Aller au contenu
  • Elevage des artémias : un protocole


    olivier26
    • J'utilise depuis plusieurs années cet organisme, notamment dans le cadre de l'élevage. Mais les artémies peuvent également jouer un rôle primordial dans la maintenance de certains poissons planctonophages (Anthias...). De même ces organismes ont, à l'éclosion, une taille intéressante pour beaucoup de coraux qui peuvent alors les capturer.

    1. Survol biologique, pour mieux appréhender les besoins de cet organisme

    Artemia franciscana est une des artémies que l'on retrouve le plus fréquemment en vente sous forme de cystes (œufs de conservation). Le cycle biologique passe sous différents stades : œufs, nauplii, meta-nauplii, adultes asexués, adultes sexués. Le cycle complet dure entre un et trois mois en fonction de la température.

    Les artémies se nourrissent et respirent en nageant. A l'éclosion les nauplii sont riches naturellement en lipides (environ 27 % du poids sec). Ces réserves lipidiques sont transformées en énergie afin qu'elles puissent muer. Les artémies plus âgées sont, elles, plus riches en protéines.

    Les œufs desséchés ne doivent pas être en contact avec l'air, sinon ils deviennent vite non viables. Il faut donc acheter préférentiellement des cystes conservés sous vides et après ouverture les mettre dans des bocaux en verre, avec un couvercle qui se visse de façon hermétique dans le réfrigérateur, voire dans le congélateur.

    Les œufs vont éclore en 24 heures à une température de 24 à 25 °C. Il est inutile de nourrir les nauplii nouvellement nés car ils doivent subir une mue avant de commencer à s'alimenter. On peut commencer à les nourrir avec du phytoplancton cultivé mais plus simplement avec de la spiruline que l'on trouve dans des magasins de diététique.

     A l'âge de 5 à 7 jours, après de multiples mues, les larves ressemblent de plus en plus à l'adule. Ce sont des méta-nauplii.

    A deux semaines le meta-nauplius se transforme en adulte, mais non sexé. Après plusieurs mues successives l'Artémia A. franciscana va se transformer en adulte sexé.

    Voilà rapidement les quelques bases importantes qui vont permettent d'utiliser cet organisme à bon escient.

    2. Comment la cultiver ?

    Ceci n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. Pour cela dans une bouteille en plastique de 5 litres, j'introduis 2 cuillères à café rases de cystes. Pour qu'il y ait éclosion, il faut un minimum de lumière, la lumière naturelle suffit. Il faut utiliser de l'eau d'un aquarium marin (ou de l'eau de mer naturelle). De mon côté j'utilise l'eau des changements d'eau que je fais préalablement sédimenter.

    Un bullage important de la culture est indispensable : les œufs puis les artémies doivent toujours être en mouvement. Pour faire éclore il vaut mieux utiliser des récipients hauts et étroits. Pour la culture, on peut utiliser des bacs ayant une grande surface de contact avec l'air.

    1.jpg
    Culture d'artémias.
    2.jpg
    Concentration des artémias.

    3. Récolte

    3.jpg
    Filtration des nauplii.

    Après éclosion je laisse reposer le mélange pendant un quart d'heure en éclairant une zone supérieure de la bouteille avec une lampe. Les œufs non éclos vont sédimenter au fond de la bouteille et les œufs éclos vont se retrouver à la surface. La lumière permet de concentrer les organismes sur une zone.

    Il est possible d'utiliser un petit aquarium séparé par un pain de mousse à larges mailles, avec d'un côté des parois opaques où les œufs sont distribués et de l'autre une lumière qui permet d'attirer les nauplii fraîchement éclos. Pour ma part j'utilise une bouteille qui convient à mes besoins. Je siphonne les artémies à travers un tamis de 125 µm (les plus petits nauplii mesurent 300 µm).

    Ces nauplii peuvent alors être distribués directement. Toutefois, pour mes besoins, je préfère enrichir les nauplii selon la méthode décrite par Wolfgang Mai.

    4. Enrichissement

    Cette méthode permet d'augmenter la valeur nutritive des nauplii facilement. Je récupère les nauplii filtrés sur mon tamis dans un petit ramequin en verre. Je rajoute très peu d'eau afin d'obtenir une bouillie épaisse très visqueuse. Je rajoute par l'intermédiaire d'une seringue quelques gouttes de substances d'enrichissements (huile de poisson, nuoc-mâm, jus de moule, levure, Selco...).

    4.jpg
    Enrichissement.

    Le ramequin est placé au réfrigérateur pendant 24 heures. Les nauplii à cette température ne muent pas mais, de par leur déplacement en continu, ils s’imprègnent du milieu de culture. Je rince brièvement à travers mon filtre avec de l'eau de l'aquarium avant de les distribuer afin de ne pas introduire trop de substance d'enrichissement dans le bac. Je n'enrichis pas l'eau de la bouteille directement (ou seulement avec du phytoplancton vivant) car il est très difficile de bien apprécier le dosage du milieu d'enrichissement qui peut « brûler » les nauplii et polluer rapidement la solution. Je renouvelle la culture en totalité en vidant la bouteille tous les 5 à 6 jours. Je ne fais pas plus grossir les nauplii. Toutefois, j'ai parfois besoin d'artémies sub-adultes pour passer une étape dans l'élevage de certains poissons. Dans ce cas je mets des nauplii dans des petits bacs avec du phytoplancton. Afin d'accélérer le métabolisme j'augmente la température de ces bacs, si la température augmente progressivement les artémies résistent bien. Des changements d'eau sont nécessaires afin d'éliminer les déchets. L'ajout de nourriture à base de levure, jus de moule, phytoplancton dépend du nombre d'artémies. Le rendement reste toutefois assez faible.

    Olivier SOULAT

    Article publié par Cap Récifal le 8 aout 2013 avec l'aimable autorisation de l'auteur.

    Sujet de discussion sur le forum



    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Il n’y a aucun commentaire à afficher.



    Invité
    Cet élément ne peut plus recevoir de commentaires supplémentaires.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici