Aller au contenu

Messages recommandés

Bonjour,

J'espère que les électroniciens sont toujours actifs sur ce forum... 😉

J'ai construit divers bidouilles électroniques pour gérer mon bocal.

Dernièrement, j'ai fait un pH-mètre.

En résumé :

Alimentation 12V :

  • -> régulateur de tension  (5V) -> isolatation galvanique --> module d'acquisition.
  • -> régulateur de tension (3,3V) -> ESP et sonde de température

J'ai du séparer la partie acquisition de l'esp sinon j'avais un léger bruit lorsque je demandais trop à l'ESP.

Il fonctionne super bien, seulement de temps en temps j'ai des variations de tension à l'entrée du module d'acquisition.

Par exemple 5.14 en normal et je prends 5.12 durant 1Heure.

Cela n'arrive pas souvent, ni tous les jours et j'ai mis du temps à comprendre le pourquoi j'avais une brusque variation de pH.

Au réel elle est minime, mais je n'aime pas, esthétiquement cela perturbe mes courbes.. 🙂

 

A force de regarder à droite à gauche, je vois dans tous les montages, l'utilisation de condensateurs et de résistances afin d'améliorer la stabilité de la tension.

Du coup, je me suis dit que j'allais ajouter cela, (un sur le réseau 5V et un autre sur le 3.3).

Mais Incapable de comprendre quel condensateur mettre, ni quel résistance....

Enfin surtout, comment déterminer cela (valeur du condo, et valeur de la résistance)

Si une âme charitable pouvait éclairer ma lanterne, ou avait un lien qui me permettrait de comprendre.

Je comprends bien le pourquoi du condo et de la résistance. Mais pourquoi, telle valeur de condo et telle valeur résistance??

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:bonjour   pour les appareils " sensibles " soit en modèles commercial ou diy, j'applique 2 points.

diy: utilisation de composants  de précision/qualité

diy & commercial: brancher sur un onduleur de qualité type in-line ,afin d'éliminer les variations secteur et  les parasites , parasites  la plus part du temps injectés par  des appareils ménager, notement les frigos..

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Je suis perplexe sur la résolution de ce problème par un condensateur. Car de ce que je comprends, le problème pourrait intervenir pendant une heure.
Les condensateurs ont pour principal but de filtrer des tensions sur des variations de courtes durées. Ils jouent le rôle d'accumulateur puis de 'restitueur', mais cela reste à l'échelle de quelques µs ou secondes.

Ce qu'il faudrait trouver c'est la cause de ta variation. Quelques pistes :
Régulateur sous dimensionné qui serait mis à genoux par surconsommation pendant une certaine période (laquelle ? Qui consomme ?)
Régulateur de précision insuffisante (Il faut aussi relativiser. La variation que tu mesures est de l'ordre de 0.3%)
La tension en amont du régulateur est-elle suffisante ? Il y a toujours une perte.
Échauffement momentané = perte de précision

As-tu vérifié le courant en sorti de régulateur pendant les deux périodes (5.12 - 5.14V) ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Yes, un Bubule... !

J'ai un relevé de la tension qui arrive au module de mesure.

Sinon, oui, la variation de mesure est ridicule. J'ai une sensibilité sur le pH à 0,001 du coup ça se voit.

Mais j'ai trouvé, c'était un problème effectivement de surconsommation mais de l'esp.

Il perdait le réseau wifi de temps en temps (mal placé/AP), mon code le faisait partir en cacahouette avec des scans à haute dose pour retrouver le réseau. L'esp s'échauffait et pompait trop.

D’où l'aspect aléatoire de la chose, parfois rien durant des jours, parfois 2-3 fois par jour...

Je ne comprenais pas, j'avais fait un second montage mais placé sur ma table de travail, il me faisait jamais cela...

Et voilà, donc l'explication.

En tous cas, merci pour la réponse, je vais pouvoir mettre en boite.

J'en profite, pour une seconde question...

Là, je suis avec un module Atlas.... Pas donné, mais vraiment un super truc...

Rien à voir avec ce que je peux obtenir avec un module de base type Df-Robot (même en appliquant les mêmes principes que pour l'atlas, câble blindé et isolation galvanique)

Je pense que leur module intègre un algo performant de filtrage du signal...

J'ai tenté des trucs de base pour virer les anomalies , mais à gratter sur le net, il me faut vraiment un algo de traitement du signal...  Mais là, mon niveau en math est clairement insuffisant, je fais l'avion quand je commence à essayer de comprendre...

Par hasard, tu n'aurais pas, un algo applicable sous la main? Ou une library... Ou même, le nom d'un algo ou d'une méthode sur laquelle je pourrais me concentrer... ?

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai rien sous la main. Il y a quelques années, sous arduino (que je n'ai plus fréquenté depuis bien longtemps), il me semblait avoir vu passer un algorithme de filtrage.
Pour ma part, avant d'avoir réalisé l'isolation galva de mon interface Ph, j'avais créé un algo à ma sauce. Je m'étais imaginé pouvoir tout résoudre avec une moyenne glissante filtrée.
C'est à dire une pile de x échantillons rafraichis toutes les secondes sur lesquelles j'effectuais une moyenne. Avant d'entrer dans la pile, j'écartais les valeurs trop écartées de la moyenne.

C'est une solution simpliste mais fonctionnelle (quand le reste n'est pas à la rue...).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sans isolation galvanique, c'est juste pas possible... 🙂 🙂

Sinon, j'ai testé des trucs comme cela aussi.

Basé pour les moindres carré, sur la médiane ou je ne gardais que 80%, moyenne glissante sur 1 minute, etc...

Tous les trucs que j'ai pu trouver sur les forums...Voir des couplages entre tout ca... 🙂

Mais bon, même avec cela et en collant la même sonde que je colle sur le module Atlas, je suis loin de la stabilité de l'ATLAS.

Tu as utilisé quoi comme ADC ? Parce que je me dis que je peux aussi tenter de me faire le module senseur...

Il sera peut être plus performant que les merdes commerciales à pas cher.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et oui, sans isolation galva, c'est simplement la fête aux valeurs exotiques. Et je ne te raconte pas quand tu as plusieurs sondes 😁

 

Je ne connais pas les modules Atlas. Juste entendu parler, mais jamais testé. Mes interfaces étant fonctionnelles (tant qu'elles ne prennent pas le sel...)

Par contre tout était analogique sur mon interface. Même l'isolation (optocoupleur analogique). Pas d'ADC.

La conversion numérique est (était) assurée dans l'Arduino.

Modifié par Bubule
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici