Aller au contenu
  • Cyanobactéries


    Denisio
    • Les cyanobactéries, organismes vivants, autrefois appelées cyanophycées car les premières espèces découvertes étaient bleues, forment un embranchement au même titre que les bactéries, dans le grand groupe des procaryotes (dépourvus de noyau). Elles constituent un groupe très hétérogène dans leurs caractéristiques morphologiques et génétiques. Leur aptitude à réaliser la photosynthèse et donc de tirer leur énergie à partir de la lumière (photoautotrophes), les différencie des bactéries strictes et les fait parfois injustement assimiler à des algues.

    1. Au commencement du monde

    La petite vidéo ci-dessous (désolé, la version française a disparu du net depuis la première publication de l'article), nous dévoile comment ces organismes primaires sont apparus sur terre il y a plus de 3 milliards d'années.

    Loading the player...

     

    Ils ont joué depuis et jouent encore un rôle primordial sur l'évolution de notre planète :

    • La diversité des espèces de cyanobactéries leur a permis de coloniser de façon massive la grande majorité des écosystèmes terrestres ou aquatiques, des plus chauds aux plus froids, hypersalés, alcalins. Ce faisant, au fil des âges, la production massive de dioxygène (O2) par leur activité photosynthétique a contribué à modifier la constitution de l'atmosphère terrestre, à l'origine hostile, et permis l'évolution de la vie vers des formes plus évoluées, algues, plantes, animaux ainsi que l'existence même de l'Homme.
    • Les cyanobactéries, constituant une bonne part du phytoplancton, contribuent fortement à la fixation en surface des océans, du dioxyde de carbone (CO2) atmosphérique. Ce rôle prend une importance majeure, aujourd'hui, en raison de l'accroissement de la production de ce gaz à effet de serre par les activités humaines.
    • Comme maillon essentiel dans les circuits de nutrition (réseaux trophiques) océaniques, elles contribuent grandement à la transformation du CO2 en carbone (la pompe organique) et à son stockage dans les sédiments en profondeur des océans (les puits de carbone), en réserve pour les besoins futurs de la planète.

    Pour l'avenir, leurs propriétés permettent d'entrevoir des débouchés capitaux tels que l'utilisation à grande échelle des bactéries du genre Arthrospira (spirulines), très riches en protéines, en compléments alimentaires pour le traitement de la malnutrition ou la production de biocarburants dans des réacteurs dont les rendements surpasseront les cultures terrestres d'oléagineux comme le tournesol ou le colza.

    Les cyanobactéries n'auraient donc pas que des défauts comme les aquariophiles le laissent entendre ? Voyons ce qu'il en est dans le milieu qui nous préoccupe.

    2. Les reconnaître dans nos aquariums

    Photosynthétiques, les cyanobactéries suivent donc le cycle de la lumière mais à un rythme de reproduction extrêmement rapide propre aux bactéries. Ainsi, elles apparaissent le matin, recouvrent le substrat rapidement en cours de journée, la photosynthèse dégageant des bulles étincelantes enrichies d'oxygène, et elles disparaissent le soir avec l'atténuation de l'éclairage. D'aspect visqueux, parfois filamenteuses, leur couleur du jaune terne au noir en passant par différentes teintes de bleu-vert, bordeaux, brun, résulte de la présence de pigments variés : chlorophylles vertes, carotènes rouges et oranges, xanthophylles jaunes, phycocyanine bleue et phycoérythrine rouge. Elles se développent en formant des plaques plus ou moins denses sur le sable, les pierres et tout l'espace environnant.

    cyano1.png En aquarium, cyanobactéries rouges...
    cyano5.jpg ...vertes...
    cyano6.jpg... marrons.
    cyano7.jpgCyanobactéries en eau douce.

    3. Gênantes...

    Leur effet visuel est désastreux et justifie que l'on s'en inquiète. Les cyanobactéries ne sont pas particulièrement gênantes pour la faune, cependant leur concentration augmentant, les toxines (cyanotoxines) libérées dans l'environnement immédiat finissent par freiner la croissance des coraux et par les étouffer définitivement, tout comme les coraux entre eux mais on va le voir, de façon bien plus rapide.

    cyano3.jpg
    cyano4.jpg

    4. Modes d'apparition et de développement

    Aller plus loin...

     

    Les Cyanobactéries disposent d'une enzyme la nitrogénase. La propriété de cette enzyme est de réduire le N2 en NH3. Cette dernière est une ferroprotéine sensible à l'oxygène, c'est à dire qu'elle a besoin d'oligo-éléments tels que le Fer et le Molybdène (ou le Vanadium pour certaines) pour fonctionner.

     

    L'adjonction d'oligo-éléments par le biais de sels, souvent en concentration élevée, ou de certaines solutions à corallines, peut favoriser le développement des cyanobactéries. Surtout que la quantité de métaux nécessaire à la réaction enzymatique est très faible.

     

    De même cette enzyme est sensible à de fortes proportions d'oxygène. L'activité de la nitrogénase est contrôlée par la concentration en oxygène qui peut endommager de manière irréversible l'enzyme par oxydation. Ceci pourrait expliquer l'efficacité d'une augmentation du brassage par la sursaturation de l'eau en oxygène (bien que l'enzyme soit protégée par des cellules spécialisées). De la même façon, l'augmentation du potentiel redox inhibe la nitrogénase. Cette augmentation peut être réalisée soit par adjonction d'ozone soit par l'ajout de permanganate de potassium. Toutefois, cette augmentation artificielle du potentiel redox peut induire, sur le plus ou moins long terme, une concurrence des bactéries qui participent au cycle de l'azote. Après arrêt des traitements, cela peut se traduire par un développement  des cyanobactéries.

    Les Cyanobactéries sont très tolérantes aux conditions extrêmes (chaleur, froid, pH, lumière, composition de l'eau, dessication...) et lorsqu'elles sont trop sévères, les souches peuvent entrer en dormance pour réapparaître bien plus tard. Elles sont donc certainement présentes dans tous les bacs, déjà à l'introduction des pierres vivantes ou peuvent tout simplement, au profit d'un courant d'air, provenir de l'espace extérieur environnant.

    Elles apparaissent fréquemment au démarrage du bac pour disparaître alors assez vite, naturellement, dans le cycle de démarrage. Mais on les observe également dans des bacs matures, elles sont alors beaucoup plus difficiles à éradiquer. En effet, comme l'essentiel des organismes elles ont besoin d'azote, celui issu du cycle de l'azote (ammoniaque, nitrites, nitrates), mais contrairement à beaucoup d'autres, elles sont capables de capter directement dans l'eau le diazote (N2) qui leur est nécessaire, et mieux encore de le stocker plusieurs jours lorsqu'elles en disposent en excès. C'est la raison pour laquelle elles prolifèrent même dans des milieux sains, exempts de nitrates. Elles peuvent aussi synthétiser naturellement leurs propres chélateurs permettant de rendre les oligo-éléments nécessaires directement biodisponibles, et de manière plus ou moins régulée dans le temps, quand les organismes concurrents ont besoin de trouver ces chélateurs dans d'autres sources. On le comprend, même dans un bac oligotrophe apparemment exempt de nutriments, les cyanobactéries disposent de certains avantages qu'il est préférable de ne pas solliciter.

    Elles se reproduisent rapidement de multiples manières : par division cellulaire, par bourgeonnement, par fragmentation ou scission multiple. De plus, elles produisent des fragments végétatifs spécialisés qui assurent leur flottaison pour faciliter leur propagation à tous les niveaux de la colonne d'eau, là où les conditions sont favorables. Dans le milieu naturel, par temps calme, leur accumulation en surface sous formes d'efflorescences est si importante que les eaux paraissent colorées, ce qui a valu son nom à la Mer Rouge. Elles sont également capables de se déplacer et de se déployer sur les supports par un mouvement de glissement. Cette situation est d'autant plus préoccupante que, toxiques, elles sont délaissées par les animaux habituellement dédiés au nettoyage du substrat. D'une manière générale, les cyanobactéries ont une «rétro-influence» chimique, physique et biologique sur l'environnement (lumière, CO2, O2, N2, température, pH...), leur impact sur leur propre environnement est de nature à favoriser encore leur persistance et leur dominance dans le milieu. Cette capacité de développement est telle que l'aquariophile aura tout intérêt à éviter les conditions de leur apparition.

    Leurs atouts pour l'occupation du territoire
    Atouts Algues Bactéries Cyanobactéries
    Tolérance aux dérives du milieu ** ***** *****
    Capter directement l'azote de l'eau ** ***** *****
    Stocker l'azote * ***** *****
    Photosynthèse ***** * *****
    Capter la faible énergie lumineuse * * *****
    Modes de reproduction *** ***** *****
    Modes de propagation *** ***** *****
    Rapidité de propagation *** ***** *****
    Capacité à décourager les prédateurs * ***** *****
    Entrer en dormance pour se régénérer ** ***** *****

    5. Stratégie de lutte

    Elles ont des atouts, déployons les nôtres de façon la plus cohérente possible. Leur apparition n'échappe pas aux règles de la lutte entre les espèces : elle résulte d'un déséquilibre qui leur devient favorable, soit qu'on ait créé les conditions favorisant leur développement, soit que les conditions nuisent aux autres organismes avec lesquels elles entrent en compétition, c'est-à-dire prioritairement les bactéries et dans une moindre mesure les algues. La place laissée par les unes profite aux autres.

    La guerre contre cette « peste rouge » consistera donc essentiellement à lutter contre les conditions de leur survie : les sources d'énergie, tout en évitant de nuire, ou mieux, en développant les organismes concurrents, créant ainsi une concurrence alimentaire. Connaissant les interactions entre tous les organismes de notre mini bio-univers, le schéma qui suit le montre bien, c'est un exercice d'équilibriste, mais que l'on se doit de réussir.

    cyano2.png

     

    6. Recherche des causes potentielles

    Pas de panique, puisque le bac tournait convenablement avant leur venue, la situation actuelle est forcément liée à une dérive plus ou moins rapide d'un ou plusieurs paramètres. Pour les éradiquer il faut faire le bilan de tout ce qui a pu évoluer. L'apparition des bactéries n'est pas soudaine, il ne faut pas négliger les évolutions qui ont pu naître au moins dans les 3 mois qui précèdent. Les courbes des tests seront les bienvenues, l'analyse visuelle également à condition qu'elle soit impartiale. On le voit dans le schéma, les causes potentielles sont multiples, à nous d'identifier les plus probables ou au moins d'évacuer les plus improbables.

    Les causes sont variées, de manière non exhaustive on peut les lier à la dérive de la qualité de l'eau, à des déséquilibres bactériens ou au système de maintenance lui-même. Comme tout fléau, la lutte contre les cyanobactéries ne se gagnera pas par des actions, certes nécessaires, menées dans l'urgence. Ces algues reviendront et de plus belle manière encore, tant que ne seront pas trouvées les causes réelles de leur apparition. Trop souvent l'aquariophile se contente d'un plan d'action standard et se désespère plus tard de son inefficacité. Non, le bac n'est pas resté stable, non les paramètres ne sont pas tous bons, oui certains ont évolué, oui il s'est passé quelque chose. Les pistes qui suivent sont données à titre indicatif, elles recèlent très probablement la solution, mais pas obligatoirement, chaque bac étant différent. A chacun ses investigations, la quête de ce Graal là mérite toute notre attention et toutes nos énergies.

    6.1. Supports et sédimentation

    Les sédiments sont la principale cause d'apparition des cyanobactéries. Ils s'accumulent au fil du temps lorsque la maintenance se relâche et principalement dans des zones difficiles à atteindre, sur les pierres, dans leurs anfractuosités, sur le sable, et bien souvent sous le décor. Les cyanobactéries ne sont pas particulièrement gênantes pour la faune, cependant, piégeant de plus en plus de sédiments, la concentration de phosphates augmente localement, amplifiant leur croissance. A cela s'ajoute l'action des bactéries, lesquelles, par libération d'acide organique, peuvent faire diminuer le pH au niveau du sable et donc libérer le phosphate précipité, amplifiant ainsi la sédimentation.

    Ces phosphates sont malheureusement nocifs pour les coraux qui finissent par dépérir. Leurs tissus nécrosés viendront augmenter encore les nutriments azotés dont profitera l'algue. On le voit, un cycle s'installe de façon pernicieuse, et les cyanobactéries progressent. Sachant les difficultés à se débarrasser de ce fléau, la vigilance s'impose.

    6.2. Qualité de l'eau... N/C/P

    L'eau doit bien entendu répondre aux exigences d'un bac récifal et particulièrement les paramètres de nature à favoriser la croissance des coraux. Des aquariophiles ont pu remarquer qu'il était préférable de maintenir l'alcalinité vers 9-11 dKH, et le pH vers 8.2. On sait dans le milieu de la culture de la cyanobactérie Arthrospira (spiruline), que le calcium et le magnésium gênent sa croissance, ce qui confirmerait certaines recommandations de maintenir leur taux à des valeurs fortes : Ca > 450 mg/l et Mg > 1400 mg/l.

    La charge organique a contrario favorise leur prolifération, que son taux élevé soit dû à une pollution, aux processus métaboliques normaux, à des déficiences dans le traitement de l'eau ou à l'absence de concurrence végétale. Le taux de nitrates devrait être inférieur à 5 mg/l et les phosphates en deçà de 0.1 mg/l.

    Le métabolisme des organismes est en relation avec les nutriments à leur disposition. On peut comprendre qu'une dérive de ces derniers dans l'eau de mer, en qualité et/ou quantité, est de nature à carencer les organismes habituels tout en profitant à d'autres, auparavant contenus, comme les cyanobactéries. Les scientifiques ont pu mesurer cette relation entre la composition du plancton marin et l'eau nourricière dans laquelle il évolue. Ainsi Redfield a observé, dans les eaux océaniques superficielles, un ratio entre les teneurs en dioxygène, carbone inorganique, azote et phosphore O2/C/N/P évaluée aujourd'hui à -138/106/16/1. Ce ratio, qui représente une moyenne, n'est pas immuable puisqu'il dépend des organismes (C/N/P a été relevé à 106/20/1 dans le tissu d'un Pocillopora sp. et 422/21/1 dans ses zooxanthelles) et de leur environnement (il est naturellement différent sur le récif). Par ailleurs, exprimé en mol (quantité d'atomes), pour le comparer aux valeurs des tests marins, il convient de tenir compte de la masse moléculaire de chaque élément. Le rapport N/P exprimé en moles s'approche de 10.5/1 lorsqu'il est exprimé en mg/l. Ces comparatifs restent toutefois approximatifs puisque les tests aquariophiles sont imprécis et ne mesurent qu'une seule portion des éléments concernés (les nitrates représentent une partie de l'azote dissout de même que les phosphates inorganiques ne représentent qu'une part du phosphore dissout). Ceci étant, on peut oublier le rapport de Redfield influencé par trop de variables, tout en conservant son concept général, à titre indicatif : conserver un certain équilibre entre N/C/P. Par exemple, une inversion de N et P dans l'eau de l'aquarium reflète un dysfonctionnement qu'il convient de résoudre.

    6.3. Éclairement

    Le caractère photosynthétique des cyanobactéries ne peut échapper, tant leur propagation au cours de la journée est perceptible. On l'a vu, l'énergie de la lumière est utilisée par ces bactéries pour synthétiser chimiquement le dioxyde de carbone et les sels minéraux (nitrates, phosphates) présents dans l'eau en glucides nécessaires à leur survie. Les pigments photosynthétiques (chlorophylle a et b et des caroténoïdes) absorbent certaines longueurs d'ondes plus efficacement que d'autres. D'ailleurs, certains de ces pigments étant plus adaptés à la profondeur, les cyanobactéries réagissent différemment selon l'intensité ou le spectre délivré.

    6.4. Population bactérienne

    Pour son bon fonctionnement, le bac nécessite une flore bactérienne variée. Même si au démarrage les pierres vivantes apportent les souches assurant son équilibre, les aléas durant son évolution conduisent à réduire le spectre des espèces bactériennes. De faibles dérives suffisent pour que ces souches indésirables, contenues jusqu'alors, prennent le dessus.

    7. Plan d'action

    Voici une liste d'actions donnée dans le désordre, sans distinction du caractère curatif ou préventif ou des priorités propres à chaque installation et à l'urgence. Peu importe, l'essentiel est l'éradication des cyanobactéries. Mais comme je l'ai rappelé plus haut, au-delà de leur simple mise en œuvre, il faut profiter de ce plan d'action pour en déceler les effets, hiérarchiser les impacts pour déterminer la ou les causes principales à l'origine du désordre. C'est la condition pour en éviter le renouvellement et améliorer la maîtrise de son aquarium.

    7.1. Réacteur à hydroxyde

    Parmi les moyens de supplémentation en calcium et carbonates, l'ajout d'hydroxyde permet d'augmenter le pH et donc diminue la concentration en CO2. Mais attention, la qualité de l'hydroxyde peut induire une accumulation d'éléments indésirables et les dérives de fonctionnement du RAH peuvent amplifier la précipitation. C'est l'occasion de passer en revue le réacteur, de le nettoyer et vérifier que l'eau de chaux en sortie atteint bien les caractéristiques attendues.

    7.2. Réacteur à calcaire

    Le réacteur à calcaire, on le sait, sait se faire oublier. Mais le substrat contient-il des phosphates et la charge est-elle suffisante ? Le RAC ne délivre t'il pas un excès de CO2 indétectable, dont vont se repaître nos cyanobactéries, à l'occasion par exemple d'une augmentation du débit du gaz, de celui de la circulation d'eau, d'une fuite de l'électrovanne, ou plus simplement d'un déréglage du pH-mètre ?

    7.3. Chauffage et refroidissement

    On a pu constater que les cyanobactéries se développaient plus en été. Les hausses de température en cette saison sont de nature à déclencher leur apparition et leur prolifération. En effet, leur optimum de croissance est meilleur que les autres organismes photosynthétiques à des températures plus élevées. La température moyenne n'est-elle pas excessive, et n'y a t'il pas de brusques variations ou des amplitudes importantes ? La régulation de la température est un paramètre important que l'on confie pourtant à des thermoplongeurs bien souvent peu fiables. Connaissez vous seulement vos fluctuations jour-nuit ?

    7.4. Faune détritivore

    On ne connaît malheureusement pas d'animal, disponible dans le commerce, se nourrissant des cyanobactéries, cependant on peut s'assurer que la faune utile détritivore, celle qui remue ou nettoie le sable (étoiles de mer, holothuries, escargots, gobies, …), celle qui nettoie les pierres et leurs anfractuosités (Bernard l'Hermite, crabes, Parupenus…), est encore présente, variée et en quantité suffisante.

    7.5. Clochage, tempêtes

    On a pu miser sur l'action biologique des détritivores pour nettoyer les sédiments, le résultat est il seulement atteint ? Que ce soit pour traiter l'invasion ou préventivement, on peut nettoyer les sédiments partout où ils se localisent préférentiellement : à la surface du décor, tout autant qu'à l'intérieur de celui-ci, dans les anfractuosités ou au bord du décor, c'est à dire à proximité des pierres vivantes. Les décors aérés verticaux sont, sur ce point, préférables aux pierres plates horizontales, les poissons se chargeant de faire tomber les dépôts à chaque passage. Avec une pompe, on peut réaliser des mini « tempêtes » sur les décors, puis dégager les sédiments accumulés sous les pierres. Les installations de bacs berlinois pourront, pour cette raison, être conçues avec des décors surélevés disposant de pompes dédiées à cette opération. Contrairement à l'utilisation de DSB ou à la méthode Jaubert, la méthode berlinoise permet de clocher le sable, selon le besoin, localement ou en profondeur et en plusieurs étapes afin de ne pas trop déséquilibrer la population bactérienne. Le sable infesté pourra être lavé plus intensément. L'opération, bien que fastidieuse, devra être répétée régulièrement durant l'invasion. On pourra selon la régression, siphonner uniquement les îlots d'algues.

    7.6. Brassage

    Le brassage doit être suffisant pour maintenir en suspension les sédiments qui pourront être évacués vers la cuve technique. Les flux larges qui traitent de grands volumes sont préférables. Nettoyer les pompes encrassées devenues moins efficaces. Repenser si besoin le brassage en fonction de la pousse des coraux de façon à atteindre toutes les parties du décor sans laisser de zones mortes. Les systèmes dynamiques, permettant de modifier l'intensité, la fréquence et l'orientation des flux de brassage tels que les contrôleurs, programmateurs, oscillateurs ou répartiteurs de flux automatiques s'avèrent ici bien utiles.

    7.7. Révision des équipements

    On en a repoussé un peu trop l'échéance, c'est le moment de nettoyer le système de brassage et de filtration, la cuve technique et plus particulièrement son compartiment de décantation.

    7.8. Nourrissage

    L'alimentation doit être juste suffisamment dosée. Dans cette période critique, privilégier les nourritures non polluantes. Entre nourriture en paillettes, granulés ou congelés, choisir celle qui sera consommée totalement par la faune et la microfaune. Le congelé semble globalement mieux assimilé. Limiter l'apport d'acides aminés, en effet, l'azote présent dans ces molécules est très facilement assimilable par les bactéries et de nature à développer leur population.

    7.9. Population importante

    La biomasse d'animaux pollueurs a pu augmenter au fil du temps. Si l'équipement (ou plus globalement le système de maintenance) devient inadapté, il est peut être bon de la revoir à la baisse en offrant un autre habitat plus approprié aux quelques poissons devenus imposants.

    7.10. Repenser le système de maintenance

    Nous pensons avoir mis en place un système suffisamment fiable pour répondre aux exigences de nos coraux, et pourtant les équipements vieillissent, leurs performances évoluent, les appareils de mesure se dérèglent, les régulateurs ne compensent pas les fortes fluctuations saisonnières… La lumière et les variations de température sont connues pour influer sur la prolifération des cyanobactéries, elles ne sont probablement pas les seules.

    7.11. Écumage

    C'est dans ces moments de lutte que l'on se félicite d'avoir choisi un écumeur correctement dimensionné et réglé. Encore faut-il conserver ses performances en nettoyant régulièrement le godet, la chambre d'assèchement puis les rotors, sans oublier l'aspiration et les tubes du circuit d'air qui se colmatent progressivement.

    7.12. Changements d'eau

    L'eau se charge de matières organiques pas forcément prises en charge par l'écumeur, surtout si la fréquence des renouvellements d'eau est faible. Le nettoyage du bac étant effectué, on pourra procéder à un bon changement d'eau avec un sel non enrichi en oligo-éléments.

    7.13. Eau d'appoint

    En l'absence de traitement de filtration adapté, l'eau d'appoint (eau de mer, eau de pluie, eau de puisage, eau de ville...) peut évoluer selon les conditions de prélèvement (marées, tempêtes, bacs de récupération...) , les lieux (estuaires, zones agricoles...), les saisons (été / hiver) et peut être chargée de matières organiques dissoutes.

    7.14. Osmoseur

    Au-delà des préconisations des constructeurs sur la durée des filtres et membranes, seuls les tests seront nos juges de paix. Au fait, quels sont les taux des PO4 et NO3 en sortie ?

    7.15. Anti-phosphates

    Durant la phase de nettoyage du bac, des phosphates seront inévitablement relargués dans l'eau, on pourra donc judicieusement utiliser un produit anti-phosphates. Le traitement pourra être maintenu durant 2 à 3 mois, le temps de la crise. L'excès de phosphates étant l'une des principales causes de l'apparition des cyanobactéries, on peut aussi traiter préventivement et régulièrement tous les mois selon un protocole (référence du matériau, durée, fréquence, usage passif, circulation forcée, lit fluidisé…) adapté à son installation. Le taux bien inférieur à 0.1 mg/l devra tendre vers zéro, il en restera toujours assez pour les algues supérieures et les zooxanthelles de nos coraux. Même si aucun de nos tests aquariophiles ne mesure la totalité des phosphates présents dans le bac, ce suivi reste instructif pour suivre l'efficacité des traitements... encore faut-il que le test soit suffisamment sensible et reproductible, le protocole de mesure fiable et rigoureusement respecté pour en tirer des enseignements. Autant dire que les tests colorimétriques ne sont dans le cas présent d'aucune utilité.

    7.16. Ampoules et photopériode

    Les cyanobactéries préféreraient les lumières faibles. La solution de couper l'éclairage plusieurs jours n'est pas satisfaisante, outre que cela indisposerait les coraux photosynthétiques, les cyanobactéries disparaîtraient pour revenir plus tard. La réduction de la photopériode peut contribuer à réduire la source d'énergie des cyanobactéries. A contrario, la source lumineuse aura peut-être vieilli, son spectre aura évolué, on pourra changer les ampoules pour des neuves en adaptant progressivement l'aquarium à la nouvelle ambiance, sans perdre de vue que le soleil plus ou moins direct peut avoir des effets saisonniers sur l'illumination du bac.

    7.17. Ensemencement bactérien

    Un réensemencement de souches variées de bactéries permettra, en rééquilibrant la faune bactérienne, de concurrencer les cyanobactéries indésirables.

    7.18. Espace algual

    La concurrence alimentaire suppose le développement des algues. C'est le moment d'implanter si besoin des souches d'algues supérieures en masse, dans un refuge dédié ou dans le bac, et pourquoi pas de favoriser la pousse des micro-algues, sur les vitres par exemple, avec l'iode et la nourriture juste nécessaires. Le magnésium au-delà de 1300 mg/l favorise la pousse des algues calcaires, coralline ou Halimeda qui contribueront à la compétition.

    7.19. Traitements chimiques

    Ultime recours lorsque l'invasion met en péril la population corallienne, on pourra tenter d'éliminer ces bactéries indésirables. Les traitements chimiques sont très controversés tant les risques de dérégler plus encore l'équilibre bactérien du bac sont importants. Même si le traitement réussit avec des antibiotiques à spectre étroit, le déséquilibre sera réel et quelques mois seront nécessaires pour retrouver une situation stable. Les souches auront peut être disparu, mais pas les causes d'apparition...

    Des aquariophiles, suivant les préconisations de Peter Wilkens, ont pu obtenir des résultats satisfaisants sans effet néfaste pour les coraux selon le protocole suivant : Chloramphénicol pour injection, 750 mg pour 100 litres d'eau, suivi au bout de trois jours d'un traitement au charbon activé et d'une aspiration jour après jour des plaques de cyanobactéries qui blanchissent et d'un changement d'eau de 30%. Puis renouvellement du traitement 4 semaines plus tard. Cet antibiotique présentant un risque d'allergie grave en cas d'inhalation ou de piqûre, il ne peut être utilisé que par des personnes averties.

    Contre les dinoflagellées et les cyanobactéries, A.Thiel préconise l'utilisation d'une solution à 10% de permanganate de potassium (1g de KMnNO4 par litre d'eau osmosée) à raison d'une cuillerée à café de solution 5 ml par tranche de 100 L d'eau du bac toutes les 3 heures, 5 fois par jour durant 4 à 5 jours. Son pouvoir oxydant sur les matières organiques est observable sur le potentiel redox et la disparition des cyanobactéries. Il s'agit là d'une méthode curative, à ne pas renouveler souvent ni surdoser au risque de dégâts irréversibles ; arrêter lorsque le redox retrouve le niveau habituel du bac. Malheureusement elle ne résout en rien le problème de fond, les algues reviendront tôt ou tard si les vraies causes ne sont pas résolues.

    Antired d'Aquamedic semble puissant avec une efficacité toute relative à long terme, les coraux et poissons peuvent souffrir fortement de la toxicité des cyanobactéries se désintégrant en masse. D'autres produits du commerce ont été utilisés tels que Mycosidol de Colombo Cerfopor.

    8. Efficacité du plan d'action

    Le plan d'action arrive à son terme. Les plaques se font déjà moins grandes, les algues commencent à pâlir et s'étirer en filaments, signes que leur énergie devient insuffisante pour coloniser le substrat… La victoire est donc proche. On ne sort pas indemne de ce genre de long combat, mais certainement plus fort. En effet, après une telle expérience, les causes d'apparition et de développement étant mieux comprises, les cyanobactéries deviennent un formidable bio-indicateur visuel du fonctionnement du bac. N'oublions pas que les souches entrent en "dormance" pour mieux réapparaître le moment venu.

    9. Mon expérience

    La dernière prolifération de cyanobactéries est apparue au début de l'année 2009, le sol a été très progressivement envahi d'un tapis rouge. Il aura fallu un mois pour me rendre à l'évidence : le phénomène n'était pas passager et allait en empirant. Les nombreuses recherches, qui me valent cette synthèse, ont pris plusieurs semaines durant lesquelles mes actions étaient assez dispersées, sans résultat probant. J'étais prêt à employer les dernières cartouches, chimiques. Puis un jour, au retour d'une semaine de vacances, quelle ne fut pas ma surprise de ne plus voir une seule trace de cyanobactéries ! A postériori, l'enchaînement des événements devenait un peu plus clair et je percevais mieux les raisons de mes tâtonnements et les effets de mes actions. Bon sang, mais c'est bien sûr, pourquoi n'avais-je pas été plus méthodique ?

    J'avais pu identifier une série d'événements avant l'invasion : j'avais changé mes ampoules HQI puis plus tard les tubes T5, en ces fêtes de fin d'année j'avais reporté mon changement d'eau mensuel d'un mois, et comme je n'introduis des bactéries qu'après mes changements d'eau... Les détritivores ne se bousculaient plus vraiment, l'introduction d'un Ostracion meleagris m'avait aussi poussé à augmenter les distributions de nourriture. Bref, les tests donnant des valeurs étales, je ne pouvais incriminer la qualité de l'eau. Je pensais tenir dans cet inventaire les causes potentielles de mon malheur.

    Les changements d'eau qui ont suivi, l'adjonction de bactéries, la mort de l'Ostracion et parallèlement la réduction de nourriture, le passage à mes anciennes ampoules, les tempêtes, les clochages du sable... rien n'y faisait. Quelques temps plus tard, pour tester l'idée lue ça et là que nos bacs étaient parfois sur-éclairés, je réduisais la photopériode de 20% puis en désespoir de cause j'arrêtais tout ajout et notamment les acides aminés. La quinzaine qui a suivi a sonné le glas des cyanobactéries.

    Qu'en déduire ? Que mon inventaire initial avait été incomplet. Je n'avais pas évoqué le changement d'acides aminés que je distribuais régulièrement. La nouvelle marque utilisée était bien plus concentrée et j'en avais, sans m'en apercevoir, plus que doublé le volume. L'arrêt des ajouts et la réduction de la photopériode avait certainement réduit les sources d'énergie de mes cyanobactéries au point de les faire régresser. Le métabolisme des bactéries est rapide, leur disparition a donc été brutale. Depuis, j'ai repris une distribution ajustée des acides aminés, remis mes ampoules neuves tout en conservant une photopériode réduite. Elles ne sont pas réapparues un an plus tard, mais ma vigilance reste aiguë.

    Dans votre propre lutte, cette synthèse vous sera j'espère utile, peut être avez-vous décelé des facteurs importants. Je serais heureux de compléter cet article avec vos suggestions.

    10. En savoir plus

     

    Tous mes remerciemenst à Olivier SOULAT pour son expertise et à Bruno MAGLIANO et Régis LAPORTE pour leurs photos.

     

    Denis TOURNASSAT - Glaucos

    Article publié par Cap Récifal le 17 novembre 2010 avec l'aimable autorisation de l'auteur.

    Mise à jour : septembre 2015.



    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Il n’y a aucun commentaire à afficher.



    Join the conversation

    You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

    Chargement

  • Enregistrements

    • Identification des scléractiniaires

      Teaser Paragraph:

      Les systématiciens ont consacré leur vie à la classification des espèces ce qui n'est pas toujours chose facile, notamment avec les scléractiniaires, coraux durs bâtisseurs des récifs, auxquels nous nous limiterons ici. Elle évolue encore de nos jours, les phylogénéticiens créent de nouvelles familles, regroupent des genres, et même suppriment parfois certaines espèces. Les éminents biologistes, depuis Blainville, Dana et jusqu'à aujourd'hui Carden Wallace et John E.N Veron (Charlie Veron), s'appuient sur un vocabulaire propre à faciliter la caractérisation de nos coraux.

      • 0 commentaire
      • 9,718 vues
    • Quelques bases pour photographier son aquarium

      Teaser Paragraph:

      Photographier nos pensionnaires peut s'avérer compliqué compte-tenu de leur lieu d'habitation (vitres de l'aquarium, lumière), et surtout de leur nage. Nous ferons ici un rapide descriptif de l'aspect photographique (maîtrise du matériel employé, réglages à utiliser, astuces diverses...). Nous serons parfois amenés à corriger des défauts, à supprimer des effets disgracieux, au profit de l'esthétique. Ce tuto est un résumé de ma petite expérience dans le domaine et j'espère qu’il vous servira pour vos futurs clichés.

      • 0 commentaire
      • 13,561 vues
    • Le réacteur à bactéries, la solution ?

      Teaser Paragraph:

      On en entend parler, mais finalement nous avons peu de retours, et lorsqu'il y en a, on ne sait pas à quoi s'en tenir tellement les avis semblent partagés. Étant confronté depuis quelques temps à des problèmes sur des pieds-mères, des blanchissements lents, voire très lents, débutant à chaque fois de la base, j'ai dû faire évoluer mon installation.

      • 0 commentaire
      • 14,485 vues
    • Du bon usage de l’eau de chaux et du réacteur à hydroxyde

      Teaser Paragraph:

      L’eau de chaux est une solution saturée d’hydroxyde de calcium qui permet de fournir du calcium et de maintenir l’alcalinité dans nos aquariums. L’hydroxyde de calcium Ca(OH)2. se présente sous forme de poudre qui se dissout mal dans l’eau et moins d’1,5 grammes suffisent pour amener 1 litre d’eau à saturation.

      • 0 commentaire
      • 41,712 vues
    • Calcium, KH et pH stables en aquarium récifal... le lait de chaux ?

      Teaser Paragraph:

      Le but de cet article est de décrire une méthode performante d'utilisation de l'hydroxyde de calcium Ca(OH)2 sous forme de lait de chaux, qui permet à la fois une supplémentation en calcium et carbone inorganique ainsi qu'une stabilisation du pH dans les aquariums récifaux.

      • 0 commentaire
      • 27,198 vues
    • Rampe à LEDs by Geff

      Teaser Paragraph:

      Initiés depuis peu aux joies de l'aquariophilie, nous sommes un jeune couple qui nous sommes lancés dans l'aventure par les 2 bouts : eau douce et eau marine. Comme dans ce milieu, tous les équipements estampillés « aquario » sont hors de prix et comme le récifal exige un éclairage puissant et particulier, je voulais absolument nous équiper de LEDs, histoire de ne pas passer un SMIC tous les mois en EDF.

      • 0 commentaire
      • 12,430 vues
    • Réalisation d'une rampe à LED multichips 8 x 80 W

      Teaser Paragraph:

      Depuis quelques années la technologie LED envahit, entre autre, le marché aquariophile et il est difficile de faire un choix serein. L’utilisation des LED dans notre hobby est encore en plein développement et des progrès constants sur les LED elles-mêmes compliquent encore le problème. En exposant le détail de la réalisation de cette rampe de 80 W pour un bac de 600 litres, j'espère le rendre un peu moins compliqué...

      • 0 commentaire
      • 50,306 vues
    • Les récifs coralliens tropicaux

      Teaser Paragraph:

      Les aquariophiles tentent de reproduire au mieux les conditions physiques et chimiques du milieu naturel pour le bien être de leurs pensionnaires. Le défi du récifaliste est aujourd'hui de concevoir un aquarium véritablement tourné vers l'exemple du récif. Cette démarche serait bien incomplète sans la compréhension du milieu naturel, en effet les conditions de développement des animaux varient selon la situation géographique, locale et même suivant la position dans le récif.

      • 0 commentaire
      • 19,151 vues
    • Phytoplancton et zooplancton, les indispensables pour l'élevage

      Sous titre: Reproduction des poissons marins - Partie 1 Teaser Paragraph:

      La reproduction sexuée des poissons en eau de mer est un pari difficile mais pas impossible. Depuis notre tout premier bac nous avons toujours été séduits par cette aventure. Cet article relate notre expérience et nos essais dans cette entreprise...

      • 0 commentaire
      • 41,252 vues
    • Reproduction du poisson-clown Amphiprion ocellaris

      Sous titre: Reproduction des poissons marins - Partie 2 Teaser Paragraph:

      Le développement de la reproduction des poissons marins nécessite de faire des progrès dans les méthodes d'élevage en captivité. Après la première partie Constitution d'une chaîne alimentaire, cette seconde partie présente les détails d'un protocole que nous avons utilisé pour l'élevage des poissons-clowns.

      • 0 commentaire
      • 60,319 vues
    • Le récif de Tournesol

      Sous titre: Récif en vue n°1 Teaser Paragraph:

      Il est moche mon vieux bac ? Je ne sais pas, parce que je l'aime. «C'est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante». Mon bac est donc unique au monde ! Alors, je vous laisse juges...

      • 0 commentaire
      • 10,366 vues
    • Les Tuniciers

      Teaser Paragraph:

      Ces animaux filtreurs, que l’on trouve dans toutes les mers du globe, trouvent l’origine de leur nom dans la peau (tunique) protégeant leur corps. Celle ci est plus ou moins épaisse, de structure gélatineuse, translucide, laissant apparaitre les organes, ou bien opaque et dure comme du cuir, et, singularité dans ce monde animal, elle est constituée en partie de cellulose, plus habituelle chez les végétaux.

      • 0 commentaire
      • 15,664 vues
    • Surveiller son bac avec une webcam et un smartphone

      Teaser Paragraph:

      Voici la solution, la plus simple et la moins chère à mettre en œuvre pour surveiller son bac à distance, partir d'un Smartphone connecté en 3G ou à un hot spot wifi. Cette procédure permet aussi à ceux qui utilisent un multi contrôleur connecté sur le PC, d'avoir accès aux paramètres de leur bac.

      • 0 commentaire
      • 8,797 vues
    • Zanclus cornutus

      Teaser Paragraph:

      Ce poisson m'a toujours fasciné. Plus que "Idole mauresque" son port me fait penser à ces princes arabes, fièrement dressés sur leur monture et que personne ne semble pouvoir intimider. L'été 2007 tout juste passé dans les eaux tropicales, et les images de plongées plein la tête, je décide d'acquérir un Zanclus cornutus.

      • 0 commentaire
      • 7,381 vues
    • Aquarium en verre - Partie 2 : conception, réalisation

      Teaser Paragraph:

      Se lancer dans le hobby de l'aquariophilie, c'est parfois franchir des étapes que nous n'avons pas souvent l'occasion de renouveler. La réalisation de l'aquarium est de celles-là. Ce qui explique le manque d'informations et nos hésitations légitimes face à des choix essentiels. Quelle épaisseur, les renforts résisteront-ils, comment coller, où positionner les perçages, comment les percer...? Autant de questions abordées dans cet article.

      • 0 commentaire
      • 63,268 vues
    • Aquarium en verre - Partie 1 : au cœur de la cuve

      Teaser Paragraph:

      Imaginer et réaliser un aquarium ou établir quelques règles pour sa conception nécessitent de comprendre le comportement d'une cuve remplie d'eau. Comment réagissent les divers éléments d'une cuve ? Je vous propose, dans cette première partie, d'aborder quelques aspects théoriques sur le verre, les joints, leurs sollicitations... en s'immisçant au cœur des matériaux, au moyen d'un logiciel de simulation CAO 3D. Autant d'observations qui pourront dans une seconde partie, étayer ou nécessiter de réviser les principes établis.

      • 0 commentaire
      • 25,212 vues
    • Concevoir une cuve technique

      Sous titre: Bases de l'aquariophilie récifale Teaser Paragraph:

      Il serait illusoire de vouloir décrire LA cuve technique idéale alors qu’il y a autant de cuves techniques que de bacs récifaux.

      Cependant, toutes les cuves techniques ayant la même fonction, on peut en distinguer les points communs et les définir.

      • 0 commentaire
      • 36,835 vues
    • Démarrer en récifal, genèse d’un aquarium

      Sous titre: Bases de l'aquariophilie récifale Teaser Paragraph:

      La période sans doute la plus éprouvante pour l’amateur se lançant dans l’aventure récifale est la phase de démarrage. Que l’aquariophile soit novice ou expérimenté, sa patience va être mise à rude épreuve pendant plusieurs mois, souvent même avant qu’il n’ait acquis cette vertu indispensable. Les raisons pour excuser l’impatience sont multiples : empressement de l’aquariophile à voir son bac peuplé, pressions familiales diverses et mauvais conseils glanés de-ci, de-là en sont quelques exemples. Cette précipitation est en général la cause principale des problèmes futurs de l’aquarium.

      • 0 commentaire
      • 39,614 vues
    • Aquarium et électricité - Partie 3 : COMMENT ?

      Teaser Paragraph:

      Dans le dernier volet de sa trilogie sur l'électricité en aquariophilie, Jean-Pierre DUMAS aborde les cas pratiques relatifs à l'installation de nos aquariums. COMMENT ! Comment dimensionner le réseau électrique ; comment protéger l'installation, les équipements et surtout les personnes. Pas à pas, cas concrets à l’appui, nous comprenons comment calculer les besoins et comment choisir les équipements électriques puis, pourquoi-pas, comment automatiser nos appareils. Après la lecture de cet article, s'il reste des questions sur le comment faire, nous vous invitons à rejoindre ce sujet de discussion sur le forum de Cap récifal.

      • 0 commentaire
      • 6,074 vues
    • Aquarium et électricité - Partie 1 : QUOI ?

      Teaser Paragraph:

      De l'eau, mais aussi de l'électricité ! Quand il s'agit de surcroît, d'eau salée, la bonne fée peut rapidement devenir maléfique tant les risques sont importants. Pour que notre passion reste un plaisir, je vous propose dans cette série "Qui vit innocent... vit content" d'aborder en 3 parties, tous les aspects nécessaires à un système électrique performant et sûr.

      • 0 commentaire
      • 24,325 vues
    • Aquarium et électricité - Partie 2 : POURQUOI ?

      Teaser Paragraph:

      Toujours de l'eau et beaucoup d'électricité, dans cette seconde partie ! Ce couple infernal peut produire des réactions très variées selon les circonstances et la fée, des effets inattendus. Afin que le conte ne se termine pas en drame, il est essentiel de comprendre, autant que possible, POURQUOI certaines situations se présentent, et POURQUOI le respect des règles relatives au système électrique d'un aquarium, est indispensable. Ces notions peuvent paraître austères, mais illustrées et agrémentées d'exemples concrets, le contenu de cette seconde partie pourra servir à tous notamment pour les choix d'une future installation et répondre à de nombreuses questions que les aquariophiles se posent, ou malheureusement pas, sur le forum de Cap récifal. Un peu moins innocent, les chances grandiront de vivre content.

      • 0 commentaire
      • 13,961 vues
    • Evacuation d'eau silencieuse by Denisio

      Teaser Paragraph:

      Le bac trône dans le salon, les vitres sont propres, le décor est en place, les poissons bien acclimatés évoluent en parfaite forme, les coraux harmonieusement positionnés, tous les circuits et automatismes fonctionnent à merveille, tout baigne, on peut enfin s'installer dans le canapé et admirer le résultat. Le petit monde qu'on a rêvé est là, ce microcosme d'un seul coup nous transporte quelques milliers de kilomètres plus loin dans les eaux limpides d'un lagon du Pacifique avec en arrière de la plage, le doux chant d'un ruisseau...

      • 0 commentaire
      • 6,616 vues
    • L’histoire du "Tombant marin" - Le making-off

      Teaser Paragraph:

      Proposer l’image qui va coller au mieux au thème d’un concours n’est pas si simple. Et Cap Récifal avait mis la barre haute avec comme premier thème Le paysage récifal. Mon imagination m’oriente vers l’étendue, les grands espaces qui s’envolent vers l’infini. Au-delà même de la perception. Soit totalement l’inverse de ce que représente mon bac qui avait été monté selon les standards de l’époque : Un empilage de roches sur la vitre arrière. Il faut dire que ses dimensions (150x50x60) sont difficilement exploitables par d’autres configurations. Mais il faut faire avec !

      • 0 commentaire
      • 4,985 vues
    • Jeu de l'été 2013

      Sous titre: Divertissements Teaser Paragraph:

      Sur la plage avec la version étanche du jeu, les doigts de pieds en éventail ou tranquillement installé à la terrasse ombragée du village, Cap récifal vous propose ce petit moment de détente avec un quiz sur des thèmes variés et dont de nombreuses réponses se trouvent dans les lignes du site. Vous avez sûrement la solution à toutes ces questions, mais saurez-vous toujours la trouver ?

      • 0 commentaire
      • 5,959 vues
    • Mesure du PAR, ce qu'il faut retenir

      Teaser Paragraph:

      Depuis bien longtemps, pour l'éclairage de leur aquarium, les récifalistes appliquent à peu près tous la même règle empirique du 1 watt par litre. Ainsi, un bac de 500 litres, équipé d'une dizaine de tubes T5 de 54 W ou de 2 HQI de 250 W était considéré comme correctement éclairé. S'en suivaient simplement, les changements annuels d'ampoules ou de tubes. Et cela suffisait à notre paisible passion...

      • 0 commentaire
      • 11,511 vues
    • Octocoralliaires - Partie 1 : Classification et anatomie

      Teaser Paragraph:

      Un peu délaissés aujourd’hui en aquariophilie récifale au profit des Scléractiniaires, les Octocoralliaires ne sont pourtant pas dépourvus d’intérêt. Ces coraux avec leur remarquable souplesse, renforcent la dynamique de l’aquarium. Leurs formes sont variées : des Sarcophyton massifs aux Junceella élancées, en passant par l’élégance mystérieuse des Dendronephthya. Zooxanthellés ou non symbiotiques, le choix pour le récifaliste est vaste. On ne peut envisager d'aborder leur maintenance sans tenter de comprendre ce qu'ils sont et comment ils fonctionnent. Commençons avec ce premier chapitre.

      • 0 commentaire
      • 12,237 vues
    • Octocoralliaires - Partie 2 : Nutrition, reproduction

      Teaser Paragraph:

      Le premier volet sur les Octocoralliaires nous a permis de mieux connaître leur anatomie, mais ces organismes sessiles, filtreurs, totalement dépendants de leur environnement, ne sont pas tous égaux pour garantir leur survie. Ce second chapitre s'attarde sur la nutrition qui n'est pas le moindre des processus en jeu dans le milieu naturel, tout comme en aquarium. Nous verrons aussi les modes de reproduction ingénieux dont disposent les Octocoralliaires pour assurer la pérennité des espèces.

      • 0 commentaire
      • 11,817 vues
    • Sables et graviers

      Sous titre: Bases de l'aquariophilie récifale Teaser Paragraph:

      Avec ou sans sable ? Dans les questions qui reviennent sans cesse sur les forums, « avec ou sans sable » est sans doute une des mieux classées au hit-parade ! De la fine couche aux seules vertus esthétiques, passant par les DSB déportés dans un bac annexe ou aux bacs en Jaubert, cet article répondra à de nombreuses questions quant aux différents types de sables et de graviers disponibles dans le commerce aquariophile.

      • 0 commentaire
      • 24,147 vues
    • Alarme pour bouteille de CO2 vide

      Teaser Paragraph:

      Qui n’a pas été confronté à une bouteille de CO2 subitement vide ? Difficile de la surveiller au manomètre. La chute de pression lorsque la bouteille est presque vide est si rapide que c'est souvent mission impossible. Face à l'arrêt du réacteur à calcaire la situation devient critique, c'est toujours une période de stress, les fournisseurs ne sont jamais très nombreux. Encore faut-il qu'ils aient du stock. Pour me donner un peu plus de temps, j'ai donc pensé à un système d'alarme, très simple à mettre en œuvre, pour les nuls.

      • 0 commentaire
      • 2,804 vues
    • Repro. 5 : Reproduction de Premnas biaculeatus var epigramma

      Sous titre: Reproduction des poissons marins - Partie 5 Teaser Paragraph:

      "Encore une reproduction de poisson-clown", me direz-vous ! Rien d’exceptionnel, il est légitime de penser que lorsqu’on en a déjà reproduit une espèce, on dispose de la méthodologie nécessaire pour mener à bien toutes les autres. C’est ce que je me disais au début…mais au début seulement...

      • 0 commentaire
      • 8,969 vues
    • Repro. 4 : Reproduction d'Hippocampus reidi

      Teaser Paragraph:

      Dans la précédente partie 3 nous avons abordé les principes de maintenance d'Hippocampus reidi. Les animaux maintenant bien acclimatés, il est temps de découvrir les joies de l’accouplement de la reproduction et de l’élevage. C’est là que la partie commence ….

      • 0 commentaire
      • 10,256 vues
    • Daniel KNOP

      Sous titre: Rencontre avec... n°2 Teaser Paragraph:

      Depuis plusieurs décennies, Daniel Knop fait partie des personnages incontournables du monde récifal allemand. Il est pourtant peu connu en France… raison de plus pour aller à sa rencontre ! C'est cette bonne idée que Philippe Paludetto (Piquepique sur CR) a mise en pratique et qu'il nous fait partager au travers de ce Rencontre avec... Si vous désirez en savoir plus, n’hésitez pas à visiter la page internet Daniel Knop, en grande partie également consultable en langue anglaise.

      • 0 commentaire
      • 7,313 vues
    • Santa Monica Filtration, à propos des filtres à algues

      Sous titre: Rencontre avec... n°1 Teaser Paragraph:

      Apparus pour la première fois au milieu des années 70 lors des travaux de Walter Adey au Smithsonian Institute, les filtres à algues (Algae Turf Scrubber : ATS) ont fait couler beaucoup d’encre depuis. Leur utilisation dans le domaine aquariophile fut popularisée quelques années plus tard par la parution du livre de Walter Adey et Karen Loveland, « Dynamic Aquaria », dans lequel les auteurs prônaient une conception globale de l’écosystème marin...

      • 0 commentaire
      • 10,140 vues
    • Le conditionnement des pierres vivantes

      Sous titre: Bases de l'aquariophilie récifale Teaser Paragraph:

      Les roches vivantes peuvent être considérées comme le cœur de l’aquarium marin moderne. Elles constituent un décor esthétique et un support propice aux algues ornementales, aux invertébrés sessiles et à de nombreux animalcules utiles dans l’aquarium. Le conditionnement des pierres vivantes est une étape indispensable pour en tirer le meilleur parti.

      • 0 commentaire
      • 21,478 vues
    • Coraux durs et invertébrés parasitaires

      Teaser Paragraph:

      Le sujet de l'identification et des moyens de lutte contre les planaires parasitant les Acropora et les nudibranches infestant les Montipora, est, plus que jamais, d'actualité. Nous vous proposons de traiter ce cas de parasitisme au travers de deux exemples concrets auxquels nous avons été confrontés...

      • 0 commentaire
      • 13,275 vues
    • Osmolateurs DIY

      Teaser Paragraph:

      Au risque de vexer les immortels qui n'ont pas accepté le mot osmolation dans le dictionnaire de l'Académie française, nous récifalistes, continuerons à l'utiliser pour évoquer le système de régulation du niveau de l'eau dans la cuve technique, une fonction essentielle pour la vie des animaux hébergés. Du montage le plus simple aux systèmes connectés réalisés et partagés par des bricoleurs compétents, au fil du temps cet article proposera des équipements à réaliser soi-même, en s'imposant quelques principes de base.

      • 0 commentaire
      • 4,726 vues
    • Oscillateur de brassage façon Bubule

      Teaser Paragraph:

      Après avoir réalisé et présenté mes oscillateurs sur le forum, quelques questions n’ont pas manqué d’être posées. Je me suis donc mis à l’écriture de ce petit article de présentation afin que vous puissiez réaliser les vôtres. Certains points ont peut-être déjà été abordés dans le forum, mais c’est le moyen de tout regrouper ici.

      • 0 commentaire
      • 8,587 vues
    • Octocoralliaires - Partie 4 : Maintenance (zoox et azooxanthellés)

      Teaser Paragraph:

      Forts de ce que l'on aura pu retenir à la lecture des précédents articles sur la biologie et l’écologie des Octocoralliaires, sommes-nous suffisamment parés pour envisager leur maintenance ? On l’a vu, leurs exigences sont variées selon les espèces, et leur milieu captif devra y répondre au mieux. Le récifaliste dispose aujourd’hui de nombreux moyens et de méthodes pour y parvenir, mais sont-ils tous adaptés et suffisants ? Ce quatrième volet sur la maintenance des Octocoralliaires propose de faire le point sur la situation actuelle.

      • 0 commentaire
      • 14,518 vues
    • Octocoralliaires - Partie 3 : Écologie

      Teaser Paragraph:

      Les deux premiers épisodes de cette série sur les Octocoralliaires, ont pu permettre de mieux connaitre leur anatomie et d'en savoir un peu plus sur leurs modes de fonctionnement. Avant d'envisager leur maintenance de manière responsable, il semble indispensable de comprendre le milieu dans lequel ils vivent et comment ils interagissent avec les autres habitants. Agressions environnementales, prédateurs, maladies et réactions de protection, leur vie n'est pas un long fleuve tranquille...

      • 0 commentaire
      • 9,302 vues
    • Elevage des artémias : un protocole

      Teaser Paragraph:

      J'utilise depuis plusieurs années cet organisme, notamment dans le cadre de l'élevage. Mais les artémies peuvent également jouer un rôle primordial dans la maintenance de certains poissons planctonophages (Anthias...). De même ces organismes ont, à l'éclosion, une taille intéressante pour beaucoup de coraux qui peuvent alors les capturer.

      • 0 commentaire
      • 13,687 vues
    • Repro. 3 : Maintenance d’Hippocampus reidi

      Teaser Paragraph:

      Je vous propose de poursuivre cette série d'articles sur l'élevage des poissons marins en abordant, cette fois ci, la reproduction et l'élevage d’Hippocampus reidi. Dans cette partie 3, après une description générale de l'espèce, j'évoquerai leur maintenance au travers de mon expérience personnelle. Je traiterai plus tard la reproduction d’Hippocampus reidi dans une partie 4, à suivre.

      • 0 commentaire
      • 10,474 vues
    • Les Acides Aminés

      Teaser Paragraph:

      Comment et pourquoi employer les acides aminés en récifal, un tour d’horizon assez complet sur un mode de supplémentation qui fait couler beaucoup d’encre.

      • 0 commentaire
      • 8,454 vues
    • Pour en finir avec les réacteurs à calcaire

      Teaser Paragraph:

      Alain, nous dit tout sur les réglages fins de cette machine aussi géniale que cauchemardesque…

      • 0 commentaire
      • 13,900 vues
    • Circulation d'eau - Part. 2 : Dimensionnement

      Sous titre: Partie 2 : Dimensionnement de la canalisation Teaser Paragraph:

      La première partie de cet article a permis d'acquérir la mallette du bon petit physicien. Super ! Mais l'aquariophile doit répondre à des questions bien plus concrètes. Le diamètre choisi sera-t-il suffisant ? Les coudes et vannes réduiront-ils dangereusement le débit ? Le tuyau sera-t-il plein et quelle marge restera-t-il ? Existe-t-il des risques d'engorgements ? Cette seconde partie répond à toutes ces questions avec, en prime, des calculateurs bien utiles !

      • 0 commentaire
      • 11,948 vues
    • Les calculateurs de Cap récifal

      Teaser Paragraph:

      Deux nouveau calculateurs viennent de voir le jour sur Cap récifal, tous deux relatifs au système de circulation d'eau de l'aquarium. Le premier, destiné au calcul du circuit d'alimentation et le second pour le circuit d'évacuation. Quelle pompe faut-il ? Le diamètre prévu suffira-t-il ? La canalisation sera-t-elle pleine ? Quelle sera la marge ? Y a-t-il des risques d'engorgements ? Chacun peut ainsi évaluer le comportement de sa propre installation en fonction de l'objectif de débit et de ses caractéristiques propres.

      • 0 commentaire
      • 5,821 vues
    • Circulation d'eau - Part. 3 : Réalisation

      Sous titre: Partie 3 : Réalisation du système de circulation d'eau Teaser Paragraph:

      Devenu parfait petit récifaliste hydraulicien dans la seconde partie de cet article, on a pu déterminer toutes les dimensions de la canalisation. Mais le système de circulation d'un aquarium, ne se résume pas à définir le seul écoulement de l'eau depuis, et vers une cuve technique. Quid du choix des pompes, des tubes, de la réalisation du déversoir, de la réduction du bruit... ? C'est l'objet de cette troisième partie.

      • 0 commentaire
      • 13,322 vues
    • Circulation d'eau - Part. 1 : Données de calcul

      Sous titre: Partie 1 : Données de calculs Teaser Paragraph:

      Quelle pompe pour faire circuler l'eau de mon aquarium ? Quel diamètre de tuyau choisir ? Quel volume d'eau se déversera en cas d'arrêt et le déversoir remplira-t-il sa fonction... ? À ces questions simples, les claviers se taisent, les internautes changent de topique, les plus téméraires évoquent leurs choix, sans s'étendre plus, mais les réponses précisent manquent. C'est compréhensible : les phénomènes hydrauliques sont complexes. Pourtant, les décisions qui en découlent sont lourdes de conséquences pour la vie de l'installation. Dans le doute, choisir une dimension bien supérieure est-elle une bonne solution ? Cet article en trois parties contribuera, souhaitons-le, à ce que les réponses coulent de source.

      • 0 commentaire
      • 6,617 vues
    • Du récifal aux ilots de famine

      Teaser Paragraph:

      Ce témoignage est extrait de l'article Qui vit innocent… vit content ! COMMENT ?, de Jean-Pierre DUMAS, écrit pour Cap récifal. Un article parmi une série de trois, très complets, qui feront référence en aquariophilie, et Cap Récifal l'en remercie. Les propos qui suivent, sont sans relation directe avec l'électricité d'un aquarium. Nous avons cependant souhaité relayer ici le cri du cœur de Jean-Pierre, un appel aux consciences et à l'aide, sur une réalité dramatique que des hommes, des femmes et des enfants isolés, affamés, bien loin des préoccupations matérielles qui animent notre hobby, payent chaque jour au prix fort, celui de leur survie.

      • 0 commentaire
      • 1,731 vues
    • Crinoïdes : Lys de mer et comatules

      Teaser Paragraph:

      Crinoïdes, lys de mer, encrines, comatules, étoiles plumeuses… que de noms pour qualifier cet animal fascinant et encore bien étrange pour nombre d’entre nous. La simple évocation d’un crinoïde suffit à enflammer les forums des récifalistes, avec force mises en gardes et lieux communs, dont on ne retiendra finalement que l’on connaît bien peu ces animaux. Cet article permettra-t-il de lever quelques interrogations ?

      • 0 commentaire
      • 9,079 vues
    • Comment les larves de poissons-clowns retrouvent leur île natale

      Sous titre: ActuBioRécif n°8 Teaser Paragraph:

      Le cycle de vie de beaucoup d’espèces de poissons coralliens se divise en deux grandes phases : une phase de vie larvaire pélagique et une phase sédentaire du juvénile à l’adulte. Restée longtemps une énigme, cet ActuBioRécif présente les résultats d'études sur la manière dont les larves de poissons-clowns détectent leur habitat idéal, sur le récif, lorsqu'ils passent d'une phase à l'autre.

      • 0 commentaire
      • 5,178 vues
    • Les changements d’eau

      Sous titre: Bases de l'aquariophilie récifale Teaser Paragraph:

      Les changements d’eau font un peu figure d’épouvantail de l’aquarium marin ! Alors que certains amateurs se vantent de s’en passer (presque) totalement, les plus avisés les pratiquent systématiquement au même titre que d’autres tâches de maintenance. Les changements d’eau s’avèrent aussi très utiles pour restituer l’intégrité minérale de l’eau de mer quand toutes les autres interventions échouent. Éclaircissement sur l’une des bases de l’aquariophilie marine.

      • 0 commentaire
      • 13,142 vues
    • La boucle des spongiaires

      Sous titre: ActuBioRécif n°7 Teaser Paragraph:

      Souvent symbolisés par l’image d’une oasis dans le désert, les récifs coralliens abritent une biodiversité jamais égalée au niveau marin et ne sont supplantés, en nombre d’espèces (mais pas de genres), que par la forêt amazonienne. Cette extraordinaire biodiversité est principalement le fruit d’une histoire évolutive, longue d'au moins 200 millions d’années, d’une structuration spatiale tridimensionnelle complexe et d’une fragmentation écologique importante.

      • 0 commentaire
      • 7,552 vues
    • Ballade à Océanopolis

      Teaser Paragraph:

      C’est lors de nos dernières vacances estivales et après avoir découvert les merveilleux paysages de la pointe de Bretagne que nous avons effectué un petit détour du côté de Brest afin d’y visiter son aquarium : Océanopolis...

      • 0 commentaire
      • 7,370 vues
    • Amakusaplana acroporae, prédateur d'Acropora

      Sous titre: ActuBioRécif n°6 Teaser Paragraph:

      Les progrès de la maintenance en aquarium des coraux depuis ces dernières années ont conduit à la découverte de certains parasites. Ainsi, les efforts déployés pour la conservation des coraux du genre Acropora dans des aquariums ont favorisé l’introduction d'un ver plat connu sous le nom d’Acropora Eating FlatWorm (A. E. F. W), qui, s'il n'est pas éliminé, peut se nourrir au dépend de colonies entières...

      • 0 commentaire
      • 5,405 vues
    • OP On The Road N°7 en ligne

      Teaser Paragraph:

      Toujours en Suisse pour ce numéro 7 !

       

      D'abord parce qu'on y est bien, et puis, parce que nous ne pouvions pas quitter le territoire sans passer chez Dominique, nous éloignant cette fois du Léman pour nous rapprocher de Fribourg. Des coraux incroyablement colorés et, de plus, une méthode de maintenance vraiment hors normes...

      • 0 commentaire
      • 18,478 vues
    • Bactéries, microfaune, nitrates et des phosphates

      Teaser Paragraph:

      L'un des tous premiers prototypes de réacteurs à bactéries anaérobies d'Alain Tortey. Un système, et surtout un protocole, permettant à la fois de contenir ou d’abattre un taux de phosphate trop élevé mais également d’apporter aux filtreurs et à la microfaune d’un bac ou d’un refuge une manne de bactérioplancton.

      • 0 commentaire
      • 9,221 vues
    • Refugium et paramètres de l'eau

      Teaser Paragraph:

      Alain nous parle cette fois des refuges et de leur influence plus que bénéfiques sur les paramètres de l’eau.

      • 0 commentaire
      • 8,261 vues
    • A propos des supplémentations en récifal

      Teaser Paragraph:

      Difficile de parler de paramètres d’eau sans aborder le thème des supplémentations. Qu'il s'agisse d'acides aminés, d’iode, ou de divers oligo-éléments, certains en dispensent généreusement dans leur bac quand d’autres ne veulent même pas en entendre parler. Nous tenterons donc de faire un point à ce sujet...

      • 0 commentaire
      • 8,106 vues
    • Quels sens les bourses ? Sens, dessus, dessous, un exposant raconte

      Teaser Paragraph:

      Un petit compte rendu de la bourse organisée le dimanche 7 avril 2013 à Sens par le club Les fêlés du bocal.

      Habitué depuis quelques années à effectuer le déplacement jusqu'à Sens pour y proposer mes coraux, j'avais suggéré à mon voisin Cyril de venir y présenter les siens. Une première pour lui, qui faillit se terminer par forfait suite aux évènements survenus dans la région Ouest en ce début 2013.

      • 0 commentaire
      • 5,352 vues
    • Nouveau poisson méditerranéen identifiéà Banyuls-sur-Mer

      Teaser Paragraph:

      Dans le cadre de ses travaux de recherche le pôle « Observatoire fonds marins » de l’IFREMER s'intéresse aux coraux profonds et aux débris végétaux terrestres qui jouent un rôle essentiel mais encore mal connu dans la dynamique des écosystèmes, riches en biodiversité.

      • 0 commentaire
      • 7,800 vues
    • Coraux scléractiniaires et pH bas

      Sous titre: ActuBioRécif n°2 Teaser Paragraph:

      Seules structures d'origine biologique visibles depuis l’espace, les récifs coralliens constituent l’un des plus vastes des écosystèmes de notre planète. Souvent symbolisés par l’image d’une oasis dans le désert, ils abritent une biodiversité jamais égalée au niveau marin et ne sont supplantés, en nombre d’espèces (mais pas en genres), que par la forêt amazonienne.

      • 0 commentaire
      • 6,476 vues
    • Interactions macro-algues et coraux scléractiniaires

      Sous titre: ActuBioRécif n°3 Teaser Paragraph:

      Forte production, biodiversité élevée, complexité des interactions biotiques et des réseaux trophiques sont parmi les principales caractéristiques des récifs coralliens. Cet ensemble non exhaustif fait très nettement ressortir leur grande importance écologique. Par ailleurs, ils sont également le support économique de nombreuses activités humaines telles que la pêche, le tourisme, l'aquariologie mais aussi la médecine et la pharmacologie.

      • 0 commentaire
      • 12,398 vues
    • Habitats et mœurs reproductifs de Zebrasoma flavescens

      Sous titre: ActuBioRécif n°4 Teaser Paragraph:

      Les récifs coralliens sont les écosystèmes les plus riches de notre planète avec la forêt équatoriale. Ils abritent plus de 5 000 espèces de poissons...

      • 0 commentaire
      • 11,427 vues
    • Automate Aquatronica ACQ110

      Teaser Paragraph:

      Ce petit tutoriel sur le paramétrage de l'Aquatronica ACQ110 de 1ère génération, n'a pour seul but que de vous présenter les possibilités que j'ai découvertes suite a l'installation d'une interface supplémentaire. Si vous même avez d'autres réglages n'hésitez pas a me les faire parvenir pour que je les rajoute.

      • 0 commentaire
      • 8,977 vues
    • Réalisation d'une prise commandée par détection de niveau

      Teaser Paragraph:

      Nous avons tous vécu des des épisodes, plus ou moins dramatiques : un écumeur qui relargue son "jus" dans le bac, une cuve qui déborde etc. Autant d'évènements dont on se passerait bien et qui peuvent pourtant être évités avec un simple détecteur de niveau commandant l'arrêt d'une pompe.. ..

      • 0 commentaire
      • 18,405 vues
    • Augmenter KH et calcium

      Teaser Paragraph:

      Comment augmenter KH et calcium grâce à de l'eau de mer sans sel (de cuisine) ! Le principe est extrêmement simple, et la mise en œuvre nécessite une balance ménagère, l'achat de quelques produits chimiques, et le temps nécessaire pour peser ces produits et les dissoudre dans des récipients de stockage ordinaires !

      • 0 commentaire
      • 12,867 vues
    • Guide d'acquisition éco-responsable d'animaux marins

      Teaser Paragraph:

      Le commerce aquariophile propose une telle variété d'espèces qu'il est difficile, surtout pour les débutants, de faire un choix raisonné, qui prenne en compte tous les risques liés directement ou indirectement à leur acte d'achat. En effet, les espèces introduites dans les aquariums d'eau de mer sont soumises, au fil de leur vie, à une succession de traitements qu'ils ne vivent jamais au quotidien en milieu naturel.

      • 0 commentaire
      • 12,029 vues
    • Hétérotrophie chez les coraux scléractiniaires

      Sous titre: ActuBioRécif n°1 Teaser Paragraph:

      L'écrasante majorité des coraux scléractiniaires maintenus en aquariums vivent en symbiose avec une micro-algue, la zooxanthelle. Le symbiote va fournir à son hôte jusqu'à 95% de ses photosynthates sous formes diverses : des sucres simples et complexes, des acides aminés (AA) ou des peptides.

      • 0 commentaire
      • 11,292 vues
    • Rappels de photométrie et colorimétrie

      Sous titre: Approche fondamentale d'un éclairage à LED - Partie 1 Teaser Paragraph:

      De la théorie à la pratique, ces articles vous exposeront au fil de leur parution les bases scientifiques, techniques et pratiques avec tous les calculs nécessaires à la mise en œuvre d'un éclairage LED destiné aux hôtes vivant dans nos aquariums.

      • 0 commentaire
      • 11,656 vues
    • Calcul de l’intensité des LED pour une CCT imposée

      Sous titre: Approche fondamentale d'un éclairage à LED - Partie 2 Teaser Paragraph:

      Le but de ce chapitre est de définir de manière théorique, les sources d’une lumière à LED capable de reproduire l’ensemble des caractéristiques lumineuses essentielles en milieu aquatique d’eau douce et marin.

      • 0 commentaire
      • 13,402 vues
    • Plongée en Mer Rouge

      Teaser Paragraph:

      C'est avec grand plaisir que nous retrouvons cette superbe vidéo que Bruno, alias Nonop, alias NonoPo4, nous a offerte à son retour d'un récent voyage en Égypte. Nous pensons sur Cap Récifal qu'il a su pleinement nous faire partager son émerveillement face à tant de découvertes "in situ" de ces animaux que nous maintenons dans nos bacs.

      • 0 commentaire
      • 4,797 vues
    • Obligations légales du récifaliste particulier

      Sous titre: Récifal et législation - Partie 1 Teaser Paragraph:

      Nul n’est censé ignorer la loi ! Certes, mais quand ses textes d’application sont répartis dans plusieurs lois, conventions, règlements, decrets, arrêtés... qu’elle est formulée différemment selon le domaine d'activité, que les détails d’application varient selon les circonstances, que les agents chargés de son application ne répondent pas d’une même voix, il est bien difficile de connaitre ses devoirs de citoyen... et les espaces de liberté qui nous restent.

      • 0 commentaire
      • 15,054 vues
    • Calcification des coraux scléractiniaires - Du polype aux molécules

      Sous titre: ActuBioRécif n°5 Teaser Paragraph:

      La biominéralisation est définie comme étant la production biologique de minéraux, et des processus conduisant à leur formation. La synthèse suivante a pour but de résumer les connaissances actuelles sur la calcification des coraux, avec une présentation des données considérées comme solides, mais aussi celles qui sont encore débattues au sein de la communauté scientifique.

      • 0 commentaire
      • 11,834 vues
    • Cyanobactéries

      Teaser Paragraph:

      Les cyanobactéries, organismes vivants, autrefois appelées cyanophycées car les premières espèces découvertes étaient bleues, forment un embranchement au même titre que les bactéries, dans le grand groupe des procaryotes (dépourvus de noyau). Elles constituent un groupe très hétérogène dans leurs caractéristiques morphologiques et génétiques. Leur aptitude à réaliser la photosynthèse et donc de tirer leur énergie à partir de la lumière (photoautotrophes), les différencie des bactéries strictes et les fait parfois injustement assimiler à des algues.

      • 0 commentaire
      • 25,124 vues
    • Histoires de LED

      Teaser Paragraph:

      Tout d'abord, il faut savoir que j'ai débuté tout seul dans mon coin sans forum ni conseil, à l'exception de ceux de mon magasin du coin où tout me semblait cher et compliqué.

      • 0 commentaire
      • 10,801 vues
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici