Aller au contenu
Jean-Pierre-1608

Conception d'une cuve en récifal

Messages recommandés

Bonjour à tous,

J'utilise le calculateur épaisseur de verre mis à disposition sur le site, pour concevoir mon futur bac.

J'ai l'impression qu'il est conçu pour choisir les renforts, soit par ceinturage, soit par traverses. J'ai consulté de fabricants qui cumulent les 2 types de renforts.

Mon projet est une cuve de 1800x700x600 (Lxlxh). Ce que je crois comprendre, au travers des devis,: utilisation du 10mm float avec ceinturage, + traverses, ou utilisation du 12mm uniquement avec du ceinturage.  

Le ceinturage sur le site se fait au niveau supérieur de la cuve, mais peut-on avoir également un ceinturage au niveau inférieur afin de supprimer la traverse?

A noter, mon aquarium actuel de 450L, d'une longueur de 1500, d'une hauteur d'eau un peu supérieure à celle de mon projet, mais d'une largeur de 550mm, est conçu avec du ceinturage et sans traverse.

Comment concevriez-vous la cuve que je souhaite faire?

Amicalement,

Jean-Pierre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Jean Pierre et bienvenue sur CR.

En effet, le calculateur est conçu pour calculer selon des principes physiques un renforcement de la cuve soit par raidisseurs, soit par traverses. Le cumul des deux est plus complexe et difficile à mettre en place dans un tel calculateur (plus complique que ce qu'il veut bien montrer). Sauf de rares bureau d'études spécialisés, de nombreux fabricants préconisent raidisseurs ET renforts, par habitude bien souvent, sans savoir véritablement si ce cumul est indispensable, ou pas. L'incertitude conduisant souvent au principe de précaution : ceinture ET bretelle.

Ceci dit, le calculateur permet d'établir par le calcul une solution avec renfort ou avec traverses. Dès lors, il devient plus facile d'évaluer une solution mixte. Par exemple on peut estimer que le résultat se rapproche de ce que donnent les deux solutions additionnées, chacune réduite de moitié,.

En général, la démarche des récifaliste est de considérer que la surface devrait être dégagée le plus possible. Ainsi, ils préfèrent privilégier une solution avec raidisseurs (ou ceinturage). La solution avec traverses étant abordée quand les raidisseurs deviennent encombrants.

Considérant ls dimensions de la cuve 1.8 x 0.7 x 0.6 m

Le calculateur préconise du 12 mm pour une solution renforcée ceinturage ou/et traverse.

Une solution à 10 mm tiendrait même avec des traverses uniquement, à condition qu'elles ne viennent pas à se décoller. La contrainte dans la vitre atteindrait alors un niveau important (20 MPa) avec le risque de rupture associé. Pourquoi préconiser uniquement une solution ceinturage + traverses ? A mon avis, ce n'est pas nécessaire si l'une ou l'autre est adaptée, avec les surfaces de collage suffisantes. La surface de collage… c'est bien souvent dans ces cas extrêmes que l'on doit rajouter un bout de raidisseur, pour augmenter la surface de collage. Alors, pourquoi-pas un raidisseur sur la longueur ? Ce doit être le raisonnement du fabricant de la cuve.

Les contraintes internes dues à la poussée hydrostatique se répartissent de manière totalement différente depuis le haut de l'aquarium jusqu'en bas. Ainsi, en aucun cas un raidisseur calculé pour maintenir le haut de l'aquarium ne doit être assimilé à un autre positionné en bas. Des fabricants rajoutent systématiquement un raidisseur bas. Pour raidir quoi puisque la vitre du fond fait déjà office de raidisseur. Peut-être estiment-ils qu'il n'est pas suffisant ? En vertu de quelle analyse ? Il faudrait leur poser la question. Je n'ai jamais vu une vitre se fendre par le bas avec un fond de l'épaisseur de la face avant. J'en ai vu fuir pour des raisons de malfaçon du collage, mais c'est un autre problème.

Comment concevrais-je une telle cuve ? Comme celle que je m'apprête à réaliser : 1800 x 900 x 650 ép 12mm avec ceinturage de 100mm x  ép 19mm. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Denisio,

Merci pour ces réponses claires. Je confirme préférer les raidisseurs aux traverses. J'ai vais donc réfléchir à une solution proche de ce que tu me propose. J'aurai une hauteur d'eau inférieure à la tienne (moins de 600mm), une largeur de 700mm au lieu de 900mm, donc je pense une poussée sur les faces inférieure à la tienne. Je vais réétudier mon projet.

J'ai un devis pour ma cuve sous les yeux,  verre de 12mm, raidisseurs en 12mm de 65mm minimum. Selon le calculateur, pour ma hauteur d'eau je suis à la limite pour du 10mm. En étant en 12mm, on a je pense une marge de sécurité appréciable. Des raidisseurs de 100mm, ça me paraît trop gênant pour l'accès au bac. Un compromis pourrait être de garder les 65mm, mais d'augmenter l'épaisseur.

Concernant maintenant les accès à la zone technique, je vais opter pour 2 descentes (dont une de sécurité) et une remontée. Je prévois une pompe de remontée de 4000l/h, soit 3 perçages en fond.

Afin de ne pas commettre d'erreur que je pourrais regretter, pourrais tu me conseiller pour:

  • les diamètres de perçage et de tuyauterie que je dois prévoir,
  • la position des perçages,
  • à quoi devrait ressembler la surverse, avec la longueur de peigne à prévoir, en considérant que les dents divisent par 2 la longueur de l'écoulement

Aurais-tu un schéma ou une photo pouvant m'orienter?

Actuellement j'ai une surverse centrale au fond, avec un bac de faible largeur. Cela ne me convient pas du tout, en particulier pour le brassage et la disposition de PV.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Pour mon bac j'ai également utilisé des "raidisseurs" que j'ai appelé renforts longitudinaux. Par contre je les ai pris en 100 mm de large épaisseur 12mm pour une longueur de bac de 2200 et une profondeur de 1360 et hauteur de verre de 600 mm. Une largeur de 650 mm me parait un peu faible même en 12mm, il ne faut pas oublié que les vitres vont ceintrées quand même. J'aurais mis instinctivement 800 mm de large.

Tu trouveras des exemples de photos ici du collage du bac :

olivier

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 13 heures, Jean-Pierre-1608 a dit :

Bonjour Denisio,

J'ai un devis pour ma cuve sous les yeux,  verre de 12mm, raidisseurs en 12mm de 65mm minimum. Selon le calculateur, pour ma hauteur d'eau je suis à la limite pour du 10mm. En étant en 12mm, on a je pense une marge de sécurité appréciable. Des raidisseurs de 100mm, ça me paraît trop gênant pour l'accès au bac. Un compromis pourrait être de garder les 65mm, mais d'augmenter l'épaisseur.

Concernant maintenant les accès à la zone technique, je vais opter pour 2 descentes (dont une de sécurité) et une remontée. Je prévois une pompe de remontée de 4000l/h, soit 3 perçages en fond.

Afin de ne pas commettre d'erreur que je pourrais regretter, pourrais tu me conseiller pour:

  • les diamètres de perçage et de tuyauterie que je dois prévoir,
  • la position des perçages,
  • à quoi devrait ressembler la surverse, avec la longueur de peigne à prévoir, en considérant que les dents divisent par 2 la longueur de l'écoulement

Aurais-tu un schéma ou une photo pouvant m'orienter?

Actuellement j'ai une surverse centrale au fond, avec un bac de faible largeur. Cela ne me convient pas du tout, en particulier pour le brassage et la disposition de PV.

Certes, des raidisseurs de 100mm deviennent encombrants (moins dans une largeur de 90cm que 70cm). Pour autant il ne faut pas les réduire à l'excès. Juste pour donner un ordre de grandeur, ça n'a pas de fondement physique : en passant de 10 à 12 mm tu réduis les contraintes max (dans la face) de 25%. Avec des raidisseurs de 12 mm il faudrait une largeur de 105 mm pour obtenir une contrainte max acceptable de 7.5 MPa. Cette contrainte augmentée  de 25%, soit 9.4 MPa est obtenue avec une largeur de 94 mm, ou bien 85mm avec  raidisseur ép 15mm... 65mm c'est bien trop peu. Il se fendra tôt ou tard (j'ai vu un cas similaire). Seul côté positif,  le jour ou il casse, la vitre ne se brisera pas pour autant subitement.

4000 l/h est bien suffisant. Ou plutôt un vrai 4000 l/h, c'est à dire au niveau du rejet. Concernant l'étude hydraulique, as-tu lu mes explications sur le circuit d'alimentation et d'évacuation, et les calculateurs qui vont avec ? Tout dépend de la canalisation prévue. Et puis l'article sur la conception d'une cuve en verre ? Tu pourras y trouver la réponse à l'essentiel de tes questions. Quand tu auras fait tes choix, ce sera plus simple d'en discuter.

Si j'ai bien compris, tu réalises tous tes perçages dans le fond de la cuve (2 descentes et une remontée), ce qui ne laisse pas vraiment de choix : tout sera concentré au même endroit. Le meilleur emplacement sera celui qui sera le moins visible mais as-tu défini l'emplacement de ta surverse (probablement là ou tu vas percer). Les corps gras sont plus difficiles à évacuer vers une surverse centrale que latérale. L'idéal étant l'arrivée à un bout et la surverse à l'autre. Mais ce n'est pas toujours possible.

Dans mon article sur les cuves, tu verras qu'il y a en général 2 écoles pour concevoir une surverse qui diffèrent par l'agencement du déversoir et du peigne/grille. Pour autant le calcul du seuil du déversoir (des intervalles entre dentures, voir le calculateur déversoir) est identique. A titre d'exemple, il donne pour une cuve telle que la tienne et pour un débit réel de 4000 l/h : une hauteur de nappe d'eau de 1.2 cm (24 litres) quand l'écartement total des dentures est de 25 cm.

Je n'ai pas de photo, et mes choix ne sont pas forcément les meilleurs mais on peut commenter les tiens. Je suis à l'arrêt total et ma prochaine cuve est en conception, comme toi actuellement ;)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces infos. Ce qui est inquiétant, c'est qu'aucun fabricant ne m'a proposé de raidisseurs aussi large... Je pense que le bon compromis serait en 15mm de largeur 85mm. Actuellement la tendance des fournisseurs c'est 65mm pour une épaisseur de 12mm, voire 10mm (sans traverse bien entendu)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La majorité des fabricants se base sur des abaques qui datent parfois, et souvent sans base sérieuse, et sur leur expérience qu'il reproduisent même dans des contextes différents. Ca fonctionne souvent, parce que surdimensionné, et parfois pas. 
Le principe de mettre d'uniques raidisseurs sur des cuves longues n'est pas si récent. Autrefois c'était 1 ou 2 traverses imposées comme en eau douce.

Sur mon précédent bac 1800 x 800 x H 700 en ép 12mm, les raidisseurs faisaient 85 mm ép 24 mm (2 verres de 12 contrecollés). Pas de problèmes sur la vie de la cuve. Je n'aurais pas mis moins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 10/22/2019 à 9:18 AM, Jean-Pierre-1608 a dit :

 

Concernant maintenant les accès à la zone technique, je vais opter pour 2 descentes (dont une de sécurité) et une remontée. Je prévois une pompe de remontée de 4000l/h, soit 3 perçages en fond.

Afin de ne pas commettre d'erreur que je pourrais regretter, pourrais tu me conseiller pour:

  • les diamètres de perçage et de tuyauterie que je dois prévoir,
  • la position des perçages,
  • à quoi devrait ressembler la surverse, avec la longueur de peigne à prévoir, en considérant que les dents divisent par 2 la longueur de l'écoulement

Aurais-tu un schéma ou une photo pouvant m'orienter?

Actuellement j'ai une surverse centrale au fond, avec un bac de faible largeur. Cela ne me convient pas du tout, en particulier pour le brassage et la disposition de PV.

Je suppose que la zone technique se situe sous le bac.Les diamètres de perçage sont de 52-53 mm pour des passes parois intégrant du PVC en 40 et pour la remontée du  42mm de perçage pour un passe paroi intégrant du PVC en 32.

Une surverse sur la vitre du fond va casser le brassage et compliquer la réalisation du décor. Tu peux soit intégrer une surverse interne dans le bac dans un angle soit à l'extérieur suivant la place que tu disposes. Si tu optes pour une surverse interne, il faudra faire attention au positionnement des perçages par rapport au support du bac et du coup cela risque de prendre de la place dans le bac. Tu peux t'affranchir de cela en réalisant une surverse externe sur la totalité de la largeur du bac (70 cm) ou sur la totalité de la vitre de derrière (180 cm).

olivier

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici