Aller au contenu

Nicofore

Membre
  • Compteur de contenus

    376
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Nicofore

  • Rang
    Membre

Profile Information

  • Gender
    Not Telling

Converted

  • Date de mise en eau
    5/2/2010
  • Volume net en litres
    1000
  • Type
    Récifal
  • Maintenance
    Berlinois
  • Traitement eau d'apport
    Eau de forage osmosée avec booster + résine.
  • Traitement eau du bac
    Ecumeur octopus 5000. Bac 600L. Décante 200L. Refuge 150L. Bac de quarantaine 80L+UV15w+CA.
  • Brassage
    Brassage: 2 stream 6100 sur oscillateur tout ou rien "maison". Circulation vers décante: 2m3/h. Circulation vers refuges: 200L/h
  • Eclairage
    BAC: LED Alpheus 320w soit 0,5w/L 9h/24. Refuge caulerpes: T8 30w Flora Glow. Refuge Mous : T5 ATI 45w
  • Supplémentation
    Bailing sans sel par Régisdoutres, sur pompe doseuse - 1 ampoule prodibio / quinzaine - Remplacement 30%/Quinzaine sel IO
  1. Bonsoir, En fait les deux proviennent d'un même pied mère que j'avais sectionné, vu le monstre que c'était devenu. il a fallu 6 mois pour qu'ils s'en remettent. Donc je préfère jouer de la disqueuse, d'autant plus que j'ai deux autres SPS qui ont poussé sur de grosses PV et qui approchent de la surface.
  2. Pa ni pwoblem ! Faut juste que je joue au disque diamant pour couper la pierre qui abrite un sarco et un histrix, donc on verra ça ce WE. Je bosse près de Compiègne en ce moment et mes horaires sont un peu chargés. Et moi qui pensais que tu allais me proposer de belles algues. Je suis déçu, déçu, déçu
  3. C'est à dire ? Pour les sarco, je les destinais à un refuge de mous, mais cela fait trois mois que j'ai la flemme de m'y (re)mettre... Ils seront mieux chez toi qu'au menu de l'ange que je prospecte...
  4. Salut Damien, Content pour toi si ça va mieux. J'arrive un peu tard, mais j'aurais pu te passer deux gros sarco fidji de 25 30 cm, qui deviennent un peu envahissant dans mon bac. Sinon, as-tu consulté une analyse d'eau potable récente ? Il faut demander l'analyse "RP" ou "CE" (la plus complète). Peut être que la concentration de certains éléments est jugée inoffensive pour la conso humaine, mais pourrait avoir des effets délétères sur tes coraux ? (simple hypothèse) Si tu as du mal à la trouver, je m'en chargerai auprès du gars de l'ARS que je connais bien dans l'Oise.
  5. Le ciment est constitué de calcaire et d'argile, portés à haute température, élaborés à partir de matériaux naturels (carrière). Même si l'on ne peut parler de qualité alimentaire, je ne vois pas d'où pourrait provenir une éventuelle toxicité. Attention cependant aux mélanges "prêts à l'emploi", contenant du sable qui peut provenir d'une vallée alluviale polluée... Il faut aussi éviter tout adjuvant (accélérateur, antigel, retardateur ou hydrofuge). Je précise que le ciment prompt ne contient pas d'accélérateur de prise. C'est un mélange de ciment Portland (ordinaire) et de ciment sursulfaté (réfractaire), qui a la propriété de prendre très rapidement mais avec une résistance médiocre. Pour améliorer la plasticité d'un ciment prompt, il faudrait lui adjoindre de l'argile de type bentonite ou montmorillonite. En fondations spéciales, on admet des ajouts d'argile jusqu'à 15%, au delà la résistance faiblit et on emploie des mélanges à forte proportion d'argile et de sable pour le comblement de cavités souterraines. Mais dans cette application, je pense qu'avec 50% de ciment et 50% d'argile, on obtiendrait une pâte à modeler à durcissement rapide. J'essaierai cela un de ces jours et vous tiendrai au courant.
  6. pourquoi ce "donc" ? Et pourquoi ne pourrait-on pas l'apprécier visuellement en terme de diamètre et de "nombre d'étages" ? Simplement je me suis amusé à le peser pour voir... Tu sais, j'aime bien peser les bénitiers aussi :dance: Régis Bonjour, Parce que justement la densité de calcaire parait bien plus importante qu'un corail branchu. Si tu as observé une croissance similaire (en taille) sur un acropora par exemple, ce turbinaria doit logiquement avoir "précipité" beaucoup plus, dans le même laps de temps, non ? C'est pour cela qu'il me semble plus judicieux d'associer la masse à la taille pour apprécier la croissance d'une colonie (un peu comme nos enfants, que l'on mesure et que l'on pèse régulièrement). Peut être que, trop bien nourris, tes coraux en viennent à être victimes de surpoids :mdr3: (comme 72% des ricains) :horreur: Et alors, que s'affiche t-il sur la balance ?
  7. Merci pour ces précisions. C'est donc plus en terme de masse qu'on peut apprécier sa croissance ?
  8. Régis, tu m'inquiètes, Peut-on avoir une idée du temps nécessaire pour obtenir une pièce de cette taille ? Sachant bien sûr que tes conditions de maintenance semblent au top... ce qui n'est pas encore tout à fait mon cas, loin s'en faut !
  9. Je réfléchis à l'installation éventuelle d'un RAB (vieux projet jamais abouti, car mes paramètres n'étaient pas bien maîtrisés). J'ai un vieux réacteur, qui a servi d'abord de DAS, puis pour de la paille de fer en passage forcé. Le problème est que dans sa partie inférieure indémontable sont prisonniers 2 ou 3 billes de soufre et un peu d'oxyde de fer... Je le fait tourner en circuit fermé depuis 2h avec une solution d'acide chlorhydrique, ce qui est efficace sur 90% de la rouille pour l'instant. Le soufre résiduel risque t-il de poser problème ?
  10. Merci pour ces indications, même contradictoires. A bien y réfléchir le marge de progression de mon bac est encore trop importante pour que je puisse me montrer négligent. Donc je suis en train d'installer une cuve supplémentaire (fût blanc 120L avec couvercle), afin de disposer en permanence d'eau salée neuve. Le brassage & l'oxygénation sont assurés par une pompe MJ1000 sur venturi Eheim déclenchée 5'/h par un programmateur, température ambiante à 21°. Je compte l'utiliser 2 x / mois pour remplacer le siphonnage des sédiments dans la décante et de temps en temps (je ne connais pas encore la fréquence, que je dois ajuster) pour remplacer l'eau de mer sans sel (méthode RD) que je viens de fabriquer. De plus, j'aurai ainsi la possibilité de faire un petit changement d'eau (12%) à tout moment, en cas de besoin (fuite ou remplacement de l'eau traitée du bac quarantaine/hôpital, par exemple).
  11. Merci pour ces réponses. J'ai longtemps ressenti le changement périodique d'eau comme un échec de la filtration, avec des remarques récurrentes du style: "Quoi? Malgré tout ce bazar, tu dois quand même changer l'eau, comme dans un bocal de poisson rouge ?" On jetterait de la "mauvaise eau" et on en rajouterait de la bonne... Puis j'ai compris qu'il fallait songer à remplacer les oligo-élements consommés, alors qu'en FO j'ignorais totalement ce fait. Or, on ne saurait pas quantifier réellement ces éléments trace dans la colonne d'eau (à notre niveau) et on ne saurait pas exactement ce qui est consommé et dans quelles proportions ? On utilise tous des sels sur dosés, donc on surdoserait par précaution ? Sans parler des ajouts plus ou moins rationnels, voire compulsifs. Doit-on craindre davantage la carence ou le surdosage ? C'est la dose qui fait le poison, non ? Quand même, est-il possible qu'un (grand) bac bien tenu puisse se passer de renouvellement d'eau sans dommage, sans mettre ça sur l'effet d'inertie dû au volume, ni au hasard ?
  12. Bonsoir, Je repars en eau (presque) neuve ce WE. Du coup, je me demandais quelle fréquence de changement d'eau adopter, pour repartir sur de bonnes bases, sans exagérer. J'étais à 5%/Mois, ou 10%/ 2mois, car je rechignais à faire des changements avec de l'eau polluée à la source. Je précise que j'ai 1000L d'eau, avec un bac mixte de 650L, 200L de décante et 150L de refuges. Et puis je découvre hier un bac fabuleux, dont le génial propriétaire m'affirme ne pas s'en préoccuper... Comment faites-vous ?
  13. Merci de ces retours, mais j'avais entendu dire qu'en privilégiant les sources de carbone d'origine marine, on satisferait mieux les besoins d'organismes marins (un peu comme les épinards qu'il vaut mieux remplacer par du nori, même si les chirurgiens en raffolent). Je suis passé par une période Vodka sous-dosée (je parle de mon bac, bien sûr) avec, à la clef, une explosion bactérienne (ou virale ?) et la mort de toute ma population de poisson. Sans doute qu'en multipliant les souches terriennes de carbone, vous limitez ce risque. en tout cas je vous le souhaite. Mais qu'en est-il de source de carbone d'origine marine ? Sur terre, le carbone est produit par les végétaux, mais en mer, d'où peut-il provenir, ou être extrait ? des algues ? Tant qu'à faire, plutôt que de tenter "au pif" sur ma nouvelle installation...
  14. J'aurais besoin d'une précision concernant "l'effet charbon lors de l'apport", merci. S'agit-il de l'action seule du CA ou mets-tu en garde contre l'apport de C ?
  15. Bon faut que relise tout ? : RV dans 2 heures... :mecontent:
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici