Aller au contenu

pompe doseuse : comment ça marche ?


Messages recommandés

Bonjour, et d'avance merci à ceux qui prendront le temps de me répondre.

J'ai compris le principe des pompes doseuses = elles "pompent" une dose" et la font circuler de la bouteille à l'endroit où arrive le tuyau. MAIS... comment ça marche au juste, mécaniquement parlant ?

Ensuite, comment on contrôle le volume pompé et la fréquence des injections ? C'est juste mécanique, ou il faut un boitier de contrôle en plus des sortes de barres avec les têtes qu'on voit quand on google "pompes doseuses 4 canaux aquarium" ?

Enfin, est-ce bruyant ? (c'est pour voir si c'est envisageable d'en installer une qui fasse plein de petits ajouts toute la journée, y compris la nuit, ou si on part sur un système plus brut avec juste quelques ajouts dans la journée)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

Il y a 16 heures, Virginie a dit :

J'ai compris le principe des pompes doseuses = elles "pompent" une dose" et la font circuler de la bouteille à l'endroit où arrive le tuyau. MAIS... comment ça marche au juste, mécaniquement parlant ?

C'est un petit moteur qui fait tourner des galets (généralement 3 à 120°). Ces galets pincent un tube souple et font avancer ce pincement sur une portion de cercle. Ainsi, il y a toujours une zone pincée, étanche entre deux galets, qui fait avancer une portion de liquide.
C'est le principe des pompes péristaltiques.
Le volume injecté est fonction de la vitesse de rotation et du volume du tuyau pincé (diamètre et longueur pincée).

 

Il y a 16 heures, Virginie a dit :

Ensuite, comment on contrôle le volume pompé et la fréquence des injections ? C'est juste mécanique, ou il faut un boitier de contrôle en plus des sortes de barres avec les têtes qu'on voit quand on google "pompes doseuses 4 canaux aquarium" ?

Oui, il faut un boitier contrôleur. Celui-ci permet d'envoyer la bonne tension aux pompes (5V), et de gérer les volumes et les périodes d'injection.
Sur les modèles à plusieurs têtes, le contrôleur est souvent intégré au boitier. Il existe des modèles (Grotech) où le module principal intègre un contrôleur et 3 pompes. Mais il existe un module extension (3 pompes supplémentaires) sans le contrôleur.
Sur ce type de pompe (Grotech, Neo3+, ...), la vitesse de rotation est constante (le débit en L/h est constant). Pour obtenir le volume souhaité, le contrôleur gère le temps de marche de chaque pompe.

 

Il y a 16 heures, Virginie a dit :

Enfin, est-ce bruyant ? (c'est pour voir si c'est envisageable d'en installer une qui fasse plein de petits ajouts toute la journée, y compris la nuit, ou si on part sur un système plus brut avec juste quelques ajouts dans la journée)

Oui, les pompes peuvent être bruyantes. Surtout si elles sont fixées sur un support qui fait caisse de résonance. Les Grotech sont assez silencieuses comparées à d'autres marques.
Enfin, les têtes de pompes (galets + tube + carter) sont un organe d'usure à remplacer de temps en temps (lorsque le volume injecté devient variable sans changement de programme). Y penser en cas d'achat d'occasion...

En tous cas, je trouve le principe de la supplémentation par pompes doseuses très adapté pour des petits aquarium jusqu'à des bac de 700 L moyennement peuplés.

 
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Partant du principe qu'il est préférable d'avoir la plus grande régularité des paramètres de l'eau, la pompe péristaltique est l'outil idéal. Le budget incite parfois à des choix plus simples, moins précis qui peuvent néanmoins convenir. Tout dépend de ce que l'on souhaite doser. 
Le bruit peut être un handicap, par exemple dans une chambre, mais il n'est pas non-plus si important. Au pire, on peut lui prévoir un caisson insonorisé. Les injections étant souvent brèves, ce n'est pas très rédhibitoire.

Le point le plus critique est la régularité du dosage, soit que quelque chose se dérègle, soit que les molettes se bloquent. Aussi, il faut choisir du bon matériel si le dosage concerne la qualité de l'eau et vérifier régulièrement les volumes injectés. Les boitiers de commande permettent parfois de procéder à un étalonnage. 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

On me propose celle-ci : https://www.akouashop.com/accessoires-materiel-divers/pompes-doseuses/bubble-magus-bm-t01-pompe-doseuse-3-canaux-pour-l-automatisation-des-apports-de-produits-liquides.html

Elle fait partie des types de budgets qu'on n'avait même pas regardés, vu qu'on en trouvait autour de 150€.

Je peux vous demander votre avis (c'est pour un bac reefer 170, soit 130 l + la décante) ?

Modifié par Virginie
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il y a 8 heures, Denisio a dit :

 la pompe péristaltique est l'outil idéal. Le budget incite parfois à des choix plus simples, moins précis qui peuvent néanmoins convenir. Tout dépend de ce que l'on souhaite doser. 

Merci, je suis en train de chercher les différences entre les pompes péristaltiques et les pompes "normales" : ce n'est pas clair pour le moment, sauf pour le prix : une pompe 1 canal des premières coûte le prix d'une pompe 4 canaux des autres  = "oups". Ca me paraît difficilement raisonnable à ce jour.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

il y a 38 minutes, Virginie a dit :

Merci, je suis en train de chercher les différences entre les pompes péristaltiques et les pompes "normales" : ce n'est pas clair pour le moment

Les pompes péristaltiques sont celles majoritairement employées pour le dosage. Ce sont des pompes volumiques.

Le second avantage est que le fluide n'est jamais en contact avec d'autres éléments que le tube souple. Il ne passe pas dans des chambres à piston, engrenages, centrifuges (turbine, palettes) ou vis, que l'on rencontre dans les autres principes de pompes.

 

il y a 49 minutes, Virginie a dit :

Sauf pour le prix : une pompe 1 canal des premières coûte le prix d'une pompe 4 canaux des autres  = "oups".

Oui. il existe des pompes mono-canal à des prix qui peuvent être élevés. C'est principalement lié au facteur de marche admissible de l'équipement.

Ces pompes (mono-canal) sont souvent utilisées pour de la marche permanente. Ce ne devrait pas être ton cas.

L'apport de solutions de supplémentations selon la méthode Balling pour un 170 litres normalement peuplé, ne devrait pas dépasser les quelques ml/jour. Un modèle multicanaux devrait parfaitement répondre à tes besoins ...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 an plus tard...

Bonjour à tous,

Je relance le sujet : j'ai compris comment ça marchait, et aussi comment ça "couacait"... j'ai mis une blue-marine sur le petit bac, et en gros, j'ai eu pas mal de soucis qui font que je n'ai aucune confiance dans cet appareil et que je ne lui confie qu'un complément minime de KH.
Sauf que sur le grand bac, les compléments à apporter sont plus importants = il pourrait y avoir moins d'erreurs dues à des distributions finalement trop petites pour lesquelles une variation est importante (distribuer 1,5 ml au lieu de 1, c'est un écart non négligeable, mais distribuer 21 ml au lieu de 20, ça a moins d'impact).

Je me demande :
-
si je peux mettre la Blue-Marine sur le gros bac, en pariant sur le fait que les imprécisions auront moins d'impact et avec une meilleure compréhension actuellement (de la surveillance à faire de ce que fait cet appareil), et prendre un autre modèle (peut-être juste 1 ou 2 canaux, vu que je n'ai pas encore de compléments autre que le KH à faire) pour le petit,
- ou s'il vaut mieux faire chauffer la CB et prendre 2 nouveaux appareils (1 pour le gros bac, 1 pour le petit),
- et si oui, quelle marque ? Kamoer ? RedSea ? DD Ocean ? Grotech ? ... ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hello Virginie,

J'utilise deux marques depuis une bonne quinzaine d'années. Je ne peux que faire un retour sur celles-ci (Neo3+ et Grotech)

Les deux me semblent très similaires en fiabilité. Le point faible reste le tuyau qui est le plus sollicité. Si fuite, hormis un dosage nul ou erroné, le liquide peut se répandre coté moteur. Ce qui l'endommage.

Coté SAV, Neo3+ m'a toujours dépanné. Mais il est toujours préférable d'avoir en stock une tête d'avance (corps + galets + tube).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hello,

J'ai longtemps utilisé des pompes de rinçage de lave vaisselle pro.

C'est indestructible, environ 100€ la pompe, tu choisis le débit (fixe) a l'achat et tu pilotes les injections avec un bête programmateur électrique. Je m'en servais avec un RAH.

Tu les trouveras sur eBay en cherchant 'seko dosing pump', dans la boutique tu as aussi toutes les pièces détachées nécessaires.

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Le 4/2/2022 à 11:35 AM, Virginie a dit :

Bonjour à tous,

Je relance le sujet : j'ai compris comment ça marchait, et aussi comment ça "couacait"... j'ai mis une blue-marine sur le petit bac, et en gros, j'ai eu pas mal de soucis qui font que je n'ai aucune confiance dans cet appareil et que je ne lui confie qu'un complément minime de KH.
Sauf que sur le grand bac, les compléments à apporter sont plus importants = il pourrait y avoir moins d'erreurs dues à des distributions finalement trop petites pour lesquelles une variation est importante (distribuer 1,5 ml au lieu de 1, c'est un écart non négligeable, mais distribuer 21 ml au lieu de 20, ça a moins d'impact).

Je me demande :
-
si je peux mettre la Blue-Marine sur le gros bac, en pariant sur le fait que les imprécisions auront moins d'impact et avec une meilleure compréhension actuellement (de la surveillance à faire de ce que fait cet appareil), et prendre un autre modèle (peut-être juste 1 ou 2 canaux, vu que je n'ai pas encore de compléments autre que le KH à faire) pour le petit,
- ou s'il vaut mieux faire chauffer la CB et prendre 2 nouveaux appareils (1 pour le gros bac, 1 pour le petit),
- et si oui, quelle marque ? Kamoer ? RedSea ? DD Ocean ? Grotech ? ... ?

Bonjour,

De mon coté j'évite de faire des injections de petites quantité afin d'augmenter la précision. De plus cela évite que le produit reste selon la distance peut être plusieurs jours dans le tuyau d'injection. A partir des solutions mères que je stock dans des contenants opaques au frais, je réalise des solutions filles qui sont des dilutions à différent niveaux (1%, 10 %...). J'injecte donc la bonne quantité de produits mais avec des volumes plus important car la concentration est plus basse. Ainsi la pompe ne travaille pas sur de petites quantités qui sont souvent peu précise mais sur des volumes plus importants où la précision est ben meilleure. Par contre les contenants prennent plus de place du coup.

olivier

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
 Share

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici