Aller au contenu

Plankton Pur de JBL


pierre77

Messages recommandés

Salut,

 

J'ai testé ce produit sur un échantillon que l'on m'a donné. J'ai d'abord observé sous binoculaire le plancton qui est je pense tous simplement lyophilisé directement après la pêche. Sur l'échantillon que j'ai eu PlanktonPur M il n'y avait que des copépodes du genre Calanus (pas de larves de Mollusques). Je ne suis pas convaincu de l'intérêt d'avoir des larves de mollusques dans l'alimentation je pense surtout que que ces larves rentrent dans le filet utilisé, on devrai en trouver plus dans le PlanktonPur S. Les copépodes après réhydratation sont plein c'est à dire qu'il n'y a pas que l'exosquelette telle qu'une carapace vide. Ce point est très important en terme de qualité nutritionnelle. De même, j'ai pu observer quelques gouttes lipidiques à la surface je ne sais pas si c'est apporté en plus ou bien du fait de la détérioration da quelques copépodes.

 

j'ai nourrit et tous les poissons ont acceptés cette nourriture sans hésitation (je n'ai pas de poissons difficiles).

 

A première vue, mais cela n'engage que moi, je pense que c'est un bon produit avec très certainement de très bonne qualité nutritionnelle qui peut permettre d'acclimater des poissons plus facilement tel que les Chelmons, anthias...si bien évidemment ces derniers ne sont pas concurrencés pas d'autres poissons qui se jettent dessus.

 

Je ne l'ai pas testé sur de l'élevage, bien sûr c'est de la nourriture morte qui ne se substitue pas à la nourriture vivante les premiers jours de vie de l'alevin, mais à partir de la métamorphose cela peut jouer sur la qualité des alevins en terme de coloration et de robes (bandes complètes pour les clowns).

 

olivier

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Je ne l'ai pas testé sur de l'élevage, bien sûr c'est de la nourriture morte qui ne se substitue pas à la nourriture vivante les premiers jours de vie de l'alevin, mais à partir de la métamorphose cela peut jouer sur la qualité des alevins en terme de coloration et de robes (bandes complètes pour les clowns).

 

 

Salut Olivier, comme toujours je bois tes paroles ! 

 

Et la une question me brule les doigts, jusqu'a aujourd'hui je pensais que le fait d'avoir ou non des bandes complètes sur la robe de clowns était uniquement du au patrimoine génétique !!

 

Tu penses que la nourriture a un impact ??? 

 

cordialement.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut,

 

En effet, la qualité nutritionnelle des aliments joue un rôle important sur la "robe des clowns". Plus le zooplancton sera enrichi, notamment en AG et moins il y aura de clowns atypiques. Cet enrichissement est moins important sur les copépodes mais sur les nauplii d'artémia c'est très important (sauf pour certaine artémia déjà enrichis). L'utilisation de la technique de W. Mai apporte, pour ma part, de très bons résulats (enrichissement au frigo avec une solution d'AG).

 

Toutefois, le patrimoine génétique doit aussi avoir son importance notamment lorsque ORA Farm sélectionne des Misbar, mais je serais curieux de voir la descendance.

 

olivier

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Ok donc tu as pu observer un effet sur les bandes sur tes repros, tres intéressant ça !

 

L'utilisation de la technique de W. Mai apporte, pour ma part, de très bons résulats (enrichissement au frigo avec une solution d'AG)

 

Sans abuser et dévoiler tes secrets ;) tu peux nous en dire plus la dessus, comment procèdes tu ? sous quelle forme fais tu les ajouts d'AG ?

 

Merci ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Oula !! il n'y aucun secret !!

 

Je n'ai pas trop développer pour ne pas polluer le post à Pierre.

Il y a deux articles sur le site ici : http://www.cap-recifal.com/page/articles.html/_/vivant/phytoplancton-et-zooplancton-les-indispensable-r38

et ici http://www.cap-recifal.com/page/articles.html/_/vivant/reproduction-du-poisson-clown-amphiprion-ocellaris-r39

où il y a une bonne partie des infos.

 

Tu peux regarder les § 543 et 544 de la première partie et sur cet article aussi :http://www.cap-recifal.com/page/articles.html/_/vivant/reproduction-d%E2%80%99hippocampus-reidi-r33 c'est évoqué au niveau du § 232

 

 

Pour résumer, je prends des artemias non enrichis, je filtre les artémia sur un tamis de 125µm je les place dans un ramequin avec peu d'eau et j’introduis quelques gouttes d'une soupe riches en AG (Nuocmam, jus de poisson, levure, selco). Je met le tout 24H au frigo, je refiltre et je donne le tout aux alevins. Je faisais de même pour les kauderni et j'avais du coup beaucoup moins de mortalité suite au stress (crise cardiaque)

 

olivier

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Salut, perso j'ai essayé aussi, tous les poissons de petites tailles ont eu l'air d'apprécier, par contre l'hépatus bof et le plus suprenant sont le flav et le scopas qui sont devenus fou en voyant que je mettais à manger mais qui se sont arrêtés net et n'y ont pas toucher… je retenterai un essai ce week-end

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

  • 4 mois plus tard...

Bonjour à tous,

 

Je n'ai pas encore testé cet aliment mais je m'intérroge sur le mode de conservation. Cet aspect a certainement un impact primordial sur la qualité nutritionnelle finale.

 

Je n'ai pas l'impression que le plancton soit lyophilisé puisqu'il est est livré hydraté dans son emballage. Il n'est pas stocké au froid avant ouverture et il ne contient pas d'agent conservateur. Dans ces conditions, je ne vois plus qu'un seul moyen de conservation: une pasteurisation avant emballage stérile. Cela voudrait dire que la nourriture est cuite avec toutes les conséquences nutritionnelles que cela impliquent ... Dommage.

 

Qu'en pensez-vous ?

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous,

 

Je n'ai pas encore testé cet aliment mais je m'intérroge sur le mode de conservation. Cet aspect a certainement un impact primordial sur la qualité nutritionnelle finale.

 

Je n'ai pas l'impression que le plancton soit lyophilisé puisqu'il est est livré hydraté dans son emballage. Il n'est pas stocké au froid avant ouverture et il ne contient pas d'agent conservateur. Dans ces conditions, je ne vois plus qu'un seul moyen de conservation: une pasteurisation avant emballage stérile. Cela voudrait dire que la nourriture est cuite avec toutes les conséquences nutritionnelles que cela impliquent ... Dommage.

 

Qu'en pensez-vous ?

La pasteurisation est un procédé très bref et relativement basse température qui affecte peu les propriétés nutritives et organoleptiques des aliments. C'est très loin d'être aussi dénaturant qu'une cuisson (ou qu'une stérilisation).

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici