Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

titi59

Identification d'un azoox

Messages recommandés

Bonjour à tous, j'ai acheté en novembre dernier un corail au poisson d'or en forme de "doigt" rouge-orangé avec des polypes blancs à nourrir donc visiblement un azoox. Depuis ce temps là, je n'ai jamais pu trouver l'espèce malgré mes recherches et visiblement c'est un azoox plutôt facile. Voilà des photos ouvertes et fermées, si quelqu'un a une idée merci !

 

post-2302-0-72369100-1465032410_thumb.jpg

post-2302-0-87791100-1465032495_thumb.jpg

post-2302-0-83545200-1465032561_thumb.jpg

post-2302-0-94837100-1465032621_thumb.jpg

post-2302-0-02047600-1465032682_thumb.jpg

 

J'ai eu un faux espoir en trouvant sur un site de vente exactement le même que le mien mais en plus grand sauf qu'il était vendu sous le nom de... distichopora ! Du coup je ne sais toujours pas...

 

post-2302-0-47518400-1465032803.jpg

 

Merci à tous !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'y ai déjà pensé mais non étant donné que Cavernularia est un ver et est de couleur beige, alors que le mien est un corail fixé sur un rocher et est rouge-orange ;)

 

post-2302-0-73350000-1465034423.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais un cavernularia ou un pennatule n'est pas accrochée à de la roche ?

du coup peut être Alcyonium...

Comment fais tu la différence entre un Paraminabea et Minabea ? Parce que j'ai 3 Paraminabea mais seulement un à de très longs polypes et les deux autres des petits polypes

longs polypes:

post-2302-0-60064300-1465724369.jpg

 

Petits polypes:

post-2302-0-46047800-1465724476_thumb.jpg

 

Et l'intrus inconnu, donc peut être Alcyonium, mais les polypes sont vraiment petits:

post-2302-0-04814600-1465724532_thumb.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Les pennatules disposent d'une sorte de tronc à la parie inférieure, dépourvu de polypes (pédicelle), qu'elles enfouissent dans des sols meubles. C'est leur moyen de fixation. Elles peuvent le déterrer pour l'enfouir ailleurs. Je n'ai jamais lu qu'elles se fixent à des supports durs.
 
Il semble, selon Fabricius et Alderslade,  que les espèces des faibles profondeurs (environ 10 m) désignées dans le genre Minabea sont en fait des Paraminabea. Minabea étant un genre que l'on trouve seulement dans les grandes profondeurs au Japon et Nouvelle Zélande. Il y a donc peu de chance de trouver Minabea dans le commerce aquariophile.
 
Paraminabea et Eleutherobia que l'on trouve surtout dans des grottes et sur des surplombs, sont relativement similaires en apparence. Les polypes de Paraminabea sont dimorphes, c'est à dire qu'il existe des polypes autozoïdes relativement longs entre lesquels on distingue de nombreux polypes siphonozoïdes, très petits. Les polypes du genre Eleutherobia de l'Indo pacifique sont monomorphes. Après, pour les distinguer, il faut analyser les sclérites au niveau du corps, en surface ou interne. Ceux de Paraminabea sont plutôt circulaires alors que ceux de Eleutherobia ont une tendance allongée. Ces genres, notamment  Eleutherobia, montre des caractères très variés ; je ne pense pas que la longueur des polypes soit un caractère d'identification à l'heure actuelle.
 
Alcyonium :  Contrairement à ce qui est écrit sur certains sites, ils ne font pas partie de la famille des Nephtéidés, mais  bien des Alcyoniidae (on s'en serait douté !). D'ailleurs, les magasins jonglent joyeusement avec les dénominations Alcyonaires, Alcyoniidés, Alcyonium. Ainsi, on trouve le nom d'Alcyonium à des individus qui n'en sont manifestement pas. Il y en aurait des zooxanthellés et d'autres non symbiotiques. Il me semble que les Alcyonium que l'on trouve accrochés aux substrats, sont en général formés de plusieurs branches se réunissant à la base ou à partir d'une même branche. Alors que Paraminabea et Eleutherobia forment plutôt des doigts isolés, comme des carottes. Mais finalement, il n'y a pas de risque d'en trouver dans nos aquariums, je découvre qu'il n'existe pas à ce jour d'Alcyonium tropicaux.
 
Je pencherais donc pour Paraminabea ou Eleutherobia. Il faudrait avoir un plan rapproché et très net pour distinguer d'éventuels polypes siphonozoïdes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ces explications très précises !

Quelles photos dois je faire pour voir où non si il y a des polypes siphonozoides ? Un macro des polypes du corail ou un macro du corps ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici