Aller au contenu

Denisio

Administrateur
  • Compteur de contenus

    11,610
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    268

Denisio a gagné pour la dernière fois le 16 janvier

Denisio a eu le contenu le plus aimé !

À propos de Denisio

  • Rang
    Grand contributeur

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Localisation :
    Montauban

Converted

  • Site web
    http://dtournassat.free.fr/
  • Date de mise en eau
    06/10/2000
  • Volume net en litres
    1000
  • Type
    Récifal
  • Maintenance
    Berlinois
  • Traitement eau d'apport
    Osmoseur + résine
  • Traitement eau du bac
    Lio D300 monopompe
  • Brassage
    Brassage 30x volume bac, Turn over 3.5 X volume bac
  • Eclairage
    2 HQI 400W, 1HQI 250W, 4 T5 80W. 1 W/litre, photopériode 8h HQI et 10 h T5
  • Supplémentation
    Iode. RAC

Visiteurs récents du profil

4,390 visualisations du profil
  1. C'est curieux, chaque fois que je surveille le premier écoulement en sortie d'osmoseur, ça se stabilise en moins d'une minute voire 30 secondes . Je prélève environ 15 litres par jour.
  2. Tu prends des risques, le sel n'est jamais au même taux d'humidité et les écarts peuvent être importants. Perso, j'utilise un densimètre à aiguille (dessalé et uniquement pour comparaison, pas pour mesurer) c'est simple et rapide: je vérifie l'eau du bac, puis tout en remuant (pompe) je réalise l'eau salée en versant progressivement le sel pour obtenir la même position d'aiguille, puis je transvase. Enfin je vérifie au réfractomètre s'il y a besoin d'ajuster, mais ce n'est jamais le cas.
  3. Personnellement, je n'ai pas de préférence. d'expérience je constate que tous les reproches faits au réfractomètre sont liés à une mauvais interprétation des valeurs qu'il donne. Un peu comme si on incrimine le manomètre alors qu'on mesure en psi. L'aquariophile est le seul responsable. Pour simplifier, le résultat dépend : de la mesure (salinité, masse volumique, densité), de température de mesure, de celle d'étalonnage (4, 20, 25°C...), du liquide d'étalonnage (eau salée ou marine). Pour mémoire, les aquariophiles évoquent une densité basée sur ce que proposent les fabricants, c'e
  4. Même avis qu'Olivier. Conserver le compartiment pour une zone décantation et éventuellement matériaux de traitement. Y placer le filtre mécanique grossier, ou pas selon l'efficacité de la décantation. Pour la vanne, en théorie il vaudrait mieux supprimer les coudes qui génèrent de pertes de charges. Mais puisque tu souhaite la fermer (ce qui génère en soi un grosse perte de charge) pour ralentir le débit, supprimer ces codes ne servira à rien. Si tu choisis plus tard un système de descente sans vanne, ou que tu souhaites plus de débit alors oui, il faudra retirer coudes et vanne.
  5. Bonne année aussi, Bien entendu les 2 espèces sont totalement reef safe. Les hydroméduses sont souvent introduites par des prélèvements de nos côtes (pierres, algues, voire de cystes d'artémia). Elles ne survivront pas très longtemps et disparaitront. Quant aux Stomatella, elle peuvent proliférer, et comme ce sont des algivores
  6. En haut, tu veux dire en pleine eau ? Il s'agirait donc de petits planctonophages (chromis, anthias...). Ces poisson craintifs nécessitent soit des bacs plutôt profonds ou des nombreuses caches proches (branches de coraux, anfractuosités) sinon ils préfèreront faire le grand saut sur la moquette.
  7. Oui, viens donc trainer de temps en temps, et on parlera de l'avenir. Pour ma part arrêt depuis plus de 2 ans après ce que je crois une invasion bactérienne. Moral dans les chaussettes, petites tentatives pour conserver le fil, déménagement, construction, installation... et ça va repartir. Entre temps, en effet un autre monde est né, des aliens qui voient les choses bien autrement. Ca fait bizarre tout autant que ça peut conforter nos choix
  8. Encore une fois Virginie, le travail me parait impossible en quelques lignes. Et puis l'agressivité "au contact" n'est qu'un élément de la guerre pour l'espace. Combien de fois on a vu le corail A, réputé agressif, se faire détruire par le corail B lequel ne résiste pas longtemps face au C qui pourtant périclite en présence du A. Prenons le cas de Montipora digitata : il craint de nombreux agresseurs et pourtant sa grande fragilité le fait briser en plusieurs morceaux qui repartent de plus belle... pour devenir parfois la colonie dominatrice de l'aquarium. Pas si simple ! Il faudrai
  9. C'est vrai que les bons articles bien étayés se font de plus en plus rares. Merci Lionel d'avoir posé tes notes ici. Mais passons à la discussion. Et c'est là que ça coince, je ne me souviens pas avoir eu des dinos. Les questions me manquent. Si, une, on parle parfois d'algues et par ailleurs de protistes... est-ce compatible ou encore une fois le fait que ces éléments vivants, comme les cyanos, sont difficilement classable ? Si un biolo passe par là
  10. Ah, il y avait bien longtemps que l'on n'avait pas vu le signe distinctif. Bienvenue au club. L'escabeau ça en jette, il faut l'avouer Bonne continuation avec tes pensionnaires.
  11. Un passage bas en sortie de la première zone d'arrivée va évacuer tous les sédiments dans le compartiments suivant. Je ne vois d'ailleurs pas comment cette eau arrivera par le bas dans ce qui sera, si j'ai bien compris, le refuge. Autant ne pas faire de paroi du tout et se servir du refuge comme lieu de traitement des sédiments. Si tu souhaite que cette première zone serve de décantation, 'eau devrait s'évacuer par débordement supérieur vers la zone suivante (refuge ou écumeur). Franchement, il faut voir au plus simple, supprimer cette paroi quoi qu'il en soit. Les micronbags (ou autre f
  12. Le film gras, c'est un peu le problème des bacs sans cuve annexe. Tu n'as pas de filtre interne ? Où est positionné l'écumeur ? Le voile blanc... tu supplémentes la calcium et KH comment ? As-tu introduit des produits quelconques ?
  13. Je n'utilise qu'une évacuation mais bien dimensionnée et sans vanne. De l'air y passe, je piège le bruit avec mon système décrit dans l'article ci-dessus. Un genre de Durso mais beaucoup plus compact. Evacuation d'eau silencieuse by Denisio - Expériences, astuces, bricolages - Cap Récifal (cap-recifal.com) Ceci dit, la réduction du bruit est un ensemble à prendre en compte où chaque élément contribue au résultat final : inclinaison des descentes, matériaux souples plutôt que rigides, insonorisation, choix d'un local annexe, hauteur de chutes, débit choisi...
  14. Bonjour, et bienvenue sur CR Question poissons, je pense que tu trouveras des idées sur les divers sujets relatifs aux nanos aquariums. Ne néglige pas les crustacés (crevettes, BH...), les échinodermes (étoiles de mer, ophiures, oursins à choir parmi les plus petits..). ces volumes se prêtent bien aux associations gobies/alpheus.
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici