Aller au contenu

Messages recommandés

Bonjour,

 

Et voilà…après un suspens Hitchcockien mon projet d’aquarium n’est plus à l’état de projet mais bel et bien réel. En effet, pour les personnes qui ont suivi de près l’avancée des travaux souvent ils ont pensé que le « poisson clown » ne sortirait jamais de l’oeuf….et pourtant … ce jour est arrivé.

Ainsi, je vais tenter de retracer l’histoire de ce nouvel aquarium depuis son origine jusqu’à maintenant où je vais pouvoir envisager (enfin!!!) le déménagement de mes animaux qui sont actuellement dans différents aquariums reliés entre eux.

C’est évidemment un facteur important car ayant déjà des aquariums, je n’étais pas frustré de voir une cuve nue dans mon salon pendant plusieurs mois !!!

L’approche de l’aquariophilie marine, allé lâchons le mot : « récifale » est tout à fait personnelle et mes réflexions ou mes orientations dans les choix que j’ai fais sur cet aquarium n’ont bien évident aucune vérité absolue.

Mais alors me diriez-vous à quoi sert ce post ??? Disons que c’est juste un partage d’expérience personnel qui peut servir, peut être, pour certains d’entre vous, à apporter quelques réflexions supplémentaires.

En effet, dans cette discipline il y a souvent des raccourcies entre certaines hypothèses énoncées et des vérités absolues, alors que parfois le hasard fait bien les choses car c’est la synergie de plusieurs facteurs qui font que cela va avancer de telle ou telle manière.

En premier lieu définir l’objectif !!!

L’objectif de cet aquarium est de disposer d’une petite fenêtre sur un récif corallien dans son salon : une tranche horizontale d’une portion de récif qui abritera des sclératiniaires constructeurs de récif et des non constructeurs avec une population piscicole adaptée et choisie. Je ne me suis pas orienté sur un biotope particulier compte tenue des difficultés qu’on a parfois à s’approvisionner mais plus sur certaines interactions et relations que pouvaient avoir les différents organismes entre eux.

« Personne n’est grand par la taille »

Une fois l’orientation générale définie il a fallut que je choisisse la taille du bac. J’ai donc établi un cahier des charges qui m’a permis de m’orienter en lien avec l’objectif principal à atteindre : le bac devait être suffisamment grand pour pouvoir observer des interactions intra et inter-spécifiques et il devait également pouvoir rentrer dans l’espace dédié dans le salon. Je voulais également avoir un bac visible des trois cotés ce qui me permettait de diviser une pièce d’un peu moins de 40m² en deux (1 tiers / 2 tiers).

Enfin, contrainte non des moindres, je voulais également que les dimensions suivent les valeurs du nombre d’or. Connaissant mes limites au niveau esthétique, j’ai décidé de m’appuyer sur ces valeurs théoriques aussi bien sur la conception du bac que sur son positionnement. Je ne rentrerais pas dans les détails du nombre d’or car le caractère universel de ces proportions dites « idéales » n’a jamais été prouvé.

Enfin, plutôt que de vous donner une liste du matériel, qui soit dit en passant n’est pas, et de loin ce qui m’intéresse le plus !!!, je préfère détailler la mise en place des différents postes à travers les besoins indispensables pour nos petits protégés.

Vous l’aurez compris, je ne suis pas un grand adepte du bricolage et plutôt tourné vers la biologie mais quand faut y aller...faut y aller…

J’ai préféré tout faire par moi-même mais avec l’aide de nombreux récifalistes. Ce qui parfois (souvent!!!) laisse planer des questions hautement philosophiques autour d’un dîner comme « comment disposer le polystyrène sous un bac lorsque ce dernier a été collé ? ». A cette question, il y a autant d’idées que d’aquariophiles dans la pièce… Ainsi, je vous laisse également imaginer les réponses à la question suivante : « que vas-tu mettre comme animaux dans cet aquarium ? »

Je vais donc par la suite détailler les différentes postes de la réalisation en exprimant mes souhaits et mes difficultés et pourquoi je me suis orienté vers ces choix !!!

 

Ce post me permet également de remercier toutes les personnes qui m’ont aidé et qui ont participé à de nombreux remue méninges : Alain R., Martial, Romu, Alain D., Phillipe, Jean-Michel, Patrick, Thomas, Victor, Pascal, Ludo...

 

L'ancienne installation

 

Bacs_anciens.jpg

Bac_300.jpg

Bac_400.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ben dans le salon d'or !!!!

alors la suite

Etape 1 : la conception !

L’aquarium sera visible de trois cotés. Il sera de forme rectangulaire. Le matériau utilisé sera le verre qui présente l’intérêt d’être moins fragile lors de la maintenance que l’acrylique. Le verre sera également classique, pas en extra clair, le prix aurait trop élevé sur trois faces. Les dimensions de l’aquarium sont basées sur :

  • le volume total (net) qui ne doit pas excéder 2000L (pour un volume total net avec les bacs annexes de 3000L),

  • visible sur trois faces,

  • l’épaisseur ne doit pas être supérieur à 12 mm afin de ne pas passer en extra clair,

  • accessible pour toute manipulation (pas haut et de profondeur non exagérée !!! ),

  • la longueur ne doit pas excéder 2,5m pour ne pas envisager des pompes de brassages intermédiaires et pour être visible à une distance de 3-4m dans sa totalité sans bouger la tête (cône de vision),

  • doit respecter le nombre d’or au niveau du rapport de L/l,

  • la largeur et la longueur doivent être conciliable avec le type d’éclairage (T5 + Led Multichips de 50 W).

Certains objectifs vont engendrer des contraintes plus ou moins fortes qui vont parfois être opposés. Des choix vont alors être réalisés.

  1. Le nombre d’or

Le nombre d'or correspond au rapport entre deux longueurs a et b telles que le rapport de la somme a + b des deux longueurs sur la plus grande (a) soit égal à celui de la plus grande (a) sur la plus petite (b) c'est-à-dire lorsque (a + b)/a = a/b.Le nombre d’or vaut donc : (1+5)/2 soit environ 1,618.Au niveau esthétique cela correspond à des proportions idéales que j’aimerais retranscrire au niveau de l’aquarium.

  1. L’accessibilité

La hauteur du bac sera de 60 cm afin de concilier le coté esthétique et l’accessibilité pour une hauteur d’eau de 56 cm environ.Afin d’éviter l’aspect écrasé du bac du fait d’un rapport longueur sur hauteur élevé, le meuble sera haut à environ 1m (pour une hauteur totale de 105 cm au bas du verre) sans que pour autant cela nuise à l’accessibilité.

  1. Eclairage

La longueur et la largeur du bac est aussi fonction de l’éclairage. Deux modes d’éclairage seront associés : une rampe T5 associé à un éclairage Led. Afin de limiter l’aspect plat du T5 la rampe T5 sera mis dans le sens de la longueur et entouré à l’extérieur de spots Led de 50W de puissance.La taille d’une rampe (8 x 80 W) sera approximativement de 150cm x 46 cm. En complément un éclairage par des LED Multichips sera réalisé sur environ : 40 cm sur toute la périphérie du bac.

  1. Brassage

La longueur du bac sera limitée à la capacité de brassage des pompes afin qu’il n’y ai pas de pompes de « reprises » sur la longueur. Il y aura deux pompes sur la face avant (largeur).Une partie du brassage sera assurée par un brassage par circulation fermée à partir de la surverse (closed-loop). La prise d’eau se fera dans la surverse par un perçage pour du tube en 40. La pompe utilisée sera une deltec externe (10 000 L/H). Il n’y aura pas de système d’ocean motion mais juste un brassage complémentaire. Cela permet de générer des courants favorables à la remise en suspension des sédiments. Le but est surtout qu'ils finissent par se déposer dans la décantation et non dans une zone inaccessible du décor.

  1. Evaluation de la taille du bac

A partir de ces contraintes, il est possible d’envisager plusieurs hypothèses sur la taille du bac :

Proposition de dimension du bac en cm

Longueur (cm)

Largeur (cm) (Profondeur)

Hauteur (cm)

Poids du verre (kg)

Surface (m²) (contact air)

Volume brut (L)

Volume net (L)

194,16

120,00

60

240,53

2,33

1397,95

1281,46

200,00

123,61

60

250,47

2,47

1483,32

1359,71

210,34

130,00

60

268,46

2,73

1640,65

1503,93

220,00

135,97

60

285,71

2,99

1794,81

1744,36

226,54

140,00

60

297,62

3,17

1902,94

1902,93

235,00

145,24

60

313,36

3,41

2247,88

1877,23

Après réflexion, le Bac fera donc 220 cm de long sur 136 cm de large et 60 cm de haut. La pièce est aérée par trois fenêtres (4 avec une cuisine ouverte), toutefois habitant à proximité de la mer on a quelques fois du vent d’est ou du sud est nous apportant des entrées maritimes. J’ai installé une VMC spécifique pour l’aquarium en disposant trois bouches au-dessus du bac. De même une climatisation est présente dans la pièce.

  1. Les supports

Pour éviter le souci de corrosion j’ai opté pour un support traité et thermolaqué. Deux supports sont réalisés : un pour le bac et un autre pour la partie technique.Ces structures doivent être assez solides pour supporter les bacs, répartir la masse sans poinçonnement et ne pas se plier.

J’ai choisi une structure de type table avec un cadre haut et bas. Les longerons haut et bas font 100 mm x 50 mm. Les pieds au nombre de 6 font 50 mm x 50 mm. Deux longerons transversaux relient les pieds centraux. C’est donc une structure de 2200 mm x 1360 mm x 1000 mm et qui bien sûr ne passe pas les portes ni les portes fenêtres double battant.

La personne qui a réalisé les supports a découpé le meuble en deux au niveau des pieds afin que ces derniers rentrent dans la maison. Au niveau de tous les pieds une barre carrée sur toute la hauteur du support est intégrée en force à l’intérieur. Ainsi tous les pieds sont renforcés en deux fois 3 mm d’épaisseur. La planitude est vérifiée en rajoutant une plaque de bois en aggloméré hydrofuge de 30 mm plus du polystyréne expansé sur 20 mm. La hauteur basse du bac est à 1050 mm pour une hauteur de verre de 1650 mm.

Le même support a été réalisé pour la partie technique mais un peu plus haut afin de surélever la zone technique de 200mm par rapport au sol : 2100 de longueur x 1300 mm de hauteur x 1000 mm de profondeur.

La hauteur de la partie technique permet d’avoir un bac de filtration assez haut afin d’intégrer des écumeurs externes et permettant d’accepter un volume d’eau important en cas de coupure. La partie la plus compliquée a été de caler le support extérieur du fait de la pente réalisée dans la véranda et du fait qu’il n’y avait pas de pieds mais un cadre supportant les bacs

 

 

Meuble1.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu as de très jolies bacs .

Mais comment fais tu dans le tableaux que tu présente pour faire couper des verres de 210.34 cm , ou 137.97cm par exemple ... ???:D

Tu a un verrier de précision ? lol

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas mal.

Si j'ai bien compris, le closed-loop est en fait un open-loop puisque la pompe n'est pas en circuit fermé mais dans la cuve technique.

Pour revenir à cette histoire de métal précieux et son nombre 1.618. Si je calcule le côté (a+b)/a = (135.97 + 60)/135.97 = 1.44 :tapechaise Ce serait pas plutôt le nombre de bronze ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'autant que quand on est face à un bac, ne faudrait-il pas plutôt juger, selon le nombre d'or,  de la longueur par rapport à la hauteur plutôt qu'a la profondeur ,qu'on ne peut voir mais seulement estimer ? Lorsque les égyptiens ont construits les pyramides, ils prenaient en compte la longueur de la base et la hauteur de l'ensemble il me semble. Et le rapport donne le nombre d'or.

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 31 minutes, Denisio a dit :

Pas mal.

Si j'ai bien compris, le closed-loop est en fait un open-loop puisque la pompe n'est pas en circuit fermé mais dans la cuve technique.

 

Euh...je n'ai pas compris la pompe du "close loop" n'est pas dans la cuve technique sinon c'est la pompe de remontée. Elle prend l'eau dans la surverse et envoi un flux par les quatre sorties situées sous le bac et envoi le flux d'eau au travers des pierres, il n'y a pas de filtration par l'intermédiaire de cette pompe (ou juste par le fait que le flux d'eau traverse les pierres du bas vers le haut). Cela me permet également de faire passer des nauplii d'artémia, copépodes voir rotifère vivants au travers des différents modules. Ces derniers ne sont pas broyés par la pompe.

olivier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, chprieur a dit :

Lorsque les égyptiens ont construits les pyramides, ils prenaient en compte la longueur de la base et la hauteur de l'ensemble il me semble. Et le rapport donne le nombre d'or.

Certes... les égyptiens excellaient dans la construction de pyramides mais étaient très moyens à cette époque en ce qui concerne les aquariums !

D'ailleurs, on en a retrouvé aucun en bon état dans la Vallée des Rois, CQFD !

Bravo Olivier pour ce nouveau bac, j'ai déjà hâte que tu le mettes en eau ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, olivier26 a dit :

Euh...je n'ai pas compris la pompe du "close loop" n'est pas dans la cuve technique sinon c'est la pompe de remontée. Elle prend l'eau dans la surverse et envoi un flux par les quatre sorties situées sous le bac...

Pour moi, le closed-loop c'est un circuit qui tourne en boucle dans un circuit fermé. Il y a donc des évacuation (peu importe ou dans la cuve) dont les tuyaux aboutissent à la pompe qui refoule dans des tuyaux lesquels se dirigent vers les rejets (peu importe ou dans la cuve) . Pas de pompe dans un cuve ouverte ainsi, à l'arrêt l'eau ne se vide pas. Ce circuit est toujours plein.

Dans ton cas, puisque la pompe est dans la surverse, c'est un circuit ouvert. Par contre, pas de risque de débordement à l'arrêt puisque elle est à un niveau haut. Finalement tu te dispenses des tuyauteries en amont de la pompe, ce qui est bien puisque tu as ainsi peu de perte de charge amont, un inconvénient du vrai closed loop. Tu peux te le permettre étant donné le grand volume de ta surverse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, Dompail a dit :

Certes... les égyptiens excellaient dans la construction de pyramides mais étaient très moyens à cette époque en ce qui concerne les aquariums !

D'ailleurs, on en a retrouvé aucun en bon état dans la Vallée des Rois, CQFD !

Bravo Olivier pour ce nouveau bac, j'ai déjà hâte que tu le mettes en eau ;)

Et la mer rouge, c'est quoi? :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Tout d’abord le poids (la masse exactement!!!) de l’engin. Si on part sur une base de 200 kg pour un support, on arrive à un poids total d’environ 2,4 T sur une surface de 3m², soit si le poids est réparti 800 kg/m².

La maison dispose d’un vide sanitaire, j’ai tout d’abord sonder ma dalle et « évaluer » sa solidité. Je n’ai aucune connaissance sur les contraintes exercées par une telle masse sur une dalle mais pour donner une idée la dalle fait 12 cm d’épaisseur et du fait lors de l’achat de la maison d’une différence de niveau j’ai fais un réagréage du sol suivi, de la réalisation par moi-même, d’un recarrelage par-dessus l’ancien carrelage, avec un double encollage. Cela m’a permis également d’avoir un niveau parfaitement plat. Pour l’instant, je n’ai observé aucun soucis (pas de carreaux cassés...) sans que la dalle soit renforcée.

Wait and see....

1-2-Travaux.jpg

1-3-Travaux.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Etape 2 : le collage du bac

Le collage du bac :

Il a été réalisé sur place en aout 2017 (oui c'est la bonne date 😀) sur le support du bac. La plaque du fond a été percée de quatre trous ce qui va permettre le passage des buses du close loop (boucle fermée). Trois faces seulement ont les bords polis. En tout, il y aura 17 vitres : - 5 pour l’aquarium proprement dit

- 8 pour les renforts longitudinaux hauts et bas

- 4 pour la surverse externe

Il a été réalisé à trois personnes. Des renforts longitudinaux ont été collés sur la vitre du dessous afin d’augmenter la surface de collage des vitres de cotés (2 fois 12 mm). Ces renforts sur tout le tour de l’aquarium sont entièrement siliconés avant d’éviter le développement d’algue entre les deux vitres. Puis classiquement les autres vitres ont été placés. Le silicone utilisé pour le collage est noir de la marque soudal.

J’ai réalisé une boite de débordement (surverse) externe au bac qui présente l’inconvénient de prendre un peu de place à l’extérieur du bac mais qui présente également de nombreux avantages :

- la surverse est accessible pour le nettoyage

- elle ne gêne pas le brassage à l’intérieur du bac

- la lame d’eau collectée est importante car elle fait la largeur du bac soit 136 cm ce qui empêche la stagnation éventuelle de film gras.

Des renforts supérieurs, croisés, intégrant la surverse ont été collés. L’intégration de la surverse dans ces renforts est important car le poids de la surverse d’environ 60kilo une fois pleine apporte une contrainte importante sur la vitre du fond de l’aquarium. Le silicone, n’aimant pas travailler par cisaillement, risqué de se décoller par le haut. Il est également possible de renforcer le support de la surverse par un collage de bandes de verre en dessous.

Sur cette surverse, j’ai réalisé deux perçages en 60mm pour des descentes en 50 mm qui vont à la cuve technique et un perçage en 50 pour du 40 mm qui alimente la pompe du close loop. Cette dernière alimente 4 sorties en 25 mm situées sur la vitre de dessous. Pour plus de sécurité, j’ai positionné sur les sorties des plaques de verre que j’ai percé en épaisseur 10 mm. Ces plaques de 40 cm de côté sont entièrement siliconées sur la vitre de l’aquarium.

La vitre latérale de l’aquarium coté mur ne fera que 55 cm de haut du coté de la surverse (surverse sur la totalité de la vitre).

 

collage1.jpg

collage12.jpg

collage3.jpg

collage4.jpg

collage11.jpg

collage7.jpg

collage8.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vu sur la surverse externe, il y a en tout trois perçages : deux pour les descentes et une pour la pompe de circulation (deltec eflow 10 : 9000 L/H très silencieuse enfin pour moi...).

Avec perçage du mur pour la remontée qui sera en diamètre 40.

 

surverse2.jpg

surverse3.jpg

surverse4.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En plus du double ceinturage (ceinturage du fond (totalement siliconé en transparent pour éviter les algues dessous) en 12 mm ce qui me fait un collage en 24 mm) j'ai placé quatre plaques de 40 x 40 cm sur toutes les sorties du brassage du fond en les perçant pour passage du passe paroi. Ces plaques collées entièrement au silicone transparent vont supporter en partie des modules de pierres.

 

sortie closed loop.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ahhhhhhh que ça fait plaisir de voir ton projet avancer. :%%):clap


Je vois que tu es fidèle. Tu utilises la même serviette depuis au moins 5 ans :D

566215130_post-425-0-89108600-1408869280_thumb(2).jpg.f47bfb445a95c1531368b7c5f584c641.jpg

 

Il y a 2 heures, Jean-Pierre-1608 a dit :

Eh bien, sacré bac. Il faut que je fasse une extension à ma maison...😉

Et encore ! Olivier remplace ces petits bacs avec ce 1800 L. Je me demande d'ailleurs si ce n'est pas juste un complément.
Qu'en sera-t-il lorsqu'il va décider de remplacer celui-là ?
post-425-0-91737500-1408870008_thumb.jpg.c0aef9e3803532440cc36fb623423b9f.jpg

 

Vivement la suite !!!

:joystick

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 8 heures, olivier26 a dit :

Le bac a été mis en eau en octobre 2017 soit deux mois après le collage. J'ai utilisé 100% d'eau de mer naturelle.

Dans ces conditions on peut :

prelevementEDM-1.jpg

prelevementEDM-4.jpg

prelevementEDM-3.jpg

 

Dans ces conditions on ne peut pas :prelevementEDM-2.jpg

Olivier, je confirme. J'ai perdu toute ma population( hormis mon xanthurum que j'ai toujours) en prélevant de l'eau 

dans des conditions identiques

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Bubule a dit :

Ahhhhhhh que ça fait plaisir de voir ton projet avancer. :%%):clap

 

 

Et encore ! Olivier remplace ces petits bacs avec ce 1800 L. Je me demande d'ailleurs si ce n'est pas juste un complément.
Qu'en sera-t-il lorsqu'il va décider de remplacer celui-là ?
post-425-0-91737500-1408870008_thumb.jpg.c0aef9e3803532440cc36fb623423b9f.jpg

 

Vivement la suite !!!

:joystick

Hélas ma petite baignoire a été détruite... snif snif

Mais pour la bonne cause !!!!

olivier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici