Aller au contenu

Denisio

Administrateur
  • Compteur de contenus

    11,439
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    259

Denisio a gagné pour la dernière fois le 6 août

Denisio a eu le contenu le plus aimé !

À propos de Denisio

  • Rang
    Grand contributeur

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Localisation :
    Montauban

Converted

  • Site web
    http://dtournassat.free.fr/
  • Date de mise en eau
    06/10/2000
  • Volume net en litres
    1000
  • Type
    Récifal
  • Maintenance
    Berlinois
  • Traitement eau d'apport
    Osmoseur + résine
  • Traitement eau du bac
    Lio D300 monopompe
  • Brassage
    Brassage 30x volume bac, Turn over 3.5 X volume bac
  • Eclairage
    2 HQI 400W, 1HQI 250W, 4 T5 80W. 1 W/litre, photopériode 8h HQI et 10 h T5
  • Supplémentation
    Iode. RAC

Visiteurs récents du profil

3,695 visualisations du profil
  1. Denisio

    identification algue

    J'avoue que j'ai du mal à distinguer. Une photo plus rapprochée et nette serait la bienvenue.
  2. Concernant les PO4, je ne connais aucun test colorimétrique exploitable.
  3. Denisio

    identification algue

    Cyanobactérie ou peut-être dinoflagellés. Dans les deux cas, elles apparaissent lors d'un déséquilibre, dans un bac non mature ou dans un bac en dysfonctionnement. Eradiquer c'est avant tout imaginer ce qui a pu les faire apparaitre. Autocritique pas toujours facile. Concernant les cyanos, en curatif, il y aura des formules diverses du commerce (chimiques ou bio) plus ou moins efficaces. Sur le long terme il faut retrouver un équilibre essentiellement bactérien.
  4. Quoiqu'on lui reproche, ce test est un élément essentiel de ma panoplie, depuis maintenant très longtemps. Sa fiabilité m'a sorti et probablement évité quelques galères. A chaque renouvellement de lot de test, les comparatifs étaient cohérents. Les fioles ont toujours été les mêmes, une chute de l'une m'a cependant contraint à en racheter. Je ne les remettrais pas en cause, surtout pour une dérive aussi brutale. Ces instruments analysent la réflexion d'un rayon et sa perte d'intensité. J'imagine que l'optique interne doit être sans reproche. Il ne faudrait pas qu'un miroir soit déplacé ou ait pris du jeu. As tu tenté de démonter pour comprendre le mécanisme ?
  5. Exactement, je ne saurais dire mieux. Merci pour tes partages, dans le respect d'autrui. Venant d'un Corse, tu m'as bluffé (bon sang, quelle idée reçue, désolé ! ) Il y a un bon moment que je n'ai pas mis les pieds sur ta belle ile, ce n'est pas faute d'y avoir passé du temps à une époque où la plongée, la pêche sous-marine et le camping en Zodiac le long des côtes faisaient partie de mes activités préférées. Pour sûr, si l'occasion se représente, je ne manquerai pas de partager quelques moments
  6. Il y a peu d'information pour comparer. Mais ce niveau de caractéristiques ne peut pas être obtenu avec n'importe quoi. Les colles, mastics, élastomère... silicone sont obtenus à partir de "bases" dans lesquelles le fabricant incorpore des charges pour obtenir le niveau de résistance souhaité. Je ne connais qu'un seul silicone en mesure de surclasser ces colles pour aquariums, mais c'est un élastomère réticulable à chaud. Tout cela pour dire que les colles silicones à froid (CAF) structurales sont le top du top et qu'il y a peu de latitude pour atteindre leurs caractéristiques. Tout au plus on verra des duretés différentes (20 à 60 Shore A) qui induiront des raideurs, des modules de compression ou d'extension différents, mais la formulation de base reste sans grand changement. De nombreuses colles pour aquarium ont les mêmes caractéristiques, peu de fabricants osent pourtant s'engager sur des caractéristiques. Dans le domaine structural, il faut être prudent Je pense donc que le produit en lien est très similaire, peut être dans une fourchette basse de dureté, ce qui expliquerait la très légèrement moindre résistance à la rupture mais c'est anecdotique. Il serait plus intéressant pour nous de connaitre les résistance au collage ou bien au déchirement, mais ne rêvons pas. Ces colles naturellement translucides sont obtenues avec charge silice (les noires n'ont de plus qu'une infime quantité de colorant). Si la couleur est encore plus transparente, peut-être est-ce dû au choix de cette silice : finesse, pureté... Si le fabricant ne peut garantir le collage, il existe des tests relativement simples : - 2 plaquettes collées pour un test en cisaillement - 1 plaquette et un film de colle sur lequel on tire pour un test de pelage (le plus dur à passer) - 2 plots pour un test en traction On mesure les efforts et puis on observe si la rupture a lieu au sein de la colle ou à l'interface colle/support. Certes il faut des "éprouvettes" uniformes (voir les normes) et un dynamomètre adapté. Si j'étais pro, je n'hésiterais pas à sous-traiter des tests d'adhésion dans un labo (LRCCP ou FILAB autre). Ces mesures ne doivent pas être très chères. Un test comparatif verre vs Solid surface avec un PV labo serait une belle garantie.
  7. OK, il pousse des ramifications, mais ce n'est pas pour moi l'assurance que la croissance est simulée.
  8. Puisque tu en parles... quelles sont ces rampes, leur caractéristiques ? Mais peut-être les as-tu déjà évoquées il y a quelques pages. Euhhhh tu commandes dans un magasin qui n'a pas ouvert ses portes ? https://www.culturereef.fr/?fbclid=IwAR1B82WlEpdU7jakKaQkwzl268GpL3rNgJIlPFpPhP1WutcAUFaKLYHfI8E
  9. Ton explication me laisse dubitatif, à moins que tu aies des sources sérieuses. La plante est un organisme, la branche de corail, une colonie. J'aimerais qu'un biologiste avisé donne son point de vue. La croissance ne dépend-elle pas de la capacité de la colonie à développer une certaine quantité d'énergie pour la calcification ? Retirer quelques polypes ne lui fournit pas, il me semble, plus d'énergie pour en développer plus. Par ailleurs le corail, comme beaucoup d'êtres vivants, se développent à moindre énergie. Si la colonie se développe préférentiellement en bout de branches, c'est peut-être que les conditions, à cet endroit, sont les plus propices pour elle. Après, il faudrait définir comment mesurer la stimulation d'une pousse. Est-ce plus de croissance en hauteur, est-ce la multiplication de branches, le développement de son encroutement, l'augmentation du diamètre des branches... ? Denis_pas_convaincu
  10. Beaux boulots, c'est clean et ça fait sérieux. Je comprends mieux ton dessin. En effet, j'ai vu plusieurs application du corian (lavabos sur mesure, plans de travail...). Je ne l'ai jamais utilisé. Etant un matériau composite PMMA, il doit avoir une certaine déformation plastique. As tu trouvé des caractéristiques sérieuses qui permettraient de le modéliser. Comment colles-tu ce matériau sur lui même ? J'ai pu voir un lavabo dont les plaques commençaient à se décoller après 1 an. Créatirécif étant pas loin du club de Montauban, nous avons prévu une visite de ses installations. La colle sur les petites faces travaille en cisaillement et tu as raison, je n'ai pas simulé leur cas. En toute logique, contrainte et déformations ne devraient pas trop s'éloigner d'un cas en traction. Tu me donnes envie de vérifier le comportement... dès que j'ai un peu de temps pour m'y remettre. Cet automne probablement. Tout à fait d'accord avec ton raisonnement concernant la plaque de fond, dans la mesure ou tu as résolu la liaison verre/Corian. Je ne suis pas fan de ce type de cuves techniques. A vrai dire j'estime qu'une cuve technique est faite pour évoluer au fil du temps, avec des parois vites décollées/recollées, et puis j'aime bien pouvoir tout y observer d'un seul coup d'œil. Mais ce principe est prisé aujourd'hui et il faut l'avouer, du plus bel effet. Peut être déjà trop vieille école
  11. Comme Tridacna passe de temps en temps par là, interpelle le via un MP pour qu'il réponde ici
  12. Oublie le socle support en grille optique. Pour l'avoir utilisé, c'est un concept qui n'a pas prouvé de réels avantages. Travaille plutôt sur une surélévation des PV, par exemples 3 mini pilotis entre lesquels la microfaune pourra circuler. De plus ça améliore la stabilité des PV inférieures. Je ne vois pas franchement l'intérêt d'un sable vivant surtout s'il est prévu en faible épaisseur. La colonisation se fera naturellement. Un ensemencement par un bout de PV d'un autre bac fera le job
  13. Déconnecté depuis un moment, j'ai lu les dernières pages. J'ai rien compris à cette histoire de tuyau mais j'ai bien rigolé. Trophée de la meilleure innovation à Juju pour l'éclairage led bleu en bas des tuyaux. Du jamais vu, mais clairement les nuits ont été agitées pour sortir un truc pareil. Tu pourrais en dire plus, rassure moi Ceci dit, le Julien est certes buté (en Corse ce n'est pas une marque d'originalité), mais il bosse bien 😎
  14. La danse ne suffit plus, il faut les incantations.
  15. Pas de mon côté, désolé. Je me demande si le non fonctionnement du site d'Emmanuel Coullot n'est pas que provisoire.
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici