Aller au contenu

Denisio

Administrateur
  • Compteur de contenus

    11,064
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    222

Denisio a gagné pour la dernière fois le 6 décembre

Denisio a eu le contenu le plus aimé !

À propos de Denisio

  • Rang
    Grand contributeur

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Localisation :
    Montauban

Converted

  • Site web
    http://dtournassat.free.fr/
  • Date de mise en eau
    06/10/2000
  • Volume net en litres
    1000
  • Type
    Récifal
  • Maintenance
    Berlinois
  • Traitement eau d'apport
    Osmoseur + résine
  • Traitement eau du bac
    Lio D300 monopompe
  • Brassage
    Brassage 30x volume bac, Turn over 3.5 X volume bac
  • Eclairage
    2 HQI 400W, 1HQI 250W, 4 T5 80W. 1 W/litre, photopériode 8h HQI et 10 h T5
  • Supplémentation
    Iode. RAC

Visiteurs récents du profil

2,415 visualisations du profil
  1. Multiplier les sources de carbone est préférable. Privilégier celles qui développent préférentiellement les bactéries marines utilisant azote et phosphore est encore mieux. VSV n'est donc probablement pas la recette la mieux adaptée sans connaissance de sa véritable action. Elle a le mérite de savoir ce que l'on introduit dans l'aquarium. La recette VSV habituelle ci dessus est imprécise tant il y a des différence de tailles de sucre et de cuillères. Comme expliqué ICI une composition type : 200 ml de Vodka à 40°, 20 g de sucre blanc et 50 ml de vinaigre à 7° peut être utilisée comme base de départ. De mon côté j'ai eu de meilleurs résultats sur les PO4 en doublant la quantité de sucre : 40 g.
  2. Le silicone n'est pas forcément le mieux, compte tenu de sa porosité, parmi la plus mauvaise des élastomères. Il en existe d'autres, moins chers et durables. Il faut aussi que la formulation soit correcte, c'est à dire ne pas diluer à l'extrême l'élastomère avec des charges qui rigidifient et fragilisent ou des plastifiants lesquels, en s'extrayant dans l'eau, rigidifient aussi. Bref, les câbles Tunze son pénalisés par un objectif prix trop sévère et bien malvenu par rapport au cout des autres composants.
  3. Progression intéressante. Tu n'as pas évoqué ta méthode de supplémentation en Ca/carbonates. Le sable, très grossier, me rappelle quelques déboires avec une même granulométrie. Vertes, il héberge une certaine microfaune mais c'est un vrai piège à sédiments sans que ces derniers soient traités. A surveiller et clocher régulièrement
  4. Pour que le compartiment de pompe de remontée à volume variable joue correctement son rôle pour l'osmolation, son niveau ne devrait pas être perturbé par autre chose que l'évaporation. Sauf à piloter l'osmolation par autre chose (conductimètre…). Comme le dit Olivier, utiliser un écumeur externe ne garantit pas que toute l'eau qui y passe est traitée (cas d'un débit rapide), tout comme on ne peut la garantir avec un modèle interne (eau qui passe à côté). De mon côté, avec un modèle interne, l'eau qui sort de l'écumeur se déverse dans un compartiment spécifique (zone de traitement, où je mets mes divers filtres, RAB…, en amont du volume variable), de telle sorte que je suis sûr qu'il ne retraite pas 2 ou 3 fois la même eau. Pour éviter le compartiment écumeur soit vidé par l'écumeur, la montée du niveau dans le compartiment de traitement (non prise en charge par à la pompe de remontée) retourne dans le compartiment écumeur. Pour comprendre, observe le gif animé dans le post de Chris. Ceci n'exclue pas de placer un capteur de sécurité niveau écumeur bas.
  5. J'ai eu ce type de dysfonctionnement, quand de l'eau s'infiltre par le câble d'alilmentation. Une très légère fissure, même non visibble, laisse pénétrer suffisamment d'eau pour générer des courtants parasites. Puis plus tard, quand le câble se fend, c'est la panne. Ce type de pompe possède une sécurité en cas de blocage ou de fonctionnement à sec qui dure au minimum 20 secondes. Des arrêts intempestifs peuvent aussi provenir de frottements (axe calcifié, objet qui coince le rotor…).
  6. Denisio

    Espérance de vie

    Désolé, Fait l'inventaire de ce qu'il faut modifier, je m'en chargerai… quand j'aurais plus de Go. Toujours pas de réseau pour box Internet et ça risque de durer, et mon partage de connexions voit ses limites chaque mois
  7. Je n'ai pas non plus une confiance aveugle aux infos chinoises. J'ai trouvé peu d'infos. Eventuellement ICI, quelques données sur des dissipateurs similaires, ou ICI , ou encore LA… Une valeur ICI que je ne sais pas interpréter. Sinon peut-être ton bonheur ICI Il semble que la résistance thermique avoisine 0.08°C/W pour un carré de 127 mm sous léger flux d'air. Ca me parait très peu. Dis moi ce que tu en conclues.
  8. Que l'on soit bien d'accord Domsylvia, je ne te critique pas et je ne critique pas les certitudes d'Aqua exotic. En effet, chacun est libre du choix de sa maintenance. Je trouve simplement sidérante sa manière tranchée d'exposer ses postulats d'un autre temps. Ceci dit, tout est question d'objectifs. S'ils sont minimalistes et que les résultats nous conviennent, pourquoi pas. Je vois mal certains coraux et d'autres invertébrés maintenus selon ces principes. Mais revenons à ton aquarium, c'est bien plus intéressant
  9. Merci pour ce retour. Personnellement, je trouve génial de savoir répondre aux souhaits du client en mettant ses principes de côtés. Pas si facile ! Et puis faire aboutir un tel projet atypique, avec l'éloignement comme obstacle supplémentaire, chapeau ! Pourquoi ne pas mettre un clapet sur le retour et un désamorçage du siphonage à l'arrivée d'eau. C'est une perte de charge mais ça éviterais que l'eau parte à l'égout en cas de coupure. Peut-être est-ce par ce que l'eau de mer tropicale est facilement disponible à Tahiti ?
  10. Oups, je viens de faire un petit tour sur le site du magasin Aqua Exotic. Effectivement, c'est lui qui semble le pourvoyeur de ces pierres. Comment dire... Beaucoup de certitudes chez ce monsieur. Des propos pour le moins contestables et une vision du récifal un peu ridée. Je comprends que l'on défende ce que l'on a expérimenté, mais de là à l'ériger en principes incontournables, quitte à sortir des énormités : la mousse bleue, le graal, l'eau du robinet la seule bonne en récifal, l'eau osmosée "il n'y a rien de bon", les LPS se nourrissent d'eau et les SPS de lumière, les LED pas du tout adaptées, "les LED sont de la couleur", l"écumeur bof puisqu'il y a la mousse bleue…. Edifiant !
  11. J'ai tenté une recherche sur ces Aquapierres. Sont-elles réalisées par Aqua Exotic dans la drome ? Je sais qu'il y a une tradition de productions de céramiques, artisanales et industrielles, mais je n'ai rien trouvé de convaincant, rien sur les tailles des pores, la structure interne, pores ouvertes ou fermées, constitution chimique… bref, si tu pouvais me documenter.
  12. Je ne comprends pas Sysy. Tu es contente de tes Gyres et tu les vends pourquoi ? Tu les as vendues finalement ?
  13. Oui. J'utiliserai effectivement ce type de dissipateurs, diamètre 133 mm , sur lesquels je monterai des multichips 50W, 3 voies. Pour 1000L (180 x x90 x 65 cm) j'en mettrai 10 (9 auraient suffi). Je rajouterai toutefois un petit ventilateur type PC pour créer un léger courant d'air dans la galerie, indispensable au bon fonctionnement de ces dissipateurs. L'avenir dira s'ils tiennent toutes leurs promesses.
  14. Super ! Tu as pris soin de prélever une pierre poreuses, légère, j'imagine. Sauf raison esthétique, un peu trop de coquilles à mon avis. Ce sont des nids à sédiments et elle n'apportent pas grand chose, même pas du magnésium compte tenu du pH qui ne les dissoudra pas. Le crabe me fait plutôt l'effet d'un mini crabe araignée. Le gastéropode strié... peut-être bien Echinolittorina ziczag
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici