Aller au contenu

Ajout de Pseudanthias squamipinnis ? et positionnement des coraux


Messages recommandés

Bonjour à tous

Nouveau récifaliste, mais conseillé cependant par des habitués, je me retrouve face à un dilemme. 

Je pense qu'il est d'abord important de vous présenter notre aquarium afin que vos conseils soient les plus avisés possible :

- le bac est un Aquarium Systems 2.0 de 375L (120*60*52cm) avec une décante de 165L.

- il est muni de deux pompes de brassage 6095 Tunze placées sur la vitre du fond et chacune proche des vitres latérales, synchronisées de manière à créer un effet houle

- il est muni d'un écumeur Red Sea RSK (je ne sais pas le modèle par contre, entre 300 600 et 900 il faudra que je le mesure si cela vous paraît important).

- une rampe éclairage LED Evergrow, réglée suffisamment puissamment pour faire croître des LPS et SPS (mais il est trop tôt pour que je m'attaque à eux)

- une pompe de reprise Jecod.

- d'une majorité de pierres inertes et d'une pierre vivante (celle centrale en dessous du système de descente d'eau).

Ci dessous une photographie de l'aquarium.

L'aquarium a été mis en eau fin août 2020. Il a accueilli les premiers détritivores sur les conseils du vendeur un mois après, mais pas mal d'entre eux sont morts, probablement de faim.

Nous avons alors commencé à introduire petit à petit les poissons pour en venir à la population suivante par ordre chronologique 

- 2 Amphiprion ocellaris qui devraient atteindre une taille de +/- 10 cm

- 1 Pterapogon kauderni qui devrait atteindre la taille de +/- 7 cm

- 5 Chromis viridis qui devraient atteindre la taille de +/- 8 à 10 cm

- 1 Zebrabrasoma flavescens qui devrait atteindre la taille de +/-  15 à 20 cm

Entre temps, nous avons ensemencé le milieu avec des produits de chez Aquamicrofaune 

- de la méiofaune sur éponges bleues coincées entre la vitre du fond et les pierres

- des bactéries sur pouzzolane déposées dans la décante.

L'équipe de détritivores a été renforcée par l'introduction de 5 gastéropodes, de 3 BH et de 3 Eurythoe complanata.

Avant l'introduction de Zebrasoma et l'ensemencement, les pierres étaient couvertes d'algues filamenteuses blanchâtres qui ont toutes disparues depuis.

Nous avons subi un bloom qui a duré une dizaine de jours, réglé par intervention d'une lampe UV.

Nos "conseillers" locaux ont introduit plusieurs coraux à différentes étapes pour voir comment ils se développent

- un Zoanthus vert placé sur la pierre supérieure gauche, il se développe petit à petit et a couleur est peu être un peu plus pâle qu'à ses débuts

- un Caulastrea vert qui a subi bien des déboires (pompes de brassage mal placées dont le courant décollait les polypes notamment). Il a fait des aller-retours chez notre conseiller afin de se refaire une santé au moins deux fois.

- dernièrement (moins de 15 jours) introduction de deux Euphyllia paraancora qui avaient déjà pris un peu trop de lumière chez notre conseiller et avaient bruni.

En ce qui me concerne, j'ai été acheter deux coraux mous qui sont déposés au fond du bac, à l'abri de la lumière et avec peu de brassage, non fixés sur les pierres : un Ricordea orange et un Discosoma bleu.

Je viens de commander la population suivante

2 Lysmata debelius

4 Lysmata amboinesis

- 1 Ricordea yuma verte 

- 1 Zoanthus utter chaos

- 1 Zoanthus brazillian

- 1 Discosoma flame orange

- 1 grand Sacrophyton 

- 1 Zoanthus watermelon

Les analyses réalisées au fil des semaines montrent une absence de PO4 et de NO3 (ou non détectables), une salinité à 35, une température de 25°C, alcalinité de 8.2 dKH, Ca 400 mg/L et Mg 1290 mg/L. Nous complémentons donc chaque jour en N et P. Je vais dorénavant m'astreindre à faire une mesure par semaine.

Nourrissage plusieurs fois par jour avec : artemias congelées le matin distribuées à la pipette (tout le monde vient actuellement manger dans la colonne d'eau), des granulés donnés petit à petit midi et soir (seuls les Chromis en mangent, un peu les Clowns quand ils ne sont pas trop bousculés, pas trop le flav car il n'a pas le temps et pas du tout le kauderni car trop timide), un peu d'algue nori (Flav et Chromis viennent picorer depuis deux semaines). Ajout de phytoplancton une fois par semaine.

Chaque semaine je réalise un changement de 15L d'eau salée. Je rajoute chaque jour manuellement 5-10 L d'eau osmosée 4 ou 5 fois par semaine.

Nettoyage quotidien de l'écumeur, une fois par semaine des filtres en perlon et microbag de la décante.

 

Viennent à présent les questions :

Mon vendeur m'encourage à ajouter 5 poissons de plus de type Pseudanthias squamipinnis car il trouve que notre bac ne produit pas assez de déchets. Je trouvais notre bac stable et j'avais envie de rajouter uniquement des détritivores et des coraux mous. Il m'a mis le doute car je complémente chaque jour. J'oubliais cependant que nos poissons actuels vont bien grandir et vont donc produire à terme beaucoup plus de déchets. Tant que mon bac n'est pas à son maximum de production de déchets, j'hésite à rajouter des poissons. Qu'en pensez-vous ?

 

Il va aussi falloir que je place tout mon petit monde mou dans l'aquarium avec ce qui est déjà en place.

Ne pourra pas être bougée la colonie de Zoanthus vert qui est sur la partie basse exposée à la lumière de la pierre la plus à gauche et la plus haute. Les Caulastera et les Euphyllia peuvent bouger par contre. 

Je mettrais bien le Sarcophyton sur la pierre inférieure centrale histoire que ses toxines soient emmenées par le courant directement vers la filtration. Le brassage à cet endroit me paraît modéré.

Je placerais bien les Zoanthus sur la pierre à gauche de celle sur laquelle reposerait le Sarcophyton histoire que les toxines terpénoïdes puissent être évacuées de la même manière sans perturber les autres coraux. Le brassage à cet endroit me semble modéré. Eviter bien entendu de les mettre trop à la lumière.

Les Ricordea et Discosoma seraient mis le plus proche possible du fond du bac, sous les aplombs rocheux de manière à ne pas être trop soumis au brassage ni à la lumière forte. Ils seraient placés le plus à gauche ou à droite possible pour ne pas être mis en difficulté par les Sarco ou Zoanthus voisins.

Je n'ai alors pas trop d'idée pour placer le Caulastrea et les deux boutures d'Euphyllia, probablement dans une partie supérieure, plus à l'écart du reste pour que les tentacules n'handicapent pas les coraux mous.

Si l'un de vous peut me conseiller sur le placement, j'en serai ravi.

Merci de vos commentaires.

Aquarium.jpeg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Salut et bienvenue sur Cap Récifal,

Concernant la pollution du bac je ne vois pas pourquoi ce dernier est "trop" propre, voir oligotrophe. A ce stade le bac n'est mature il ne me semble pas opportun de rajouter une source d'azote et de phosphate. Quels sont les produits que tu rajoutes ? Donc rajouter des anthias pour plus polluer n'est à mon sens pas une bonne idée. Et sur ce volume je ne suis pas sûr que les viridis acceptent les anthias car tu aurais du faire l'inverse en terme d'introduction.

Il ne faut pas oublier que lorsqu'on mesure les phosphates on ne mesure que les orthophosphates c'est à dire les phosphates inorganique. Après tu ne nous dis pas si c'est toi qui fait les tests et avec quel tests ?

De même l'eau osmosée c'est toi qui l'a prépare ?

Un test ICP te conforterais dans tes paramètres.

Concernant tes nouveaux pensionnaires ils ne sont pas exigents et prolifèrent rapidement parfois. Tu peux mettre le sarcophyton au milieu mais pas trop haut car il risque de faire de l'ombre aux autres animaux. Il a besoin de brassage pour évacuer sa mue.

Les zoanthus ont tendance à se développer sur les pierres donc je les isolerais sur des pierres individuels quitte à les mettre sur le sable.

les Ricordea et les disco sont des coraux faciles eux aussi peuvent proliferer, du coup place les sur des roches que tu peux extraire facilement.

Enfin tu parles de terpènes ou de toxines éventuelles, à ce stade et suivant la taille des animaux il n'y a pas de soucis. Par contre pour évacuer ces composés tu dois jouer sur le turn over du bac et t'orienter vers un coefficient de 4 ou 5 (les molécules organiques sont extraites par l'écumeur, ou le charbon). Tu ne nous donne pas le  débit de la pompe de remontée, mais pour calculer le turn over ne te fis pas aux valeurs du constructeur mais calcule le toi même avec un chronomètre et un bécher suffisamment grand (deux litres) et plusieurs fois.

Si tu peux nous faire des photos rapprochées des coraux.

olivier

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir et merci de cette première réponse.

En ce qui concerne les sources de complémentation, il s'agit de sources de Nitrogène et Phosphore (marquées N et P, mais je ne me souviens plus de la marque). Je pourrais vous l'indiquer demain si cela a de l'importance. L'aquarium étant au boulot et moi répondant depuis mon domicile, j'essaye de fonctionner de mémoire.

Les tests, plusieurs méthodes sont utilisées :

- tests colorimétriques (Colombo si je me souviens bien) simples réalisés par moi même pour NO3, PO4, Ca, Mg et KH et densimètre pour la densité évaluant la salinité

- tests photométriques Hanna pour PO4 KH et Ca, réfractomètre avec correction automatique de température pour la salinité, colorimétrie Salifert pour Mg et NO3. Les tests sont réalisés par une personne extérieure qui m'aide à mettre le bac en ordre de marche.

Pour l'instant, j'en suis à mes premiers tests et je cherche d'abord à les effectuer correctement dans un premier temps afin de pouvoir suivre correctement la qualité de l'eau. Une fois une certaine routine acquise et une bonne répétabilité de mes tests (confrontés à ceux de la personne qui m'apporte son aide), je réaliserai régulièrement un test ICP extérieur afin de conforter les résultats obtenus.

L'eau osmosée est faite maison via un osmoseur Aqua Medic platinum Line plus. Elle est stockée dans une dizaine de bidons de 5L pour faciliter le transport jusqu'à l'aquarium pour assurer le remplacement des pertes par évaporation. Pas d'automatisation prévue pour l'instant. 

Message reçu et qui conforte l'idée première, pas la peine d'ajouter des poissons actuellement, j'en resterai aux coraux mous et aux crevettes.

En ce qui concerne les discosomas, zoanthus et ricordea, je vois mal comment les placer sur des pierres isolées étant donné que le massif est constitué de 9 pierres assez grosses et lourdes, donc peu mobilisables. Faudrait-il rajouter des pierres plus petites ?

Quelques photos plus proches des coraux actuels sont en pièce jointe.

Je suppose que le turn over estime le nombre de fois que l'entièreté du volume d'eau de l'aquarium passe par la pompe de remontée chaque heure. Un moyen de l'estimer est de calculer le débit réel de remontée d'eau par l'intermédiaire de la pompe de remontée. Où placer le Becher ou le récipient dont on connaît le volume afin de le remplir à partir de la pompe de remontée ?

 

Merci

20210208_131833.jpg

20210208_131844.jpg

20210208_131901.jpg

20210208_131913.jpg

20210208_131922.jpg

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Pour calculer le turn over il suffit de placer le bucher au niveau de l'aqua sous le rejet de la canne de remontée lors d'un changement d'eau par exemple. Il suffit de chronométrer le temps que met le récipient à se remplir et on mesure le volume on a donc un débit réel.

Concernant les coraux, ils vont tous très certainement se plaire et il se peut que d'ici un an ou deux vous vouliez évoluer vers d'autres animaux un peu plus exigeant en terme de lumière et surtout qui risque de se faire agresser.

Par exemple sur la troisième photo, à mon avis ce ne sont peut être pas des zoanthus mais des palythoas associé peut être à une Majano. Ces derniers vont coloniser rapidement la pierre et d'ici quelques mois la pierre risque d'être entièrement colonisé et vous ne pourrais plus mettre d'animaux à coté.

Les discosoma bleus sont sur une pierre ces derniers ont une croissance moindre que les "parazoanthus / zoanthus" . Vous pouvez les fixer sur une pierre mais suivant l'orientation de votre bac il faudra peut être d'ici quelques années changer la pierre...

Enfin les LPS ne posent pas de soucis car ces derniers sont sur un squelette calcaire qu'il est possible de casser.

Définir son orientation futur, permet dès à présent de prendre en compte les contraintes au niveau des potentielles agression chimiques ou lutte pour l'espace.

olivier

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici