Aller au contenu
Denisio

Aménagement local technique (Fish room)

Messages recommandés

Justement, une question me turlupine, mais dans un systéme bac + decante, qu'est ce qui génère le plus d'humidité/évaporation ? Le bac de présentation, ou bien l'écumeur ? (j'aurai tendance à penser que l'écumeur avec son flux d'air important avec grande surface d'échange genere largement la moitié de l'évaporation du bac, voir plus…)

 

Dans le godet, l'atmosphère est fortement humide, certes, mais elle est en circuit fermé par un couvercle relativement étanche. Les échanges air écumeur / air extérieur ne se font que par le petit trou d'aération du couvercle, ce qui représente peu d'humidité due à  l'écumeur dans le local. Si j'ai bien raisonné, la comparaison de l'évaporation se réduit à celle de la cuve de présentation avec celle de la cuve technique.

 

Les facteurs favorisant l'évaporation sont la surface d'échange, bien sûr mais aussi à l'écart de température eau/air, la température de l'air, le séchage de la surface par courant d'air. Par contre l'évaporation est moindre si les conditions s'approchent de l'équilibre, quand l'atmosphère est fortement humide. Il me semble, d'une manière générale, que les conditions de plus grande évaporation sont mieux réunies au niveau du bac d'exposition que celui de la cuve technique.

 

 

Le système de vidage rapide est utilisé depuis des lustres dans le monde aquacole. Franck Senegas avait décrit un système encore plus innovant pour sa dernière installation (je ne l'ai jamais vu en opération) puisqu'il consistait à vider par l'évacuation rapide et remplir la cuve principale via une grande réserve d'eau de mer, le tout simultanément et en moins de 5 minutes. Il me semble qu'il s'était lui-même inspiré d'une telle installation aux Etats-Unis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Dans le godet, l'atmosphère est fortement humide, certes, mais elle est en circuit fermé par un couvercle relativement étanche. Les échanges air écumeur / air extérieur ne se font que par le petit trou d'aération du couvercle, ce qui représente peu d'humidité due à  l'écumeur dans le local. Si j'ai bien raisonné, la comparaison de l'évaporation se réduit à celle de la cuve de présentation avec celle de la cuve technique.

 

Je pense que le volume d'air chargé à 100% d'HR (humidité relative) est égal au volume d'air aspiré par l'écumeur. Ce qui est considérable  ;) 

 

 

 


Les facteurs favorisant l'évaporation sont la surface d'échange, bien sûr mais aussi à l'écart de température eau/air, la température de l'air, le séchage de la surface par courant d'air. Par contre l'évaporation est moindre si les conditions s'approchent de l'équilibre, quand l'atmosphère est fortement humide. Il me semble, d'une manière générale, que les conditions de plus grande évaporation sont mieux réunies au niveau du bac d'exposition que celui de la cuve technique.

 

Oui, la capacité d'absorption de l'air ambiant est fonction de tout cela et surtout de son Humidité relative (voir diagramme de l'air humide)

> Plus l'air ambiant est sec (HR basse) et plus il est chaud, meilleure sera sa capacité d'absorption, et donc s'éloigner de la zone de condensation (point de rosé)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ouf, je prend se post a temps :horreur

 

denis, tu nous aurais caché ce nouveaux projet??!!

 

pour la fisch room,

le frigo(pas pour de la nouriture a poisson)

un canapé

et une barre de pole dance :bananalolo  :deboussolee:pompom  :folle   :bananalolo

ecran 60 pouces , a voir celon les finance de la fin des travaux

 

voila pour ma participation au post

Modifié par fil-ou31

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je pense que le volume d'air chargé à 100% d'HR (humidité relative) est égal au volume d'air aspiré par l'écumeur. Ce qui est considérable  ;)

 

C'est juste, et pourtant je n'ai pas la sensation que tout cet air passe par l'orifice de sortie dans le couvercle. Alors, où passe-t-il ? Est-il partiellement dissout dans l'eau (jeu des pressions relatives) ?

 

 

denis, tu nous aurais caché ce nouveaux projet??!!

Ben tu vois que non ;) On se fera une petite crémaillère fish room, mais au rythme auquel s'arrêtent les bacs, on ne sera pas nombreux :(

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello Michell

Le projet avance. La maison arrive en fin de construction : remise théorique des clés fin juillet. La pièce technique fait de 5m2. Ce devrait être suffisant puisque je compte faire une aquariophilie sans trop de contraintes (pas d'élevage, pas de bac test…) 

FR.png

La pièce est attenante au garage, isolée (contrairement au plan), avec Placo hydro. Pour le revêtement, j'hésite (faïence plus résistante ou peinture plus simple). Le sol est une chappe lisse avec siphon de sol central relié aux évacuations eaux usées, je mettrai une revêtement peinture époxy bi composants. Non Michell, ce ne sera pas du carrelage, parce que je tenais à ne pas faire de niveau différent avec le garage. Ce sera plus facile à aménager par un successeur. Eau froide/chaude et évier. Arrivée d'une gaine  pour tableau électrique secondaire ; VMC ; fenêtre avec grille anti-intrusion (elle pourra rester ouverte la nuit), et moustiquaire (c'est pas un luxe depuis l'été dernier) ; arrivée géothermie sous vide sanitaire. 

Restera à mettre un évier céramique, le tableau secondaire plus les prises au dessus des équipements réparties avec interrupteurs. Je n'ai pas mis de prise RJ45. A vrai dire ça m'a échappé lors des revues, mais la box est à côté.

A suivre...

Je ferai un petit topo pour le bac et ses équipements. Ca cogite et ça évolue sans cesse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Concernant la géothermie, tu comptes enterrer un tuyau à quelle profondeur, et de quelle longueur et quel diamètre ?
Qu'en est-il de la pompe de circulation ?
J'ai lu que tu utiliserais un échangeur dans la partie technique pour l'échange thermique et éviter de faire circuler l'eau de mer dans la canalisation de geothermie, pour être efficace cet échangeur doit être très gros non ?
Toute la difficulté sera la conception et mise en place de cet échangeur, mais sans cet équipement je vois mal le fait de faire circuler l'eau du bac dans le sol...
J'attendrai donc avec patience la mise en place de ce système et ton retour sur son éfficacité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dès le début, je me suis imposé de ne pas refroidir directement l'eau du bac mais par un échangeur eau/eau que je tremperai dans la cuve technique. Ceci, d'une part parce que je voulais disposer d'un système totalement indépendant que je pourrai déconnecter tout moment, d'autre part parce que j'ai appris qu'un long tuyau peu oxygéné, chargé de mulm bactérien, devient vite un véritable dénitrateur que j'aurai du mal à maitriser.

Le principe donc : un tuyau d'eau douce enterré qui refroidit un serpentin disposé dans la cuve technique, qui refroidit l'eau du bac. Bien sûr la pompe de circulation sera pilotée par un thermostat.

J'ai voulu me lancer dans des calculs de thermodynamique, une partie de la physique que je maitrise peu. Et puis je me suis rendu compte que pour faire un bilan correct, il fallait le faire à tous niveaux : terre/tuyau ext ; tuyau ext/tuyau int ; tuyau int/eau de refroidissement ; eau/échangeur int….. et ainsi de suite en remontant la chaine, jusqu'aux échanges eu de mer/verre, verre/verre ; verre/air ambiant, tout autant que par la surface de l'eau. J'ai abandonné face à trop de cas à considérer différemment. J'ai donc fait un test dans mon ancienne maison, pour évaluer les failles du système. Les conditions étaient désastreuses puisque j'ai testé dans un vide sanitaire très peu isolé de l'extérieur. L'efficacité l'a été tout autant. Le tuyau PE dia 20mm de 25 m de long a eu du mal à faire descendre de 0.5°C la température du bac. J'avais alors fait un échangeur de fortune réalisé avec 20 m de tuyau PER (pour l'eau chaude) dia 8mm et 1 mm d'épaisseur. Résultat désastreux, mais que j'ai trouvé positif tant les conditions n'étaient pas adaptées. J'ai pu valider la pompe 12V , de faible débit 200l/h puisqu'elle n'a pas d'eau à remonter, seulement à compenser la perte de charge due aux frottement contre le tuyau. Elle était juste un peu bruyante.

Fort de cette expérience, dans la nouvelle habitation, j'ai enterré 50 m de tuyau de 25mm sous le vide sanitaire. Théoriquement il faut enterrer à une profondeur hors gel, autour de 60 cm selon les régions. Pas de risque de gel sous le VS dans mon cas. La profondeur favorise aussi  la température, théoriquement ce serait mieux de descendre à près d'1 m. Mais il faut considérer le ratio efficacité/difficulté. Je n'avais que ma pioche et 24h pour creuser avant que les maçons coulent la dalle. Je pense que le vide sanitaire empêchera la terre de trop se réchauffer en été (j'a déjà pu vérifier sa fraicheur durant la canicule actuelle) et finalement que je ne serai pas trop pénalisé. Je voulais faire un serpentin horizontal. L'urgence et la dureté de la terre argileuse m'a contraint à superposer les 2 spires de tuyau. La première spire est à 50 cm sous terre et la seconde à 25 cm.

Le choix du diamètre est un compromis entre échanges thermique et pertes de charge. Un petit diamètre accélère les échanges mais ralentit le débit. Avec un plus gros c'est l'inverse, il présente cependant l'avantage de constituer une réserve d'eau plus importante, qui reste plus longtemps et se refroidit donc plus longtemps. Basé sur d'autres expériences, j'ai choisi un longueur plus longue qu'auparavant 50 m et un diamètre plus gros de 25mm. Le tuyau est un tube PE d'adduction d'eau, solide, assez rigide pour ne pas s'écraser. Il existe des tuyaux similaires, plus chers, pour géothermie que je n'ai pas su trouver.

La question de l'échangeur eau/eau dans la cuve technique suit les mêmes principes sauf que l'espace dédié est plus faible. Il ne doit pas nécessairement être gros. Petit est le mieux à condition que les échanges thermiques soient rapides. J'utiliserai probablement un tube métallique de diamètre 8 mm et 1 mm d'épaisseur. Les échangeurs en titane sont encore chers et de toutes façon (titane ou inox) je ne souhaite pas tremper à demeure du métal qui libérerait des oxydes dans l'eau du bac. Ce sera probablement un serpentin en inox que je protègerai par un tube plastique souple PER. Un compromis moins performant mais que je sais sans danger pour les animaux.

La maison est de type RT2012, à forte isolation. Des récifalistes m'ont prédit que cette géothermie sera alors inutile. Si c'est le cas, tant mieux, j'ai trop mal vécu les difficultés à refroidir, mal, les 1000Lde mon ancien bac qui flirtaient avec les 29°C chaque été, malgré le groupe froid. Ce sera moins stressant de ne plus craindre la panne mortelle. Utile ou pas, je pourrai quand même facilement vérifier son impact sur l'aquarium et bien sûr j'en ferai un retour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ma part la seule chose dont je puisse témoigner c'est que le puis provençal ça marche !

Avant hier toute la journée 40° dehors et 26° au maxi le soir dedans! Et la maison n'est pas au top pour l'isolation (Génération an 2000 Parpaing Polystyrène et ponts thermiques probables car ferraille partout pour le parasismique.)  Le puis canadien par contre lui est au top 2m de profondeur (longueur de la pelle mécanique)  2 tubes de 30 cm parallèles de 35 m puis encore 10m à 1m de profondeur. Comme le sol est une espèce de poudre sèche (on peut laisser un tuyau d'arrosage ouvert à fond, On ne verra jamais de flaque!) .. j'avais ajouté un tuyau microporeux en me disant qu'une terre humidifiée est meilleure conductrice et que ça fera coller la terre au tuyau ..  et ça marche car en envoyant un peu d'eau dans ce tuyau la maison est plus fraiche pendant quelques jours  Je ne le fais que si canicule.

 

Modifié par Tournesol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour relater mon expérience actuelle avec la période de canicule que nous connaissons.

Je suis pourtant en Centre Val de Loire, mais nous subissons des températures supérieures à ±38°C dans la journée et ±22°c la nuit avec un vent d'est quasi permanent qui fait rentrer la chaleur tout comme le froid en plein hiver. La température baisse un peu aujourd'hui, mais il n'y a plus de vent.

Mon bac de 1500l arrivait à 29°C malgré l'aération et la ventilation nocturne. Comme ça doit durer, j'ai essayé de faire quelque chose.

J'ai pris un tuyau de goutte à goutte diamètre 4/6mm de ±10m de longueur que j'ai branché sur un petit robinet d'eau froide. Le tuyau est roulé, attaché avec un collier et immergé dans la cuve technique, l'extrémité est mise à l'égout.

Les constatations :

  • T° d'entré = ±15°
  • Dédit = ±0.7litre/minute   =>  ±1m3/jour
  • T° de sortie = ±24°
  • Le bac est passé de 29° vendredi soir à 25.2° ce dimanche matin.
  • Ce soir, le bac est à 25.8° à 19h alors que la température dans la maison n'a pas baissé (±26°).
  • J'ai parallèlement arrêté toute ventilation au dessus du bac.
  • Ce soir, je ferme le robinet pour ne pas que le chauffage se déclenche☺️ (il est réglé à 24.5°)

Pour mon compte, je pense avoir trouvé une solution simple à mettre en oeuvre pour les périodes exceptionnelles. Ensuite, pour l'eau, il faut que je trouve une solution pour l'utiliser à l'arrosage du jardin et autres plantes qui consomment beaucoup d'eau actuellement.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

cest génial ton truc ! Pour certaine configuration, c'est comme le fil a couper le beurre. Jai un grand jardin avec un arrosage automatique qui consomme des litres et des litres . si je fais passer toute cette eau dans la technique dans un tuyau plus gros roulé en serpentin . actuellement arrosage sur 10 zones 30mnn par zone donc 5 heures de circulation deau toujours le soir au moment critique pour le bac,  Je récupère plein de frigories Je ne dépense strictement rien et je pense que le jardin ne souffrira pas de recevoir de l'eau un peu plus tempérée.  

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 32 minutes, Tournesol a dit :

..si je fais passer toute cette eau dans la technique dans un tuyau plus gros ..

Effectivement. Il faut cependant garder en mémoire que, dans un tuyau, l'eau circule  plus facilement vers le centre, là ou il y a le moins de frottements. Et comme on souhaite des échanges avec l'extérieur, il ne faut pas que le diamètre du tube de l'échangeur soit trop grand.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 7/3/2019 à 1:17 AM, Denisio a dit :

Effectivement. Il faut cependant garder en mémoire que, dans un tuyau, l'eau circule  plus facilement vers le centre, là ou il y a le moins de frottements. Et comme on souhaite des échanges avec l'extérieur, il ne faut pas que le diamètre du tube de l'échangeur soit trop grand.

cest vrai mais si je prends un tuyau de 6mm mes asperseurs n'auront plus assez de debit. si je dérive une partie de l'eau seulement j'aurais moins d'echanges. Je suis dans une configuration particulière où l'eau n'est pas perdue et où un gros volume passe donc je pense qu'un tuyau de 13 est plus adapté. je compte mettre une vanne 3 voies En hiver l'eau part direct dans mon système d'arrosage en été elle traverse une spire de 13mm dans la décante qui est à 8m  du distributeur d arrosage avant de gagner celui-ci.  Comme après le bac principal est dans le salon rafraichi par le puis canadien ca devrait le faire et je garde l'air frais  pour le salon Qu'en penses tu ? (au depart je comptais dériver de l'air du puis canadien pour rafraichir la decante)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Le 7/3/2019 à 1:17 AM, Denisio a dit :

Il faut cependant garder en mémoire que, dans un tuyau, l'eau circule  plus facilement vers le centre, là ou il y a le moins de frottements.

Bien connue, c'est la loi Yadaraf :D

Il y a 2 heures, Tournesol a dit :

Je suis dans une configuration particulière où l'eau n'est pas perdue et où un gros volume passe donc je pense qu'un tuyau de 13 est plus adapté

Comme les fils multibrins en élec, tu peux compenser en mettant plusieurs petits tuyaux en parallèle, mais légèrement espacés ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:bonjour

si dans ton local technique, tu compte mettre un frigo pour stocker la nourriture ( ou la biere :D), pourquoi ne pas  installer a l’intérieur un serpentin ?.

 l'eau du bac y circulant via une petite pompe. si je pouvait utiliser ce système a la place du GF, mais madame  veut pas de frigo dans le bureau :fpleure

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, calimero a dit :

:bonjour

si dans ton local technique, tu compte mettre un frigo pour stocker la nourriture ( ou la biere :D), pourquoi ne pas  installer a l’intérieur un serpentin ?.

Oui, il y aura un frigo pour distribuer de la nourriture, pas assez grand pour les bières. J'ai déjà essayé le tuyau enroulé dans un petit frigo. La longueur n'était peut être pas suffisante, le résultat n'était pas terrible, seulement quelque dixièmes de degrés gagnés et ça stagnait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

:bonjour

 

tu a utilisé du tuyau " plastique "  souple ?

un peu normal les échanges thermiques se font peu avec ce genre de matière.

un serpentin  titane pour  refroidisseur a bière , quitte a en mettre même deux en série , " capterais" bien plus le froid et le transmettrais bien mieux a l'eau qui y circule.

fait le test, une bouteille d'eau de 1 litre en plastique et une gourde en alu de 1 litre aussi dans le frigo. après  une demi heure mesure l 'eau de  chacun des contenants...

 il y a une 10 aine d'année je connaissait un gars qui refroidissais son 300 l amazonien ainsi. une caisse polystyrène  avec un module pelletier, un tuyau inox, une pompe de mémoire 120 l/h. pourtant ca refroidis moins qu'un frigo.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Certes,  un serpentin titane est plus efficace. A ce moment, je ne vois pas l'intérêt du frigo, autant utiliser un refroidisseur à bière ou d'aquarium.

Le module peltier, pour en avoir utilisé quelque uns, ce n'est pas très efficace pour ce genre d'application et le rendement hyper mauvais.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici