Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

centropyge

Aquarium plus large ou long que le meuble.

Messages recommandés

Non, elle est vers le bas...

Oki, j'avais oublié que la remarque était toujours dans le contexte du porte-à-faux :timide:

 

Pour ton calcul tu as considéré un simple modèle de poutre encastrée ou un modèle de plaque en appui sur 3 côtés (1 largeur de meuble + les 2 faces avant et arrière collées) ou éventuellement plaque encastrée avec appuis sur 2 côtés, avec charge surfacique répartie (eau) + charge linéairement répartie (vitre) ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

oups, d'un autre côté je me dis qu'il tient chez pas mal de mondes à priori :)

tu avaiss rajouté une plaque christian?

 

C’est un peu hors sujet parce que le bac repose sur toute la surface du support mais oui, j’avais rajouté des plaques !

 

Une bande de mousse de 5mm d’épaisseur sur le pourtour supérieur du support en inox :

 

chris64_20120426103744-thumb.jpg

Une planche de 25 mm d’épaisseur, cœur en aggloméré hydrofuge plaqué pvc (1 mm) sur les deux faces :

 

chris64_20120426103837-thumb.jpg

chris64_20120426103907-thumb.jpg

chris64_20120426103937-thumb.jpg

 

Et une couche de polystyrène extrudé de 20mm :

 

chris64_20120426104021-thumb.jpg

chris64_20120426104042-thumb.jpg

 

:D

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ton calcul tu as considéré un simple modèle de poutre encastrée ...

Bien que la réponse à cette question n'intéresse qu'une minorité de personnes averties, le fait de la poser m'autorise à y répondre en fournissant des détails incompréhensibles pour la majorité, avec toutes mes excuses.

 

Je me place dans le cas le plus défavorable pour le calcul du fond seul en porte à faux, notamment je ne tiens pas compte du fait que les vitres verticales latérales soutiennent le fond.

Je considère donc une section de verre dont la hauteur est égale à l'épaisseur du fond et d'une largeur unitaire (un cm).

Je calcule, au niveau du bord du socle sur lequel repose la vitre, le moment résultant des forces appliquées sur la partie en porte à faux à savoir

- le poids de l'eau appliqué au milieu du porte à faux;

- le poids de la vitre verticale appliqué à l'extrémité du porte à faux;

j'augmente aussi le poids de la vitre du poids des éléments posés sur le bac (bandeau décoratif, éclairage, ...) considéré comme réparti uniformément sur tout son périmètre.

Je calcule ensuite la contrainte de ce couple, en compression sous la vitre (on s'en fout) et en traction au niveau de la face supérieure (en rouge sur le dessin).

 

herve_20120426104737.jpg

Je précise que si je comprends ce calcul de la contrainte, j'aurais été bien en peine de l'imaginer : il a été réalisée pour mon bac par un ami ingénieur civil, Docteur à la Faculté Polytechnique de Mons (Belgique), spécialisé dans la résistance des matériaux, en particulier des alliages métalliques.

Concrètement en prenant l'exemple de mon bac : 150x90x65 de haut, 60 cm d'eau, verre 10 mm, fond 12 mm, porte à faux 15 cm :

- poids de l'eau = 60 x 15 x 1 cm = 0,9 litre soit 0,923 kg; couple = 0,923 x 15 cm /2 = 6,92 kg.cm

- poids de la vitre verticale = 65 x 1 x 1 cm = 0,065 litre soit 0,158 kg (densité verre = 2,42 kg/l); couple = 0,158 x 15 = 2,36 kg.cm

- charge additionnelle = 5 kg répartie sur le périmètre soit 0,01 kg par cm; couple = 0,16 kg.cm

Couple total = 9,44 kg.cm

On considère que le centre de gravité du fond se trouve au milieu de celui-ci (cas le plus défavorable) soit à 0,6cm du dessous du bac.

Le moment fléchissant du fond = le cube de son épaisseur / 12 x la position du centre de gravité = 1,2³ / (12 x 0,6) = 0,24 cm³

La contrainte totale = le couple total / moment fléchissant = 9,44 / 0,24 = 39,3 kg/cm²

Pour calculer le coefficient de sécurité, je considère que cette contrainte ne peut pas dépasser 600 N/cm².

Coeff = 600 / 39,3 = 15,3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprends ce choix de calcul qui ne correspond pas à la réalité dans une situation normale mais à une situation extrême, celle ou par exemple les joints latéraux viendraient à s'assouplir sans fuir, ils ne retiendraient alors plus rien. Dans cette condition, le calcul définit si la vitre seule tient encore, sans rompre. Il s'agit d'une condition aux limites, plus intéressante pour valider un choix de matériaux et de dimensions, bien pratique aussi dans ce cas puisque tout est ramené à la situation d'une poutre encastrée pour laquelle les calculs sont plus simples que pour une plaque sur plusieurs appuis.

 

Logique !

 

EDIT : je ne pense pas que ce soit du hors sujet, parce que tout ceci précise les conditions dans lesquelles les conseils ci dessus ont été donnés. C'est finalement plus intéressant que de balancer des avis non étayés.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprends ce choix de calcul qui ne correspond pas à la réalité dans une situation normale mais à une situation extrême

Parfaitement, le but n'étant pas de savoir quand le bac en porte à faux va casser, mais de s'assurer qu'il ne cassera pas.

En fait on a intuitivement peur d'un porte à faux alors que la simple vitre de fond seule à une résistance extraordinaire : les coefficient de sécurité qu'on obtient pour un porte à faux, et qui sont encore en-dessous de la réalité en faisant le calcul ainsi, sont supérieurs aux coefficient qu'on obtient par les formules St Gobain pour la résistance des vitres verticales !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut a tous

alors voila je reviens sur ce sujet, je compte changer de cuve par une 150 de long par 60 de large et la mettre sur mon meuble bois de 125 de long par 60 de large, pensez vous que cela soit risqué ? d'apres le sujet je dirais non mais je pose la question quand meme.

A+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu ne dis pas si il y aura un porte à faux de part et d'autre (2 x 12.5 cm) ou d'un seul côté (25 cm).

Dans le second cas, le pire, la vitre tient encore suffisamment. Ceci dit, même si la théorie ne l'impose pas, je ne négligerais pas un support rigide et solide.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut denisio

alors le deport serais de 12,5 de chaque coté. mon meuble est en bois et supporte mon bac de 400kg, le nouveau ferra dans les 550kg. je pose cette question car mon meuble doit surement travailler car en bois et a des moments j'entend un crac mais cela est trés rare !!!!! depuis le début mon bac est toujours resté de niveau donc je pense qu'il ne doit pas y avoir de soucis.

merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La solidité et la stabilité du meuble ou de ce qui le supporte sont des aspects critiques, mais indépendant du porte à faux. Comme l'a exposé Hervé plus haut, tu pourrais aller jusqu'à un porte à faux de 30 cm avec un coefficient de sécurité de 3 assez large. Autant dire qu'avec 12.5 cm tu ne risque rien.

 

Ne sachant rien de la fabrication de ton meuble, personne ne peut dire si il supportera dans la durée, 150 kg de plus. Mon meuble en acacia, assemblé uniquement par des chevilles, sans aucune vis, a supporté quelques années un bac de 700 litres avec un porte à faux d'environ 15 cm. L'ami qui me l'a construit m'a juré que je n'aurais jamais de problème, il avait raison. Ce meuble supporte actuellement 1000 litres, mais comme un porte à faux de 515 cm de chaque côté aurait été un peu excessif :D , j'ai rajouté un support siporex au bout.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici