Aller au contenu

Ocean Passion On The Road n°44 en ligne


corse aquarium

Messages recommandés

Yesssssssssss emballer c'est peser, avec une partie sur l'Ozone et les Uvs !!!! :%%)

 

 

Au sommaire de ce numéro 44 :
 
C'est à Agen que Fred nous reçoit pour ce quarante-quatrième numéro d'Océan-Passion On The Road.
Un bac de 2,50 m de façade sur 90 centimètres de largeur pour un volume d'eau d'environ 1600 litres et un récifaliste qui affiche un goût prononcé pour les poissons, souvent en couples, en paires ou même en bancs. Mais les coraux sont bien loin d'être en reste dans ce bac récifal mature…
Puis, un trente-septième opus d'Alain, intitulé "à propos de l'UV et de l'ozone...".
Qu'il s'agisse d'intervenir préventivement lors de l'introduction d'un poisson ou, par exemple, dans un but curatif en cas d'infestation avérée de Cryptocaryon irritans ("maladie des points blancs"), la plupart des récifalistes seront amenés un jour ou l'autre à utiliser un stérilisateur UV ou un ozoniseur. Autant en connaitre les spécificités, avantages et inconvénients...
 
Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Juste visionné, transporté par diligence spéciale :)

 

Ahhh le bac du pote Fred à la barbichette. Un aquarium avec du volume 1600 litres, beaucoup de volume avec une installation de 2500 litres, mais surtout un bel espace de nage. Normal, Fred  aime bien les poissons et dans son bac les poissons profitent. Le bac a malheureusement subi une longue et forte montée de température juste avant le tournage. Quelques coraux décolorés en conservent encore le souvenir et le RAC également  :(

Fred évoque pour son bac, la SPA des poissons. Ce n’est rien de le dire, la Fred’s home familly est une vraie ménagerie. On ne décompte pas les chats, chiens, cochons d'inde, les animaux du bassin, les tortues, le python et j’en passe.

 

Quand Fred évoque 0.016 mg/l de PO4, on peut imaginer qu’ il s’agit de 0.16 (qui sont retombés à 0.03)   ;)

 

 

Et puis je me régale toujours d’écouter les commentaires et les recommandations d’Alain. Cet épisode sur l’utilisation de l’UV et de l’ozone n’échappe pas à l’intérêt habituel. Ce qui m’épate toujours dans ces opus de vulgarisation scientifique, c’est la capacité d’Alain (bien aidé par son questionneur) à résumer et détailler s’il le faut, l’essentiel de ce qui doit être connu sur un thème donné. Un outil pédagogique  remarquable, à la portée de tous : débutants et plus aguerris.

 

Concernant l’amélioration du rendement de l’écumeur en présence d’ozone, qu’Alain justifie par la dégradation des acides gras lesquels perturbent l’écumage. Je me demande si c’est finalement une bonne chose. Ces acides gras dans la masse d’eau, ne participent-ils  pas à la nutrition des animaux et plus particulièrement des invertébrés ?

 

Dans cette seconde séquence, j’ai adoré les gros plans sur les crevettes et crabe, il faut le reconnaître, bien plus photogéniques que l’ami Alain.

 

Merci Compère  :)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

a propos des uv j'espere trouver une réponse a mes questions genre peut on mettre un uv surdimensionné par exemple un uv de 36w donné pour 1500 litres sur un bac de quarantaine de 150 litres pour vraiment stérélisé le bac ou cela ne sert t'il a rien et peut meme etre dangereux pour les poiissons malgré que seule l'eau de la chambre de l'uv est traité et non le bac directement??? :( en visant les cyptocarions en priorité..merci si vous avez un début de réponse aussi ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il n'y pas à priori aucun danger (ni par ailleurs de réelle utilité) à surdimensionner un stérilisateur UV puisque l'ampoule UV "ne relâche rien dans l'eau" mais "traite" celle qui passe à son contact, sous son rayonnement.

D'ailleurs, l'efficacité de ses stérilisateurs est souvent moindre parce qu'ils sont fréquemment mal employés (débit de passage trop élevé, ampoule en fin de vie ou de bien trop faible puissance au regard du débit justement).

Il faut donc ajuster le débit d'alimentation en eau à la puissance de l'ampoule de façon à ce que le temps de contact soit suffisant. Le bon "dimensionnement" du stérilisateur est dépendant de ce ratio.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

oui je savais le complicité débit puissance ,coté ampoule je change meme avant l'heure j'avais juste un doute si les rayons pouvaient se retrouver dans le bac et irradiés en quelques sortes les poissons mais merci pour ta réponse c'est cela que je voulais savoir..cela dit je pense que sur un fish only de papillons,anges et autres chirurgiens fragiles(leucosternon par exemple) un uv surdimensionner 12 ou voir 24/24h serait plus prudent et salutaire pour les conserver en long therme..

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Yesssssssssss emballer c'est peser, avec une partie sur l'Ozone et les Uvs !!!! :%%)

 

 

 

 

http://boutique.opontheroad.com/video/6a5c1aaeb69fef882721abecf3e72ee073ccab43&amp

 

 

Au sommaire de ce numéro 44 :

 

 

C'est à Agen que Fred nous reçoit pour ce quarante-quatrième numéro d'Océan-Passion On The Road.

Un bac de 2,50 m de façade sur 90 centimètres de largeur pour un volume d'eau d'environ 1600 litres et un récifaliste qui affiche un goût prononcé pour les poissons, souvent en couples, en paires ou même en bancs. Mais les coraux sont bien loin d'être en reste dans ce bac récifal mature…

Puis, un trente-septième opus d'Alain, intitulé "à propos de l'UV et de l'ozone...".

Qu'il s'agisse d'intervenir préventivement lors de l'introduction d'un poisson ou, par exemple, dans un but curatif en cas d'infestation avérée de Cryptocaryon irritans ("maladie des points blancs"), la plupart des récifalistes seront amenés un jour ou l'autre à utiliser un stérilisateur UV ou un ozoniseur. Autant en connaitre les spécificités, avantages et inconvénients...

 

http://boutique.opontheroad.com/liste-des-dvd/62-ocean-passion-on-the-road-44.html

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

oui je savais le complicité débit puissance ,coté ampoule je change meme avant l'heure j'avais juste un doute si les rayons pouvaient se retrouver dans le bac et irradiés en quelques sortes les poissons mais merci pour ta réponse c'est cela que je voulais savoir..cela dit je pense que sur un fish only de papillons,anges et autres chirurgiens fragiles(leucosternon par exemple) un uv surdimensionner 12 ou voir 24/24h serait plus prudent et salutaire pour les conserver en long terme..

 

Tu verras et entendra qu'Alain apporte pas mal d'éléments de réponses. L'UV ne traite que ce que contient la colonne d'eau et seulement ce qui passe dans l'UV. Malgré cette relative inefficacité, il peut freiner la prolifération des pathogènes et donc de cette manière contribuer à la lutte. Préventivement : pourquoi-pas, le temps d'un traitement : sûrement, mais sur le long terme.... je te laisse découvrir ce qu'il en dit ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Il n'y pas à priori aucun danger (ni par ailleurs de réelle utilité) à surdimensionner un stérilisateur UV puisque l'ampoule UV "ne relâche rien dans l'eau" mais "traite" celle qui passe à son contact, sous son rayonnement.

D'ailleurs, l'efficacité de ses stérilisateurs est souvent moindre parce qu'ils sont fréquemment mal employés (débit de passage trop élevé, ampoule en fin de vie ou de bien trop faible puissance au regard du débit justement).

Il faut donc ajuster le débit d'alimentation en eau à la puissance de l'ampoule de façon à ce que le temps de contact soit suffisant. Le bon "dimensionnement" du stérilisateur est dépendant de ce ratio.

 

Que voulais tu dire : Il n'y pas à priori aucun danger, il y a sûrement danger, il n'y a pas de danger à priori :%)

J'ai l'impression qu'Alain est plus clair là-dessus, notamment par rapport à l'efficacité des UV destinés au marché aquariophile.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

C'est une façon comme une autre de rester prudent quant à ce qu'on peut écrire sur un forum public... D'une part, parce qu'il faudrait bien plus de connaissances que je n'en ai pour s'autoriser à affirmer sans aucune réserve qu'un stérilisateur UV est toujours sans danger (pour qui ou quoi ?). Et, d'autre part, parce que nous sommes justement sur un forum et que j'ai bien souvent constaté qu'il y aura toujours quelqu'un pour reprendre et mettre en application une partie d'un propos, parfois totalement hors contexte, en affirmant "je fais comme ça parce qu'Alain l'a dit" :D

Par ailleurs, connecter 24 heures sur 24 et 365 jours par an un stérilisateur UV "surdimensionné" sur un bac récifal (et non sur un bac hôpital ou de quarantaine comme le précise Corse-aquarium), ne me semblerait pas anodin ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

le gros probleme de l'uv sur un bac d'ensemble récifal ou meme de poissons meme si ça peut aider a luter contre une eau verte ou une invasion de cryptocarions ou autres bactéries ou virus pathogénes c'est que ce meme uv tue meme les bonne bactéries d'eau ,celles la meme qui participent a l épuration biologique du bac meme si il reste celle des pv et du substrat.il peut en mon sens a la longue  y avoir des nitrites dues au débordement des bonnes bactéries par la charge de pollution poissons et coraux du bac..c'est le double tranchant de la lame...

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Effectivement, d'où mon "à priori sans danger" ou mon emploi peut-être trop fréquent du conditionnel qui doit donner l'impression que je passe l'essentiel de mon temps à marcher sur des œufs :D

J'endosse toujours le rôle du parfait candide quand j'interviewe Alain. Et pour cause, il s'agit rarement d'un rôle de composition même si je dois souvent beaucoup travailler avant les entretiens en révisant assidument mes tablettes afin de poser mes "questions bêtes" à bon escient.

Pourtant, plus j'avance (péniblement) en connaissance plus je me sens de plus en plus candide... Plus ce qui me semblait pourtant solidement acquis il y a peu finit souvent par être entaché de doutes, d'exceptions qui confirment la règle. Et pour certains sujets, les "à preuve du contraire" et les "il semblerait bien que" tendent à remplacer peu à peu les pourtant si rassurants "il est certain" et "je peux t'affirmer que"... Chienne de vie :D

Dans le cas présent, certes, les bactéries ne manquent pas dans un bac récifal, tant en nombres qu'en diversités de souches et de champ d'action, mais je n'ai aucune idée de l'impact à long terme de l'élimination systématique de celles présentes dans la colonne d'eau. Peut-être aucun ?!

Pour tout dire, je ne suis pas du tout sûr que nous disposions de données quantitatives et qualitatives détaillées quant à la nature précise de la flore bactérienne potentiellement présente dans la colonne d'eau d'un bac récifal (et puis ce serait sans fin... Quel bac récifal ? Mature, naissant ?! Avec quel flux entrant de nutriments ? Quels sortes de nutriments, etc, etc...).

Toute intervention et complément d'information à ce sujet serait bienvenue ;)

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

le gros probleme de l'uv sur un bac d'ensemble récifal ou meme de poissons meme si ça peut aider a luter contre une eau verte ou une invasion de cryptocarions ou autres bactéries ou virus pathogénes c'est que ce meme uv tue meme les bonne bactéries d'eau ,celles la meme qui participent a l épuration biologique du bac meme si il reste celle des pv et du substrat.il peut en mon sens a la longue  y avoir des nitrites dues au débordement des bonnes bactéries par la charge de pollution poissons et coraux du bac..c'est le double tranchant de la lame...

 

Ce qui régit la concentration de bactérie c'est bien le ratio consommable/consommateur. Si le consommable est présent (et toutes choses égales par ailleurs), à supposer que l'UV, l'écumeur ou tout autre procédé d'élimination, supprime une portion de la population, il y en aura toujours pour se multiplier et occuper l'espace. Et quand on sait la rapidité de leur développement, je ne pense pas qu'il y ait péril. D'autant plus que nos UV ne sont pas des foudres de guerre :(

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

 

Pourtant, plus j'avance (péniblement) en connaissance plus je me sens de plus en plus candide... Plus ce qui me semblait pourtant solidement acquis il y a peu finit souvent par être entaché de doutes, d'exceptions qui confirment la règle. Et pour certains sujets, les "à preuve du contraire" et les "il semblerait bien que" tendent à remplacer peu à peu les pourtant si rassurants "il est certain" et "je peux t'affirmer que"... Chienne de vie :D

 

C'est juste la vraie vie, le monde réel. Plus on étend notre champ de connaissances, plus on multiplie les questions nouvelles. Progresser dans le le noir avec une lampe torche, c'est éclairer et découvrir un espace nouveau tout en se rendant compte qu'au delà de la lumière, cet espace est bien plus grand et complexe qu'on ne le pensait. C'est pour cela qu'on appelle les chercheurs des chercheurs et non des découvreurs. Découvrir des nouveautés c'est vraiment pas compliqué mais persévérer sans jamais se lasser afin de donner du sens aux observations, c'est le plus difficile... et le plus amusant.

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Hello,

 

Deja visionner l'Opus sur L'UV et L'Ozone !!! ( au boulot :D  ) Excellent, j'en apprend beaucoup ! je comprend maintenant l'effet rapide sur mes poissons lors de la crise de point blanc ! ( Numéro à ne pas manquer ! )

 

Une question afin d'etre sur d'avoir bien compris :

 

Avec L'ozone, lors d'un traitement ponctuel ( comme je l'ai déja fais ) il est donc préférable de retirer son charbon actif ( dans mon cas en continu ) car celui ci va pendant le traitement "ralentir" voir " annuler " l'effet du traitment Ozone et justement en cas de surdose de O3 le charbon seras utile ?

 

( je sais pas si je suis bien clair la ... :-[  )

 

Reste le gros morceau du DVD le petit bocal avec DEUX pygos bon sang !!! j'y retourne :siffle

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici