Aller au contenu

Denisio

Administrateur
  • Compteur de contenus

    11,121
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    224

Denisio a gagné pour la dernière fois le 4 janvier

Denisio a eu le contenu le plus aimé !

À propos de Denisio

  • Rang
    Grand contributeur

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Localisation :
    Montauban

Converted

  • Site web
    http://dtournassat.free.fr/
  • Date de mise en eau
    06/10/2000
  • Volume net en litres
    1000
  • Type
    Récifal
  • Maintenance
    Berlinois
  • Traitement eau d'apport
    Osmoseur + résine
  • Traitement eau du bac
    Lio D300 monopompe
  • Brassage
    Brassage 30x volume bac, Turn over 3.5 X volume bac
  • Eclairage
    2 HQI 400W, 1HQI 250W, 4 T5 80W. 1 W/litre, photopériode 8h HQI et 10 h T5
  • Supplémentation
    Iode. RAC

Visiteurs récents du profil

2,717 visualisations du profil
  1. Les derniers modèles de Jebao ont gommé leur écart avec les modèles les plus performants. C'est devenu une marque intéressante. Je ne connais pas les modèles FS. Les deux modèles FS proposées de deux ans théorique sont à 25% du prix de deux Jebao OW25 et 40 récentes. L'offre semble correcte si il y a l'assurance qu'elles sont en état de bon fonctionnement.
  2. C'est vrai, j'ai dû faire plusieurs téléchargements pour finalement y arriver. Je le trouve également intrusif. Mais c'est actuellement le meilleur outil actuel pour concevoir un éclairage DIY. Tente de le contacter pour l'utiliser.
  3. Au sujet du ver. C'est bien un Polychète comme l'a dit Ostrakow. Ils sont tous d'excellents détritivores et prédateurs opportunistes. Parmi ceux ci, la famille Amphinomidé regroupe les "vers de feu", hérissés de poils qui injectent une neurotoxine à l'origine de fortes démangeaisons chez l'homme. Je n'arrive pas bien à identifier ta photo pour dire si c'est le cas. Ces spécimens peuvent proliférer au point de nécessiter des gants lors des manipulations dans le bac, c'est pourquoi de nombreux aquariophiles tentent de les éradiquer.
  4. Denisio

    Aquarium intertidal

    Bonne question. Si le système ne fonctionne qu'avec des capteurs, leur état restera celui qu'il était avant la coupure électrique. Et normalement le cycle reprendra là ou il s'était arrêté, mais avec un décalage horaire. Ce n'est pas gênant en soi, sauf si nous souhaitons retrouver le bac dans une configuration précise lorsque le club est ouvert aux membres. Alors, ca me parait compliqué de rattraper un retard avec ces seuls capteurs. Dans la mesure ou le système serait piloté par µprocesseur, il sera aisé de vérifier la concordance entre niveau et horaire. Il faudra en effet mettre en place un programme de rattrapage, si besoin. A étudier
  5. L'alimentation est prévue pour 1.5A max. Si tu as 3 canaux, il y aura 0.5A max par canal. Tu as 24V dans chaque canal de 12 LED. Chaque LED fonctionne donc sous 2V. C'est à dire que la puissance de fonctionnement de chaque LED est P=U x I (2 x 0.5) soit P = 1 W. Tu dois donc trouver des LED qui fonctionnent dans ces conditions. Je viens de vérifier : j'ai conservé les éléments de ma rampe DSunY A9 856 cm que je n'ai jamais pu réparer (l'alimentation puis un ou plusieurs composants). Elle est constituée de 5 modules similaires aux tiens. L'alimentation 38V 2A me laisse penser que les modules sont identiques. Voici une photo détaillée d'un module. Si tu penses pouvoir en tirer quelque chose, je peux t'envoyer ma relique en totalité ou partie. Dans un premier temps, il faudrait que tu vérifies si tu peux dessouder un module ou une LED sans les détériorer. Les LED ne doivent pas être surchauffées.
  6. Avec 70 % de bleus, le rendu sera bleu, même très bleu je pense. Tu peux simuler ton choix avec l'excellent outil de Hervé le RVReefTool.
  7. Hello Fredeau, t'es fâché ? Je t'avais relancé Par rapport à cette question Mais tu ne veux pas me répondre
  8. 6 branches… c'est mou, dur, ça se rétracte quand tu touches, ça se décolle du décor, ça a des tentacules… ? Juré, je vais prendre rendez-vous chez l'ophtalmo
  9. Difficile de dire si c'est beau sans savoir la perte de quantité de lumière et l'évolution du spectre. Mais bon, si ça convient aux coraux et aux yeux du propriétaire...
  10. En toute logique oui. Il se peut que tu aies du mal à dessouder si tu n'as pas de centrale à souder. J'ai déjà détruit des composants indésoudables avec un simple fer sur ce genre de circuit imprimé. Mais bon, je ne suis pas une référence. On dirait une rampe DsunY chinoise. Pour le choix des LED, je ne saurais dire, surtout sans savoir sous quel courant elles fonctionnent. Tu peux peut-être le déduire des données de ton alimentation, du nombre de canaux et du nombre de LED par canal.
  11. Dans ce cas des raidisseurs longitudinaux ép 15 mm largeur 110 mm.
  12. D'accord avec tes commentaires. Sauf que des coraux flashy (je n'évoque pas la fluorescence) existent bel et bien en milieu naturel. Leur densité est cependant bien moindre qu'en aquarium ou l'étal présente des souches sélectionnées en plus grand nombre. Ma mémoire a ancré la vision en Mer rouge d'un mur d'Acropora pastels, de 10 m de haut et de toute beauté.
  13. Tu as malheureusement raison, c'est la vérité WYSINWYG : Ce que tu as n'est pas du tout ce que tu vois Il me semble aussi que certains coraux développent des pigments atypiques dans ces spectres bleus. Les couleurs ne sont certes pas naturelles mais bien réelles, visibles sous lumière naturelle. Sauf qu'à les exposer longtemps sous lumière naturelle les pigments, qui faisaient du spécimen une rareté, disparaissent. Et la rareté a perdu de sa valeur commerciale. Et le propriétaire qui a vendu une jambe pour l'acquérir ne se retrouve qu'avec sa béquille. Alors, pour sauver sa face le proprio est condamné à l'éclairer sous bleus et le sortir de sa galerie… pour le montrer à la galerie.
  14. Oui, tout à fait. Ca gagnera du volume pour l'eau. Ces traverses basses étaient utiles pour poser l'éclairage dans les aquariums d'eau douce. En récifal, je colle raidisseurs et traverses de 5 mm à 1 cm du bord supérieur.
  15. Calimero, mon point de vu est de se rapprocher de l'habitat des animaux hébergés. Sauf à acheter des coraux symbiotiques de grande profondeur, je n'ai jamais compris cette manie d'éclairer aussi bleu. On peut raisonner en fonction des besoins de la photosynthèse (bleu, vert rouge). Comme le rouge disparait vite, il n'a que peu d'utilité. Le vert favorise la pousse des végétaux, raison pour laquelle on rajoute peu, voire pas du tout. Et puis comme le dit Olivier, les pigments du corail sont excités par des ondes variées, sans relation avec la photosynthèse. On sait que ces pigments réagissent pour une meilleure protection. Cela ne veut pas dire qu'il sont incommodés, on peut le voir comme une adaptation. On sait que cette adaptation a des limites au delà desquelles le corail stresse et nécrose. Si on évalue mieux aujourd'hui les limites en terme de quantité de lumière, je crois qu'on en sait encore peu sur les effets de chaque longueur d'onde sur les pigments et sur le stress du corail. Dans ta liste (460 , 12000 , 660 , 520, 400, uv , 6500 , 450), je pense que tu confonds température de couleur en Kelvin et longueur d'onde nm ou nanomètre. La température de couleur s'exprime pour des sources de longueurs d'ondes variées lesquelles, en association, donnent une couleur plus ou moins blanche, de 3000 jaunâtre à 20000 tirant bien vers les bleus, en passant par le 6500 (soleil) et 12000 (blanc avec une pointe de bleu : blanc très froid). Perso, je recherche un spectre de température de couleur finale de 12000 à 15000 K. Comme déjà dit, ces températures résultent de sources de différentes couleurs : violet, bleu, vert, jaune, rouge... Ensuite tu as des LED dont la plage de longueur d'onde est tellement réduite qu'on ne peut plus leur attribuer une température de couleur. On parle de longueur d'onde . 400 à 410 nm : c'est de l'UV normalement on en utilise pas, sauf à vouloir exciter plus ou moins brièvement des pigments pour faire ressortir la fluorescence. Dans ce dernier cas je me limiterais à 410nm 420 à 430 nm : c'est la gamme des violets déjà en mesure de faire ressortir la fluorescence sans aller dans les UV et contribuer à la croissance des zooxanthelles (chlorophylle A) 440 à 460 : on est dans les bleus avec les LED "Royal blue" à 450nm. Le spectre de la lumière est concentré sur ces longueurs d'onde. Comme chaque LED d'une couleur donnée est elle-même constituée de sources de longueurs différentes, bien que proches, on aura des pointes de violet dans des LED bleues. Raison pour laquelle on observe aussi de la fluorescence dans cette gamme. Longueur d'onde pour la chlorophylle B 520 : come dit plus haut, point trop n'en faut en récifal sauf à vouloir un biotope algal. 660 : le rouge, peu présent passé les 10 mètres, ne contribue pas à la photosynthèse comme il le fait sur les pantes terrestres. Pour résumer et répondre à ta question : Biotope crête récifale : 6500 K (dans la pratique, pour éviter cette couleur jaune, on tend vers du 10000 K) Biotope sommet de pente récifale : environ 10000 à 12000 Biotope bas de pente : 12000 à 20000 K Biotope de fond : plus de 20000 K Ces températures de couleurs sont obtenues avec des multichips (assemblage de plusieurs LED de différentes longueurs d'ondes) fournissant une température de couleur moyenne (ex : 12000, 20000...) avec plusieurs LED de longueurs d'ondes plus ciblées et différentes (certaines dont le spectre est moins étroit peuvent fournir du blanc). Ainsi, point de vue personnel, ou peut obtenir un résultat satisfaisant en mixant 40/60 avec 75000K/450nm ou 50/50 avec 12000K/450nm ou 70/30 avec 15000K/450nm ou… les combinaisons sont nombreuses même en s'en tenant à un mix blanc/bleu. Dans ces combinaisons il y a déjà un peu de violet, du vert, du rouge. Alors, me diras-tu, "pourquoi éclairer comme certains avec un bleu presque abyssal ?" Tu vois bien que je n'ai pas d'explication sérieuse.
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici