Aller au contenu

Denisio

Administrateur
  • Compteur de contenus

    10,835
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    200

Denisio a gagné pour la dernière fois le 13 juin

Denisio a eu le contenu le plus aimé !

À propos de Denisio

  • Rang
    Grand contributeur

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Localisation :
    Montauban

Converted

  • Site web
    http://dtournassat.free.fr/
  • Date de mise en eau
    06/10/2000
  • Volume net en litres
    1000
  • Type
    Récifal
  • Maintenance
    Berlinois
  • Traitement eau d'apport
    Osmoseur + résine
  • Traitement eau du bac
    Lio D300 monopompe
  • Brassage
    Brassage 30x volume bac, Turn over 3.5 X volume bac
  • Eclairage
    2 HQI 400W, 1HQI 250W, 4 T5 80W. 1 W/litre, photopériode 8h HQI et 10 h T5
  • Supplémentation
    Iode. RAC

Visiteurs récents du profil

1,716 visualisations du profil
  1. Denisio

    Pygoplites diacanthus

    Choisis de préférence des artémias congelés enrichis, bien roses.
  2. Bonjour, En pleine réflexion sur ma prochaine rampe LED, j'évalue différentes options. Etant donné mon cahier des charges perso (variations locale du spectre, de la puissance, de la photopériode, de la position angulaire) j'ai d'abord étudié l'option 6 x multichips (MC) 50W à plusieurs canaux refroidie par dissipateur et ventilateur. Bien sûr, l'inconvénient de ce système est l'encombrement, et surtout le bruit potentiel du ventilateur. Le bruit dans le salon quand le silence de la nuit opère, non, ça c'est impossible. Je vise donc des ventilateurs les plus silencieux possible. Je pensais qu'au dessus de 20W il était impossible de refroidir passivement. Et puis je suis tombé sur les dissipateurs à aiguille (heatsink pin). Quoi d'neuf docteur ? J'ai pu lire que la technologie n'est pas si récente, mais pour moi, c'est une découverte en récifal. Les dernières avancées autorisent ce type de dissipateur pour refroidir des MC de plus de 100 W. Il sont en aluminium ou cuivre, parallélépipédiques, cylindriques, pyramidaux, tronconiques… et disposent non pas d'ailettes mais d'aiguilles, les pins, verticaux. Que disent les vendeurs, pourquoi ces avancées ? Ils sont en aluminium obtenu sous pressage à basse température. La conductivité thermique de cet aluminium "pur" est légèrement meilleure que celle de l'aluminium extrudé et bien plus importante que celle des alliages d'aluminium destinés au moulage à chaud. Sans microbulle ni porosité interne… Cette technique permet des formes impossibles par moulage, avec des rapports longueur largeur très importants comme les pins. Contrairement à certains dissipateurs où les ailettes sont fixées ou collées à leur base, ici les pins forment un tout avec leur embase, sans barrière thermique. La forme des pins offre une grande surface d'échange, La forme des pins permet à l'air de passer au travers de la forêt de pins, quelle qu'en soit la direction. Les échanges air/métal ont lieu de toutes part. Les ailettes, elles, forment un barrage à l'air dont le flux leur est perpendiculaire. Ainsi, les dissipateurs à pins sont particulièrement adaptés aux faibles débits d'air 0.5 m/s (sans toutefois tomber dans l'absence d'air). Les points marquants L'absence de bruit d'un dissipateurs passif La simplicité de mise en œuvre Ils sont disponibles en surfaces anodisées Parfois pré percés pour vissage des optiques Possibilité d'utiliser des clips de montage des MC comme chez Radian Possibilité de sur mesure comme chez MHS ou ATS Quelques inconvénients : Plus chers qu'une solution dissipateur +ventilateurs… le prix du silence. Le tarif reste raisonnable cependant. On peut par exemple trouver de tels dissipateurs diamètre 140 mm hauteur 60 mm pour MC 50W entre 20 € chez Ali et 40 €. Un peu plus volumineux en diamètre et hauteur. Peut-être, dans certains cas leur fixation Les performances de refroidissement ne sont pas toujours disponibles. On peut cependant les simuler sur ce type de calculateur. Dans l'hypothèse d'un flux d'air ambiant nul il faudra peut-être, à mon avis, mettre en place un petit ventilateur d'ambiance.
  3. Denisio

    Quel couple d'amphiprion?

    Ils ont eu peur de ta réaction et surtout des remarques de Riton. C'est super !
  4. Denisio

    Pygoplites diacanthus

    Celui que j'ai possédé mangeait de tout et appréciait le mix de nourriture congelée que je donnais à tous mes poissons. Par contre, après mes absences le WE durant lesquelles je mettais le distributeur automatique de granulés, je m'apercevais qu'il s'était offert une petite gâterie : je voyais deux ou trois morsures sur des polypes de Caulastrea. Sans dommage pour eux puisque les tissus se reconstituaient dans le semaine.
  5. Denisio

    Colle pour coraux

    L'opération de collage est impressionnante. Malheureusement, on ne peut pas apprécier dans cette vidéo si le collage est vraiment solide.
  6. 2000 l/h, ça fait beaucoup pour une cuve de 20 l, même si le flux est large. Les coraux risquent de ne pas apprécier au bout d'un moment.
  7. Les anémones sont des Aiptasia. Elles supportent des conditions très variées d'éclairage, de brassage et de qualité d'eau. Leur multiplication rapide devient vite une plaie puisqu'elles finissent par brûler et nuire à la croissance des coraux. Je les retirerais, par exemple avec un coup de brosse métallique, avant qu'il soit trop tard. Les escargots aideront probablement à éliminer des déchets ou des algues naissantes. A conserver.
  8. En effet, cette solution est risquée (vidage complet de la cuve) mais le risque est hyper faible si le passe paroi est de ceux que l'on utilise en récifal. Je n'en ai jamais vu fuir. Même si le risque est hyper minime, si possible je remplacerais les peignes inférieurs par du verre collé … ou autre solution proposée par Dan.
  9. Bonjour et bienvenue Fumarik, sur CE et dans le monde du récifal. Tu dois le savoir, maintenir un tel petit volume quand on démarre n'est pas si facile. Ce type d'aquarium est directement soumis à son environnement et rapidement affecté par ses variations, notamment la température. La pièce doit être tempérée (chaud/froid). L'absence de rigueur dans la fréquence des remise à niveau d'eau manuelle prend vite des proportions importantes. Les animaux risquent d'en subir les conséquences. Tu n'as pas évoqué l'eau osmosée ! Comme tout autre aquarium, pour conserver un équilibre (esthétique, ambiance) la population doit être proportionnelle au volume : à pico-récif, pico-animaux. Tu peux y mettre quelques escargots (Euplica, Astrea, Nerita, Cyprea, Euplica, Stomatella), une crevette Lysmata ou quelques Thors, 2 à 3 BH. Les poissons son mini, par exemple quelques Eviota ou un parmi Gobiodon, Elacathinus, Trimma, out pourquoi-pas un Stonogobiops, ou Amblyeleotris avec sa crevette Alpheus. Tu souhaites des coraux à longs polypes. Soit plus précis, il peut s'agir d'Héliofungia, Goniopora ou des coraux mous cuirs comme Sarcophyton à long polypes. Ils ne sont pas vraiment de maintenance identique. J'éviterais tous les coraux durs ou mous, à croissance trop rapide. Exit les Sarcophyton ou autre Sinularia, xenia de même les Discosoma et Rhodactis.... Je pencherais plutôt sur un parterre de Zoanthus colorés. Pourquoi pas une gorgone symbiotique des caraïbes pour donner du mouvement et que tu peux tailler à ta guise pour canaliser son développement . Parmi les coraux durs (si le bac est stable et si tu fais preuve d'une grande rigueur) je viserais des espèces à croissance lente (hauteur ou largeur), peut exigeants en éclairage et taillables parmi les plus endurantes : plutôt coraux à longs polypes LPS: Caulastrea, Duncanopsammia, Euphyllia (peut-être ton corail à longs polypes)… quelques SPS branchus parmi les plus faciles (Acropora) auront leur place si régulièrement taillés. J'éviterais tous les Montipora, Seriatopora pour leur croissance trop rapide. Juste quelques idées.
  10. Finalement, tu peux tenter le dessoudage mais au moins avec une centrale à souder, elle maitrisera mieux la température nécessaire, et si possible avec l'aide d'un plus expert. Et puis resouder d'autres modèles de LED.
  11. Denisio

    Quel couple d'amphiprion?

    Aurel, quand tu dis "spécifique Amphiprion", tu penses en mettre plus d'un couple dans le 120 litres ? Si les ocellaris sont relativement cool, même en couple (quoi que…) beaucoup d'autres espèces (A. clarki, A. percula, A. frenatus…) deviennent carrément insupportables lors des pontes (même entre) au point de ne plus pouvoir introduire d'autre poisson dans l'aquarium. Cette histoire m'a couté 2 Acanthurus leucosternon (même dans 750 litres) avant que je comprenne l'origine de leur mort. Bilan, exit les clarki et tout est redevenu dans l'ordre.
  12. Les leds sont parfois rassemblées sur des modules en parallèle, elles-mêmes branchées en série sur chaque module. Le nombre dépend de l'alimentation.
  13. Denisio

    Les tutos de fredeau

    Merci Fredeau pour ce tutoriel pratique, comme toujours, et qui nous fait découvrir des équipements. Quelques commentaires m'interpellent. En y regardant de plus près ce RAC est simple. Ou plutôt simple d'emploi, mais sa conception. ne l'est pas. On aurait tord de trop faire confiance à un tel système complexe sous prétexte que l'on ne sais rien de ce qui s'y passe, ou que c'est transparent pour l'utilisateur. Pas plus qu'un RAC plus traditionnel. Ce RAC est pourvu d'un processeur qui analyse pas mal de points, que l'on évaluerait plus ou moins bien visuellement habituellement. Celui-là est doté d'alarmes. Ce RAC dispose bel et bien d'un régulateur pH. Sauf qu'on ne règle plus un pH mais un bouton +/- . Est-ce un progrès de ne pas connaitre le pH interne ? De toutes façons, mesure pH, cela implique un étalonnage. Qu'en est-il dans la notice d'emploi ? De la même manière, le débit de sortie est confié à une pompe doseuse. Quid de la surveillance du dérèglement de ce débit ? Je suis d'un naturel suspicieux et un petit débitmètre en sortie me rassurerait. Je trouve intéressante l'idée du mélangeur en sortie de pompe de circulation. Un peu moins rassuré par le faible débit de circulation. Avec ce système, on a l'assurance que le mélange CO2/eau est homogène en sortie de mélangeur, mais l'est-il dans la globalité du RAC si le turn-over est faible ? Prenons l'exemple de la préparation d'eau salée dans une grande cuve : si on agite le sel avec une cuillère localement, c'est OK localement. Mais s'il n'y a pas de pompe suffisante pour assurer le brassage global, l'eau n'aura pas la même salinité en tous points. Cette notion me parait plus critique dans un RAC. J'imagine que les concepteurs ont bien étudié la question et surtout, qu'ils ont validé ce système par une pratique sur le long terme.
  14. Bonjour et bienvenue Je ne sais fichtre pas ce que sont ces équipements entre les LED. Il faudrait regarder à la loupe ce qui est gravé dessus. J'ai eu quelques déboires avec ce type de rampe où les led étaient soudées sur circuit imprimé. En effet, sauf à disposer de moyens spécifiques, les soudures sont assez difficile à dessouder. Le risque de tout arracher est réel. Mais un pro ou un électronicien amateur averti disposant de l'équipement 'centrale de soudage) pourra faire ça sans problème. Après, j'imagine que tu pourras souder ce que tu souhaites, similaire.
  15. C'est toujours un challenge d'opter pour une solution minimaliste. Pas au sens péjoratif, bien sûr, mais au sens zen, où décor et population doivent être réfléchis avec comme ligne de conduite de ne pas succomber aux achats compulsifs qui dénatureraient le rendu. Ce n'est pas ma tasse de thé, mais je trouve la démarche intéressante pour oser sortir des styles habituels. J'en suivrai l'évolution avec intérêt
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici