Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Denisio

Identification des scléractiniaires, protocole

Messages recommandés

Bonjour à tous,

Nous découvrons, bien souvent, l’ampleur de notre méconnaissance dès qu'il s'agit de nommer les coraux. En général on lance un sujet sur le forum, qui s'intitulera très probablement "aide identification corail" ou "cestquoiça". L'absence de renseignements initiaux et la médiocrité des photos déclencheront au mieux quelques propositions polies, la question s'évanouira ensuite, non résolue, dans les méandres du forum avec les topics du même nom et la bouture conservera son nom : « le corail violet, en boule, au fond » ! Nous pouvons pourtant nous donner toutes les chances d’aboutir, ensembles, dans le cadre d’une analyse méthodique que chacun pourra comprendre et adopter. Même si finalement quelques incertitudes persistent, le chemin parcouru, nous rendra un peu moins ignorants et nous pourrons rendre à chaque spécimen, les honneurs qu'il mérite. Pour mieux appréhender ce qui suit, il est utile de lire l'article :

 

 Identification des scléractiniaires

 

Le protocole d'analyse s'appuie sur quelques principes

1 - Engagements
Cette démarche se distingue d'une classique demande d'identification. Nous sommes ici dans une analyse collaborative dans laquelle le propriétaire du corail doit s'investir . La communauté de Cap Récifal s'efforce de proposer des solutions, chaque fois en argumentant. Il s'agit d'un engagement sur la durée dont chacun peut tirer des enseignements. Le choix du spécimen est essentiel. L'identification passe par l'analyse détaillée du corail, le spécimen doit être de forme raisonnable, de telle sorte que l'on puisse dégager des informations sur la morphologie générale de la colonie. Le propriétaire lance un topic du genre « Analyse corail 1». Ce topic sera plus facilement identifié dans le forum. Les photos et informations pertinentes des internautes pourront compléter une future fiche de synthèse, sur le spécimen identifié.

2 - Données de maintenance
Le propriétaire fournit les informations de maintenance, indispensables pour interpréter les variations liées à la maintenance en milieu captif. Les autres contributeurs pourront utilement évoquer leur maintenance au moyen de la même liste.

DONNEES
- AGE du spécimen dans le bac : ___ ans
- EMPLACEMENT : Position : haut, milieu, bas, indiférent.
- ECLAIRAGE au dessus du spécimen : HQI/T5/led. Puissance __ W. Température ___ K
- ECLAIREMENT résultant : important, moyen, léger, diffus, incident.
- BRASSAGE : Puissance : fort, moyen, faible. Flux : turbulent, laminaire
- CROISSANCE: rapide, moyenne, lente
- NOURRISSAGE :
- COULEUR : détailler et préciser si il y a impact de la position et de l'éclairage
- AGRESSIVITE : faible, moyenne, très urticant.

3 -Photos
Les différenciations tiennent parfois à des détails que seules des photos nettes permettent d'analyser. Elles doivent autant que possible présenter toutes les zones du spécimen :
- Vue d'ensemble de profil, permettant de renseigner sur la morphologie de la colonie.
- Vue d'ensemble de dessus, permettant d'apprécier la densité et l'agencement des branches et branchelettes.
- Vue rapprochée des branches ; ou de plusieurs lorsque plusieurs formes cohabitent ; les détails de la partie centrale et celui des extrémités sont instructifs.
- vues macro des corallites radiaux et axiaux, si possible avec un objet de référence (pince à épiler...), de façon à apprécier leur taille. Les macros doivent montrer les formes ainsi que leurs extrémités.


4 - Contributions des participants
La check-list qui suit permet de passer en revue les caractéristiques du spécimen en utilisant la terminologie standard, définie dans l'article « Identification des scléractiniaires ». Elle se limite à ce que peuvent dévoiler des photos.

CARACTERISTIQUES :
- MORPHOLOGIE DE LA COLONIE (Plusieurs tendances peuvent cohabiter, préciser lesquelles sont majoritaires) : Arborescente, buissonnante (cespiteuse, en touffe, corymbiforme, en coussin, hispide, prostrée), massive, encroûtante, columnaire, digitée, tabulaire, laminaire, foliacée, turbinée, libre
- ASPECT DES BRANCHES : Denses, poreuses, ramifiées, simples, grosses, petites, larges, aplaties, régulières, anastomosées, enchevêtrées, lisses, cylindriques, coniques, arrondies, effilées…
- ARRANGEMENT DES COLONIES : Plocoïde, phaceloïde, cerioïde, meandroïde, flabello-méandroïde, dendroïde, hydnophoroïde, thamnastérioïde, fungioïde. Prédominance des formes et régularité : circulaires, polygonales, vallées...
CORALLITES PRINCIPAUX ou AXIAUX : émergés, immergés. Profondeur ou hauteur : importante, faible. Diamètre : __mm. Forme des septes : fines, larges, en lamelles, rectilignes. Sommets des septes : lisses, dentelés. Nombre, cycle et régularité des septes primaires et secondaires. Côtes : présence, description. Murs larges, étroits...
- CORALLITES RADIAUX (Cas des branchus) : Longueur : longs, courts. Diamètre faible, moyen, important. Murs : larges, étroits. Forme : tubulaire, complet, incomplet, cochleariforme, nariforme, labial, conique, arrondi… Angle par rapport à la paroi principale : apprimé, perpendiculaire, émergé, immergé… Ouverture : biseautée, droite, circulaire, ovale, incomplète, en torche…

Les participants confrontent les information collectées aux regroupements d’Acropora dans l’article « Identification des scléractiniaires » et aux photos du site SDMAS « The Coral library » pour proposer les noms d'espèces correspondants et discuter de la pertinence des propositions.

A vos appareils, à vos notes, le protocole est finalement simple et l'habitude aidant, plutôt efficace. Il en sort toujours du positif :yahoo:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'avais lu un article il y a très longtemps (ça devait être un reefkeeping) sur l'identification des coraux. Il me semble que l'auteur était Borneman (mais peut-être me trompe-je).

En tout cas ses conclusions disaient qu'il était impossible d'identifier à 100% un corail sur photo d'un pied vivant car les facteurs locaux (éclairage, zone d'ombre, positionnement du flux d'eau) avait une important primordiale sur la forme du corail. Pour lui la seule façon était de prendre une branche, de la blanchir pour ne laisser que la structure calcaire et des faire l'identification à partir de l'arrangement des corallites.

Evidemment cela vient en complément de la morphologie de la colonie et de son arrangement mais en tout cas la classification définitive ne semble possible qu'à partir d'un morceau de corail mort.

 

Je vais essayer de retrouver l'article histoire d'étayer.

 

[EDIT] Rooo ! En faisant des recherches je viens de voir que Eric Borneman venait de se faire arrêter pour avoir nager dans une piscine qui n'était pas la sienne et qu'il n'avais pas couru assez vite : http://www.advancedaquarist.com/blog/eric-borneman-arrested

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, nous savons tout cela. Nous savons aussi, et M. Borneman ne nous contrediras pas puisque l'expérience le montre et des plus spécialistes que lui l'affirment, qu'il est possible, avec de bonnes photos détaillées, de cerner le problème. Dans certains cas, il n'est même pas besoin d'observation des corallites au microscope pour être sûr du résultat. De toutes façons, tout ceci vaut mieux que pas d'analyse du tout. Cette démarche n'intéresse que ceux qui souhaitent progresser dans l'identification et vu notre niveau dans ce domaine, ce sera facile :rirejaune:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai le Veron et son CD si ça peut aider. Au moins il me servira à quelque chose car à part les premières semaines je dois dire que depuis il prend un peu la poussière !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bonjour

 

...on lance un sujet sur le forum, qui s'intitulera très probablement "aide identification corail" ou "cestquoiça".

L'absence de renseignements initiaux et la médiocrité des photos ...

:pleure: :triste: :cavapas: :help: :mecontent:

Le Denisio y dit que mes photos sont moches, il est méchant le Denisio :pleure:

Régis

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

... d'ou l'intérêt de connaitre les conditions de maintenance, qui peuvent éclairer. C'est vrai qu'un Zanclus maintenu dans le Val d'Oise, ça nest plus vraiment pareil :horreur:

 

Tiens zanclus, si on te propose un truc qui correspond à 95% à un Granulosa et un autre à 90% un Lokani, ty prends pas à cause des 5 à 10% d'erreur ? C'est sûr, tu préfèreras un acro 100% certifié sp. ? .:langue:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la détermination sure et certaine n'est pas nécessaire

ça reste un jeu intéressant de s'essayer à la détermination, pourquoi s'en priver ?

 

dans la plupart des cas avoir un acro sp est déjà pas si mal :rirejaune:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ppfffff t'abuses là, je parle de l'identification sur certaines espèces.

 

et pi le nom qu'on donne je m'en fou un peu, le prochain corail que je ne serais reconnaître avec le veron ou autre, portera chez moi le doux nom de Pocillopora denisiora si il est moche :rirejaune:

 

si il est beau peut être Pocillopora dragonna ou lilaluna :timide:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai le Veron et son CD si ça peut aider. Au moins il me servira à quelque chose car à part les premières semaines je dois dire que depuis il prend un peu la poussière !

Salut,

 

T' as eu comment le CD ?

 

bachir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il était disponible, avec l'achat des 3 volumes Coral of the world sur le site de AIMS http://www.aims.gov.au/coralidcd/CoralID_Overview.htm Mais le site été restructuré et ils ont sacrément limité les accès. Maintenant, pour les achats, j'ai l'impression qu' il faut demander à Veron directement : http://www.aims.gov.au/docs/publications/bookshop.html mais il ne t'apportera rien de plus que les bouqins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello je me permet de suggérer un ajout au protocole . A mon avis il est indispensable d' ajouter sur les macro un objet référence pour donner l échelle une pince a épiler par exemple

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Bachir

Exactement comme Denisio a dit je l'ai acheté il y a bien longtemps avec les 3 volumes à l'époque où ma femme était encore étudiante. Du coup le tarif était vraiment très attractif.

Si ça t'intéresse je peux te l'amener pour un prêt longue durée. Franchement je m'en sers très très peu, en fait pas du tout. Surtout qu'à l'époque où je m'en servais tout était sur le site de l'AIMS.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Bachir

.

Si ça t'intéresse je peux te l'amener pour un prêt longue durée.

Salut cedus,

 

Les Veron , je les ai acheté , dés leur parution , mais à l' époque , il n' y avait pas de CD avec .

 

Je veux bien , j'accepte ta proposition avec plaisir , pour le CD

 

 

bachir,mode chien de la casse

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hello je me permet de suggérer un ajout au protocole . A mon avis il est indispensable d' ajouter sur les macro un objet référence pour donner l échelle une pince a épiler par exemple

ouaip l'unité de mesure c'est l'ocellaris de 3 mois :rirejaune:

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici