Aller au contenu

recharger le rac


Messages recommandés

Bonjour à toutes et tous,

cela va donc faire un an que mon rac tourne... et donc mon substrat est descendu (normal). Mais pas énorme, je dirais 1/4 voir 1/5, j'ai une grosse chambre de réaction (15 Litres).

 

J'aimerai donc refaire le plein, et en profiter pour laver le substrat existant. (J'ai eu des précipitations suite à des colmatages de ma vanne d'entrée comme vous pouvez le voir sur la photo ci dessous).

 

Est ce une bonne idée ? cela ne va t il pas changer les réglages de mon rac ? (je crains que si car il y aura plus de substrat donc par conséquence la dilution...).

 

 
il y a donc un an :
 
img_2314.jpg
 
et maintenant :
 
p7310810.jpg

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut,;

oui, c'est une bonne idée et je te conseillerai, si tes paramètres sont stables depuis un moment, de bien mesurer le KH de sortie avant tout opération.

Ensuite tu vides tout (je le fais dans une passoire en une ou plusieurs fois selon le volume) et tu rinces bien le substrat.

Gros nettoyage du réacteur, un peu d'acide chlo aide bien à aller traquer les petits sédiments sournois et après tu re remplis avec le substrat rincé et en complétant avec du neuf (rincé aussi)
Si tu as un pH-mètre qui régule le débit de CO2 cela ne devrait pas bouger beaucoup et tu vérifies le KH de sortie après 1 ou 2 jours pour affiner le réglage.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonne idée que de conserver un niveau mini de granulat et de nettoyer une à deux fois par an.

 

D'avis aussi de la jeter, surtout si elle est chargée de substrat fin qui retournera dans le bac, alimentant ainsi les sédiments. L'équilibre va vite se refaire au redémarrage.

 

Tu utilises toujours la petite colonne en sortie ? A mon avis inutile sinon à colmater la sortie.

 

Pour éviter la chute du débit par le mulm bactérien, dans le circuit de l'eau issue bac, je suis passé à un diamètre supérieur au tube classique d'osmoseur. En fait, ça a a définitivement résolu mon problème. Le mulm y est sûrement, mais reste sans incidence sur le débit.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Tu utilises toujours la petite colonne en sortie ? A mon avis inutile sinon à colmater la sortie.

 

oui je l'utilise toujours, mais je l'ai modifiée en perçant le haut de plusieurs trou, ainsi le co2 sortant de la chambre de réaction ne reste pas dans la chambre de dégazage.

Et surtout, comme du coup la chambre se vide, en fixant le tuyau de sortie a une hauteur fixe, cela me permet de m'en servir comme débitmètre.

Je peux ainsi contrôler visuellement le débit en sortie du rac et de l'ajuster facilement (j'ai collé un scotch indiquant le débit optimal, si il baisse ou augmente je corrige la vanne du débit).  tout simplement  :siffle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@Denisio : comment fais tu pour te brancher sur ta remontée ? 

Une pompe 1000 l/h avec sa crépine et son filtre dans la décante puis, comme pour un tubing 6mm mais avec  un tubing diamètre 8 mm  relié à l'entrée de  pompe de circulation avec Union simple 8 mm, faut choisir le filetage.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oui, ou encore une dérivation sur la ligne de remontée dotée d'une vanne de régulation alimentant le RAC.

L'eau remontante étant sensée être post traitée et sans sédiment ou autre cochonnerie pouvant encrassée le RAC plus vite que normalement.

 

Par exemple un truc dans le genre avec un T sur la remontée :

 

sortieRAC1.jpg

 

 

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

yes ok, en fait actuellement je suis piqué sur la remonté effectivement. Ceci évite d'avoir une seconde pompe juste pour le rac.

Mais il arrive que cela se bouche, du moins pas le tuyau, mais la vanne de réglage du tubing.

 

@Denisio, merci pour l'astuce et l'adresse du site que je connaissais pas ! :pouce

 

@Dompail : L'astuce du micron bag est pas mal du tout ! au moins plus aucun risque de colmatage de la vanne de réglage ! c'est le truc ultime qui tue ;) bon faut juste une pompe dédié pour alimenter le rac ce que j'ai pas ;( mais astuce "sauvegarder" dans mon dossier  :prosterne

 

@chris64 ton montage est impressionnant !  au moins avec une grosse vanne le risque de colmatage est aussi réglé !

 

 

bon du coup plein d'astuce !! tout ce que j'aime  :%%)

 

merci à tous !!

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Même avec le micronbag ça bouche, même avec du tubing 6/8mm au lieu du 4/6 !

Au début je mettais des pompes dédiés de plus en plus puissantes question de rajouter de la pression et éviter que ça se bouche, ce qui me forçait.... À fermer un peu plus le robinet et à finalement faire l effet inverse, c est à dire boucher plus vite !

 

J en étais arriver à une pompe Éden de 30watts de 1000 et quelques litres heure pour... Une dizaine de litres/heure !

 

Puis finalement toujours avec un T je suis redescendu à une pompe de 7watts de 400l/h... Et le robinet étant plus ouvert pour un même débit... Pour le moment ça a l'air de mieux tourner....

 

L'idéal étant d avoir un T en 12/16, avec une vanne 12/16 sur une sortie allant à la décante, et de convertir la seconde sortie du T qui va au bac en tubing du RAc... Et le débit du rac se règle en fermant le robinet qui va dans la décante .

 

Beaucoup sur reefcentral semblent avoir obtenu des résultats stables avec cette solution et une maxi jet 1200.

 

Moi depuis mes derniers essais, je suis passe de plus de 30w à 7w et le bac a gagne 1°

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

@chris64 ton montage est impressionnant !  au moins avec une grosse vanne le risque de colmatage est aussi réglé !

 

 

Il date de plus de 10 ans et je ne l'ai pas utilisé très longtemps.

Le petit bitoniau rouge est une pièce détachée, un accessoire de Maxi-Jet, et se colmatait trop vite.

 

La pompe doseuse de qualité était la solution pour moi, spécialement à la courte époque où IKS avait sortie une pompe délivrant 7 L/H.

Vite retirée du marché car trop de problème de maintenance et de retour chez IKS, incompatible avec l'image de marque qu'ils veulent donner.

 

Le problème vient avec les bacs de volume supérieur nécessitant des débits plus rapides. Or, les pompes doseuses à prix supportable dépassent rarement les 4 à 4.8 L/H.  Un débit de 1% du volume est un choix intéressant si l'on désire une marche en continu (24h/24), ce qui semble le choix favori dans le quartier !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

A mon sens (d'après mes expériences...) Une grosse vanne qui laisse passer 1l/H Versus une petite vanne qui laisse passer 2L/h, à pression et débit identique en amont de la vanne, en toute logique, la surface laissée ouverte au niveau de la vanne ne devrait rien changer et l'on devrait toujours se retrouver avec des..... débits d'éluât instable... et j'ai testé ça la semaine derniere en passant en passant d'une alimentation 4/6mm en 6/8mm ! et résultat, débit toujours instable en sortie de RAC malgré un micron bag !!!!!!!!!!!

 

La seule solution: avoir à laisser la vanne ouverte suffisement en grand pour éviter son colmatage, et à cela je ne vois qu'une solution:

-une pompe avec un débit le plus bas possible pour éviter de jouer avec les vannes,

-au lieu d'ouvrir une vanne pour passer de 0l/h à 1% du volume du bac au niveau de l'éluât, placer un T en 12/16+vanne 12/16 sur une branche en tubing+vanne tubing rac sur l'autre. et jouer avec la vanne 12/16 en la fermant suffisement pour que la pression force l'eau à aller vers l'autre sortie du T qui va alimenter le RAC... avec une pompe adéquate, il faudra juste légerement fermer la vanne 12/16 pour créer une pression adéquate pour que l'eau aille vers l'autre sortie du T qui estn en tubing RAC et donc qui va vers le RAC.

 

Sinon, en effet, c'est la pompe peristaltique.....

 

ou alors quand le RAC le permet, le faire fonctionner en débit rapide pour peu que l'on se retrouve pas avec un déséquilibre KH/Ca !

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 1 moi plus tard...

bonjour

 

Je suis actuellement dans l'interogation de quoi mettre pour alimenter mon RAC : une pompe annexe ou une derive de la remontée.

En fait j'ai une pompe de remontée classique (Eheim 12162) et à coté une pompe de derivation vers refuge (Eheim 1048) de 1000 L/H.

 

Je voudrai piquer mn RAC sur cette pompe de 1000 L/H.

 

As tu une photo du montage "T en 12/16 avec vanne ".

 

Si j'ai bien compris, la vanne est du coté bac/ refuge et on l'actionne pour augmenter la pression avant cette vanne donc faire deriver vers le RAC.

 

J'ai fait un schéma de ce que je pense etre juste.

 

Peux tu me confirmer s'il te plait.

 

Grand merci



avec le schéma c'est mieux

post-157-0-93716400-1379823028_thumb.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour,

ce qui fait que le débit est instable, c'est qu'il est bridé par un petit passage, la fermeture de la vanne, donc la moindre particule perturbe sensiblement le réglage.

De plus, si le RAC est alimenté avec une différence de pression importante (genre 2 m de colonne d'eau), la vanne devra être encore plus fermée que si le rac était alimenté avec une différence de hauteur d'eau entre l'entré et la sortie de l'ordre de 0.5 m.

Quand j’utilisais un RAC, je procédais donc de la façon suivante :

1/ la différence de pression entre l'entré et la sortie du RAC était faible, pour cela j’utilisais un piquage sur la remonté relié a un T. Une branche du T alimentait le RAC, l'autre repartait directement dans la décante, la perte de charge dans le tuyau repartant dans la décante devant simplement être suffisante pour que de l'eau passe aussi dans la branche alimentant le RAC.

2/ Pour ajuster le débit en sortie du RAC, je n'utilisais pas un robinet, car comme déjà dit, cela se bouche très facilement avec la moindre petite particule. A la place j’utilisais de la durite silicone de 1 mm de diamètre interne (dispo dans les magasins de modélisme), et je jouais sur la longueur de cette durite pour faire mon réglage. Pour régler le débit, il faut partir d'une durite trop longue (tests empiriques) et la raccourcir progressivement pour augmenter le débit jusqu’à obtention de la valeur désirée. Une pince de mohr sur la durite de sortie peu éventuellement être utilisée en complément pour ajuster une fois le réglage dégrossi.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

M enfin on ne le répétera jamais assez non plus.... A mes débuts, quand je n etais qu un jeune recifaliste,j avais appris au travers de la doc du rac tunze... Une autre façon : avoir un débit supérieur mais couper le CO2 du rac xxxxx heures:minutes....

 

Franchement, j éteint le CO2 de mon rac 7h30 par jour et hop, pas besoin de réduire le débit de mon grotech jusqu à un point de risque de colmatage ...

Et si j ai besoin de plus de calcium.... (pour peu que les besoins en kh/ça restent dans les mêmes rapport), je n ai qu à augmenter petit à petit le temps d ouverture de l électrovanne de CO2 ! Et y a pas plus précis je trouve !

 

En fait je joue sur le robinet du rac en évitant d atteindre un point de colmatage,et si y a trop de débit.... Hop je joue avec la durée d alimentation en co2

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

bon voila c'est fait, j'ai rechargé mon rac.

 

un an sans l'avoir ouvert, j'ai eu du mal a dévisser le bouchon.

 

puis direction la douche pendant que madame était en cuisine ! hé hé hé.

 

éh ben c'est pas beau ce qui coule du rac ! cela donne pas envie de remettre l'eau dans le bac tout ça !

 

j'ai donc tout rincé, fait le plein à 15Kg et remis en route, et par chance (!) l'eau du rac que j'ai jeté fut compensé par la recharge en substrat, du coup comme bien entendu j'avais pas préparé d'eau de mer .... ben c'était parfait !!

 

c'est reparti pour un an ! (et un mois pour re régler le rac  grrrrr )

 

p9241610.jpg

 

p9241611.jpg

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici