Aller au contenu

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Mirage

Maintien des paramètres stable

Messages recommandés

Bonjour à tous, pourrai  je avoir votre avis sur la marche à suivre concernant mes paramètres :) .

Mon bac tourne maintenant depuis environ 2 ans , j'arrive a maintenir les paramètres avec mes changements d'eau tout les 15 jours, voici mes paramètres actuels :

  KH 7.7°

  CA 390mg/l

  Mg 1335mg/l ( maintenu avec mg grotech de temps en temps).

  PH 8 ( en milieu d'après midi).

Que pensez vous de ces résultats ? 

J'aurai voulu remonter un peu le CA ?

J'utilise le sel instant ocean , j'avais pensé à utiliser le reef crystal ou le bio sel tropic marin pour réhausser ce paramètre avant la mise en route d'un RAC , car j' ai peur d'agir sur le CA à l'aide d'un produit et déséquilibrer les autres éléments.

Merci d'avance pour vos réponses .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour les tests j'utilise les tests salifert, pareil pour le PH test salifert.

J'ai a disposition un ph mètre électronique , je vais le mettre en place.

J 'ai cru comprendre que le taux de calcium serait idéalement 3 fois moindre que le taux de magnésium soit dans mon cas de 445 mg/l environ.

A ce sujet a quelle fréquence est il raisonnable de faire les mesures du KH/MG/CA ?

Pour les coraux , ils semblent enfin pousser : belles pousses sur l'hystrix , acros  , c'est pour cela que je crains que mes paramètres s'effondrent ( car jusqu' à maintenant les coraux stagnaient .

La semaine dernière j'ai mesuré mon KH à 6.7°, j'ai ajouter manuellement de l'hydroxyde (reefkalk) pour le remonter en attendant le changement d'eau que j'ai réalisé avant hier , aujourd'hui je suis revenu à 7.7 °.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mirage, tu évoques tes paramètres mais rien sur ton bac. Les deux vont de pair, il me semble.
 
Si j'ai bien compris, tu maintiens ton bac depuis  2 ans, les coraux ont du bien pousser depuis. Et tu supplémentes avec des changements d'eau  uniquement. Pourquoi pas... si ce bac contient, proportionnellement, peu de calcificateurs. Sinon, il est bien normal de constater des fluctuations que l'on n'observerait pas avec une supplémentation régulière, automatique. Bien normal aussi de vouloir occasionnellement ajuster tel ou tel paramètre ou vouloir anticiper sur un déréglage, mais comment discerner un déréglage (anormal) au milieu de fluctuations (implicitement provoquées)  ? Ceci dit, même si il y a fluctuations, il faut bien admettre que la santé des animaux (la croissance des coraux) est le meilleur indicateur de maintenance.
 
Sur la fréquence de mesure... elle est bien variable. Ca dépend, bien sûr, de l'aquariophile plus ou moins anxieux : certains ne mesurent rien, d'autres très fréquemment. Personnellement, je suis de ceux qui ne peuvent piloter sans regarder la route. Quand cette route est connue et la visibilité bonne, quand le bac tourne sans aucun problème, je mesure une fois par mois. Quand j'attaque une pente avec des lacets je deviens plus attentif. En ce moment, par exemple, je teste des alimentations et je tente de juguler leur pollution par une régulation bactérienne. Le bac peut vite partir à la dérive. Mon indicateur est le taux de PO4 et je le surveille quotidiennement. Je diminuerai la périodicité quand j'aurai une meilleure vision et une maitrise de la situation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour Denisio, j'ai eu un soucis de nitrate au départ à cause de mon osmoseur , ce qui n' a pas arrangé les choses sur la pousse des coraux . J'ai pris mon temps pour commencer a peupler le bac , voici une photo de décembre 2014 et une autre plus récente :

post-1166-0-28333000-1449488421_thumb.jpg

post-1166-0-29113300-1449488487_thumb.jpg

J'ai rajouté l'acro, hystrix en début de ce mois , leur pousse a été plus rapide que le styllo sur 1 an :)

J'ai également refait mon réglage en hauteur de ma rampe IT2060 qui ne devait pas être étranger à cette stagnation non plus !

Je referai quelque photos demain pour illustrer la pousse .

Merci en tous cas pour votre aide à tous .

A bientôt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bon, on ne peut raisonnablement pas qualifier le bac de fortement chargé en hermatypiques. Les taux légèrement bas de Ca et de Mg ne doivent pas véritablement perturber la croissance. Les coraux disposent en effet, potentiellement, de suffisamment de minéraux dissous, pour assurer leur calcification. De mon point de vue, il n'y a pas urgence à remonter ces valeurs.

 

Quand tu réalises un changement d'eau, tu redresses la valeur du seul volume d'eau changé et non pas celle de l'eau qui reste en place. Ainsi, sauf à changer 100% d'eau ou à utiliser des sels surdosés, il est bien normal que Ca, Mg, KH... chutent dans le temps. Le meilleur moyen de ne pas risquer de dérive des paramètres, reste quand même d'automatiser un minimum la supplémentation. A ce stade, un RAH est bien adapté et a fait ses preuves.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir ,d'accord, merci Denisio , ce que je vais donc faire dans l'immédiat:

  -1)réaliser mes ajout d'hydroxyde manuellement

  - 2) démarrer un RAH

A ce titre , j'avais réalisé un RAH  basé selon la méthode de Régisdoutres , je l'utilise pour l'instant comme DAS , il fonctionne au goutte à goutte et m' a permis de ramener et maintenir  mes nitrates < 2 mg/l, il m' apporte également un peu de CA ( grâce à l'ARM utilisé );

Voici une photo de mon DAS ;

post-1166-0-97602900-1449527332.jpg

Bonne soirée à bientôt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vois-tu Mirage, utiliser un DAS pour un bac comme le tien est un non-sens. Jamais ce type de bac, avec la population que l'on voit, ne doit générer des NO3 au point de nécessiter un DAS. Pourquoi-pas régler l'origine des problèmes plutôt que mettre des emplâtres. Une simple méthode Berlinoise, juste respectée, suffit à maintenir un bac récifal avec des nitrates à niveau correct.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui , je suis tout à fait d'accord avec tes propos, j'ai utilisé ce moyen suite à un problème rencontré avec mon osmoseur : sur l'espace de 6 mois ( osmoseur  neuf ) , celui-ci me sortait 10 ppm lorsqu'il était connecté au réseau urbain.

Je prépare depuis maintenant plus d'un an une eau sans phosphate et nitrate ( test salifert), en employant la méthode de RégisDoutres : j'osmose l'eau de pluie ( abondante chez nous et de plus j' habite en campagne ). Ma membrane ne sature plus et ma production d'eau reste constante, voici une partie de ma station d'épuration :

 

La partie extérieure avec préfiltration et décantation qui alimente le surpresseur ( machine à laver /osmoseur /wc)

 

post-4-0-93684500-1449569366.jpg

 

La partie filtration osmoseur :

 

post-1166-0-88427600-1449561554_thumb.jpg

 

Dans le futur je pense ajouter en fin de filtration un stérilisateur UV, mais pour l'instant je ne détecte aucune odeur lors des changements des filtres , donc je penses qu'il n'y a pas de soucis côté mauvaise bactérie.

 

Pour en revenir au DAS, j'ai un petit volume de souffre (environ 1 l ) et autant d' ARM, je l'arrêterai lorsque mes nitrates seront au plus bas , actuellement je suis à moins de 2 mg/l au test salifert .

A bientôt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Plutôt que de rajouter un UV, vaudrait mieux y adjoindre une cartouche avec de la résine déionisante.

je suis assez d'accord ,j'ai une membrane 400 g l'eau entre a 350 micro siemens et sort de la membrane a 10 /15 (ça dépend des conditions t° ,saison etc)

après résine mb 400 (6l ) je suis a zéro pour 5 a 6 mois et surement plus si je déviais les premières minutes de sortie de membrane a l'égout

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai en sortie osmoseur une résine anti nitrate puis une cartouche anti phosphate de chez optima , j'avais lu un post sur la résine mb400 , je penses l'utiliser dès que mon stock actuel sera terminé.

Je dévie les premiers rejets de l'osmoseur avant passage sur les résines; j'attends d'avoir 0 ppm en sortie de l'osmoseur comme le souligne fran.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Une dernière petite question  : ne serait il pas préférable de m'orienter directement vers un RAC  à la place du RAH ?

 

Ce que je pense :

 

Le RAH est simple d'emploi, facile à mettre en œuvre  et nécessite un faible investissement de départ. Il est idéal quand on a peu de coraux et il laisse le temps de se familiariser avec les subtilités du récifal et surtout le temps de se documenter sur ce qu'il convient d'acheter pour le RAC (ou autre supplémentation). Le RAH trouve ses limites quand le bac est chargé de coraux hermatypiques (et si l'évaporation est faible).

 

Le RAC ne souffre pas d'erreur, ni dans le choix du matériel, ni dans sa mise en œuvre. Sinon, c'est ce qui pousse à affirmer que le RAC "tire le pH vers le bas", "n'est pas stable", "n'est pas fiable", "son réglage est compliqué", "c'est contraignant" ... Bref, une première expérience mauvais et regrettable. Mais il faut l'avouer, les écueils sont nombreux. C'est ce qui me pousse à conseiller un RAH au début, la première année au moins. Sinon, oui, dans l'absolu, ces écueils étant évités, un RAC peut être mis en œuvre rapidement. Il ne faut surtout pas hésiter à le prévoir suffisamment grand (pas en se limitant aux préconisation de volume des fabricants) en fonction d'une population développée et selon le type de population envisagé, bien sûr.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce que je pense :

 

Le RAH est simple d'emploi, facile à mettre en œuvre  et nécessite un faible investissement de départ. Il est idéal quand on a peu de coraux et il laisse le temps de se familiariser avec les subtilités du récifal et surtout le temps de se documenter sur ce qu'il convient d'acheter pour le RAC (ou autre supplémentation). Le RAH trouve ses limites quand le bac est chargé de coraux hermatypiques (et si l'évaporation est faible).

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ces propos ;) . Alors oui le RAH est dépendant de l'évaporation du bac mais dans des conditions "normales" (pas de vitre pour limiter l'évaporation) on a tous plus ou moins 2 - 3 % du volume du bac qui s'évapore par jour. Simplement, par fainéantise, on optimise pas l'utilisation d'un RAH. Bien sûr on est dépendant de la dissolution maximum de l'hydroxyde dans l'eau osmosée (1,5 g/l) mais tout complément nous apporte plus de 800 mg/ l d'ions calcium. A nous de suivre des règles simples pour optimiser l'opération, limiter les précipitations...

Dans le RAC on fait passer de l'eau du bac déjà chargé en calcium et même si cela ne dépend pas de l'évaporation l'apport journalier en calcium est souvent moindre.

Régis nous l'a montré sur des bacs pourtant fortement chargés en coraux.

 

olivier

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, tout d'abord je tiens à vous remercier pour votre aide et le temps que vous m'accordez :),cela me permet d'y voir plus clair dans mes choix.

L'approche de Denisio me convient bien, vu ma population , je pense être tranquille pendant un moment avec le RAH et comme expliqué , lorsque les besoins se feront sentir je me tournerai vers le RAC.

Je vais en profiter pour repotasser les superbes articles de Regisdoutres et comme préciser Olivier26 optimiser son utilisation, j'ai à ma disposition un PH mètre Weipro , il faut que je vois si il peut me servir dans cette entreprise.

Un autre point en faveur du raisonnement de Denisio: j'aurai le temps d'optimiser mon RAC futur et préparer les finances nécessaire à son bon dimensionnement :D .

Je vous tiendrais au courant sur l'avancée de mes travaux .

Encore un grand merci à tous ,à bientôt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je vais en profiter pour repotasser les superbes articles de Regisdoutres et comme préciser Olivier26 optimiser son utilisation, j'ai à ma disposition un PH mètre Weipro , il faut que je vois si il peut me servir dans cette entreprise.

oublis tout de suite le weipro si tu comptes te diriger vers la solution rahrd il faut un ph metre avec une plus grande precision

a mon avis tu dois plutôt envisager l'utilisation du rah selon un autre angle pour commencer

un article qui devrait bien t'aider déjà

http://www.cap-recifal.com/page/articles.html/_/materiel/du-bon-usage-de-l%E2%80%99eau-de-chaux-et-du-r%C3%A9acteur-%C3%A0-r42

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je ne suis pas tout à fait d'accord avec ces propos ;) . Alors oui le RAH est dépendant de l'évaporation du bac mais dans des conditions "normales" (pas de vitre pour limiter l'évaporation) on a tous plus ou moins 2 - 3 % du volume du bac qui s'évapore par jour. Simplement, par fainéantise, on optimise pas l'utilisation d'un RAH.

Oui, bien sûr. Quand j'écrivais cela, je savais bien que j'éludais une partie des possibilités du RAH et que j'ouvrais la porte à des contradicteurs bienvenus.

 

Oui le RAC peut répondre à des besoins importants souvent en complément d'un RAC d'ailleurs, dont on ne mesure pas exactement la part de l'un et de l'autre. Mais dans l'absolu, oui c'est possible.

Je faisais ici allusion à l'utilisation la plus simple du RAH, pour un bac qui démarre, avec de l'eau de chaux. Une utilisation du RAH à moindres risques pour qui ne mesure pas encore tout son potentiel.

 

Mais Olivier, que le grand RAH te garde, tu faisais bien de le souligner.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Effectivement, si l'objectif est de privilégier la "facilité de mise en œuvre" mieux vaut dans un premier temps s'orienter vers le RAH "tout court" que vers le RAHRD qui est largement aussi complexe que la mise en route d'un RAC et peut-être encore plus risquée pour qui n'ai pas déjà bien familiarisé avec ces matériels... Car si un RAC mal géré tend à tirer le pH vers le bas, le RAHRD mal conçu l'entrainera pour sa part très haut vers le haut :D

Mais au bout de très peu de temps, quelle que soit la méthode de supplémentation choisie, RAH, RAHRD, RAC, Balling, toutes apparaissent vite assez simple d'utilisation.

Je n'ai jamais pratiqué le balling (du moins autrement que "manuellement", sans pompes doseuses) ni même utilisé de RAH et ai commencé directement par le RAC. Passée la première inquiétude face à cet empilement de nouveau matériel (la fameuse usine à gaz :D ), la mise en route a été finalement assez simple, juste le temps de comprendre dans le détail à quoi sert précisément tout ce barda. Considérant que je ne suis pas exactement le plus reconnu ici et ailleurs pour mes capacités de bricoleur (pas de remarques désobligeantes, vous autres :D ), j'en conclus que cela ne doit vraiment pas être si complexe que ça ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok fran , je vais pour l'instant me concentrer vers l'animation 1 de l'article et me servirai du PH mètre weipro comme indicateur à part.

A bientôt, bonne journée.

 

 

L'animation 1 est une utilisation traditionnelle qui a ses faiblesses et il vaudrait mieux viser à court terme les animations 3, 4 et 5.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'animation 1 est une utilisation traditionnelle qui a ses faiblesses et il vaudrait mieux viser à court terme les animations 3, 4 et 5.

du même avis ,l'animation 3 est le point de départ plutôt qu'un ph mètre de précision, le digidoseur de neo3+ a toutes les caractéristiques requise pour un fonctionnement selon le principe 3 et 4 (la 5 prenant en compte le ph et nécessite de ce fait une unité de gestion ou un pH-mètre déclencheur )

un contrôleur babyfisch doit aussi pouvoir prendre en charge les fonctionnement 3,4 et 5 mais le plus dure c'est de l'avoir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok, disposant d'une pompe péristaltique ( je vais y regarder de plus près pour voir si elle me permettra d' avoir un volume utile de 1.5 l/ h), je vais donc m'orienter vers l'animation n°3.

Merci à tous , à bientôt

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

  • Récemment ici   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.

×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation des cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêt et réaliser des mesures pour améliorer votre expérience sur le site. Pour en savoir plus et gérer vos paramètres, cliquez ici