Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Cap Récifal

Les Octocoralliaires

Messages recommandés

Bonjour à tous.
 
Bon nombre de récifalistes qui apprécient "les coraux mous" n'ont pas pour autant conscience de maintenir des Octocoralliaires, heureusement, Denis Tournassat (Denisio sur les forums) est là pour remettre nos pendules à l'heure avec des articles qui leurs sont intégralement dédiés :

 

 Octocoralliaires 1 - Biologie : classification et anatomie

Octocoralliaires 2 - Biologie : nutrition, reproduction

Octocoralliaires 3 - Écologie

Octocoralliaires 4 - Maintenance

 

 

 

Qu'il s'agisse d'Alcyonaires (comme les "célèbres" Sarcophyton ou Xenia) ou bien des gorgones Haloxonia, Calcaxonia ou Scleraxonia, passant par les Stolonifères ou par l'ordre et le sous-ordre des Helioporacea (Héliopora) ou celui des pennatules, qu'ils soient symbiotiques de zooxanthelles ou au contraire azooxanthellés, tous appartiennent à la sous-classe des Octocoralliaires.
Apprendre à mieux les connaitre devrait aussi inciter plus d'un à renouer avec ces coraux qui, bien loin d'être dépourvus de couleurs, apportent tellement de vie et de mouvement à un aquarium récifal.
 
Un grand merci à lui pour cette série d'articles qui devrait faire date.
 
En attendant, vos remarques et questions sur ce fil de discussion, bonne lecture  ;)
 
L'équipe Cap récifal

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Faire date.... ! Je ne sais pas. Mais peu importe si ça peu servir à un seul lecteur :)

 

"Pourquoi cet article ?",  doivent penser la majorité des récifalistes. A l'heure du dur, du flashy, du truc à la mode..., les Octos peuvent paraître ringards à certains. De mon côté, un peu comme cette majorité d'aquariophiles, j'ai conservé l'impression d'être passé un peu trop vite aux SPS sans avoir pris le temps de mieux connaître ce que l'on nomme, parfois péjorativement, "les mous". Je devais penser qu'il n'y avait rien d'autre à découvrir que je ne savais déjà. Quel idiot j'étais !

 

Et puis, la lassitude du dur, les échecs restés sans solution, l'impression d'avoir fait un peu le tour de mon aquariophilie récifale, j'ai commencé à me pencher sur les azoox. De lectures en conversations, parmi tous les azooxanthellés (dont une majorité n'est pas des coraux), je me suis penché un peu plus sur le cas des Octocoralliaires azooxanthellés et découvert qu'ils étaient un concentré de difficultés. Ils réunissent tout ce qui peut compliquer leur existence et de ce fait devenaient un peu mon référentiel à suivre. Je me suis vite rendu compte que pour tenter d'héberger des Octos azoox., il me fallait mieux connaître les Octocoralliaires, tout court. Comme je prends des notes, surtout quand je n'y connais rien, pourquoi ne pas les partager ?

 

Bien entendu, je ne suis pas biologiste, ni scientifique et pas plus un expert en maintenance des Octocoralliaires : je n'ai donc rien inventé du contenu de ces articles. J'ai simplement tenté de synthétiser, avec le regard d'un récifaliste amateur, ce qui a été écrit (et confirmé) par ailleurs, en le complétant d'informations récentes, parfois peu développées sur les sites "grand public", que les scientifiques ont bien voulu rendre accessibles sur le net, via leur thèses ou rapports de recherche.

 

Ce travail a quelque fois bien dépassé le champ de mes connaissances. C'est donc sûr du soutien et du regard bienveillant de vrais scientifiques et experts de Cap récifal,  que je me suis lancé dans ce qui finira par être une aventure pour moi, avec tout ce que ça comporte de positif et d'instructif. Je les remercie encore (la tâche n'est pas terminée ;) ). Je remercie aussi les membres qui ont bien voulu transmettre leurs photos pour alimenter les chapitres à venir, de ces articles.

 

Rien d'anormal, à ce que ce topique ne provoque pas d'engouement. Vous l'avez compris, tout cela cache (plus vraiment maintenant) un objectif, celui de progresser avec ceux qui veulent démarrer et ceux qui sont déjà entrés de plein pied dans le monde des Octocoralliaires, celui des Octos azooxanthellées et puis j'avoue... celui des azooxanthellés tout court. Un prolongement de la tentative de Trevaly, de craquer le système des Azoox dans un précédent topique "Maintenance des azooxanthellés"

 

La route est longue et c'est bien mieux de la débuter doucement ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Denis, 

 

c'est un superbe article que vous nous avez pondu là !  :%%)  

​Je suis toujours autant impressionné par le niveau de compétences biologiques que vous avez.

 

Probablement qu'il ne produit pas un engouement visible et immédiat, très certainement car le niveau y est élevé et qu'il fait référence comme tu le dis si bien, à une branche de l'aquariophilie récifale devenue moins représentative de la masse des récifalistes contemporains.

 

Je pense que cet article intéressera longtemps des récifalistes  à la recherches d'informations pointues. Mais surtout qu'il ne se démodera pas, et progressera doucement avec l'avancée des connaissances.

 

Bravo pour ce travail de recherches et de partage  :pouce 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Certains ont la "main bleue" avec les coraux comme d'autres ont la main verte avec les plantes (ou même avec les algues, comme Dlteck2000 qui arrive à faire pousser dans son bac des espèces très rares que personne n'arrive à tenir :D ).

Ce qui est sûr, c'est que tout le monde gagne à avancer en connaissance. D'une part, pour s'orienter vers une meilleure maintenance des animaux captifs hébergés (tout le monde conviendra du fait que c'est bien le minimum auquel nous sommes impérativement tenus !). Et, d'autre part, parce qu'il serait vraiment dommage de passer à côté de "l'extraordinaire du vivant" et en particulier des coraux et dont nous n'entrevoyons qu'une infime partie en regardant pourtant un bac tous les jours.

Bref, la lecture de cette série d'articles demandera certainement un peu plus d'attention qu'un survol matinal de l'Equipe mais finalement pas plus que celle que la plupart d'entre vous consacre déjà aux notices de programmation des logiciels de gestion d'un bac et même encore moins de temps que celles qui devraient (au moins en théorie) vous permettre de commander l'allumage et l'extinction d'une rampe à leds aux heures de votre choix :D

Un grand merci à mon Compère Denisio, j'ai hâte de lire la suite ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un article fort intéressant et qui fait dire que je ne pas suis seul à "re-aimer" les "moux" .............. euh les Octocoralliaires.

Pour ma part je trouve que quelque pièces en pied de récif apporte une certaine légèreté et douceur visuelle.

 

Merci

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il faut effectivement un peu temps pour réellement lire cet article tellement il est riche d'informations. J'en suis à la moitié mais je le trouve vraiment très intéressant.

Chapeau et merci Denis pour cet énorme boulot

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Très bel article en hommage à ces mous si souvent délaissés au profit des durs, plus colorés. Perso, j'aime assez ce qui bouge... les mous et les lps.

Certains sont très beaux et je découvre nombre d'espèces dans cet article.

Les Pennatulacea sont très étonnants (maintenance ??).

Je vais le lire plus attentivement et rechercher des infos sur les espèces qui m'attirent. Je pense que cela va même relancer une motivation qui n'y était plus depuis un petit moment ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci !

 

Pennatulacea... j'ai eu une vérétille. En forme, toujours bien gonflée et polypes déployés. Elle semblait bien apprécier les nourritures lyophilisées, mais je n'ai pas eu la possibilité de bien analyser ses préférences. En effet, cet animal doit être fixé, le pied bien enfoui dans le sable. Mes souvenirs de plongée me faisaient plus penser à un sable très fin et souple, sans être vaseux. J'ai testé plusieurs types de sables, avec une bonne épaisseur mais à chaque fois, au bout de 1 à 3 jours, elle se gonflait et se laissait aller dans le bac, toujours gonflée. J'ai également modifié et réduit le flux de brassage en la protégeant derrière une roche, j'avais le souvenir de fonds très calmes, dans la zone au-delà des 20 m. Rien n'y a fait. Après 2 mois, je l'ai vu "fondre" en 24 h. Je n'ai pas su lui trouver de bonnes conditions.

 

Cette vraie difficulté solutionnée, j'ai l'impression que c'est un invertébré qui doit pouvoir être maintenu sans trop de problème.

 

 

Je pense que cela va même relancer une motivation qui n'y était plus depuis un petit moment ;-)

Bienvenue au club ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci sestilange,

Les photographes-plongeurs sont une mine d'images. Au fil de mes recherches je suis souvent émerveillé par des galeries photos qui mériteraient un plus large public. Certains conservent jalousement leurs petits bijoux sur des sites payants, on ne peut les blâmer sachant la difficulté et les heures passées pour sortir une photo acceptable. Beaucoup d'autres partagent et je prends plaisir à citer les sources, comme il se doit.

Côté bio, il y a quelques années, les plongeurs avaient de grosses lacunes concernant la connaissance des animaux côtoyés. On parlait plus volontiers des tissus pris en compte par le nouveau Suntoo ou de la sensibilité du dernier détendeur Beuchat, que d'Echinaster sepositus ou de Periclimenes amethysteus. Mais la commission bio de la fédé a fait un énorme travail de sensibilisation/formation sans compter son incontournable base de données Doris. La jonction est maintenant faite entre plongeurs et récifalistes, nous avons de nombreux sujets de conversation ;)
 

je vais pouvoir mettre mes Id a jour


Mais que sont des Id ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est parti pour un second tour, mais cette fois-ci avec la nutrition et la reproduction des Octocoralliaires.

 

Octocoralliaires 2 - Biologie : nutrition, reproduction

 

 

Des processus biologiques à l'origine du grand attrait de ces coraux pour les débutants et de leur multiplication dans les bacs des récifalistes. Mais on commence à mesurer, avec celui de l'alimentation, l'une des difficultés rencontrée dans la maintenance des espèces non symbiotiques.

 

Bonne lecture !

L'équipe Cap récifal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Encore une fois, quel boulot de titan... chapeau!  :prosterne

 

Loin d'avoir tout retenu, il me faudra y revenir à nouveau.

Après "l'écologie des octocoralliaires", y aura-t-il un quatrième volet consacré à la maintenance en aquarium?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci !

 

Oui, c'est le but et donc planifié. Concernant la maintenance des azoox, je ne manquerai pas de solliciter celles et ceux, sur CR, qui ont une petite expérience, sachant que dans ce domaine il y a peu d'infos et bien moins d'info fiable. Tu peux déjà te concentrer sur les forums Allemands ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, vous avez eu le temps de lire cette deuxième partie...

Nous allons maintenant procéder à une interrogation écrite :D

A moins que vous n'ayez quelques questions à poser à l'auteur :-[

C'est un travail remarquable, ne me dites pas que cela ne vous donne pas immédiatement l'envie de renouer avec ces coraux un peu trop souvent délaissés ces derniers temps ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour démarrer cette nouvelle année... un nouvel épisode de la série des Octocoralliaires :

 

Octocoralliaires 3 - Écologie

 

Dans quels conditions se développent-ils ? Comment vivent-ils dans leur environnement ? Comment survivent-ils face aux multiples agressions ? Autant de questions dont les réponses pourront peut-être leur offrir la place qu'ils méritent dans un aquarium.

 

Bonne lecture.

L'équipe Cap récifal.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici