Aller au contenu

Denisio

Administrateur
  • Compteur de contenus

    10,891
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    208

Tout ce qui a été posté par Denisio

  1. Denisio

    Pygoplites diacanthus

    J'ajouterais que la réussite dépend aussi de l'absence de toute source de stress, qu'elle vienne du bac (relations interspécifiques, manque de caches…) ou de l'extérieur (passages fréquents, bruits, lumière, TV…)
  2. Effectivement, RTN, STN... deux termes pour définir ce que l'on ne sait pas expliquer. Ou du moins, deux vitesses de nécrose (bien qu'il existe toute la panoplie intermédiaire) selon les bactéries en jeu que l'on ne sait pas identifier ni traiter. J'ai connu ça 😀
  3. Bon, si j'ai bien compris, le bac principal, celui du salon fait 400 L et celui de la Fish room fait 1300 L. Qu'est ce qui à conduit à ce choix ? En tous cas, belle installation !
  4. Merci, super synthèse, claire et précise. Je suis paré
  5. On dirait une Ulva. Je doute qu'elle tienne longtemps. Son cycle de développement peut passer, comme à l'automne en mer ou les rochers perdent une grande partie de leur végétaux. Un poisson algivore pourra aussi aider, du moins éradiquer les pousses.
  6. Denisio

    Artemia monica

    Malheureusement, la baisse de fréquentation générale des forums (effet FB et autres) liée à cette période estivale… il y a de l'écho dans la pièce. Mais comment dire… quelques interventions pertinentes ne sont elles pas préférables à une médiocre quantité ?
  7. Quel chargeur-convertisseur conseillez-vous ? Qu'est ce qui conditionne la durée d'utilisation ? Quelle batterie gel choisir ?
  8. Denisio

    Artemia monica

    Combien de temps peut-on conserver des artémias dans un vase clos ?
  9. Merci pour la réponse. NO3PO4-X est une source de carbone, ou plutôt une combinaison de différents carbones. Comme le responsable du labo de RedSea l'a expliqué, il y a des carbones de nature à développer aussi des bactéries qui privilégient le phosphore comme nutriment. Encore faut ils que ces bactéries soient présentes. Il me semble que RedSea propose aussi un panel de souches bactériennes marines .
  10. Merci pour ce retour. Désolé, la réponse est peut-être déjà donnée : quelles sont les pompes en closed loop. Avais-tu des vannes pilotées ? Au sujet des PO4, leur accumulation naturelle a simplement pu provenir d'une insuffisance de bactéries utilisant le phosphore, à laquelle l'introduction de NO3-PO4-X a remédié.
  11. Je verrais plutôt des tuyaux souples. Ou plutôt une ou deux gaines, dans le plenum, dans lesquelles passeraient les tuyaux souples. On peut alors les retirer à souhait en cas de problème. Ils pourront aussi plus facilement contourner les suspentes. Je verrais aussi une évacuation de gros diamètre (moins de perte de charge, écoulement plus facile…) plutôt que deux moindres dont l'une ne servira jamais.
  12. Un peu HS… Si c'est un souhait, ca vaut le coup de profiter des pelleteuses sur place. Je viens d'en faire la vérification : 1000 € pour le tout : l'enterrer et la raccorder (eau, électricité) transport compris (citerne 3000 L).
  13. J'avais vu une telle installation (dénivelé, distance), de mémoire avec une ATK dont je ne me souviens plus le modèle. J'ai été bluffé par ses performance et le faible bruit. Pour l'évacuation, il existe des systèmes d'isolation phonique assez élaborés comma par exemple ICI. Tu devrais trouver ton bonheur.
  14. L'équilibre brassage, lumière, percolation au sein du sable me parait plus difficile à atteindre, du moins plus long, qu'en méthode Berlinoise. J'ai vu souvent cette méthode débuter par une longue, très longue, période algale. Le côté positif est qu'elles sont les sujets à de belles photos.
  15. Arduino pêche en effet par quelques lacunes (communication, horloge, capacité…). j'ai l'impression qu'il rattrapent leur retard mais à petits pas. J'ai utilisé la solution Arduino modèle Mega associé à un module ESP (Wifi) et une carte horloge : intéressant pour pas cher. Hippocampe 42, le projet Aquabouns (basé sur Arduino Mega) devrait répondre à tes attentes. Simple, bien expliqué, code open et assez complet. Je vais m'y intéresser de très près pour mon futur bac.
  16. Passer dans la dalle, pourquoi-pas si le tuyau passe dans des gaines noyées. Les pertes de charges dans les longueurs de tuyau sont d'autant plus importantes que le diamètre est petit et que le tuyau est long. On peut simuler l'alimentation en eau tout cela ici https://www.cap-recifal.com/calculateurs/alimentation.html/ Et l'évacuation là : https://www.cap-recifal.com/calculateurs/evacuation.html/ Il faudra certainement une pompe puissante mais ca se trouve dans les bonnes marques. Un ami avait la même configuration, sauf que sa pompe de remontée était trop puissante au début. L'évacuation doit être en conséquence pour tenir le débit. Une synthèse de ce qu'il faut prévoir… ou pas : Question bruit, peut de risque avec l'alimentation sous pression. Quant à l'évacuation, c'est possible mais gérable avec des matériaux insonorisants.
  17. Moi, je reste toujours perplexe quand un aquariophile me vente son matériel tellement qu'il est bien. Il suffit souvent d'observer son bac (quand il en a vraiment un ou quand il poste des photos) pour comprendre que nos exigences ne sont pas les mêmes pour tous. Et qu'il n'est pas possible de comparer. C'est ce que j'avais compris alklas, maintenant il n'est plus possible de remplacer les Led des MarsAqua puisqu'elles sont intégrées dans le circuit imprimé. J'ai eu la même mésaventure avec une rampe chinoise (mais c'est aussi valable pour d'autres) que j'ai du mettre au rebut après un an. J'ai vu des bac pas mal avec ce type de rampe mais au dire de leurs propriétaires, il faut les changer après 3 ans.
  18. Pour l(osmolation, il y a déjà ça, une base de départ.
  19. Les cyanobactéries peuvent effectivement prendre plusieurs formes, du tapis aux filaments, et plusieurs couleurs. Il en existe plusieurs espèces que nous ne savons pas identifier vraiment. Mais elles ont un point commun en récifal : des pestes !
  20. Je suis un inconditionnel du régulateur pH sur un RAC. Pour autant, de nombreuses installations ne fonctionnent qu'avec un compte bulle et le résultat est là. Je pense que fonctionner avec un compte bulle nécessite une certaine expérience et une bonne connaissance de son aquarium. Ma conclusion est que si on maitrise, il n'y a pas de raison de changer. Quitte à changer, il faut impérativement choisir un modèle fiable, stable et précis à 0.01 pH. Sinon, les injection de CO2 s'emballent et le pH fluctue beaucoup tro. Une cause de précipitations et de dérive de pH. Le pH est un état assez instable dans un petit volume que représente un flacon. Le simple fait de le remuer provoque des échanges gazeux en surface et fait varier sa valeur. Pas étonnant de constater des oscillations de l'ordre de 0.01 à 0.02 pH. Ceci dit, l'électronique des instruments n'est pas identique et certains lisent une valeur moyenne instantanée et sont donc moins sujets à des variations d'affichage. Si les variations sont plus importantes et totalement instables, il peut s'agir de sonde HS, de présence de sels au niveau des contacts voire, au pire, d'un appareil défectueux ou mal conçu (j'ai un nom ). J'ai utilisé le Weipro. Assez satisfait au début, je me suis rendu compte qu'il se déréglait très vite et l'étalonnage, trop sensible, n'était pas facile. Je pouvais comparer avec un Tunze qui ne présentait jamais ces inconvénients, dans strictement les mêmes conditions.
  21. Pour rendre ton intervention intéressante tu pourrais préciser : "Si on fait rien"... alors que proposes-tu ?
  22. Denisio

    Reefer 250

    Merci pour l'identification. Je n'ai jamais eu de Pagurita. Bubule, concernant mon ermite, oui il a vécu longtemps sans nourrissage particulier. Mais il était dans un refuge bien bio divers.
  23. Denisio

    Reefer 250

    Tu détiens tes spirographes depuis maintenant combien de temps ? Souvenirs… J'aimais bien aussi observer cet Ermite sédentaire, Calcinus tubularis, un filtreur provenant de Méditerranée.
  24. Concernant les PO4, je rejoins ce qui a été dit. Actuellement, avec un faible population le bac est en équilibre, mais instable. c'est à dire qu'il peut pencher facilement dans une direction ou une autre. Il faut attendre un pour tirer des conclusions fiables. Concernant la précipitation des PO4. Autant que je me souvienne Régis Doutres, chimiste averti dont les réflexions n'étaient jamais lancées à la légère, n'était pas vraiment convaincu de cette précipitation qui relarguerait des PO4 au grès du pH local. De ma longue lutte à la recherche du Graal presque zéro PO4, après avoir incriminé sable, PV incrustés de méchantes précipitations, j'ai pu déterminer qu'il n'es était rien. Mon sable, mes vielles PV étaient vierges de tout soupçons. Par contre il en était autrement de l'équilibre bactérien sur ces maudits phosphates. Mais c'est un autre débat, une peu prématuré à ce stade. Je te déconseille la paille de fer, certes très efficace, mais ô combien polluante, sauf à aimer les décors marrons.
  25. Je ne connais pas les pompes péristaltiques Jebao/Jecod. Par contre, totalement satisfait d'une de leurs pompes de remontée. Pas vraiment de la daube, dont un fabricant Allemand devrait d'ailleurs s'inspirer… ou d'autres. Je ne suis pas partisan d'aborder dès le début les méthodes plus ou moins évoluées de distribution de l'hydroxyde de calcium. Compte tenu de la faible population en calcificateurs, j'irais au plus simple (voir l'article de Christian). ca te laisse quelques longs mois pour prendre en main ton bac et puis évaluer les autres méthodes pour choisir celle qui te conviendra.
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici