Aller au contenu

Bubule

Membre
  • Compteur de contenus

    2,340
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    58

Bubule a gagné pour la dernière fois le 24 août

Bubule a eu le contenu le plus aimé !

6 abonnés

À propos de Bubule

  • Rang
    Grand contributeur
  • Date de naissance 11/18/1919

Profile Information

  • Gender
    Male
  • Localisation :
    Château-Thierry ou presque

Converted

  • Date de mise en eau
    20/6/2002
  • Volume net en litres
    450 (150 x 50 x 60)
  • Type
    Récifal
  • Maintenance
    Berlinois
  • Traitement eau d'apport
    Eau de pluie osmosée + résine
  • Traitement eau du bac
    Dtk SC2060 à la place d'un BBK mini200 à la place d'un H&S150F2001
  • Brassage
    1 nano 9045 + 1 Stream 6095 sur oscillateurs + MJ1000 aléatoire
  • Eclairage
    LED Alpheus Radiometrix 245W
  • Supplémentation
    Balling

Visiteurs récents du profil

1,418 visualisations du profil
  1. A la louche, le bac serait éclairé à 50 %. C'est déjà bien pour le début du cyclage. Cela semble d'autant plus possible que tu n'as pas de coraux symbiotiques dans ce nouveau bac.
  2. Oui, pas sûr. Si c'est un moteur brushless, il lui faut un contrôleur. Mais je ne saurais dire, ne connaissant pas (encore) ce type de pompe. As-tu moyen de regarder le nombre de fils raccordés au moteur ? Si tu en as plus de deux, je doute que çà fonctionne (3 pour un brushless)
  3. 😂😂 Oh, les anciens ! Je trouve que vous avez la vue en baisse. Sortez les décimètres !! Nous allons mettre en concurrence ces deux tentacules. Vous verrez bien qui a le plus long. Comparer la longueur de celui de Julien à celui de Bubule. Pfff Et puis vous savez bien que la longueur n'est pas un critère suffisant. La rigidité est bien plus importante. Voyez comme ce tentacule est bien dressé. Qui ici peut en dire autant, photo à l'appui ? Et toc ! Un peu comme le doigt humide levé en l'air pour sonder la température ou le vent. Etrange comme démarche. Mais si l'ennemi était là, il serait déjà dans l'ombre mon Eupillia ... Trop tard pour un symbiotique. Peut-être sa manière de nous faire un doigt d'honneur ?!? Il ne me semble pas qu'il s'agisse d'un autre organisme. Mais j'avoue ne jamais avoir vérifé. Sur la bouture de Julien, il semble bien faire partie intégrante de la colonie. Oui Ostrakow, J'ai constaté les mêmes effets sur certains coraux trop proches. Mais il n'a pas besoin d'étendre ses tentacules. Le brassage suffit à emmener ses tentacules au contact de ses voisins. Les touche-touches répétés suffisent à les faire nécroser. Faut malheureusement élaguer si on veut conserver de la diversité aux alentours.
  4. Mais non Julien, Tu approches simplement l'âge de raison 😇 En tous cas, mon tentacule se sentira moins seul la prochaine fois 😄
  5. Bip téléphone maison répondit E.T à Eliot (Les jeunes ne peuvent pas comprendre :D ). Mais mon Euphyllia lui il sait. Si nous pouvions décoder son langage... Surprenant ! Je ne le vois jamais étendre ses tentacules vers des coraux environnants. D'autant que lorsqu'il crame les coraux environnants, il n'a pas besoin d'étendre ses tentacules. Il croît et passe simplement dessus. Surprenant également. Il ne s'alimente pas jamais. Parfois des morceaux de nourriture tombent dessus. Il les colle un instant, puis les relâche quelques secondes plus tard. Il me semble totalement symbiotique. A moins qu'il capte des nourritures microscopiques ou dissoutes. Mais pourquoi étendre un tentacule alors que tout le reste de la colonie y a accès ? Petite info complémentaire. A la fin de l'épisode extension du 'polype tentacule', qui peut durer presque une heure, le tentacule se rétracte et disparait (ou reprend sa place) dans la colonie.
  6. S'agit-il d'une première tentative de vol en orbite autour de la colonie tel le spoutnik du siècle dernier ? s'agit-il d'un périscope pour scruter les alentours ? S'agit-il d'un polype de détresse ? S'agit-il d'un appât ? Pour qui ? Pourquoi ? C'est la seconde fois que je vois apparaitre ce phénomène étrange. Avez-vous déjà constaté un phénomène similaire ?
  7. Tu vois grand et c'est très bien pour la récup de l'eau de pluie. Par contre je suis un peu plus réservé pour le déménagement. Le mieux est d'avoir l'eau à proximité du bac. Vu les T° extérieures au moment de ton déménagement, il te faudra préparer ton eau en intérieur pour le maintenir à 25°. Rentrer le 1000 L dans le salon est-il possible ? Est-ce qu'il passe les portes ? Deux poubelles à bas prix pourront beaucoup plus facilement rentrer. Et tu pourras les réutiliser pour y stocker tes déchets végétaux par exemple.
  8. Je pense que tu vas galérer si tu comptes récupérer ton ancienne eau (et le bac probablement encore plus). Ton ancienne eau va être polluée par tout un tas de sédiments qui vont se remettre en suspension lorsque tu vas commencer à bouger le décor. Et lorsque tu vas arriver dans les derniers centimètres, ce sera une boue infâme. Tu vas découvrir ce que contient ton sable... (J'y met mes cheveux à couper :D ) Je pense (pour l'avoir vécu. Voir ici) que tu ne pourras récupérer qu'un partiel de ton ancienne eau. Celle-ci te permettra le transport et le rinçage d'un max de sédiments avant de réintroduire les roches et le sable. En plus, redémarrer avec de l'eau fraiche donne un sacré coup de boost aux coraux. 180 L ce n'est vraiment pas grand chose. Ça tient dans un récupérateur d'eau de pluie ou 2 poubelles à 10 €. Comptes d'ailleurs un peu plus avec la décante ;) Et avec une réserve sur place, tu seras beaucoup plus serein. Mais ce n'est que mon avis...
  9. Le point qui pourrait te poser problèmes, c'est la route que tu vas prendre et ses lacets. Pour avoir quelquefois transporté de bonnes quantités d'eau, les virages sont les points critiques pour la conduite. Les poissons sont habitués à nager dans des eaux qui peuvent être agitées. Ils ne devraient pas en souffrir, surtout si les contenants sont lisses. La durée de trajet que tu estimes inférieure à l'heure (+ emballage + déballage ?), ne devrait pas poser de problème de chute de température au regard des volumes d'eau transportés et des températures du véhicule. Le plus gros problème sera le balourd généré par les masses d'eau en mouvement lors des virages. Pour bien faire, il faudrait totalement remplir les contenants et bien les caler. Mais ce n'est pas compatible avec les réserves d'air qu'on cherche à laisser (peut-être à tord au regard de la durée de transport). Lors de mon déménagement (et de mes déplacements en bourses), j'utilise des petits seaux de fromage blanc qui se ferment avec un couvercle. Ces seaux eux-mêmes stockés dans des glacières ou des bacs de transport en polystyrène. Les animaux y sont enfermés individuellement, avec le maximum d'eau pour éviter le balourd et donner de l'inertie à la température. Le problème avec ces seaux, c'est qu'ils ne sont pas toujours étanches au couvercle, et peuvent légèrement fuir pendant le transport. Pas de problème lorsque ceux-ci sont empilés dans une glacière (dans laquelle je mets un peu d'eau à température) Alors je positionne toujours une bâche plastique au fond du coffre avant de charger. Çà évite que de l'eau salée se répande dans l'habitacle... Évites surtout de transporter des volumes d'eau dans des contenant non pleins tels que des jerricans. Remplis-les toujours au maximum. Pour les roches et tout ce qui est immergé (sable, ...) et que tu comptes remettre dans la nouvelle installation, je te conseille de limiter les mises à l'air libre. Je te conseille de transporter tes roches dans l'eau du bac. Le but est d'éviter de tuer le maximum d'organismes qui aujourd'hui contribuent à l'équilibre de ton bac, et pourraient générer une pollution non souhaitable lors du redémarrage. Prépares quelques jours avant, afin que les paramètres se stabilisent (T°, Ph), une eau avec un sel de qualité, voir un mélange de plusieurs sels de marques reconnues. Prépares le maximum d'eau 'fraiche' pour remplir tout le circuit de ta nouvelle installation (bac + décante). La vieille eau de ton bac actuel te servira uniquement au transport. Et au pire, à compléter ce qui pourrait te manquer.
  10. Ton idée de répartir les efforts entre le sol et le mur me semble être une très bonne idée. Cela ne doit pas t'empêcher de poser ton support sur une surface répartie (et non pas des points ponctuels comme des pieds). Un point favorable, c'est que ta charge sera le long du mur porteur. Il n'y aura donc pas de bras de levier (moment) comme si le bac était au milieu de la pièce (le cas où tu as de multiples invités autour de la table centrale; (En gros, tu as plus de chance que le bac de t'inviter chez ton voisin du dessous)
  11. Et bien voilà une superbe explication. Bien détaillée. A la fois technique et compréhensible. Merci Poisson-chat
  12. Oui, mais tu déplaces le risque de sédimentation non extractible vers un autre lieu. Il te faudra prévoir un siphonnage des sédiments dans cette zone technique qui, je l'imagine, n'est brassée que par le turnover. Peu-être mettre les PV sur une grille surélevée pour permettre une décantation facilement siponnable.
  13. Bonjour, Peut-être devrais-tu commencer par te focaliser sur le brassage interne du bac plus que sur le turnover. Avant que les sédiments soient expulsés via le turnover, il est nécessaire qu'ils restent en suspension dans le volume du bac. Il ne faut pas qu'ils se déposent. Constates-tu des sédiments en suspension dans le bac ? Si tu augmentes le turnover, il te faudra conserver des zones de sédimentation dans la décante... Qui décantera moins si le turnover augmente.
  14. Bonjour, Si j'ai bien compris, tu souhaites remplacer le plan en 28 mm par des chutes en 15 mm pour gagner de la hauteur. Considérant que le polystyrène est obligatoire pour compenser les défauts d'alignement, et mieux répartir les points de contacts. Soit 13 mm de gagné. Si c'est parce que tu es limite pour passer sous quelque chose, oui çà semble envisageable. Par contre si c'est pour l'esthétique, je doute que 13 mm soit significatif. Mieux vaudrait recouper les pieds.
  15. Ah bah nan. Déjà qu'il n'y a plus grand chose à arracher... je préfère me les faire délicatement caresser. Bon c'est vrai qu'on a passé quelques temps à faire des essais... A distance. Pour n'arriver à rien de concluant... Si ce n'est le constat que c'est très étrange. L'effet est toujours présent même en isolant chaque élément. Le plus étrange, c'est que tous les éléments en indépendants, hormis l'alimentation 5V commune des 2 cartes potentiomètres, et un seul fil PWM raccordé sur la seconde carte (sans la masse 0V). L'effet est encore présent. Sans oscillo, c'est difficile d'analyser plus en profondeur. Bref, de suppositions en essais logiques, rien n’aboutit à quelque chose de rationnel. Je comprends qu'on finisse par jeter l'éponge. Surtout que tu connais un moyen simple de contourner le problème. Même si celui-ci passe par l'achat d'alimentation 5V indépendantes... En tous cas, cela n'encourage pas vraiment à acheter ce type de cartes... Même si j'ai une délicate caresseuse de cheveux
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici