peut leur laisser penser qu'il s'agit de nourriture (comme tout ce que tu ajoutes dans le bac). Il pourrait être bon d'isoler les nouveaux arrivants à polypes avec par exemple un grillage pendant quelques semaines, le temps que les poissons s'habituent à leur présence et que les coraux aient repris leur croissance. A+
  2. Je crois qu'on l'a fâché, il a tout pété son tuyau de remontée pour le faire passer au-dessus de la surverse. Diantre ! Tu verras, l'eau c'est mieux dans le bac que dehors . P.S. Pense à sortir les chaises et la table avant de mettre en eau.
  3. Bonsoir, Hervé, qui a pondu le logiciel dont tu fournis une capture d'écran, est ingé je crois. Bref, il a utilisé des formules mathématiques. C'est des maths et de la physique. L'escargot, les algues qui poussent dans le trou et réduisent son diamètre au fil des mois, le facteur chance qui fait que le nuage d'étourneaux passe au-dessus de ta bagnole le lendemain de son lavage plutôt que la veille, n'entrent pas le calcul fourni par le logiciel. Un exemple tout con : la vidange se met en route. Il y a une forte aspiration au fond du bac, qui commence à se vider. Forte aspiration aussi au niveau du trou. Un bout de Caulerpe fraîchement arraché par un poisson, ou n'importe quoi d'autre de souple et en suspension dans l'eau vient se coller contre tes perçages anti-vidange, et les obstrue. Cinq minutes plus tard au max, il te reste 10 cm d'eau dans le bac. Normalement, on prend des risques lorsque le bénéfice qui en est attendu est important. Il y a zéro bénéfice attendu à faire un rejet au fond du bac (à moins de prévoir de sous-dimensionner le brassage). Bref, moi, j'abdique. Mais si j’étais assureur, je ne rembourserais pas un eurocent des dégâts faits par une installation qui n'est pas faite dans les règles de l'art. A+
  4. Ok pour le côté visuel, mais je te garantis que déjà 20 litres par terre et rien qu'en eau osmosée, ça se répand dans plusieurs pièces, ça bousille des meubles, etc. Alors de l'eau de mer et sur 300 litres, faut aimer vivre dangereusement. Un bac qu'on installe, c'est parti pour des années (si on a le virus). et tu auras beau avoir pensé à tout, le jour où tu devras compter sur ton système anti-vidange, pense à aller à Lourdes avant pour être sûr qu'il fonctionne bien. Parce que pour éviter de passer au-dessus de la surverse, rien n'empêche de percer ta surverse à 5 cm sous le niveau du bac et de faire ton rejet là. Ce sera aussi propre et net que de rejeter l'eau à 40 cm (à vue de nez) de la surface, sans les risques qui vont avec. Au pire tu as 50 ou 60 litres qui se vidangent et si la décante est correctement dimensionnée, elle absorbe tout ça.
  5. Bonjour, Tu peux mettre le tuyau transparent au-dessus du bac et non au-dessus de la surverse, comme ça l'eau ne part pas directement dans la surverse. Attention si tu fais ça à ce que le tuyau ne soit pas plié quelque part (et donc le débit potentiel d'air fortement réduit). Et tu peux augmenter son diamètre si possible. Il faut tester (plusieurs fois) pour voir le désamorçage à l’œuvre, il faut déterminer en combien de temps il se fait, combien d'eau a le temps d'aller dans la décantation, etc. Perso à part une remontée d'eau en tuyau rigide qui arrivait quelques centimètres sous le niveau d'eau pour éviter les projections et les croûtes de sel (remontée que j'avais percée juste sous le niveau d'eau du bac, mais sans y mettre de tuyau), je n'ai pas testé ce genre de système. Mais de mémoire, avec un trou pas énorme, il y avait tout de même pas mal de litres qui avaient le temps de descendre avant coupure. J'avais tout de même le volume suffisant dans la décante pour absorber les 5cm de hauteur fois la surface du bac (c'était limite mais ça tenait). Maintenant j'ai la décante dans le bac (surverse collée par mes soins sur toute la largeur et matos au niveau du bac) et donc je dors sur mes deux oreilles, sans le raffut et la surconsommation électrique d'une décantation par terre. Je mets déjà bien assez d'eau par terre comme ça en oubliant de temps à autre l'osmoseur en marche ou pendant les changements d'eau 🥴. A+
  6. Hello ! Ton tuyau souple transparent descend sous le niveau d'eau de la surverse ou c'est moi qui vois mal ? Ca sent la cata en cas de coupure de courant, comme indiqué par fran. Méfie-toi, en général quand quelque chose peut merder, alors ça va merder. Compter sur un tuyau diamètre 4mm pour désamorcer le siphonnage d'un tuyau de 26mm (diamètres intérieurs), ça me semble très léger, il y a beaucoup de débit dans un tel tuyau et 4mm d'entrée d'air me semblent à vue de nez insuffisants, sans compter que l'entrée d'air se bouchera forcément la veille de la panne de courant (loi de Murphy appliquée au récifal). A+ P.S. pour les escargots dans la surverse, tu peux mettre des crépines sur les tuyaux de descente, ça existe pour pas mal de diamètres de tubes en PVC rigide. Ou recouvrir la surverse d'un grillage fermement maintenu (ou d'une plaque de plexi ou de verre), sachant qu'il faut que ça tienne bien puisqu'un escargot motivé par le fait de vouloir regagner l'eau risque de faire bouger ça si c'est trop instable.
  7. Logarithme

    Acanthurus leucocheilus

    Hello, Le nigricans, c'est la même came que le leuco, l'achilles ou le japonicus. Difficile à acclimater. Une fois qu'il l'est (on va dire quand il a passé les trois premiers mois chez toi sans maigrir et sans avoir de problèmes de peau), normalement ça va. Mais il faut les passer, et c'est pas gagné. L'idéal est d'avoir un UV ou de l'ozone pendant toute cette période. S'il tombe malade et que c'est là que tu te mets à chercher de quoi le soigner, c'est trop tard, avec de l'oodinium, ce genre de poisson tu le trouves malade le matin à l'allumage, la nuit suivante il est mort. Quelles sont les dimensions du bac ? L'olivaceus que tu cherchais au départ, ça commence à être du gros poisson, il faut le volume qui va bien. Il y a d'autres poissons de taille moyenne à grande dans le bac ? A+
  8. Tiens d'ailleurs, HS : je ne traîne que sporadiquement sur les sites aquario depuis qu'OP et Corallium ont fermé, il a disparu de la circulation Blups ? Son 4000L mer rouge il existe encore ?
  9. Justement, mon propos était davantage une question qu'une réponse : est-ce que couper le bourrelet va jouer sur la solidité du collage ? Il y a aussi le risque que la lame utilisée pour le couper taille dans l'épaisseur du joint, qui plus est, le nouveau silicone n'adhère pas sur l'ancien, et tu ne pourras pas décoller totalement les traces du bourrelet avec un produit enlève-joint puisqu'il attaquerait le collage du bac. Avec quel produit as-tu décapé ? Un joint de silicone doit normalement être retiré mécaniquement et les traces dissoutes chimiquement (l'acétone ne les dissout pas), pour éviter qu'il n'en reste une fine pellicule risquant d'empêcher le nouveau silicone de tenir sur le verre. Le collage par remplissage c'est un coup de main à prendre, mais c'est beaucoup plus sûr, on n'a pas à manipuler des panneaux lourds pleins de colle, à partir d'un certain volume de bac on est plus tranquille, et ça évite d'avoir une peau qui se forme sur le silicone si on est trop lent 😉. Ça réduit aussi le risque de voir les vitres bouger, pour peu qu'elles aient été fermement fixées entre elles avant de coller. Sans compter qu'on peut choisir l'épaisseur de joint, parce que souvent sur les cuves collées "à l'ancienne", on se retrouve avec des joints trop fins (et là, bonjour pour décoller le verre en cas de nécessité). L'idéal est d'injecter la colle depuis l'intérieur du bac, comme ça le surplus est à l'extérieur et il est plus facile et plus propre de le retirer là plutôt que dans l'angle interne du bac. Il existe des pistolets à silicone électriques pour éviter les à-coups du pistolet manuel (joint plus régulier). Lorsqu'on colle par injection, pour éviter de trop consommer, il faut garder une ouverture de canule de faible diamètre, ça évite d'avoir les trois quarts du silicone qui vont ailleurs qu'entre les deux vitres à coller. Il est indispensable aussi d'utiliser des pointes de vitrier entre les vitres, pour que l'épaisseur du joint soit la même partout.
  10. Hello, Un 700 litres en 10mm, sur 60cm de haut, qui plus est collé soi-même, perso j'aurais pas osé. Je serais parti sur du 12mm d'office, d'autant plus qu'en collant soi-même le surcoût n'est pas énorme (pas du tout pareil pour du 15). En général on compte (sur des dimensions standards, pas sur 3m x 3m de surface) 2mm par tranche de 10cm de haut. C'est un grand volume, tu vas sûrement le garder plus de dix ans, il faut que ça tienne dans le temps... Maintenant que c'est fait, et vu les bulles dans le joint plus la vitre qui se plie, je pense que t'es bon pour ceinturer de partout, mais le résultat esthétique final va s'en ressentir. Et ça reviendra au même prix que d'avoir pris du 12 dès le départ 😕. Du coup, renseigne-toi bien pour savoir comment coller un ceinturage en bas après coup, si tu peux couper le bourrelet de silicone à l'intérieur du bac pour que le renfort vienne bien contre tes vitres verticales. Il ne faut pas qu'il y ait un joint fin (collage de base) et un ceinturage avec un joint très large, sinon les deux joints ne travailleront pas solidairement. A+ P.S. N'hésite pas à balancer le nom du goret qui t'a vendu des tubes de silicone périmés et à la date effacée, c'est vachement dangereux, si le silicone avait été utilisable tu t'en serais sûrement servi et ce faisant tu aurais collé un bac avec du silicone périmé, au risque que ça ne tienne pas (avec tous les dégâts, y compris les blessures corporelles, qui peuvent découler de ce genre de blague). Il est évident que quelqu'un qui commande six tubes, ce n'est pas pour coller deux bouts de verre, mais un bac complet. Ce genre d'attitude est irresponsable. P.S. 2 : tu as collé par remplissage (en pré-positionnant les vitres) ou en siliconant les vitres puis en les mettant en place ensuite ? Les bulles dans le silicone sont-elles apparues lors du séchage, ou après remplissage à l'eau ?
  11. Bonsoir, Par curiosité, quel engrais utilises-tu pour faire pousser ton phytoplancton ? Un engrais prévu pour le récifal garanti sans polluants, pas un truc de jardinerie ? La microfaune grouille y compris dans des bacs surécumés et avec une eau très pauvre, la microfaune de nos bacs se nourrit justement de ce qu'elle trouve sur le décor, pas tellement de ce qu'elle trouve en pleine eau. Et là, le phyto ne fera pas apparaître des espèces qui devraient normalement cavaler sur tes roches. Honnêtement, du phyto, c'est cool pour élever des proies plus grosses (rotifères si tu fais de l'élevage de clowns, artémias pour les poissons adultes) mais bon, c'est très chiant à tenir dans la durée si c'est juste pour en mettre dans le bac. À moins d'avoir des animaux avec des besoins spécifiques qui en réclament... C'est pourtant la priorité. Tu ne peux de toute façon pas ajouter une caisse complète de pierres fraîches dans un bac avec des poissons, il faut y aller progressivement pour éviter de refaire un cycle. Ou les acclimater dans une autre cuve. Tu peux acheter de temps à autre quand les finances le permettent une belle roche ou deux, le problème en ce moment c'est évidemment qu'il ne doit pas y avoir d'importations et que les pierres d'Indo c'est je crois toujours fermé, et bon, la roche australienne à un tarif de fou c'est pas la joie. Gaffe à l'occase si tu veux faire des économies, moi perso je ne prends pas de roches si je ne les vois pas dans un bac avec des coraux vivants, sinon tu ne sais pas ce que le gars a pu mettre comme produits dedans, seuls les coraux ou d'autres invertébrés en bonne santé sont la garantie que tu peux y aller les yeux (quasi) fermés. Perso je n'ai jamais utilisé d'ozone, mais ceux qui ont testé ont l'air de dire que ça fait des miracles (avec un redox-mètre, parce que comme ça au pif, ça peut être dangereux). L'UV tu n'es pas obligé de le laisser à demeure, il s'agit de régler un problème passager (de 2CV). Une fois l'eau verte partie (si c'était bien de l'eau verte), tu coupes l'UV une semaine ou deux après le retour à la normale et normalement ça ne revient pas. Tu peux l'emprunter à un collègue pour quelque temps, pas besoin d'en acheter un. Et si ça ne règle pas le problème, ça t'aura évité un achat inutile, même si dans l'absolu c'est toujours bien d'en avoir un sous la main en cas de maladie. Sinon, quid des détritivores ? L'absence de réponse me fait craindre qu'il n'y ait pas assez de consommateurs potentiels d'algues dans ce bac... Avant de faire des élevages de phyto, mets des escargots et quelques oursins. A+
  12. Hello, La coloration jaune-vert de l'eau qui ne part pas au charbon, ça ne serait pas de l'eau verte par hasard ? J'en ai eu il y a trois-quatre ans (première fois en 15 piges), ça n'est parti qu'avec un UV. Tu dis "maintenance berlinoise classique" avant de préciser que le bac comporte "100% d'aquaroche", moi ça me fait buguer. Le berlinois, c'est 20% de roches vivantes de bonne qualité, c'est la règle de départ. On peut adapter la chose, plein de gens le font, en mettre moins, remplacer par autre chose, mais c'est au mieux du "berlinois remanié". Bien des FO ont tourné et tournent encore sans roches vivantes du tout, mais il faut toute une usine à gaz ensuite pour compenser leur absence, on ne peut pas simplement enlever les roches vivantes du set-up classique berlinois et espérer que ça marche. Avec 0% de roches vivantes, le bac peut ne jamais tourner normalement faute d'une épuration correcte (biologique, que ce soit bactéries ou microfaune). Les aquaroches, j'ai testé, et j'ai d'ailleurs fini par tout benner, c'est dire si j'ai été convaincu... Le seul intérêt c'est qu'il n'y a pas une montagne de sédiments à aller siphonner à chaque entretien du bac, sédiments que produisent les roches vivantes. Le "protocole Aquamicrofaune" n'a pas l'air au point (ou n'a pas fonctionné) puisque tu n'observes rien sur les roches la nuit, ce qui n'est absolument pas normal en récifal. La microfaune gère normalement en partie les algues, encore faut-il qu'elle soit présente avec les bonnes espèces et la bonne quantité. Tu es sûr de ton 0,00 pour les phosphates ? Ça marque 0,00 à chaque test ou t'arrive-t-il d'avoir des valeurs différentes ? As-tu testé le checker avec une solution étalon ou avec une eau dégueu pour voir s'il affiche autre chose ? Chprieur a soulevé une question intéressante concernant les détritivores (et j'ajouterais : les algivores). Ils n'y touchent pas, mais qu'y a-t-il comme détritivores dans ce bac, et combien y en a-t-il ? Pour les algues, une tondeuse à gazon comme un veliferum serait à mon avis bien meilleure que les deux autres réunis, après, faut aimer la coloration. Mais c'est un super poisson si on a la place. Y a-t-il des escargots et des oursins en quantité suffisante dans le bac ? Pour un bac pareillement envahi, je traiterais déjà en ajoutant deux ou trois Diadema, quelques Mespilia, et une cinquantaine d'escargots. Ne pas tout ajouter d'un coup, répartir les ajouts en trois fois, une fois par mois, des fois que l'acclimatation ne se passe pas bien, pour éviter une pollution supplémentaire. Ce après avoir ajouté et fini d'acclimater une caisse de belles roches vivantes, bien entendu. Bref, c'est un bac qui va demander pas mal de boulot, mais y a du potentiel 😉 A+ Logarithme
  13. Bonsoir et merci pour vos réponses, Je ne vois pas de traces de fissures, mais il y a une couche épaisse de peinture qui doit être plus élastique que l'acier et donc s'il y avait des fissures très fines, je ne pense pas que je les verrais apparaître. A vrai dire je ne sais pas par qui le support a été soudé, je j'ai commandé chez un poissonnier qui a certes ma confiance mais c'était il y a un bail et comme je n'y connaissais rien à l'époque en soudure (et pas forcément beaucoup plus aujourd'hui...), je n'ai pas fait gaffe à cette histoire de meulage. Ce n'est que bien plus tard que j'ai lu sur le net et trouvé d'ailleurs logique qu'en meulant, on enlève de la matière et forcément de la solidité à l'ensemble. C'est une drôle de pratique, quand on commande un support soudé, on ne cherche pas l'esthétique, mais la résistance (et aussi plus de place sous le bac qu'avec des parpaings ou un support standard en panneaux de bois) puisqu'en général on habille ensuite la structure en tubes pour la camoufler donc bon... Pour 200/220 kilos pour l'instant ça ne m'inquiète pas, après je me dis qu'en chargeant à presque 400, ça peut commencer à faire beaucoup pour un vieux support. J'avais un support en 120x60 de surface de chez le même poissonnier, aussi en 40mm de tube et quatre pieds, et mon 120x60x60 bougeait très légèrement quand je le poussais dans la longueur. Il ne s'est jamais cassé la gueule fort heureusement, mais je crois que j'aurais préféré avoir six pieds sur ce volume. Mouais j'y ai pensé mais je n'aime pas top l'idée du bac qui dépasse du support, la cuve est plus exposée et un coup est vite arrivé. C'est peut-être plus psychologique que fondé mais je vais rester sage et m'en tenir à la surface du support. Oui tout est bouché, je n'ai pas accès à l'intérieur des tubes pour les inspecter, c'est ouvert sous les pieds mais pas pratique de vider la cuve pour retourner le support et aller voir s'il y a de la rouille à l'intérieur. Bon vu comme je me suis étranglé devant le devis que j'ai reçu pour une cuve en acrylique à mes dimensions, si je choisis l'acrylique, ça ne me coûtera peut-être pas (proportionnellement...) énormément plus cher de faire refaire un support et là quitte à faire les choses bien, autant taper dans des dimensions plus "récifales" comme 100x65 ou 100x70 en surface. A+
  14. Bonjour à tous, Quelqu'un saurait-il quelle est la durée de vie approximative d'un support soudé en tubes carrés de 40mm (ça doit être des tubes de base, donc pas de l'inox) ? Y a-t-il une fatigue du matériau ? Épaisseur : j'aurais du mal à le dire étant donné qu'il y a un bac dessus, ça doit être du 1,5 ou 2mm de mémoire. J'ai un support qui a une quinzaine d'années, avec six ou sept couches de peinture dessus posées par mes soins, à part à la base des pieds sur 1 cm il n'y a pas de trace de rouille. Les soudures ont l'air d'être meulées (pas de cordons de soudure apparents), j'ai un 200 litres posé dessus qui n'occupe pas tout le support (qui a une dimension à la con de 110x56 ce qui m'oblige à prendre une cuve sur-mesure), j'aimerais repasser sur une cuve qui occupe toute sa surface mais ça fera autour de 120/150 kilos de plus (110x56x50). Ça m'arrangerait de réutiliser ce support car la pièce dans laquelle est le bac m'oblige à avoir une diagonale de la base du support d'au maximum 126 cm (pour pouvoir le faire rentrer) donc je ne peux pas installer une autre dimension qui m'irait mieux (120x60, 120x65 ou 110x70 de base) et donc je voudrais savoir si, vu son âge, je peux le garder et le charger de 50% supplémentaires ou s'il faut que j'en refasse faire un. Merci pour vos avis éclairés, Loga
  15. Bonjour, D'abord, concernant le débit de l'UV : 1400 L/h pour un UV de 11W, c'est trop. Mais pour 55W ça me semble correct. Eheim pour son 11W préconise 600L/h en mode anti-germes ou anti-parasites et 1200L/h pour liquider les problèmes d'eau verte, cyanos etc. À 1400 L/h pour 55W on est bon. Idéalement il faut que l'eau qui passe dedans soit filtrée mécaniquement. Les traitements médicamenteux en récifal, c'est à mon avis à éviter, avec tout ce qui va crever dans le bac comme invertébrés (bactéries, vers, éventuellement les détritivores, certains coraux) ça va polluer l'eau et ça risque de rendre les poissons encore plus malades. En bac avec invertébrés, il y a plusieurs solutions qui peuvent être complémentaires : - l'UV (mais faut y aller fort, surtout si c'est pour soigner et non pas seulement prévenir) - l'ozone, avec le rédox-mètre qui va bien. Attention aux excès d'ozone, il paraît que ça rend les joints en silicone mous comme du beurre . Attention aussi aux relargages dans l'air de l'habitation. - la baisse de densité (attention aux crevettes, détritivores, nanards, ophiures, coraux...) - et la hausse de température. Tu devrais essayer de mettre le bac à 29°C pendant quelques jours, 24h/24, c'est efficace en général dans les cas pas trop graves. Je dis 29, on peut pousser jusqu'à 29,5 voire 30, mais c'est pour garder une marge car ton thermomètre ou thermoplongeur a une certaine précision que je ne connais pas. Si ni la hausse de température ni l'UV ne fonctionnent, je pense qu'il faudrait que tu envisages de pêcher ton poisson et de le confier à quelqu'un qui pourra te le soigner dans un bac de quarantaine ad hoc, parce que là, en trois semaines, tu ne le retrouveras pas en rentrant, c'est quasi certain, et ça c'est la version optimiste, la pessimiste, c'est qu'il y ait une maladie qui se répande à tout le bac et sans personne pour réagir, ça peut se finir par un coraux-only . A+
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici